Cover

step back

Tous les mercredis, l'actualité du basket par la rédaction de L'Equipe. Un podcast animé par Guillaume Degoulet.

Tous les épisodes

  • 09.01.2021
    31 MB
    33:03
    Cover

    L'ovni Nikola Jokic

    Le pivot des Denver Nuggets est à part dans l’univers NBA. Son gabarit tranche avec ses qualités, un artiste aux mains d’or qui n’en finit plus d’émerveiller : comment s’est-il construit ? C’est un parcours loin des sentiers battus. Nikola Jokic n’a jamais joué de Coupe d’Europe quand il rejoint la NBA en 2015, drafté loin des premiers choix. Rapidement, le Serbe se fait pourtant une place et montre d’exceptionnelles qualités. Vision du jeu, précision, créativité, tout y est pour ce grand golgoth de 2,13m qui mène le jeu au rythme que bon lui semble. Mais d’où vient-il exactement, ce joueur formidable ? Quel est son parcours, du nord de la Serbie à l’État du Colorado ? Nikola Jokic, 25 ans, est devenu un candidat crédible au titre de MVP. Il enchaîne les performances XXL - un soir, 18 passes décisives, par exemple - et apparaît comme l’un des grands noms de la NBA. L’an passé, sa franchise, les Denver Nuggets, a atteint la finale de conférence Ouest, seulement battue par les Lakers de LeBron James. Que peut envisager Nikola Jokic pour la suite de sa carrière ? Comment entrer dans la légende du basket américain mais surtout serbe ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte et Gaëtan Scherrer. Réalisé par Antoine Bourlon.

    ...plus
  • 30.12.2020
    26 MB
    27:38
    Cover

    Secrets de MVP

    Le début de saison de NBA a commencé de dessiner une hiérarchie et de mettre en lumière les têtes d’affiches des différentes franchises. Step back se plonge dans leur univers. Most Valuable Player. Si le basket se joue à cinq, l’évocation de ces trois mots change tous les points de vue. Le collectif laisse place aux individus, et pas n’importe lesquels : les plus grands du basket mondial. Ils sont peu, en NBA, à pouvoir concourir au trophée de meilleur joueur de la saison régulière. Il faut être du « calibre MVP » et incarner plus qu’un simple athlète. Quels sont les critères exacts qui participent à l’élection du joueur de l’année ? Double tenant du titre, Giannis Antetokounmpo aura fort à faire, cette saison, pour défendre son précieux statut. LeBron James veille, Luka Doncic peut surprendre et nombre d’autres superstars sont à l'affût pour devenir le numéro 1. Car si l’élection du MVP exclut les performances en playoffs, c’est bien de cela qu'il s’agit. À l’aube d’une saison qui sera riche et pleine de surprises, qui sont les favoris et les outsiders ? Animé par Xavier Colombani, avec Yann Ohnona, Amaury Perdriau et Alessandro Pitzus. Réalisé par Antoine Bourlon.

    ...plus
  • 18.12.2020
    27 MB
    28:19
    Cover

    À l'Ouest, qui pour bousculer les Lakers ?

    LeBron James et ses coéquipiers sont les grands favoris à leur propre succession. Mais derrière, ça se chamaille dans la conférence Ouest, très dense en termes de talents, de beau jeu et de potentiel. État des lieux. Mission back-to-back ? C’est tôt, et pourtant déjà l’occasion de se demander qui pourra faire tomber le champion en titre. Les Lakers de LeBron James et Anthony Davies sont les rois de la NBA et peu d’équipes dans le royaume apparaissent en mesure de chambouler l’ordre établi. Les Clippers de Kawhi Leonard et Serge Ibaka ? Les Nuggets de Michael Porter Jr et Nikola Jokic ? Les Mavericks de Luka Doncic et Kristaps Porzingis ? Le Jazz de Rudy Gobert ? Ce quatuor aura l’ambition de se frayer une place de choix pour la fin de saison. Alors qui figurera dans le top 3 de la saison régulière ? Peut-on s’attendre à des surprises ? Derrière, c’est la foire aux incertitudes. Beaucoup d’équipes sont en reconstruction, en développement, retrouvent des blessés, comptent sur leurs jeunes ou tout à la fois. On peut notamment penser à Golden State, qui tentera de s’appuyer sur son franchise player Stephen Curry pour retrouver la forme. Ou à Phoenix, qui rêve d’un Chris Paul en feu pour redorer son blason. Dure mission tandis que les Spurs de San Antonio semblent encore destinés à faire une saison anonyme. Qui sortira vainqueur de la bataille pour les play-offs ? Quels joueurs sont à suivre ? Animé par Xavier Colombani, avec Yann Ohnona, Amaury Perdriau et Alessandro Pitzus. Réalisé par Antoine Bourlon.

    ...plus
  • 11.12.2020
    31 MB
    32:42
    Cover

    À l'Est, la révolution Brooklyn ?

    La NBA, c’est reparti, les rêves des uns et des autres avec. L’Équipe démarre sa preview de la saison avec la conférence Est, où les Nets de Kyrie Irving et Kevin Durant veulent chambouler l’ordre établi. Drôle de saison que celle qui succède à une année marquée par le Covid-19 et un format de play-offs inédit. Pourtant, il y a de quoi se réjouir. À l’Est, déjà, conférence que Step Back aborde en premier, où la bataille pour la première place sera intéressante. Le Heat de Miami, dernier finaliste, peut s’appuyer sur la cohérence de son projet. Les Bucks de Milwaukee peuvent surfer sur la vague Giannis malgré des incertitudes. et encore les Nets de Brooklyn, fort du retour de Kevin Durant, qui espèrent une saison XXL. Quelles sont les forces en présence ? Comment l’intersaison a rebattu les cartes ? Step back s’interroge sur les anciens, les nouveaux, les trades, les changements d’entraîneur et les différentes ambitions des franchises de la conférence. Il va de soi, aussi, que les forces ne sont pas totalement bien réparties. Pendant que les grosses formations joueront les places de choix, que les ambitieux tenteront de trouver un strapontin pour les play-offs, d’autres essaieront tant bien que mal d’éviter la cuillère de bois. Quelles équipes peuvent s’inquiéter pour la suite ? Y a-t-il des motifs d’espoir pour les mauvais élèves de l’Est ? Invité : Christophe Denis. Animé par Xavier Colombani, avec Gaëtan Delafolie et Amaury Perdriau. Réalisé par Antoine Bourlon.

    ...plus
  • 09.12.2020
    31 MB
    32:43
    Cover

    Destins variés pour les Bleus de NBA

    Qu’il soit question des stars ou des rookies, difficile exercice que de prédire l’avenir des joueurs français dans la plus grande ligue du monde. Quel sort la saison 2020-2021 de NBA réserve aux basketteurs tricolores ? De Rudy Gobert à Joakim Noah, tout change, tout se bouscule. Les Français de NBA, au nombre de quinze pour la saison à venir, sont tous plus ou moins dans l’incertitude. Les têtes d’affiche ne savent pas exactement quelle direction prendra leur carrière, les nouveaux ne sont pas encore en mesure de triompher et d’autres, dans le vague, vont tenter de s’imposer dans les différentes conférences de la ligue. Quelle est la situation de chacun d’entre eux ? Step back s’attarde autant sur le terrain que sur les à-côtés, alors que l’avant-saison n’a pas encore livré tous ses secrets contractuels. Vincent Poirier ne sait par exemple pas de quoi demain sera fait, tandis qu’une petite pincée de Tricolores devrait encore alterner entre ligue mineure et ligue majeure. Qui sont ceux qui peuvent tirer leur épingle du jeu ? A quoi ressemblera la trajectoire des Frenchies sur les parquets nord-américains ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Amaury Perdriau et Liliane Trévisan. Réalisé par Antoine Bourlon.

    ...plus
  • 27.11.2020
    31 MB
    32:45
    Cover

    La France a d'incroyables talents

    Régulièrement privée de ses meilleurs joueurs, l’équipe de France doit s’adapter. Et elle le fait plutôt bien, entre réservoir de joueurs conséquent et stratégie bien ficelée. Décryptage. Quand il y a des Bleus, il y a de l’espoir. Même si l’équipe de Vincent Collet doit se priver de ses éléments les plus compétitifs, ceux évoluant en NBA ou en EuroLigue, de nombreux motifs de satisfaction sont à se mettre sous la dent. La qualité des joueurs ne manque pas, ceux-ci sont investis et l’anti-chambre que fut l’équipe de France A’ a mis sur les rails des joueurs amenés à apporter un plus. Quelle est la stratégie de la fédération française ? Pour l'entraîneur Christophe Denis, invité de Step back, le travail effectué vise aussi à « inculquer l’état d’esprit lié au très haut niveau », mission attribuée à Vincent Collet et à son staff, en plein éliminatoires pour l’EuroBasket 2022. Plus loin encore, les Jeux Olympiques de 2024 pourraient voir éclore une génération exceptionnelle, à la tête de laquelle figure le jeune Victor Wembanyama, promis à une grande carrière. Néanmoins, y a-t-il des risques ? Comment poursuivre sur cette voie ? Invité : Christophe Denis. Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte et Yann Ohnona​ (à Pau). Réalisé par Antoine Bourlon.

