Cover

Mansplaining

Trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père, Thomas Messias est ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours. Tous les quinze jours dans "Mansplaining", il questionne un sujet qu'il connait, la masculinité, pour rappeler qu'elle n'est pas unique… mais plurielle.

Tous les épisodes

  • 14.10.2020
    0 MB
    18:46
    Cover

    Adolescents, des pères sans repères

    Le cinéma est peuplé d'adolescentes enceintes qui tentent, tant bien que mal, de gérer leur nouveau statut et de construire leur vie d'après. Quand ils ne sont pas invisibles, les géniteurs sont généralement décrits comme irresponsables et peu ou pas concernés. Mais comment pousser les ados à se positionner au mieux vis-à-vis de la grossesse qu'ils ont contribué à provoquer? Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Keeper (Guillaume Senez, 2015) Juno (Jason Reitman, 2007) La Tête haute (Emmanuelle Bercot, 2015) Grandma (Paul Weitz, 2015) Brigitte Chatoney & Frédéric van der Borght, Protéger bébé et ses deux parents, dès sa vie prénatale (2010, réédition 2019) Association Aire de famille Chiffres de l’INSEE et de l’INJEP sur les grossesses adolescentes Véronique Hernandez & Frédéric Van Der Borght, Accueillir les pères adolescents en centre prénatalMusique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 30.09.2020
    0 MB
    16:44
    Cover

    Laissez les femmes se réunir en non-mixité, elles en ont besoin

    Quel est le point commun entre une carte de membre dessinée au feutre, des étudiants américains amateurs de lettres grecques et deux amis qui s'écharpent autour d'une cravate? La notion de club, de non-mixité, d'entre-soi. Le genre de système qui nous arrange bien sauf quand on reste à la porte… Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Nos pires voisins (Nicholas Stoller, 2014) Cravate Club (Frédéric Jardin, 2002) Martine Delvaux, Le Boys Club (2020) Mediapart, Cette non-mixité militante qui fait débat, 31 mai 2017 Libération, Aux origines de la polémique sur le festival afroféministe Nyansapo, 28 mai 2017 Collectif La Barbe TV5 Monde, «Le Boys Club» de Martine Delvaux: l'entre-soi au masculin, 26 octobre 2019 Le Monde, Affaire Matzneff : Jérôme Garcin démissionne du prix Renaudot, 11 mars 2020 France TV Info, Festival de la BD d'Angoulême : polémique après l'absence de femmes dans la liste du Grand prix, 6 janvier 2016 Playlist Society, La question de la place des femmes, 15 mai 2017 Musique: «Warm Sea», Savvier Photo: Nos Pires voisins / Universal Pictures International

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    19:35
    Cover

    Les chasseurs, porte-flingue de la domination masculine

    Dans une campagne vidéo qui a beaucoup fait parler d'elle, la Fédération des chasseurs de France tente de promouvoir la chasse comme un loisir divertissant, ressourçant, addictif, ouvert à toutes et à tous. Pourtant, gorgée de domination et de virilité, cette discipline trouve sa structure première dans une certaine vision de la masculinité… Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Chasseur blanc, cœur noir (Clint Eastwood, 1990) Safari (Ulrich Seidl, 2016) Chasseur de France, Épisode 2 - «En quête de sensations fortes?», 2020 Jumanji (Joe Johnston, 1995) Laurine Roux, Le Sanctuaire, 2020 Cormac McCarthy, L’Obscurité du dehors, 1968 Marlen Haushofer, Le Mur invisible, 1963 Bertrand Hell, Sang noir, 2012 Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    16:09
    Cover

    Les hommes méritent-ils qu'on les déteste?

    «Moi, les hommes, je les déteste»: dans son livre paru fin août, Pauline Harmange n'y va pas par quatre chemins, assumant pleinement une misandrie qui ne vient pas de nulle part. Mais que cache cette haine ou ce mépris des hommes? Les femmes veulent-elles éradiquer tous les mâles à grands coups de sécateur? Pour démarrer cette saison 3, laissons la parole aux misandres. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Pauline Harmange, Moi, les hommes, je les déteste, Monstrograph, 2020Rey-Robert, Le sexisme, une affaire d’hommes, Libertalia, 2020 Valerie Solanas, SCUM Manifesto, Mille et une nuits, 1967 (réédition 2005) SOS Fantômes (Paul Feig, 2016) The Misandrists (Bruce LaBruce, 2017) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:40
    Cover

    Hors-série d'été: faut-il du courage pour être un homme?

    Ce second épisode hors-série estival de Mansplaining est l'occasion de célébrer le vingtième anniversaire d'un formidable thriller psychologique, doublé d'une étude remarquable sur la masculinité hégémonique : Harry, un ami qui vous veut du bien, le film de Dominik Moll. Un épisode garanti sans spoilers. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.Références: «Masculinités, colonialité et néolibéralisme. Entretien avec Raewyn Connell», Contretemps, 10 septembre 2013 «Les nouveaux pères ne sont pas des gens fabuleux», Slate.fr, 14 juin 2014 «De journaliste à skipper, il raconte son changement de vie», Brut/FranceTV info, 31 octobre 2019 Harry, un ami qui vous veut du bien (Dominik Moll, 2000) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    11:47
    Cover