    ...plus
  • 24.11.2020
    12 MB
    12:55
    Cover

    LeBron James, engagement maturé

    Icône contemporaine et basketteur de génie, le mythique numéro 23 restera comme un joueur impliqué dans le combat pour l’égalité. Mais « King » a pris son temps, passant d’un jeune homme loin des débats à un adulte en première ligne. Poing levé, genou au sol et tee-shirt « Black Lives Matter » dans la bulle d’Orlando, LeBron James montre l’exemple. Désormais, il est un joueur engagé, conscient que sa voix porte et que son implication peut changer les mentalités. Le plus grand joueur du 21e siècle a pourtant pris son temps. Au début de sa carrière, LeBron est un talent hors-pair mais pas un orateur. Il se retire des sujets politiques et se montre prudent. Quand et comment sa prise de conscience a-t-elle eu lieu ? Superstar devant l’Éternel, « LBJ » reste l’illustration d’une génération plus concernée. L’effacement de Michael Jordan ou Kobe Bryant n’est plus, les discussions plus ouvertes et les combats encouragés. Parmi tous ces combats, justement, LeBron James a choisi le sien : l’antiracisme. Comment s’y prend-il pour faire valoir les droits de toutes les communautés ? De quelle manière peut-il inspirer ses successeurs ? Animé par Arnaud Lecomte, avec Xavier Colombani​. Réalisé par Antoine Bourlon. Ce podcast est le sixième et dernier épisode de la série inédite « Black NBA », à découvrir en parallèle dans le quotidien L’Équipe et en version numérique.

    ...plus
  • 20.11.2020
    29 MB
    31:08
    Cover

    La NBA, c'est reparti !

    Avec la draft et les transferts, la plus grande ligue du monde siffle le coup d’envoi de sa nouvelle saison. Step Back revient sur les jeunes français appelés à briller sur les parquets américains, comme sur les moves des stars du basket. Pour les parquets, on attendra. Pas pour les nouvelles, car la NBA rappelle déjà au monde à quel point elle est passionnante. Dans la nuit américaine, et en dépit d’une situation sanitaire qui a empêché les joueurs de se réunir à New York, elle a déjà offert une draft agréable à suivre. Surtout depuis la France, car Killian Hayes, 19 ans, est devenu le Frenchie le mieux drafté de l’histoire, en septième position. L'ancien de Cholet rejoindra Detroit tandis qu’il faudra également surveiller Theo Malendon à Oklahoma City et Killian Tillie à Memphis. Comment imaginer leurs débuts ? Cette entame de saison est aussi une affaire de gros deals, loin de la curiosité nouvelle qui accompagne ceux qui feront la NBA de demain. On parle de James Harden, de Russell Westbrook, des Brooklyn Nets, des New York Knicks… Autant de raisons de s’enthousiasmer - ou pas -, pendant que notre invité Christophe Denis, entraîneur, voit dans les décisions des Sixers de Philadelphie « le meilleur coup » de la trêve. Quelles sont les équipes à suivre ? Qui peut tirer son épingle du jeu ? Invité : Christophe Denis. Animé par Xavier Colombani, avec Yann Ohnona​ et Amaury Perdriau. Réalisé par Antoine Bourlon.

    ...plus
  • 17.11.2020
    12 MB
    12:37
    Cover

    Comment la NBA s'ouvre à l'Afrique

    De plus en plus pourvoyeuse de grands joueurs, l’Afrique suscite les intérêts nord-américains. Entre potentiels sportifs et économiques, la NBA entend bien s’y implanter. Le continent le plus jeune de la planète est un ami de la balle orange. Remplie de talents, en illustrent Hakeem Olajuwon hier ou Joel Embiid et Pascal Siakam aujourd’hui, l’Afrique est devenue prisée par les grands décideurs de la NBA. Avant la pandémie mondiale, la « Basketball Africa League » devait y être installée, faisant suite à la création de bureaux à Johannesburg en Afrique du Sud. Des projets structurels accompagnent des idées d’expansion : quelles sont les différentes initiatives ? Et qui dit bons joueurs dit recrutement. Forcément, la tentation est grande mais le retard énorme. Nombre de jeunes passent sous les radars des franchises et les trouvailles, contrairement au talent, relèvent souvent du hasard. Il va de soi, pourtant, que l’avenir peut se conjuguer avec Afrique. Les joueurs, eux, à l’image du MVP Giannis Antetokounmpo, nigérian d’origine, entretiennent un lien particulier. Comment s’explique-t-il ? Quelles perspectives y a-t-il pour des partenariats gagnant-gagnant ? Animé par Xavier Colombani, avec Yann Onhonha​. Réalisé par Antoine Bourlon. Ce podcast est le cinquième épisode de la série inédite « Black NBA », à découvrir en parallèle dans le quotidien L’Équipe et en version numérique.

    ...plus
  • 13.11.2020
    13 MB
    13:41
    Cover

    Le boycott de Craig Hodges

    Au début des années 1990, Craig Hodges, coéquipier de Michael Jordan aux Bulls, tente d'initier une grève pour défendre les minorités et la communauté afro-américaine. Un peu trop seul pour y arriver, ce formidable shooteur à trois points paiera cher son initiative.C'est une époque, les 90's, qui n'aime pas vraiment le mélange des genres. La NBA progresse alors sur tous les plans et l'incommensurable talent des stars y fait pour beaucoup. Mais aux Chicago Bulls, derrière l'icone Michael Jordan et son discours parfois lissé, un joueur tente de faire valoir ses droits. Souvent remplaçant mais toujours utile par son adresse longue distance, Craig Hodges s'investit d'une mission : défendre les minorités et la communauté afro-américaine. Comment s'y est-il pris et dans quel contexte ?Parmi ses faits d'armes, le maître du concours à trois points comptera une tentative avortée de boycott de la finale NBA en 1991, esseulé par ses pairs puis mis au ban du sport professionnel. Lui dira que ses prises de position furent la raison de son éviction en 1992, année après laquelle plus aucune franchise de NBA ne le contactera. De quelle façon a-t-il permis une avancée ? Quelles leçons peut-on tirer de son parcours ?Animé par Xavier Colombani, avec Maxime Malet (à New York). Réalisé par Antoine Bourlon.Ce podcast est le quatrième épisode de la série inédite « Black NBA », à découvrir en parallèle dans le quotidien L'Équipe et en version numérique.

    ...plus
  • 10.11.2020
    11 MB
    12:16
    Cover

    Le grand sage Kareem Abdul-Jabbar

    Le légendaire pivot a marqué de son empreinte l’histoire de la NBA et réussi à combiner sport et société. Encore aujourd’hui, celui qui changea d’identité au cours de sa vie reste un modèle d’engagement.Il avait beau s’appeler Lew Alcindor ou Kareem Abdul-Jabbar, après sa conversion à l’islam, il restera à jamais comme une grande figure du combat contre les inégalités. À son époque, le leader d’opinion s’appelle Mohamed Ali. Le pivot des Bucks puis des Lakers est un soutien. Et, mieux, il s’engage à ses côtés. Tellement fort que la ligue universitaire interdira le dunk, ce qu’on appellera plus tard les « Jabbar Rules », Lew Alcindor se montre exemplaire, pugnace et talentueux. Un modèle autant qu’une idole, qui boycottera notamment les Jeux Olympiques de Mexico en 1968. Comment a-t-il participé à la prise de conscience collective ?Personnage introverti, charismatique, Kareem Abdul-Jabbar s’illustre par sa grande sagesse. Au fur et à mesure des années, le géant new-yorkais s’impliquera encore et encore, par des biais différents mais toujours dans le même but. Grand monsieur du basket, Abdul-Jabbar reste en première ligne pour la défense des droits des minorités et de la communauté afro-américaine. De quelle façon s’implique-t-il aujourd’hui ?Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte. Réalisé par Antoine Bourlon.Ce podcast est le troisième épisode de la série inédite « Black NBA », à découvrir en parallèle dans le quotidien L’Équipe et en version numérique.

    ...plus
  • 06.11.2020
    13 MB
    14:11
    Cover

    La légende Bill Russell

    Resté dans les annales pour ses titres, Bill Russell, l'homme le plus « bagué » de l'histoire de la NBA, fut aussi un joueur et un entraîneur engagé. Ses prises de position ont marqué le sport américain jusqu'à briser toutes les frontières : un exemple absolu ?Un soutien à Mohammed Ali, un fidèle de Martin Luther King et puis sa propre voix, évidemment. Bill Russell fait partie des grands du basket, un statut qu'il doit autant à sa carrière extraordinaire qu'à son oeuvre hors du terrain. Première superstar afro-américaine de la NBA, en plus de devenir par la suite le pionnier des entraîneurs noirs, le pivot des Boston Celtics a d'abord révolutionné le jeu puis amené les générations futures vers davantage d'engagement. Comment a-t-il réussi à faire évoluer les mentalités ?Aux Celtics, franchise considérée comme la plus raciste de l'époque (les années 50 et 60), Bill Russell a lutté ardemment, passionnément. On se souvient de ses empoignades avec les fans, de ses contres, de sa provoc', de ses rebonds... Et puis de ses actes, forcément, lui qui n'hésita jamais à prendre position pour la défense des droits civiques. De quelle manière le meilleur défenseur de l'histoire est devenu une icône du combat contre les inégalités ?Animé par Xavier Colombani, avec Liliane Trévisan. Réalisé par Antoine Bourlon.Ce podcast est le deuxième épisode de la série inédite “Black NBA”, à découvrir en parallèle dans le quotidien L’Equipe et en version numérique.