    Hors-sérié d’été: trois sorties ciné qui explorent d'autres masculinités

    Pour ce premier épisode hors-série, Thomas Messias vous conseille trois films sortis dans les salles début juillet. Des longs métrages qui se penchent sur des masculinités insuffisamment explorées au cinéma. De François Ozon à Jean-Pascal Zadi en passant par Marco Berger, profitez de Mansplaining pour reprendre goût aux salles obscures… si ce n'est pas déjà fait. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Été 85 (François Ozon, 2020) Le Colocataire (Marco Berger, 2020) Tout simplement noir (Jean-Pascal Zadi & John Wax, 2020) Une nouvelle amie (François Ozon, 2014) Call me by your name (Luca Guadagino, 2017) Les Chansons d’amour (Christophe Honoré, 2007) Plaire, aimer et courir vite (Christophe Honoré, 2018) «Macron proclame l'égalité homme-femme, grande cause du quinquennat», Agnès Leclair, Le Figaro.fr, 24 novembre 2017 Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    15:10
    Cover

    Petit pénis, le gros complexe des hommes cis

    Rocco Siffredi et Dirk Diggler étant souvent érigés en héros, les personnes moins bien membrées ont parfois tendance à complexer, à se penser inaptes pour l'amour et le sexe, à être l'objet de moqueries diverses et variées. Pour clore cette deuxième saison de Mansplaining, partons au pays des petits pénis pour observer quelle peut être l'influence de mensurations modestes sur les existences des personnes concernées. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Unhung Hero (Brian Spitz, 2013), disponible en DVD Zone 1 Very bad trip (Todd Phillips, 2009) Maïa Mazaurette, «Pour atteindre l'orgasme féminin, arrêtez la pénétration», Le Monde.fr Maïa Mazaurette, «Faire jouir une femme: une science… presque exacte», Le Monde.fr Litenpenis (Stian Hafstad, 2010) Martin Page, Au-delà de la pénétration, Le Nouvel Attila, 2019 Endiablé (Harold Ramis, 2000) en DVD Zone 1 10 bonnes raisons de te larguer (Gil Junger, 1999) Bowfinger, roi d'Hollywood (Frank Oz, 1999), disponible en DVD Zone 2Le Austin Powers (Jay Roach, 1997) The Adam Carolla Show, ép. 93, Ken Jeong Linh Pham, Pénis : allez, on agrandit!, Le Journal de mon corps Frédérique Deschamps, Pour quelques centimètres de plus, Liberation.fr La blague du jour de Jean-Marie Bigard, Les Grosses Têtes, 25 janvier 2017 Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    21:15
    Cover

    Bedos, Dabadie… les hommes des années 1970 iront-ils «tous au paradis»?

    En quelques jours, on a appris les disparitions de Jean-Loup Dabadie et Guy Bedos. Auteur polyvalent, le premier avait notamment écrit les scénarios de Un éléphant ça trompe énormément et Nous irons tous au paradis, comédies célébrant l'amitié masculine dans lesquelles jouaient le second. L'occasion de leur rendre hommage en se penchant sur la façon dont les hommes étaient dépeints ces succès des années 1970. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Un éléphant, ça trompe énormément (Yves Robert, 1976) Nous irons tous au paradis (Yves Robert, 1977) Courage, fuyons (Yves Robert, 1979) Le Mari de la coiffeuse (Patrice Leconte, 1990) «Les femmes de plus en plus infidèles, mais toujours moins que les hommes», Le Monde «Lumière 2016: "Un éléphant ça trompe énormément", 40 ans d'une comédie culte», France TV Info «Quand Jean-Loup Dabadie nous racontait "Un éléphant ça trompe énormément"», TéléObs Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:04
    Cover

    «Papa», laisse pleurer ton fils

    Il y a tout juste 15 ans sortait Papa, road movie dans lequel un père (Alain Chabat) et son fils (Martin Combes) traversaient la France dans une Volvo vieillissante. Aujourd'hui encore, le deuxième film de Maurice Barthélémy reste l'une des observations les plus fines et les plus bouleversantes du rapport père-fils qu'il ait été donné de voir. Et bon anniversaire. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Papa (Maurice Barthélémy, 2005) Niagara, «Soleil d’hiver» Bonhomme, Laurent Sciamma

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    15:55
    Cover

    «Manic Pixie Dream Girls», femmes extra pour hommes ordinaires

    On les croise dans les comédies indépendantes américaines, mais pas seulement: les Manic Pixie Dream Girls, ce sont ces jeunes femmes qui plaisent aux hommes parce qu'elles semblent sortir de l'ordinaire. Ils s'en servent pour redorer leur égo et se sentir plus conquérants. Un stéréotype qui rencontre plus d'une résonance dans la vie réelle… Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Fast (Dante Desarthe, 1995) Le cinquième élément (Luc Besson, 1997) Presque célèbre (Cameron Crowe, 1999) Garden State (Zach Braff, 2004) Rencontres à Elizabethtown (Cameron Crowe, 2005) Première apparition du terme «Manic Pixie Dream Girl» (500) jours ensemble (Marc Webb, 2009)Perdrix (Erwan Le Duc, 2019) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    16:10
    Cover

    L'homme invisible, un prédateur comme les autres

    Frappés par une malédiction ou désireux de tester leurs propres créations scientifiques, les hommes invisibles se transforment parfois en prédateurs de la pire espèce. L'invisibilité, c'est une façon moderne et futée de parler des différentes façons d'envisager sa masculinité et la façon dont on peut choisir d'accepter ou de rejeter la domination masculine… Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Les Aventures d'un homme invisible (John Carpenter, 1992) Mes doubles, ma femme et moi (Harold Ramis, 1996) Hollow Man, l'homme sans ombre (Paul Verhoeven, 2000) Invisible Man (Leigh Whannell, 2019) Paul Verhoeven, Total spectacle (sous la direction d'Axel Cadieux, Playlist Society, 2016) En finir avec la culture du viol (Noémie Renard, Les Petits Matins, 2018) L'Angle mort (Patrick Mario Bernard & Pierre Trividic, 2019) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:35
    Cover

    Le foot féminin peut-il s'affranchir des hommes?