    ...plus
  • 30.10.2020
    11 MB
    12:03
    Cover

    Les pionniers noirs de la NBA

    Leur nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant, le basket leur doit quand même un peu. Nous sommes en 1950 quand Earl Lloyd, Chuck Cooper et Nathaniel Clifton deviennent tour à tour le premier joueur noir drafté, le premier joueur noir à décrocher un contrat et le premier joueur noir à jouer un match en NBA. Pionnier d’un sport touché par la ségrégation, comme l’ensemble de la société US à l’époque, le trio initie alors la longue marche des Noirs dans l’élite du basket américain. Que reste-t-il de cet héritage ? Comment se sont-ils imposés ? Dans le sillage de l’icône Jackie Robinson, premier joueur noir de la MLB, la ligue nord-américaine de baseball, leur histoire mêle contexte social, stéréotypes et enfin sport, forcément. Elle invite aussi à découvrir des anecdotes, celles d’hier et celles pour la postérité, d’un hôtel de Caroline du Nord aux clubs de jazz des métropoles américaines. Quelles étaient les vies d’Earl Lloyd, Chuck Cooper et Nathaniel Clifton ? Qu’ont-ils changé en NBA ? Animé par Xavier Colombani, avec Maxime Malet (à New York). Réalisé par Roland Richard et Antoine Bourlon. Ce podcast est le premier épisode de la série inédite « Black NBA », à découvrir en parallèle dans le quotidien L’Équipe et en version numérique.

    ...plus
  • 16.10.2020
    23 MB
    24:45
    Cover

    NBA, rendez-vous en 2021

    Adam Silver réfléchit. Puisque rien ne sera pareil, une fois encore, le grand manitou de la NBA songe à une nouvelle alternative pour la version 2021 de sa Ligue. On l’a déjà dit dans Step back, la bulle a été un franc succès. Mais peut-elle vraiment redevenir une solution efficace pour une saison régulière à 82 matches ? Malgré une « free agency », qui débute le 18 octobre, moins alléchante qu’à l’accoutumée, la suite donne tout de même envie. Le Heat de Jimmy Butler, finaliste malheureux face aux Lakers, peut-il confirmer ? Et quid des autres gourmands de la Ligue, à l’image des Bucks revanchards du MVP Giannis Antetokounmpo ? Le nouveau format NBA - laquelle devrait être intégralement organisée en 2021, comme l’a annoncé Adam Silver fin septembre - impose une autre problématique : les Jeux Olympiques. Le gratin mondial est censé se retrouver sur les parquets de Tokyo au milieu de l’été, mais les franchises américaines n’en auront pas fini avec la NBA. Va-t-on disputer des JO affadis ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Maxime Malet (à New York) et Amaury Perdriau. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 13.10.2020
    21 MB
    22:07
    Cover

    Merci la bulle et au revoir

    Étrange sentiment que celui de saluer la fin de saison de la NBA au moment où d’habitude, les fans la retrouvent avec excitation. Au terme de cette année bouleversée par la pandémie, les Lakers font-ils un beau champion ? Personne ne contestera aux Lakers leur 17e titre dans le Championnat nord-américain de basket. LeBron James et les siens figuraient parmi les favoris, ils ont tenu leur rang pour ramener en Californie leur premier titre depuis dix ans. Ce succès en finale contre Miami (4-2) pose néanmoins une question : a-t-il consacré un jeu séduisant ? La bulle d’Orlando a permis à la NBA de clore sa saison. Le coût ? Autour de 300 M$ (environ 250 M€). Mais le manque à gagner, si les matches n’avaient pas eu lieu, aurait été de l’ordre des 2 Md$ (1,7 Md€). Sur le plan sanitaire, cette bulle placée en Floride aura permis de ne compter aucun cas positif au coronavirus parmi les joueurs. Mais, sans public et sans ambiance, y a-t-on joué tout à fait le même basket ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Maxime Malet (à New York) et Amaury Perdriau. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 02.10.2020
    25 MB
    26:59
    Cover

    LeBron l’unique

    La finale NBA n’a pas encore désigné son vainqueur entre les Lakers et Miami. Mais alors qu’un quatrième sacre se profile pour LeBron James, cette éternelle question ressurgit : quelle est sa place dans l’histoire du basket ? Les six bagues de Michael Jordan sont souvent comparées aux six finales perdues du King lorsque d’aucuns s’essaient au jeu des comparaisons entre les deux légendes du parquet. Mais après avoir triomphé avec Miami et Cleveland, James est en passe de récidiver avec une troisième franchise, les Los Angeles Lakers. Seuls Robert Horry et John Salley l’ont fait avant lui. Alors, James est-il le « chosen one » comme l’avait appelé Sports Illustrated dès 2002 ? Son incroyable polyvalence force le respect des amoureux de basket. Reste que cette capacité à jouer aux cinq postes semble parfois diluer son aura. Meilleur passeur de la saison régulière, LeBron James est-il victime de son omnipotence ? À 35 ans, n’était-il toutefois pas contraint de faire évoluer son jeu vers un rôle d’ailier-meneur pour le moins rare dans l’histoire de la Ligue ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Xavier Colombani, avec Maxime Malet (à New York) et Alessandro Pitzus. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 25.09.2020
    27 MB
    28:41
    Cover

    La Jeep Élite revient en piste

    Le basket français a été privé de champion la saison passée à cause de la pandémie. Le voilà de retour. Mais comment la Jeep Élite va-t-elle gérer la menace que fait toujours peser le coronavirus ? Sur les parquets, l’Asvel est favorite, mais à quel point ? Aller au bout de la saison cette fois. La priorité absolue de la Ligue nationale de basket est claire. Mais la situation sanitaire oblige à la plus grande prudence. Alors, quels scénarios sont envisagés en cas de seconde vague ? Si jamais le Championnat parvient à son terme, l’Asvel du président Tony Parker paraît avoir une marge confortable sur la concurrence. Pourquoi ? Est-ce vraiment différent des précédentes années ? Derrière, Monaco et Boulogne-Levallois, désormais deuxième budget de Jeep Élite, paraissent les mieux armés pour rivaliser avec le champion de France 2019. Mais sont-ils les seuls ? Dijon et Bourg-en-Bresse peuvent-ils bousculer la hiérarchie ? Et puis nous avons demandé aux journalistes de la rédaction de donner quelques noms de joueurs à suivre en particulier cette année. Quelles individualités ont-ils mises en exergue ? Animé par Xavier Colombani, avec Benjamin Henry, Arnaud Lecomte et Yann Ohnona. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 18.09.2020
    27 MB
    28:43
    Cover

    Destins contraires à L.A.

    Tout le monde voyait déjà la finale à l’Ouest opposer les deux rivaux de la cité des Anges. Mais si les Lakers ont assumé leur statut face à Houston, les Clippers sont, eux, tombés contre Denver après avoir mené 3-1. Que s’est-il passé ? Paul George et Kawhi Leonard sont déjà à la maison. Excellents attaquants, redoutables défenseurs, les deux stars des Clippers n’ont pas réussi à porter leurs partenaires. Leur responsabilité est engagée tout comme celle du coach Doc Rivers, auteur d’un troisième revers en carrière après avoir mené 3-1 dans une série. Or, cela n’est arrivé que 13 fois dans toute l’histoire de la NBA. Mais ces éléments sont-ils suffisants à expliquer que les Clippers aient encore une fois manqué l’occasion de se hisser en finale de conférence ? La force collective de leur adversaire, Denver, est indiscutablement l’un des éléments d’explication. Emmenés par l’omnipotent Nikola Jokic et l’artificier Jamal Murray, les Nuggets ont fait trébucher les Clippers. Mais la franchise du Colorado peut-elle refaire le coup en finale de conférence face aux Lakers d’un LeBron James « en mission », comme le disent les journalistes de la rédaction ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Maxime Malet (à New York) et Yann Ohnona. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 11.09.2020
    25 MB
    26:11
    Cover

    Antetokounmpo sans élan

    Voilà deux ans que Milwaukee domine outrageusement la saison régulière à l’Est et deux ans que les Bucks de Giannis Antetokounmpo sont sortis avant les finales NBA. Alors que se passe-t-il avec le phénomène grec ? 76,7 % de victoires, c’est le bilan de Milwaukee en saison régulière, le meilleur ratio de victoires de l’ensemble de la NBA. Le leader à l’Est est pourtant passé tout près du « sweep », du coup de balai, face à Miami en demi-finales de conférence (1-4). Alors qu’a-t-il manqué au collectif des Bucks, déjà éliminé l’an passé par Toronto aux portes de la grande finale ? Faut-il y voir un manque de grinta, de vice ? Immanquablement, les questions autour du meilleur joueur de la franchise du Wisconsin, Giannis Antetokounmpo, ont fleuri après ce nouvel échec. MVP la saison passée, meilleur défenseur cette année et peut-être de nouveau MVP dans les jours qui viennent, Antetokounmpo - certes diminué - a-t-il suffisamment l’âme d’un leader ? Rappelons tout de même qu'à 25 ans, ni Michael Jordan ni LeBron James n’avaient davantage gagné de bague NBA. Où le prodige grec peut-il progresser ? Doit-il être mieux accompagné ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Arnaud Lecomte, Amaury Perdriau et Liliane Trévisan. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    26 MB
    27:48
    Cover

    Boston et Miami, les bastions de l’Est

    Avec 20 titres à elles deux, ces deux franchises font partie de l’histoire de la NBA. Cette saison, Boston et Miami doivent leurs performances à leur collectif davantage qu’à des stars. Jusqu’où peuvent-elles aller ? Leur marche en avant semblait irrépressible. Après avoir balayé Philadelphie (4-0) au premier tour des play-offs, les Celtics menaient 2-0 en demi-finale de conférence Est contre le champion sortant, Toronto. Mais patatras, une vilaine défense sur la dernière action, les voilà battus (103-104) et leurs adversaires canadiens relancés. Malgré tout, la franchise aux 17 bagues NBA impressionne. On loue son collectif plus que ses individualités, est-ce donc avant tout le succès du coach Brad Stevens ? Le Heat est chaud lui aussi. Miami marque les esprits grâce à son jeu d’équipe, son intensité et, contrairement aux Celtics, n’a pas perdu une rencontre en play-offs. Indiana n’a pas vu le jour (4-0) au premier tour et, plus surprenant, la meilleure équipe de la saison régulière à l’Est, Milwaukee, est pour l’instant dominée (2-0). Un nom semble malgré tout émerger du collectif, celui de Jimmy Butler. Reste que l’entraîneur, Erik Spoelstra, et le président, Pat Riley, apparaissent comme les gardiens d’une continuité en Floride. Les Celtics ont perdu leur dernière finale NBA en 2010, pour le Heat, c’était en 2014. Alors les bastions de l’Est peuvent-ils surprendre les grands favoris de l’Ouest que sont les Lakers et les Clippers ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Arnaud Lecomte, Amaury Perdriau et Yann Ohnona. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    32 MB
    33:56
    Cover

    Reprise de la NBA, est-ce vraiment sérieux ?

    La Ligue nord-américaine de basket a repris sa saison le 30 juillet à Orlando, en Floride, sur trois terrains à huis clos. Était-ce raisonnable alors que les États-Unis restent le pays le plus touché au monde par le coronavirus ? Avec près de 156 000 morts comptabilisés au 3 août 2020, le pays à la bannière étoilée est une terre meurtrie. Ce même 3 août, 602 personnes au moins sont décédées du Covid-19 et près de 48 000 nouveaux cas ont été dénombrés. Malgré cela, la prestigieuse NBA a redémarré. L’idée de finir la saison régulière dans la bulle de Disney World à Orlando interroge. Mais, outre-Atlantique, est-ce le soulagement de revoir du basket ou l’inquiétude qui prédomine ? La dimension financière a-t-elle primé sur la sécurité des joueurs et des personnels employés ? Des matches sans public, un niveau de jeu en berne après plus de quatre mois d’arrêt mais aussi une Amérique tourmentée par les suites de la mort tragique de George Floyd lors de son arrestation fin mai, tout cela participe à un climat étrange autour de la NBA. Alors la question mérite d’être posée, cette saison comme nulle autre pareille va-t-elle sacrer un grand favori - les Lakers de LeBron James à l’ouest, les Buks de Giannis Antetokounmpo à l’est - ou y a-t-il la place pour une surprise ? Française comme le Jazz de Rudy Gobert ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Arnaud Lecomte, Maxime Malet (par téléphone, à New York) et Amaury Perdriau. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    26 MB
    28:03
    Cover

    La fin des positions ?

    Dans le sillage de la NBA, le basket mondial voit les tâches dévolues à ses cinq postes traditionnels se diluer. Entre les intérieurs qui tirent à trois points et les meneurs qui prennent des rebonds, jusqu’où ira cette évolution ? Début février, Clint Capela quittait Houston pour Atlanta. Avec le départ du pivot de 2,08 m, les Rockets perdaient leur joueur le plus grand. Dans l’échange avec les Hawks, Houston récupérait Robert Covington, 2 m, ce dernier devenant alors le joueur à la plus grande taille de l’effectif Conséquence ? Une équipe davantage tournée vers les tirs extérieurs dans une NBA où le shoot primé est déjà une tendance lourde du jeu. Ce choix a fait du bruit aux États-Unis mais cela fonctionne-t-il ? D’où vient cette idée, pas si neuve que cela ? Sans aller jusqu’à toutes présenter des cinq majeurs « petits », les franchises ont pris l’habitude de s’adapter aux qualités de leurs joueurs, notamment lorsque celles-ci s’avèrent exceptionnelles. Un LeBron James ou un Giannis Antetokounmpo ne sont pas réductibles à un poste en particulier. Mais puisque les meilleurs joueurs évoluent principalement en NBA, cette dilution des postes est-elle aussi significative en Europe ? Et, pour les défenses, comment s’adapter ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Yann Ohnona et Maxime Malet (par téléphone, à New York). Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    29 MB
    30:55
    Cover

    La jeune garde met-elle le feu à la NBA ?

    Au 1er février, il y avait 77 joueurs âgés de moins de 22 ans en NBA, soit 15 % des joueurs entrés en lice cette saison. Les Zion Williamson, Luka Doncic, Jayson Tatum et autre Ja Morant prouvent qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Un nom revient avec insistance après une soixantaine de matches de saison régulière, celui de Luka Doncic. Les performances du Slovène permettent à Dallas (7e) de jouer une qualification pour les play-offs à l’Ouest. Agé de vingt et un ans depuis ce 28 février, le colosse de 2,01 m impressionne partout : 20,6 points, 6,4 rebonds et 7,6 passes. All-Star, Doncic est-il indiscutablement le meilleur jeune de la Ligue ou bien Zion Williamson (New Orleans), Jayson Tatum (Boston), Ja Morant (Memphis) ou encore Trae Young (Atlanta) sont-ils faits du même bois ? Derrière ces noms qui figurent déjà parmi les stars de la NBA, d’autres joueurs ne manquent pas de talent, même si leur précocité est moindre. Quel est l’impact réel des Shai Gilgeous-Alexander (OKC), DeAndre Ayton (Phoenix), Marvin Bagley (Sacramento), R. J. Barrett (New York) ou Markelle Fultz (Orlando) ? Est-ce que d’autres noms ont retenu l’attention des journalistes de la rubrique basket de L’Équipe ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Amaury Perdriau et Alessandro Pitzus. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    25 MB
    27:01
    Cover

    L'équipe de France, le retour

    Médaillés de bronze lors de la Coupe du monde en septembre, les Bleus de Vincent Collet s’attaquent aux qualifications de l’Euro 2021. Mais face à l’Allemagne, le 21 février, et le Monténégro, le 24, il ne s’agit pas seulement de gagner. Depuis 2017, la Fiba a réintroduit des fenêtres internationales pendant la saison régulière. Pour les qualifications de l’Euro 2021, chaque poule compte quatre sélections et permet aux trois premières de faire partie des 24 élues pour l’Euro. Mais avec si peu de risques de passer à côté du billet pour 2021, quel intérêt sportif revêtent ces matches ? Les équipes nationales doivent en prime puiser dans leur vivier puisqu’elles s’affrontent sans les joueurs de NBA et d’Euroligue, faute d’accord entre les instances. La France ne s’apprête ainsi à défier l’Allemagne chez elle, ce vendredi 21 février, qu’avec un seul de ses médaillés mondiaux de septembre : Amath Mbaye (Izmir). Ces moments s’apparentent donc à de larges revues d’effectif. Mais les appelés de ces matches ont-ils une chance réelle de disputer les compétitions majeures quand les sélections sont au complet ? Animé par Xavier Colombani, avec Guillaume Degoulet, Gaëtan Delafolie et Yann Ohnona (par téléphone, à Steinfeld, Allemagne). Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    28 MB
    29:35
    Cover