    D'Amel Majri à Megan Rapinoe, d'Ada Hegerberg à Lucy Bronze, les grands noms du football féminin se font enfin connaître du grand public. La médiatisation de la dernière Coupe du monde est également un indicateur fort. Mais le foot reste aujourd'hui encore un sport très marqué par des codes masculins, à l'image du regard que le cinéma porte sur lui… Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Joue-la comme Beckham (Gurinder Chadha, 2002) Comme des garçons (Julien Hallard, 2018) Une belle équipe (Mohamed Hamidi, 2019) She’s the man (Andy Fickman, 2006) Hors-jeu (Jafar Panahi, 2005) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:22
    Cover

    Le «female gaze» doit réinventer le cinéma

    2020, l'année du regard féminin? Le livre d'Iris Brey, Regard féminin - Une révolution à l’écran, a théorisé le «female gaze» et réaffirmé la nécessité de changer la façon de filmer les femmes. Quant à Gaze, la revue en devenir de Clarence Edgard-Rosa, elle participera à une autre forme de narration, pour que jamais plus le point de vue masculin ne soit considéré comme neutre. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Le KissKissBankBank de Gaze On change la façon de filmer les femmes avec Iris Brey, Quotidien, TMC Le Regard féminin – Une révolution à l’écran, Iris Brey, éditions de l’Olivier Thelma et Louise (Ridley Scott, 1991) Titanic (James Cameron, 1997) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    11:52
    Cover

    Hors-série: les hommes à l'épreuve du confinement

    Le confinement, ce sont aussi des injonctions, des inégalités, des risques de violences… Un vrai catalyseur de tous les phénomènes observables habituellement. Tout peut s'accélérer, s'aggraver, mal tourner, sauf peut-être si on se ménage des portes de sorties, qu'elles soient virtuelles ou non. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Nos enfants chéris (Benoît Cohen, 2002) Bug (William Friedkin, 2006) Take shelter (Jeff Nicholas, 2011) Cube (Vincenzo Natali, 1997) Tweet de @nlqualls Post Instagram du Collectif PAF «Chinese families see surge in domestic violence amid COVID-19 lockdown», Global Times Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    15:45
    Cover

    «Koh-Lanta»: portrait de deux jeunes hommes en feu

    Joseph et Sam: deux candidats très particuliers ont marqué les esprits de la nouvelle saison de «Koh-Lanta», diffusée depuis quelques semaines sur TF1. En compagnie d'un spécialiste de l'émission, on revient sur les débuts de parcours de ces deux jeunes hommes obsédés par le feu… et par une certaine idée de la masculinité. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: « Bimbo », « tentatrice », « fille facile » : les émissions de télé-réalité, bastions du sexisme, Le Monde avec AFP Podcast Autour du feu, par Damien Jodeau et Plankaster Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    17:55
    Cover

    #MonPostPartum, c'est aussi l'affaire des hommes

    Dans la liste des hashtags qui pourraient aider à changer le monde, il faut désormais ajouter #MonPostPartum, qui a permis à de nombreuses femmes d'exprimer comment elles avaient vécu leur accouchement et ses conséquences: comme un saut dans le vide qu'elles n'avaient pas prévu. Et les hommes dans tout ça? Ils se tiennent à distance, consciemment ou non. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: L’étranger en moi (Emily Atef, 2008) Un heureux événement (Rémi Bezançon, 2011) Tully (Jason Reitman, 2018) Le corps d’après, Virginie Noar, éditions François Bourin (2019) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:44
    Cover

    Julien Clerc, Michel Sardou, Cookie Dingler: ces chansons faussement féministes

    Qu'ils déclarent leur amour ou leur admiration à trois ou quatre milliards de femmes, les chanteurs ne peuvent pas s'empêcher de tout mélanger, voire d'injecter leurs fantasmes dans leurs textes. Sous un vernis de bienveillance, la variété française s'est souvent pris les pieds dans le sexisme, comme s'il était impossible de complimenter les femmes sans les sexualiser ou les infantiliser. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: «Femmes je vous aime», (Jean-Loup Dabadie / Julien Clerc, 1982) «Être une femme», (Pierre Delanoë, Michel Sardou / Jacques Revaux, Pierre Billon, Michel Sardou, 1981) «Être une femme», (Michel Sardou / Jacques Revaux, Laurent Wolff, 2010) «Femme libérée», (Joëlle Kopff / Cookie Dingler, 1984) «Où sont les femmes?», (Jean-Michel Jarre / Patrick Juvet, 1977) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    18:00
    Cover

    Violence et colère, aux sources d’une extrême droite en quête de respectabilité

    C'est l'histoire d'un jeune militant FN durant les campagnes de 2017. Pour La Cravate, documentaire qui sort en salles le mercredi 5 février, Étienne Chaillou et Mathias Théry ont passé six mois avec ce Bastien, filmant son parcours d'homme, son rapport au costume et à la domination masculine, et aussi la façon dont il gère sa colère et sa haine. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: La Cravate (Mathias Théry & Etienne Chaillou, 2020) Chez nous (Lucas Belvaux, 2017) J'ai suivi un cours masculiniste à l'École Major de Julien Rochedy, Slate.fr Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    15:13
    Cover

    Arrêtons avec les enterrements de vie de garçon

    Depuis plusieurs siècles, les hommes disent adieu à leur célibat en s'adonnant à diverses festivités que l'on peut résumer en un sigle: EVG, pour enterrement de vie de garçon. C'est souvent le lieu de tous les excès, là où finit par s'exprimer ce qu'il y a de pire en chacun. Bienvenue dans un univers riche en testostérone, en alcools forts et en comportements détestables. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.Références: Very bad things (Peter Berg, 1998) Very bad trip (Todd Phillips, 2009) Budapest (Xavier Gens, 2018) Succession S01E08 – Prague (S.J. Clarkson, 2018) Bachelorette (Leslye Headland, 2012) Mes meilleures amies (Paul Feig, 2011) #PireSoirée (Lucia Aniello, 2017) Merci à Fabrice Solans du site Cordocou Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    15:47
    Cover

    Au lycée, le modèle toxique du «Vrai bonhomme»

    Pour s’intégrer dans un nouveau lycée, faut-il forcément jouer les gros durs et asseoir sa position de dominant, ou peut-on se contenter d’être soi-même? C’est l’un des questionnements d’Un vrai bonhomme, faux teen movie et vrai récit d’initiation réalisé par Benjamin Parent, qui se joint à nous dans cet épisode pour parler de la masculinité toxique pendant les années lycée.Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes.Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.Références: Un vrai bonhomme (Benjamin Parent, 2020) Ce n’est pas un film de cow-boys (Benjamin Parent, 2011) Le Nouveau (Rudi Rosenthal, 2015) The Mask You Live In (Jennifer Siebel Newsom, 2015) Olivia Gazalé, Le Mythe de la virilité (Robert Laffont, 2017) Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    15:36
    Cover

    Hommes cisgenres et enceints, bon sujet de mauvais films

    Sauf avancée scientifique majeure, les hommes cisgenres ne devraient pas pouvoir porter d'enfant avant quelques siècles. La fiction a pourtant tenté d'imaginer ce qui se passerait si c'était le cas… en sacrifiant hélas le sujet sur l'autel de la comédie un peu (voire très) lourde. Et si le grand film sur les hommes cis et la grossesse restait à faire?Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.Références: Junior (Ivan Reitman, 1994) Rabbit Test (Joan Rivers, 1978) L'annonce faite à Marius (Harmel Sbraire, 1998) L'Evénement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune (Jacques Demy, 1973) Seahorse (Jeanie Finlay, 2019) «Qui est Thomas, "The Pregnant Man" de Secret Story 10?», Têtu «La France condamnée pour la stérilisation imposée aux personnes trans», Têtu «Le premier contraceptif masculin pourrait être disponible dans six mois», Slate.fr «Désir, plaisir, contraception, MST... c'est la charge sexuelle», Slate.fr «Aura-t-on à l'avenir des hommes enceints?», Science et Vie «Être un homme enceint n'avait rien de spécial», Huffington Post «Les hommes peuvent aussi savoir ce que ça fait d'être enceinte», Slate.fr Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    13:05
    Cover

    Attentat de Polytechnique: quand le masculinisme tue

    Le 6 décembre 1989 à Montréal, un homme entrait à l'École Polytechnique et abattait 14 femmes parce qu'elles étaient des femmes. Trente ans après, cet acte terroriste est enfin reconnu comme un attentat féminicide. Parce que, loin de ce que colportent les films et certaines chaînes d’information en continu, les hommes blancs sont aussi des terroristes, qui tuent par haine des femmes.Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.Références: Polytechnique (Denis Villeneuve, 2009) Un 22 juillet (Paul Greengrass, 2018) «Anders Breivik's chilling anti-feminism», The Guardian «Médias et responsabilité : le rôle des médias français dans l’islamophobie actuelle», Lallab «Il y a trente ans à Montréal, le premier féminicide de masse», Le Monde «Attentat masculiniste de Toronto: ‘Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur’», L'Obs «The Tallahassee Yoga Shooter Was A Far-Right Misogynist Who Railed Against Women And Minorities Online», Buzzfeed Musique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    17:13
    Cover

    Les personnes intersexes, grandes oubliées de la fiction

    Ce n'est pas parce que la Quinzaine de Visibilité Intersexe vient de s'achever qu'il faut cesser de parler du sujet, qui concerne près de 2% d'entre nous. À travers les rares fictions réalisées sur le sujet et quelques documentaires extrêmement éclairants, tour d'horizon d'une situation trop méconnue, vécue par des personnes qui souffrent généralement en silence. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    45:08
    Cover

    À la recherche de modèles masculins dans la fiction (Live au Paris Podcast Festival)

    Un enregistrement unique de Mansplaining, pour la première fois en live et en public. Plus de 120 personnes y ont assisté en direct au Paris Podcast Festival, dimanche 20 octobre. Dans cet épisode spécial, Thomas Messias reçoit Marie Sauvion de Télérama, Anaïs Bordages et Marie Telling de Peak TV, et l'humoriste Laurent Sciamma. Ensemble, ils se lancent dans une quête: trouver des modèles masculins dans la fiction. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu’il s’agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.Références: Boogie Nights (Paul Thomas Anderson, 1997) Unbelievable (2019) Malcolm (2000) Columbo (1968) Big Mouth (2017) Breaking Bad (2008) «L'Équipe du soir» (RTL) Jacky au royaume des filles (Riad Sattouf, 2014)