    Tout sur le All-Star week-end

    Comme certains mariages d’antan, la fête dure trois jours à Chicago. Le All-Star Game ne se résume pas au duel de dimanche entre la team LeBron James et la team Giannis Antetokounmpo. Ce vendredi, les jeunes s’affrontent et le samedi, place aux concours. Pour la sixième année de suite, les espoirs américains affrontent ceux du reste du monde. Dans ces matches débridés qui flirtent souvent avec les 300 points marqués au total, les Américains sont menés 3-2. Ce changement de modèle en 2015 du Rising Stars Challenge - lancé en 1994 - est-il envisageable pour le All-Star Game ? Ce samedi, les trois concours prendront la suite des jeunes. Celui des skills, remporté par Tony Parker en 2012, offre toujours l’occasion aux joueurs intérieurs de montrer qu’ils ne maîtrisent pas si mal le ballon face aux meneurs. Celui des trois points met en valeur l’adresse des meilleurs tireurs. Enfin se tient le concours de dunks, moment historique depuis les années 80. Mais ce dernier, tant attendu, n’a-t-il pas perdu de sa superbe et de son intérêt ces dernières années ? Au bout du compte, dimanche, le All-Star Game opposera l’équipe des étoiles emmenée par LeBron James et celle, davantage besogneuse, de Giannis Antetokounmpo. La rencontre aura une tonalité singulière avec le décès de Kobe Bryant et de sa fille, Gianna, le 26 janvier dans un accident d’hélicoptère. En conséquence, un hommage est prévu avec un changement de format. Et sur le plan sportif, la rencontre est-elle déjà pliée tant la team James paraît favorite ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Amaury Perdriau et Maxime Malet (par téléphone, à New York). Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    25 MB
    27:02
    Cover

    Le basket féminin en France, ça marche

    Un succès prestigieux et précieux. Les Françaises ont battu les Australiennes, deuxièmes au classement FIBA, en ouverture du TQO le 6 février à Bourges, épicentre du basket féminin tricolore. Le tout avec une équipe aux deux tiers issus du championnat de France. L’Australie, c’est ce qui se fait de mieux en matière de basket chez les femmes, du moins si l’on excepte les intouchables Américaines. Vaincre les Opals (72-63) moins de six mois avant les Jeux olympiques, c’est un signe. Il faut bien sûr que les joueuses de Valérie Garnier remportent un de leurs deux derniers matches contre le Brésil ou Porto Rico au TQO pour s’assurer de leur présence à Tokyo. Mais si la logique est bien respectée, quelle ambition les Bleues pourront-elles nourrir au Japon ? Quoi qu'il en soit, ce tournoi de qualification olympique (6 au 9 février) suscite l’engouement à Bourges, bastion du basket féminin. Quatorze fois champion de France (un record), Bourges est aussi le club qui génère les plus fortes affluences de la LFB (plus de 3000 spectateurs de moyenne). Si l’équipe de France marche aussi bien, n’est-ce pas dû aux performances européennes des clubs de l’Hexagone : Bourges donc, l’ASVEL de Tony Parker et Lattes-Montpellier ? Animé par Xavier Colombani, avec Gaëtan Delafolie, Arnaud Lecomte et Liliane Trévisan (par téléphone, à Bourges). Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    25 MB
    26:38
    Cover

    Kobe Bryant, l’insaisissable

    Adulé à Los Angeles, longtemps détesté partout ailleurs aux États-Unis, Kobe Bryant a marqué le basket de son empreinte. Pas seulement pour ses 33 000 points ou ses 5 titres en NBA… Son obsession pour le travail et sa personnalité « sauvage » y sont pour beaucoup. « Le basket ne suffit pas à me définir. » En octobre 2017, Kobe Bryant nous avait fait cette confidence, un an après avoir pris sa retraite. Et pourtant, l’ancienne star des Los Angeles Lakers, décédée ce dimanche 26 janvier, à 41 ans, dans un accident d’hélicoptère, aura régné sur les parquets nord-américains durant deux décennies. Avec, à la clé, cinq titres de champion NBA. Mais au-delà de son immense palmarès, quelle empreinte aura-t-il laissée sur le jeu et, plus globalement, sur le monde du sport ? En deux décennies, Bryant a souvent cultivé la ressemblance avec une autre légende, qui l’avait précédé : Michael Jordan. Au point d’être considéré comme son unique héritier, comme sa « Kobe conforme ». En quoi le n°24 des Los Angeles Lakers se distinguait-il du n°23 des Chicago Bulls ? Bryant, c’était enfin un ego affirmé, un caractère « sauvage », comme il se définissait lui-même. Qui se cachait réellement derrière cette personnalité clivante ? Animé par Xavier Colombani, avec Guillaume Degoulet, Gaëtan Scherrer et Maxime Malet (par téléphone, à New York), notre correspondant aux Etats-Unis. Réalisé par Roland Richard.

    ...plus
  • 10.09.2020
    27 MB
    28:48
    Cover

    NBA, coup de foudre à Paris

    Pour la première fois de l’histoire, deux équipes de NBA joueront un match officiel de saison régulière en France, à Paris, vendredi soir. Pourquoi la ligue sportive la plus puissante du monde a-t-elle choisi la France ? Milwaukee Bucks - Charlotte Hornets, voilà l’affiche qui se déroulera vendredi soir à l’AccorHotels Arena, à Paris (21 heures). Une première historique puisque c’est la première fois qu’une rencontre officielle de saison régulière de NBA aura lieu dans l’Hexagone. Malgré les polémiques liées au prix des billets, la salle parisienne sera remplie. L’attente est-elle aussi importante aux États-Unis ? Cette rencontre, qui voit Milwaukee en large favori, permettra à Nicolas Batum (Hornets) de jouer devant le public français. La France n’est que le quatrième pays (hors USA et Canada) à avoir accueilli une telle rencontre. Pourquoi la NBA a-t-elle choisi la France ? Dimension sportive ou choix économico-médiatique ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Liliane Trévisan et Maxime Malet (à Orlando, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    28 MB
    29:25
    Cover

    Tout sur Gobert

    Sa septième saison avec Utah sera-t-elle celle de la consécration ? Élu meilleur défenseur de la Ligue ces deux dernières années, Rudy Gobert espère enfin être sélectionné pour le All-Star Game, le 17 février. C'est l'histoire d'une contradiction. Les qualités du pivot international sont impressionnantes et reconnues outre-Atlantique. Mais dans une ligue qui est autant une compétition sportive qu'un show, son jeu manque-t-il de clinquant ? Dit autrement : son jeu offensif très calibré, toujours près du cercle, l'empêchera-t-il d'être enfin retenu pour le All-Star Game de Chicago ? Ses deux contres en moyenne par match le placent dans le top 10 de la NBA mais, au-delà du jeu, se pose la question de son rôle dans une équipe d'Utah solide prétendante pour les play-offs, après ses dix victoires de rang (du 27 décembre au 15 janvier). Rudy Gobert est-il devenu un leader dans le collectif des Jazz, qu'il a intégré en 2013 ? Animé par Xavier Colombani, avec Yann Ohnona, Amaury Perdriau et Maxime Malet (à New York, par téléphone). Note de la rédaction : l'épisode a été enregistré jeudi 16 janvier, avant donc la défaite d'Utah chez les New Orleans Pelicans (138-132 a.p.) dans la nuit de jeudi à vendredi.

    ...plus
  • 10.09.2020
    26 MB
    28:07
    Cover

    La Jeep Élite à mi-chemin, Monaco sur la voie princière ?

    Avant la saison, Monaco s'avançait en principal rival d'une ASVEL championne de France et de retour en Euroligue. Depuis son succès sur Villeurbanne le 5 janvier (79-59), la Roca Team ne fait-elle pas désormais figure de favorite ? Prolonger sa série en envoyant un message à l'adversaire. Monaco compte à présent 10 succès de rang et le dernier devant l'ASVEL le 5 janvier dernier (79-59) a aussi montré au club présidé par Tony Parker que la Roca Team est peut-être le meilleur club de France. Désormais leader du championnat, le club monégasque a-t-il rebattu les cartes en tête ? Les Dijonnais, troisièmes à seulement une longueur, peuvent-ils s'immiscer dans cette lutte ? Étonnamment, à mi-saison, le ratio victoires-défaites devient négatif dès la septième place. Dans le cœur du classement figurent les clubs qui ont déçu : Nanterre, Strasbourg, Le Mans, Limoges, etc. Pour sa dernière saison avec la SIG, Vincent Collet vit une saison très compliquée. Un public fâché, un jeu décevant, qu'arrive-t-il à ce club, cinq fois finalistes du championnat de 2013 à 2017 ? Enfin, pour le maintien, plusieurs clubs sont en danger une année où trois formations vont descendre pour ramener la Jeep Elite à 16. Quelles équipes semblent le plus en danger aux côtés du Portel : Boulazac ? Roanne ? Gravelines ?Animé par Xavier Colombani, avec Amaury Perdriau et Liliane Trévisan.

    ...plus
  • 10.09.2020
    37 MB
    38:52
    Cover

    Qu'attendre de la NBA en 2020 ?