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:57
    Cover

    Xavier Dolan, apprendre aux hommes à se remettre (enfin) en question

    Huit films en dix ans (et pas n’importe quels films): c’est le bilan hallucinant de Xavier Dolan, dont la dernière œuvre en date sort ce mercredi. Très ambitieux, ce qui lui a souvent été reproché, Dolan livre avec Matthias&Maxime un film sur l’amitié masculine, sur l’amour et le désir qui s’immiscent, et sur les étiquettes qu’on nous colle. Tout un programme, et plus encore.Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu’il s’agit d'interroger les privilèges des hommes.Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: Xavier Dolan est encore en colère (et ça commence à devenir lassant) (Grazia) Oscars 2015 : Xavier Dolan trouve «un peu humiliant» que Mommy ne soit pas nommé (Première) Le Silence (tribune de Xavier Dolan) (Huffington Post) Femmes Noires et Travail: le surmenage & la limite du “Deux fois plus” (Mrs Roots) Les Français et les psy Les Couilles sur la Table, Virginie Despentes – Apocalypse maintenant (entretien 2/4) (Binge Audio) Trois Couleurs n°173, édito de Timé Zoppé (page 3)Générique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    09:57
    Cover

    «Je suis un homme», trois chansons qui se trompent sur les hommes

    Quel est le point commun entre Zazie, Arno et Michel Polnareff? Dans le répertoire des trois, on trouve une chanson intitulée «Je suis un homme», aux thématiques pourtant bien différentes les unes des autres. L’occasion d’observer à quel point le mot «homme» peut être vidé de son contenu ou totalement déformé. Et de se dire, qu’au final, il vaut peut-être mieux écouter Albin de la Simone. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu’il s’agit d'interroger les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: «Je suis un homme», Michel Polnareff (1970) «Je suis un homme», Zazie (2007) «Je suis un homme», Arno (1999) «Un homme», Albin de la Simone (2013) Générique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    13:34
    Cover

    Dans la tête de Jean-Marie Bigard

    «Les vraies femmes n'en prennent pas ombrage. Y a que les vraies femmes qui veulent avoir des couilles comme nous, et être aussi cons que les hommes, qui gueulent après moi.» Jean-Marie Bigard ne comprend pas pourquoi Muriel Robin trouve certaines de ses blagues déplorables et dangereuses. Il fallait bien un épisode pour tenter de lui expliquer. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: TPMP: Jean-Marie Bigard choque avec une blague 1500 téléspectateurs ont signalé la blague sur le biol de Bigard au CSA (20 minutes) Tweet de Jean-Marie Bigard (4 mars 2019) Les Grosses Têtes, émission du 15 avril 2019 (RTL) Jean-Marie Bigard s’en prend violemment à Muriel Robin Le Grand show de l’humour 2017 (France 2) Dave Chappelle, Sticks and Stones (Netflix) Louis CK remonte sur scène avec des sketches odieux (Marie Claire) Laurent Sciamma dans BonhommeGénérique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:30
    Cover

    L'hétéro-gay, cliché usé des comédies

    C'est l’histoire de deux mecs hétéros qui décident de faire semblant d'être gays. C’est l'histoire de stéréotypes, de blagues éculées, d'une communauté que certains continuent à singer aujourd'hui encore, avec des intentions plus ou moins louables, mais avec des résultats généralement calamiteux. Cette deuxième saison s’ouvre sur la question suivante: pourquoi les films où les hétérosexuels se déguisent en homosexuels posent-ils problème? Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de Mansplaining). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook. Références: All inclusive (Fabien Onteniente, 2019) Quand Chuck rencontre Larry (Dennis Dugan, 2007) Épouse-moi mon pote (Tarek Boudali, 2017) Le Placard (Francis Veber, 2001) Merci à Fabien Randanne, journaliste à 20 minutes. Générique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:24
    Cover

    FAQ: Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur «Mansplaining»

    Pour ne pas totalement vous abandonner au mois d'août, on vous a préparé un épisode spécial, consacré aux coulisses et aux lignes directrices de Mansplaining. En prime, on vous annonce le sujet de l'épisode de rentrée, que vous pourrez écouter dès le mercredi 4 septembre. Cet épisode est présenté par Constance Daulon, rédactrice en chef adjointe de Slate.fr, et par Thomas Messias. Un mercredi sur deux (et en hors-série pendant l'été), Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d'actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu'il s'agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l'exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Pour suivre nos dernières sorties, rejoignez notre nouveau compte Instagram @SlatePodcasts, ainsi que le compte de Mansplaining. Références Dramas coréens recommandés par Julia: – Something in the rain (2018) – Weightlifting fairy – Kim Bok-Joo (2016) – One spring night (2019) – Strong Girl Do Bong Soon (2017) All inclusive (Fabien Onteniente, 2018) Générique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:15
    Cover

    Hors-série d'été: guide de vacances pour hommes

    Parce que les masculinités restent un sujet, même pendant les grandes vacances, on vous a préparé un petit guide des comportements à éviter à la plage… et ailleurs. L'été, la chaleur et le sentiment de liberté ne doivent pas faire oublier aux hommes que les femmes ne sont pas à leur disposition. Et bon mois de juillet, bien sûr. Un mercredi sur deux (et en hors-série pendant l'été), Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Pour suivre nos dernières sorties, rejoignez notre nouveau compte Instagram @SlatePodcasts, ainsi que le compte de Mansplaining. Références: Le Ciel, les oiseaux et… ta mère !(Djamel Bensalah, 1998) Les Bronzés (Patrice Leconte, 1978) L'Hôtel de la plage (Michel Lang, 1978) MILF (Axelle Laffont, 2017) 15 août (Patrick Alessandrin, 2000) All inclusive (Fabien Onteniente, 2018) «Dix sur dix» (Gims, Dadju et Alonzo, 2019) Statistiques sur les départs en vacances de la population française «“Le ciel, les oiseaux et… ta mère!”, quand la banlieue faisait salle comble» Générique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:14
    Cover

    Dans la tête d'un hétéro

    Il est temps de terminer la saison 1 comme on l’avait commencé : en inspectant un de nos films de chevet. Retour en l’an 2000 avec High Fidelity, adaptation par Stephen Frears du best-seller de Nick Hornby, dans lequel un disquaire fraîchement largué fait le point sur sa vie d’homme. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Pour suivre nos dernières sorties, rejoignez notre nouveau compte Instagram @SlatePodcasts, ainsi que le compte de Mansplaining. Références: High Fidelity (Stephen Frears, 2000) Haute fidélité (Nick Hornby, 1995) What Would 'High Fidelity' Look Like If Written From A Woman's Perspective? Let's Gender Swap The Classic RomCom «High Fidelity»: Rob Fleming, c'était moiGénérique: «Warm Sea», Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:41
    Cover

    «Salope» contre «playboy», le double standard du slutshaming

    Charlotte a 17 ans, et elle passe d’un garçon à l’autre parce qu’elle a envie d’expérimenter et d’apprendre à se connaître. Pour les garçons et les filles qui l’entourent, cela fait automatiquement d’elle une «salope sans le mauvais sens du terme», expression utilisée plusieurs fois dans Charlotte a 17 ans, film québécois qui sort en France ce mercredi 12 juin. Pourtant, son activité sexuelle n’est pas plus intensive que celle de Francis, qui travaille dans le même magasin qu’elle, mais qu’on qualifie de play-boy. Voyage dans l’univers de ce fléau nommé slutshaming, qui n’attend pas l’âge adulte pour frapper… Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Pour suivre nos dernières sorties, rejoignez notre nouveau compte Instagram @SlatePodcasts, ainsi que le compte de Mansplaining. Références: Charlotte a 17 ans (Sophie Lorain, 2018) Le Slutshaming (Superpépette cause féminisme) Easy Girl (Will Gluck, 2010) The Sex List (Maggie Carey, 2013) Mafia Blues (Harold Ramis, 1999) Générique: Warm Sea, Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:17
    Cover

    Les gars, n'ayez pas peur des règles

    Et si les hommes cisgenres s’intéressaient un peu plus aux règles? Et si comprendre et respecter davantage les femmes passait aussi par là? Et si les mines de dégoût ou les blagues éculées n’étaient pas les seules réactions possibles? Bienvenue dans un monde encore imaginaire où ce sujet finirait par ne plus être tabou. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références: SuperGrave (Greg Mottola, 2007) Carrie, la vengeance (Kimberly Peirce, 2013) Les règles de notre liberté (Rayka Zehtabchi, 2018) 28 jours(Angèle Marrey, Justine Courtot et Myriam Attia, 2018) Les Flux Clit Revolution (Elvire Duvelle-Charles et Sarah Constantin) Le grand mystère des règles, Jack Parker (2017, Flammarion) Compte Instagram SPMTamereGénérique: Warm Sea, Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    13:59
    Cover

    Dans Top Chef, le féminisme va se faire cuire un œuf

    Chaque année, la version française de Top Chef illustre de façon édifiante certains mécanismes typiquement masculins. Ne pas faire confiance aux compétences des femmes, ne même pas daigner les écouter, jouer de sa puissance pour effrayer et humilier : cela se passe régulièrement en cuisine, et cela se produit un peu partout. Parce que le talent n’empêche pas d’être une personne contestable. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références: Top Chef (M6, 2010-2019) Certaines femmes (Kelly Reichardt, 2017) Nora Bouazzouni, Faiminisme, éditions Nouriturfu Biographie de Charlotte Whitton «Violences en cuisine : Yannick Alléno, trois étoiles au Michelin, accusé de coups et harcèlement» Générique: Warm Sea, Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    11:40
    Cover

    La violence des hommes qui perdent le pouvoir

    Qu’elles se saisissent d’une croix réservée aux hommes, qu’elles survolent une course cyclistes ou qu’elles obtiennent n’importe quelle avancée un tant soit peu féministe, les femmes savent qu’elles peuvent s’attendre à des réactions hostiles, agressives, visant à les remettre à leur place. Parce que les hommes, plutôt que de s’interroger sur leur propre statut, préfèrent organiser des chasses aux sorcières et planifier les retours de bâton. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références :Dieu existe, son nom est Petrunya (Teona Strugar Mitevska, 2018)Les Chiens de paille (Sam Peckinpah, 1971)La Belle et la Bête (Gary Trousdale & Kirk Wise, 1991)Mona Chollet, Sorcières, la puissance invaincue des femmes, éditions Zones / La Découverte)Susan Faludi, Backlash, la guerre froide contre les femmes, éditions des FemmesConférence de presse du film Dieu existe, son nom est Petrunya, 10 février 2019 Aude Lorriaux, «Sorcières», le livre de Mona Chollet qui donne envie d’en devenir une, Slate.fr Rebecca Amsellem, Une femme dépasse les hommes : on la force à s’arrêter, Newsletter Les Glorieuses Sky News, Female cyclist explains why race officials delayed her race Musique: Warm Sea, Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    13:57
    Cover