    Le plus prestigieux Championnat de basket au monde offre plusieurs passages obligés : la trade deadline du 6 février, le All-Star Game, les play-offs, la finale, etc. Et autant de questions, de pronostics, de prophéties. (à partir de 1'47'') La trade deadline (date limite des transferts) est fixée au 6 février. L'an dernier, 50 joueurs avaient changé d'équipe à cette occasion. Et cette année ? (5'06'') On connaît depuis jeudi les premières tendances des votes pour le All-Star Game du 16 février. Deux Français concentrent l'attention : Rudy Gobert et Evan Fournier. Ont-ils des chances d'y figurer ? (12'31'') Alors que l'on arrive à la mi-saison, quelles équipes peuvent espérer une montée en puissance et se qualifier pour les play-offs : Chicago ? Detroit ? Portland ? (22'02'') Si l'on s'en tient aux classements de la saison régulière, les Lakers, premiers à l'ouest, pourraient affronter les Bucks, premiers à l'est, en finale. Pourquoi cela pourrait-il bien être le choc au mois de juin prochain ? (26'47'') La cérémonie des récompenses aura lieu à la fin de ce même mois de juin, le titre de MVP peut-il échapper au terrible Giannis Antetokounmpo (Milwaukee) ? (33'21'') Quels joueurs français seront sélectionnés lors de la prochaine draft ? (36'55'') La période de free agency sera-t-elle aussi folle que celle de l'été dernier ? Animé par Xavier Colombani, avec Gaëtan Delafolie, Alessandro Pitzus et Maxime Malet (à New York).

    ...plus
  • 10.09.2020
    30 MB
    31:59
    Cover

    Milwaukee, une tête de champion ?

    Vainqueur du choc contre les Lakers dans la nuit de jeudi à vendredi (11-104), Milwaukee a confirmé sa domination cette saison. Le collectif huilé des Bucks et sa star Giannis Antetokoumpo en font un des favoris au titre. Mais cela sera-t-il aussi simple ? Dans la nuit de jeudi à vendredi, les Milwaukee Bucks ont infligé aux Los Angeles Lakers leur deuxième défaite consécutive (111-104). Si le banc des Lakers a largement failli (4 points inscrits seulement), c'est surtout la performance des hommes de Mike Budenholzer qui est à souligner. Milwaukee et son impressionnant bilan (25v-4d) a confirmé sa supériorité cette saison. Comment ont-ils dominé les Lakers de LeBron James ? Giannis Antetokoumpo a profité de cette rencontre pour signer une feuille digne de sa forme actuelle (34 points, 11 rebonds, 7 passes) et pour réussir son record en carrière avec cinq tirs à trois-points (5/8). Plus que jamais, la franchise du Wisconsin mise sur sa star. Comment jouent les Bucks avec et sans Antetokoumpo ? Faut-il ménager le Grec en vue des play-offs ? Large leader de la conférence Est, Milwaukee l'est aussi pour atteindre la finale de la NBA. La saison passée, les Toronto Raptors avaient mis fin au parcours des Bucks en finale de la conférence Est. Y a-t-il cette saison une équipe capable de leur résister ? Philadelphie, Boston ou Miami ? Animé par Xavier Colombani, avec Sandro Pitzus, Amaury Perdriau et Liliane Trévisan.

    ...plus
  • 10.09.2020
    38 MB
    39:37
    Cover

    Où en sont les Frenchies de la NBA ?

    Si le contingent français en NBA est fourni, seuls Evan Fournier, Rudy Gobert, Frank Ntilikina et Nicolas Batum ont un vrai temps de jeu régulier. Step back fait un point d’étape, analyse leurs temps de passage et leurs ambitions pour la saison. Très en forme pour son retour en NBA après un Mondial réussi, Evan Fournier a retrouvé son adresse - 19,9 points de moyenne - et s’est imposé comme la première solution offensive du Magic d'Orlando. Le retour de Vucevic pourrait-il atténuer son poids au sein de l’équipe ? Va-t-il décider d’aller voir ailleurs ? Du côté de l’Utah, le Jazz connaît des résultats en dents de scie, recrute des joueurs qui apportent beaucoup offensivement, et qui fragilisent la position de Rudy Gobert dans la course au All Star Game. Serait-on trop indulgents avec Frank Ntilikina ? Le meneur tricolore peine à mettre en place son jeu, à l'image de son équipe. Faut-il continuer d’utiliser les mauvais résultats des Knicks pour l'excuser, ou plutôt lui souhaiter un changement d’équipe pour retrouver un cadre idéal pour son épanouissement ? Avec 3,2 points, une moyenne aux antipodes de son niveau de salaire, Nicolas Batum réalise des performances en-dessous de son année rookie. Serait-il déjà plus dirigeant de l’Asvel que joueur des Hornets ? Un rebond est-il possible, une fois la trentaine passée ? Animé par Xavier Colombani avec Yann Ohnona, Amaury Perdriau et Maxime Malet à New York.

    ...plus
  • 10.09.2020
    32 MB
    34:03
    Cover

    L'Asvel, premier bilan

    C'est un début de saison remarquable que réalisent les Villeurbannais. Que des succès, dix, en Championnat, mais aussi cinq en Euroligue après onze journées dont un contre le champion, le CSKA Moscou. L'Asvel peut-elle tenir le rythme ? La domination des champions de France dans les affaires domestiques n'est pas surprenante. Les victoires sur la scène continentale pour le retour de l'Asvel en Euroligue le sont davantage. L'Olympiakos (82-63) et le Panathinaïkos (79-78) ne s'attendaient certainement pas à être les deux premières victimes du club de Tony Parker. Quelle est la part de responsabilité du président dans cette réussite ? On dira peut-être que le principal mérite revient aux joueurs. Le pivot nigérian Tonye Jekiri a notamment marqué les esprits. Mais il semble tirer la langue alors que le calendrier ne baisse pas d'intensité. Les trois revers de suite en Euroligue ne révèlent-elles pas une faille, une limite physique, pour l'Asvel qui va devoir mener de front deux calendriers de trente-quatre matches cette saison, sans compter d'éventuelles phases finales ? Levallois et Monaco pourraient-ils en profiter en Jeep Élite ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Yann Ohnona et Amaury Perdriau.

    ...plus
  • 10.09.2020
    31 MB
    32:43
    Cover

    Les étrangers au pouvoir en NBA ?

    Le Grec Giannis Antetokounmpo (MVP) et le Slovène Luka Doncic (meilleur rookie) impressionnent depuis la saison dernière, comme d'autres étrangers. Leur performance interroge, en creux, celle des Américains. Le débat pour déterminer le MVP de la saison régulière a déjà commencé. Aux côtés des Américains James Harden et LeBron James figurent Giannis Antetokounmpo, bien sûr, mais aussi Luka Doncic. Après une quinzaine de matches, le Grec est le troisième meilleur marqueur de la NBA (30,1 points de moyenne). Le Slovène, quatrième (29,9), frise lui le triple-double... en moyenne (10,6 rebonds et 9,4 passes). S'agit-il de performances individuelles ou sont-elles le fruit d'une tendance ? Parmi les onze nouveaux joueurs retenus ces deux dernières années pour le All-Star Game, sept étaient étrangers. Les Américains sont-ils en train de laisser les rênes de la Ligue aux basketteurs venus d'ailleurs ? La question se pose d'autant plus depuis l'élimination de Team USA dès les quarts de finale lors de la dernière Coupe du monde. Animé par Xavier Colombani, avec Gaëtan Delafolie, Amaury Perdriau et Maxime Malet (à New York, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    31 MB
    32:35
    Cover

    La bataille de Los Angeles

    Ils dominent pour le moment l'Ouest dans le sillage d'un LeBron James phénoménal. Les Lakers ont réussi leur début de saison, plus en tout cas que les Clippers, les favoris des bookmakers pour le titre NBA. Mais Paul George est de retour. Le duel semble enfin lancé. La victoire inaugurale des Clippers sur leurs voisins des Lakers (112-102) le 23 octobre avait donné de l'épaisseur à leur statut de favoris. Mais après douze matches, Kawhi Leonard et les siens ont déjà chuté cinq fois. Par moment, le MVP des finales de la saison passée a été ménagé et l'autre recrue phare, Paul George, n'a fait son retour que ce jeudi 15 novembre, lors de la défaite à New Orleans (127-132) après sept mois d'absence. Mais puisque les Clippers n'ont jamais été au complet jusqu'ici, a-t-on vu le vrai visage des Californiens ? De l'autre côté de la ville, la franchise aux seize titres fait la course en tête grâce à un King James omnipotent (23,9 points, 8 rebonds, 11 passes décisives en moyenne, n°1). Son entente avec la star Anthony Davis (26,3 points et 10,4 rebonds), arrivée l'été dernier, se dessine déjà. Mais les Lakers, meilleure défense de la Ligue, ont-ils les armes pour maintenir ce rythme ? Leurs voisins de la cité des Anges seront des rivaux toute la saison mais seront-ils les seuls à l'Ouest ? Animé par Xavier Colombani, avec Gaëtan Delafolie, Yann Ohnona et Maxime Malet (à New York, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    28 MB
    29:54
    Cover

    Dynasty Warriors

    Disputer les cinq dernières finales de la NBA a consacré Stephen Curry et ses coéquipiers comme l'une des plus grandes équipes de l'histoire. Mais le début de saison semble dessiner la fin d'une ère pour Golden State. « Un empire fondé sur les armes a besoin de se soutenir par les armes », soutenait Montesquieu en 1734. Or les armes de l'empire californien sont parties (Durant, Cousins, Iguodala) ou blessées (Curry, Green, Thompson). Avec deux petits succès en huit matches dans une Conférence Ouest à la densité impitoyable, assiste-ton à l'effondrement d'une dynastie ? Les Warriors pourraient-ils même manquer les play-offs pour la première fois depuis 2013 ? Ces blessures justement interrogent. Emportés par leur marche triomphale sur la NBA, les joueurs ont-ils trop joué, expliquant ces corps meurtris en grand nombre ? Toutes les grandes dynasties ont connu des creux après avoir tant dominé. Ce fut vrai pour les Celtics dans les années 60, les Lakers dans les années 80 ou les Bulls dans les années 90. Est-ce une simple année de transition pour Golden State ou l'amorce d'un déclin durable ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Xavier Colombani, Liliane Trévisan et Maxime Malet (par téléphone, à New York).