    Charge mentale: hommes assistés, femmes lessivées

    Bien avant que l’on se mettre à employer l’expression «charge mentale», les femmes pliaient déjà sous son poids. Un sujet que le cinéma s’est mis à explorer au cours de la dernière décennie, montrant des hommes indignes, qui laissent leurs femmes se tuer à petit feu, consciemment ou non, à force de les contraindre à tout faire et à tout penser… tout cela alors qu’ils sont censés les aimer. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références La vie domestique (Isabelle Czajka, 2013) L'économie du couple (Joachim Lafosse, 2016) Pourquoi tu pleures? (Katia Lewkowicz, 2011) Emma, «Fallait demander» (9 mai 2017) Tweet de Rachel Miller (23 février 2016) Générique : Warm Sea, Savvier

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    13:17
    Cover

    Sexisme, algorithme and blues

    Il n'est plus guère possible d’évoquer la vie amoureuse des plus ou moins trentenaires sans inclure les applis de rencontre. Des applis au moins aussi sexistes que la vie dite réelle, comme le démontre Judith Duportail dans son livre L’Amour sous algorithme. Le cinéma, s’il ne s’est pas encore suffisamment emparé du problème, a tout de même souvent tendance à confirmer. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références Chercher le garçon (Dorothée Sebbagh, 2012) Newness (Drake Doremus, 2017) Je préfère qu’on reste amis (Olivier Nakache & Eric Toledano, 2005) Judith Duportail, L’amour sous algorithme, éditions Goutte d’Or (2019) Générique : Savvier, Warm Sea

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    13:04
    Cover

    Le syndrome Hermione Granger

    Puisque les stéréotypes de genre n’attendent même pas la naissance pour commencer à nous tomber dessus, il n’est sans doute pas inutile de parler -entre autres- de masculinité avec les enfants. Et ça tombe bien, puisque certains divertissements familiaux s’y prêtent totalement, remettant en cause l’héroïsme forcené des personnages masculins et même la dynamique des boys’ clubs. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références La Grande Aventure Lego (Phil Lord & Christopher Miller, 2014) La Grande Aventure Lego 2 (Mike Mitchell, 2018) Lego Batman, le film (Chris McKay, 2017) Ferdinand (Carlos Saldanha, 2017) Les Mondes de Ralph (Rich Moore, 2012) Purl (Kristen Lester, 2018) Podcast Miroir Miroir, épisode 12 – Livres pour enfants, ce reflet déformant La Politique sexuelle de la viande, Carol J. Adams (1990) Générique : Savvier, Warm Sea

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:57
    Cover

    On ne badine pas avec le consentement

    À deux jours de la Journée Internationale des Droits des Femmes, il convient de réaliser qu’au lieu de leur offrir des fleurs ou de leur montrer leur soutien en portant du rouge à lèvres, les hommes pourraient commencer par faire cet incroyable cadeau aux femmes: le respect de leur consentement. Interdit de se mettre des œillères, de jouer les victimes ou de prendre ça à la légère: le consentement n’a rien d’un sujet léger. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références L'Auberge espagnole (Cédric Klapisch, 2002) Il était une fois en Amérique (Sergio Leone, 1984) Gangsterdam (Romain Levy, 2017) SachaVore, Qu’est-ce que la culture du viol? Valentin Lutz, Il était une fois en Amérique – Un monde qui s’accorde à nos désirs Noémie Renard, En finir avec la culture du viol (Éditions Les Petits Matins) Valérie Rey-Robert, Une culture du viol à la française (Éditions Libertalia)

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:34
    Cover

    Des loleurs et des harceleurs

    Sans la Ligue du LOL, ce huitième épisode aurait principalement tourné autour du postérieur de Franck Dubosc. Mais actualité oblige, et même s’il vous avait déjà été recommandé d'en finir avec les bandes de potes dans l’épisode 5, il fallait revenir sur le potentiel malfaisant des groupes d’hommes et leur façon si méprisable de considérer l’univers comme un paillasson doublé d’un terrain de jeu. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Références The Riot Club (Lone Scherfig, 2014) Mean Creek (Jacob Aaron Estes, 2004) Tag (Jeff Tomsic, 2018) On ne change pas, Céline Dion (1998) Tweet d’Alexandre HervaudÀ écouterLes couilles sur la table, épisode 35: «La ligue du LOL: la force du boys’ club» Quoi de meuf, épisode spécial : «Ligue du LOL et cyber-harcèlement» À lireFrance TV Info, «La Ligue du LOL»: comment un groupe Facebook créé «pour s'amuser» s'est transformé en machine à humilier Numerama, La Ligue du LOL racontée par ses victimes: «Ruiner des carrières et des vies, c’était leur quotidien» Numerama, La Ligue du LOL était aussi une machine à broyer les femmes Libération, Ligue du LOL: au commencement, le règne de la twittostérone

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    13:12
    Cover

    Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu: la théorie du gendre

    Il y a pas mal de raisons de tiquer devant Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu? et sa suite, qui vient de sortir. Les deux films signés Philippe de Chauveron se distinguent notamment par leur sexisme de tous les instants, les rôles et les lieux assignés aux femmes étant bien différents de ceux attribués aux hommes. L’occasion d’observer tout particulièrement la relation unissant beaux-pères et gendres, qui semblent se transmettre les clés du clan familial en se gardant bien de laisser leur part aux femmes. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Générique : Savvier, Warm SeaRéférences Philippe de Chauveron, Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu? (2014), Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu? (2019) Jay Roach, Mon beau-père et moi (2000), Mon beau-père, mes parents et moi (2004) Paul Weitz, Mon beau-père et nous (2010) Robert Luketic, Sa mère ou moi (2005) Anthony Marciano, Les Gamins (2013) «Il faut qu’on parle de la romance lesbienne dans Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu», Têtu «La lettre de l’observatoire national des violences faites aux femmes, Violences faites aux femmes : les principales données» (secrétariat d’État chargé des droits des femmes, novembre 2015)

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:34
    Cover

    Stalker ou séduire, il faut choisir

    Chaque 2 février, la ville de Punxsutawney célèbre le jour de la marmotte, et les cinéphiles pensent à Un jour sans fin. L’occasion d’inspecter un peu le film culte de Harold Ramis et notamment le rapport trouble de son héros, interprété par Bill Murray, à la séduction et au consentement. Profiter d’une boucle temporelle pour mettre le grappin sur Andie McDowell, ce n’est pas joli joli. La façon dont Adam Sandler s’occupe de Drew Barrymore dans Amour & amnésie laisse elle aussi pas mal d’interrogations en suspens… Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Générique : Savvier, Warm SeaRéférences : Harold Ramis, Un jour sans fin (1993) Ari Sandel, When we first met (2018) Peter Segal, Amour et Amnésie (2004) ‘Groundhog Day’ Writer Danny Rubin Loves His Movie, à lire sur Vulture How Many Days Does Bill Murray Spend Stuck In Groundhog Day?, Whatculture

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    14:46
    Cover

    En finir avec les bandes de potes

    Alors que la suite des Petits mouchoirs arrive en mars, c’est le moment de faire un point sur le «film de potes» et sa façon d’idéaliser des amitiés masculines pourtant loin d’être reluisantes. Utilisant le nombre pour asseoir leur domination, se réunissant autour de loisirs et de sports pour mieux se reconnaître entre mâles, les hommes aiment se retrouver en meutes, ce que les réalisateurs trouvent généralement très cool. Les trois Cœur des hommes signés Marc Esposito en sont un exemple plus que révélateur. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Générique : Savvier, Warm SeaRéférences : Marc Esposito, Le Cœur des hommes (2003), Le Cœur des hommes 2 (2007), Le Cœur des hommes 3 (2013) Guillaume Canet, Les Petits mouchoirs (2010) Pierre Desproges, En scène – Théâtre Grévin (1986) Yves Robert, Un éléphant ça trompe énormément (1976), Nous irons tous au paradis (1977) Jean-Marie Poiré, Mes meilleurs copains (1989)

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    10:57
    Cover

    L'année des pères en galère

    Fin d’année oblige, c’est déjà l’heure du bilan. L’année ciné 2018 fut passionnante à plus d’un titre, et a notamment permis d’observer toute une galerie d’hommes réalisant souvent un peu tard qu’on ne s’improvise pas père, avec ses véritables enfants comme avec ceux dont on a subitement la charge. Consternants ou inspirants, ces pères-là ont marqué l’année et soulevé plein d’interrogations. Pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Générique : Savvier, Warm Sea

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:15
    Cover

    Des chasseurs et des proies

    En 2005, on pouvait apparemment draguer en tendant des pièges aux femmes. Celles-ci n'avaient alors plus vraiment d'autre choix que celui d'accepter les avances de leur prétendant-chasseur, tout en ayant l'impression qu'elles restaient maîtresses de leurs décisions. Sortie cette année-là, la «comédie romantique» Hitch mettait en lumière certaines méthodes prônées par les coachs en séduction… et les pick-up artists. Des techniques qui n'ont pas disparu avec l'émergence #MeToo. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Générique : Savvier, Warm Sea Références : Fiona Schmidt, L'Amour après #MeToo, Hachette (2018) Mélanie Gourarier, Alpha Mâle – Séduire les femmes pour s'apprécier entre hommes, Seuil (2018) Andy Tennant, Hitch – Expert en séduction (2005) Steven Soderbergh, Ocean's Eleven (2001)

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    11:18
    Cover

    Le corps des mecs, tout le monde s'en fout

    "Le Grand Bain", c’est l’histoire d’une bande de types qui glandent en slip et en claquettes au bord de la piscine. Mais c’est aussi l’histoire du corps des hommes, qui malgré leur bide, leurs poils et leur absence de muscles, se pavanent sans se poser de questions dans l’espace public. Dans ce deuxième épisode, Thomas Messias s’est penché sur la question… et sur ses propres imperfections. Un mercredi sur deux, Mansplaining observe les masculinités à travers des œuvres culturelles et des faits d’actualité. Parce que la parole masculine est archi dominante, sauf lorsqu’il s’agit de remettre en question les privilèges des hommes. Si vous aimez Mansplaining, pensez à l’exprimer en lui donnant la note maximale sur iTunes et ailleurs, en en parlant autour de vous, et en laissant plein de commentaires bienveillants sur les réseaux sociaux. Générique : Savvier, Warm Sea

    ...plus
  • 29.09.2020
    0 MB
    12:47
    Cover

    Des cookies en forme de cœur

    Trentenaire, blanc, hétéro, cisgenre, marié et père, Thomas Messias est ce genre de personnes qu'on entend déjà beaucoup trop dans les médias, y compris sur des sujets qu'elles ne maîtrisent pas toujours. Tous les quinze jours dans "Mansplaining", il questionne un sujet qu'il connait, la masculinité, pour rappeler qu'elle n'est pas unique… mais plurielle. Cette semaine, il se penche sur le film "Buffalo '66" de Vincent Gallo (1998). L'acteur-réalisateur y incarne Billy Brown : à sa sortie de prison, il kidnappe une jeune femme pour la forcer à jouer le rôle de son épouse face à ses parents. Une aventure présentée comme une grande histoire romantique.

    ...plus