    ...plus
  • 10.09.2020
    32 MB
    34:17
    Cover

    Le mystère Ntilikina

    La troisième année de Frank Ntilikina à New York ne lui offre pas davantage de temps de jeu. Entre un coach, David Fizdale, à l'attitude ambigüe et une trop faible efficacité au shoot, va-t-il lancer enfin sa carrière NBA ? C'est l'incongruité de la situation qui frappe les esprits. New York a beau être une ville à la renommée internationale, les Knicks restent une franchise médiocre : une seule victoire sur leurs cinq premiers matches. La confusion y règne. À l'image de la gestion du cas Frank Ntilikina, meneur impressionnant avec les Bleus lors de la Coupe du monde mais abonné le plus souvent au banc de touche, même lorsqu'à Orlando (83-95), le 31 octobre, les deux titulaires du poste étaient forfait. Pourquoi l'ancien Strasbourgeois de 21 ans ne parvient pas à exprimer son talent outre-Atlantique ? La SIG, son ancien club, connaît plus de difficultés encore. Un seul succès en six rencontres de Jeep Elite. Pourtant mi-septembre, Strasbourg, troisième budget du Championnat, faisait figure d'outsider cette saison. Le coach, Vincent Collet était revenu de sa campagne mondiale avec les Bleus auréolé d'une médaille de bronze. Le groupe avait été rajeuni et enrichi de la présence de cinq étrangers, dont les Américains Travis Trice et Jerai Grant. Alors que se passe-t-il en Alsace ? Collet est-il en danger ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Gaëtan Delafolie, Arnaud Lecomte et Alessandro Pitzus.

    ...plus
  • 10.09.2020
    36 MB
    37:57
    Cover

    Une reprise vraiment prometteuse en NBA ?

    La NBA a repris ses droits et pour cette nouvelle saison, le mot d’ordre est clair : toujours plus d’intensité. Dans une conférence Ouest extrêmement dense, les Clippers ont commencé fort lors du derby de Los Angeles (112-102). Ils devraient s’imposer comme l’une des défenses les plus étouffantes de la ligue, et ont probablement le banc le plus impressionnant avec le duo Lou Williams et Montrezl Harrell. Laissons toutefois encore un peu de temps aux Lakers avant de nous inquiéter. L’équipe, qui a énormément changé à l’intersaison, a peut-être simplement besoin de temps pour se trouver et construire son jeu. Mais d’autres grosses franchises n’ont pas encore joué. Golden State et Houston changeront-elles la donne ? À l’Est, Philadelphie se voit déjà en finale, mais Boston ne s’avouera pas vaincu aussi facilement. Dans un match acharné (107-93), les deux équipes ont encore une fois prouvé qu’elles étaient prêtes, sérieuses. Cette intensité se maintiendra-t-elle sur toute la saison ? En Europe, l’ASVEL est, elle aussi, confrontée à un rythme digne de la NBA. Douze rencontres en trente-cinq jours… Les débuts en fanfare des Villeurbannais en Euroligue se poursuivront-ils malgré ce rythme effréné ? Aura-t-il un impact sur leurs résultats en Jeep Elite ? Animé par Amaury Perdriau, avec Gaëtan Delafolie, Sami Sadik et Maxime Malet (à New York, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    37 MB
    39:33
    Cover

    NBA, la folie à l'Ouest

    Le meilleur Championnat de basket de la planète reprend le 23 octobre. Une fois encore, la conquête de l'Ouest promet d'être magnifique. La concentration de stars et la densité de prétendants aux play-offs y est impressionnante. Quatre mois après le sacre des Raptors, les franchises de l'Ouest fourbissent leurs armes. Les performances de Curry - sans Durant - à Golden State seront épiées, tout comme celles du duo Harden-Westbrook à Houston. Mais avec les arrivées de George et de Leonard chez les Clippers et celle de Davis chez les Lakers de Lebron James, la NBA pourra-t-elle faire autrement qu'être aimantée par la rivalité de la Cité des anges ? À l'Est, le champion Toronto se morfond donc du départ de Leonard, premier MVP des finales à déserter sa franchise dans la foulée. À l'inverse, Brooklyn a enregistré les renforts de Durant et Irving. Pourtant, peut-on imaginer une franchise contester l'hégémonie de Milwaukee et de Philadelphie dans cette conférence ? Enfin, la colonie française ne comptera que huit représentants cette saison : Gobert, Fournier, Batum, Mahinmi, Poirier, Okobo, Ntilikina et Doumbouya. Dans la lignée de sa Coupe du monde étincelante, que peut espérer Evan Fournier avec Orlando ? Rudy Gobert peut, lui, nourrir des ambitions élevées sur le plan individuel ; alors, sera-t-il enfin All-Star cette année ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Yann Ohnona, Amaury Perdriau et Alessandro Piztus.

    ...plus
  • 10.09.2020
    34 MB
    36:00
    Cover

    L'heure des bilans

    La Jeep Élite a rendu son verdict comme la NBA quelques jours auparavant. Des deux côtés de l'Atlantique, la saison fut exceptionnelle, entre le succès inattendu de Toronto et le niveau très élevé de la finale ASVEL-Monaco. Dans le précédent numéro de Step back, la rédaction s'était demandée si la victoire des Raptors face à Golden State en finale NBA était vraiment une surprise. Avec davantage de recul, que retiendra-t-on de cette finale : le premier succès de la franchise canadienne ou bien la chute de la dynastie des Warriors après les blessures de Durant et Thompson ? La saison s'est achevée mardi 25 juin avec les traditionnels NBA Awards. Les récompenses ont peu fait débat : Giannis Antetokounmpo (Milwaukee) a été élu MVP ; Rudy Gobert (Utah) meilleur défenseur ; et Luka Doncic (Dallas) meilleur rookie. Un Grec, un Français et un Slovène. Comment peut-on analyser le recul des Américains ? L'année 2019 est enfin marquée par la retraite de Tony Parker. La reconversion du meilleur joueur français de l'histoire est toute trouvée. Président de l'ASVEL, l'ancien meneur de 37 ans a vu ses équipes féminine et masculine remporter le titre de champion de France et son projet prend de l'ampleur avec l'entrée de l'OL au capital du club. Qu'est-ce que cette réussite dit de la santé du basket français ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Maxime Malet (à New York, par téléphone), Amaury Perdriau et Alessandro Pitzus.

    ...plus
  • 10.09.2020
    36 MB
    38:09
    Cover

    Toronto, vraiment une surprise ?

    Ils n'étaient pas favoris, ils disputaient leur première finale en NBA et pourtant les Raptors ont conclu la série 4-2 face à Golden State. Comment la franchise canadienne a-t-elle conquis ce premier titre ? Ils étaient bien peu d'observateurs à imaginer les champions sortants tomber. Mais les Warriors n'ont pas seulement chuté, ils ont perdu leur trois matches à domicile, à Oakland. Faut-il d'abord analyser cette défaite comme celle d'un collectif privé de ses stars sur blessure : Kevin Durant, tendon d'Achille rompu, et Klay Thompson, rupture des ligaments croisés antérieurs du genou ? Ce ne sera pas l'avis des supporters canadiens qui vanteront les mérites de leur star, Kawhi Leonard, élu MVP des finales, et d'une équipe comptant cinq joueurs à 15 points ou plus lors de ce match 6. Mais la force de Toronto ne réside-t-elle pas avant tout dans le mental de cette équipe, capable de triompher au match 7 de Philadelphia, puis de remonter un handicap de deux revers face à Milwaukee en finale à l'Est ? Cette dynamique, c'est aussi celle d'un coach au parcours pour le moins atypique, Nick Nurse. Où cet Américain de 51 ans a-t-il forgé sa science tactique et son sens du management ? Enfin, une des explications au succès des Raptors n'est-elle pas à chercher du côté du président, Masai Ujiri ? Quel rôle a joué cet ancien joueur professionnel nigérian ? Animé par Xavier Colombani, avec Arnaud Lecomte, Yann Ohnona et Maxime Malet (à New York, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    33 MB
    34:58
    Cover

    Les Raptors ont les crocs

    Leur appétit paraît sans limite. Après leur victoire sur le parquet de Golden State, double-champion en titre, les Toronto Raptors mènent 2-1 en finale de la NBA. La possibilité de l’exploit prend de l’épaisseur. Le match 3 a été riche d’enseignements. Privé de Kevin Durant depuis la série face à Houston et, pour ce troisième acte, de l’ailier complet Klay Thompson, les Warriors ont subi chez eux à Oakland la loi de Toronto (109-123). Stephen Curry, auteur d’une performance majuscule (47 points), est-il trop seul en attaque ? La confiance du champion est-elle altérée au point de voir sa couronne menacée ? Le meneur de Golden State l’affirme, la clef de cette finale sera la défense. A-t-il raison alors que la NBA a consacré l’attaque tout au long de la saison régulière ? Pour leur première finale, les Raptors impressionnent justement en défense, à commencer par leur star, Kawhi Leonard. Green, Ibaka, Gasol ou encore Siakam évoluent eux aussi à un très haut niveau. Reste cette incertitude : les Raptors auront-ils le banc pour tenir sur la longueur d’une finale ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Arnaud Lecomte, Yann Ohnona et Maxime Malet (à Oakland, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    28 MB
    30:04
    Cover

    Finale NBA : et si Toronto le faisait ?

    D’aucuns doutaient de la capacité des Raptors à faire flancher Golden State, double champion en titre de la NBA. Sauf que pour leur première finale, les Canadiens ont gagné le match 1. Et impressionné. La performance de Kawhi Leonard serait décisive, croyait-on. Mais la star de Toronto a beau avoir été muselée par Golden State, les Raptors ont réussi leurs débuts pour la première finale NBA de leur histoire. Alors quels enseignements tirés de ce match 1 disputé au Canada et remporté par les outsiders (118-109) ? Cet avantage du terrain pourrait-il être décisif pour Toronto ? Si Leonard n’a pas pu briller autant que lors des précédentes séries, les champions de la Conférence Est doivent leur succès à un remarquable secteur intérieur et au duo Pascal Siakam - Marc Gasol. Comment expliquer cette réussite ? Peut-elle être la clé de cette finale pour les Raptors ? La défaite des Warriors a également mis en exergue l’absence d’un certain Kevin Durant, blessé au mollet droit depuis la série face aux Houston Rockets. On a appris juste après l’enregistrement de l’émission que l’ailier de Golden State pourrait effectuer son retour lors du match 3 ou lors du match 4. Que pourrait apporter son retour aux champions en titre ? Et Stephen Curry, quel doit être son rôle dans cette finale ? Animé par Gaëtan Delafolie, avec Amaury Perdriau, Alessandro Pitzus et Maxime Malet (à New York).

    ...plus
  • 10.09.2020
    37 MB
    39:06
    Cover

    Vers une finale ASVEL - Monaco ?

    Les play-offs du championnat de France de basket débutent ce vendredi. Deux grands favoris semblent se détacher : l'ASVEL, premier de la saison régulière, et Monaco, quasiment invincible lors de la phase retour. C'est l'occasion de prouver que l'invitation de l'Euroligue pour la saison prochaine est justifiée, méritée. Pour les Villeurbannais, un premier titre depuis 2016 permettrait aussi de montrer que le projet majuscule du président Tony Parker est bien sur la bonne voie. En face, Le Mans, champion sortant, a de l'orgueil, surtout après le revers en finale de la Coupe de France (61-70) début mai. Les Sarthois peuvent-ils faire chuter la redoutable ASVEL ? Dans l'autre moitié du tableau, l'épouvantail est juché sur un rocher. Fort de 16 succès en 17 matches lors de la phase retour, Monaco avance en confiance, sûr de ses forces. L'arrivée sur le banc de Sasa Obradovic n'y est pas étrangère. Mais se dresse face au club de la principauté un Limoges CSP en plein renouveau. Est-ce que ce sera suffisant face à un Monaco qui défend fort et attaque vite ? Enfin, parmi les challengers, reste Strasbourg. La SIG a cumulé cinq finales de suite de 2013 à 2017 et encore une demi-finale l'an passé. Malgré une saison compliquée terminée à la sixième place, les hommes de Vincent Collet ont l'expérience pour eux. Mais n'est-ce pas finalement Dijon, troisième avec sa défense rugueuse et une intensité de tous les instants, le favori de ce match ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Xavier Colombani, Gaëtan Delafolie et Arnaud Lecomte.

    ...plus
  • 10.09.2020
    33 MB
    34:29
    Cover

    L'ambitieux Monsieur Gobert

    Sa saison a pris fin dès le premier tour des play-offs par la faute de James Harden et de Houston. Rudy Gobert, de passage en France, s'est confié à Step back. Son appétit avec Utah comme avec les Bleus est-il intact ? C'est la saison de toutes les frustrations pour le géant français de 2m16. Il y a d'abord eu la déception de ne pas être du All-Star Game début février. Puis cette élimination précoce et indiscutable face aux Rockets fin avril (1-4). Meilleur défenseur de la NBA la saison passée, Gobert a-t-il été à la hauteur cette année ? Qu'a-t-il manqué au Jazz pour aller plus loin ? « Il faut mettre les paniers », souligne le pivot international. Sa franchise connaît trop de déchets au shoot, notamment lorsque les tirs sont « ouverts », comprendre faciles. Un déficit d'autant plus problématique dans une ligue où l'attaque occupe l'essentiel des plans tactiques. Est-ce que cela a entamé la confiance du Français dans le projet du Jazz ? Restera-t-il à Utah ? Au milieu de ces interrogations, Rudy Gobert pense aussi à la Chine. C'est là que se déroulera la prochaine Coupe du monde de basket (31 août - 15 septembre). Sera-t-il du voyage ? Les départs des piliers Tony Parker et Boris Diaw ces dernières années ont poussé Vincent Collet à reconstruire l'équipe de France. Une identité est-elle en train de se dessiner ? Avec quel objectif à l'esprit ? Animé par Arnaud Lecomte, avec Amaury Perdriau et David Loriot.

    ...plus
  • 10.09.2020
    36 MB
    38:06
    Cover

    Kevin Durant est-il le meilleur attaquant de l'Histoire ?

    Son jeu est à la fois élégant, fluide et diablement efficace. L'ailier de Golden State est un phénomène offensif complet. Pourtant, ce titre officieux de meilleur attaquant ne lui est pas acquis. D'autres peuvent y prétendre grâce à leur leadership ou leur palmarès. Il pourrait un jour devenir le meilleur marqueur de l'Histoire de la NBA. A 30 ans, Kevin Durant (31ème avec 22 940 points inscrits) reste encore à bonne distance du recordman Kareem Abdul-Jabbar (38 387), mais l'influence d'un attaquant ne se mesure-t-elle qu'à ses statistiques de points marqués en saison régulière ? Car l'ailier des Warriors a la vertu de se transfigurer en play-offs, au point de susciter les comparaisons avec le légendaire Michael Jordan. Car Durant est l'un des joueurs les plus complets de l'Histoire. Rapide et dribbleur malgré ses 2m13 - sa taille avouée -, shooteur, défenseur, il sait tout faire. Tout ? Son leadership hors des parquets pose question. Dans ses équipes successives, il a souvent donné le sentiment de refuser la lumière, comme à Golden State avec Stephen Curry. A ce titre, Jordan et LeBron James sont de sacrés concurrents. Le meilleur attaquant doit-il nécessairement être un leader ? Son palmarès manque encore d'épaisseur diront enfin ses détracteurs. Ses deux bagues NBA souffrent de la comparaison avec les six de Jordan ou les cinq de Kobe Bryant. Pèsent aussi dans la balance sa personnalité un peu lisse, la rareté avec laquelle il affiche ses ambitions et son côté gendre idéal. Mais Durant a encore le temps d'engranger des titres. Alors, meilleur attaquant ou pas ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Yann Ohnona, Amaury Perdriau, et Liliane Trévisan.

    ...plus
  • 10.09.2020
    30 MB
    32:10
    Cover

    L'ovni Zion Williamson

    Zion Williamson sera sans aucun doute l'attraction de la prochaine draft, en juin. Le phénomène de Duke, au physique hors-norme, jouera en NBA la saison prochaine. Jusqu'où peut aller l'ovni Williamson et, surtout, dans quelle franchise ? Une détente exceptionnelle et un physique de déménageur (2,01m pour presque 130 kilos), voilà comment définir Zion Williamson, annoncé comme le futur numéro 1 de la draft. Des mensurations d'athlète qui feront la joie de la franchise qui raflera la mise, mais peut-être aussi un risque. On se rappelle de la chaussure Nike qui avait provoqué une blessure au joueur de Duke en plein match contre North Carolina. Le physique de Williamson est son atout, mais est-il aussi son ennemi ? Il n'y a pas que la NBA qui louche sur le jeune joueur (18 ans). Future star, il est la cible des sponsors, qui batailleront pour le voir porter leur équipement. Un contrat en or attend Williamson, mais avec qui ? Peut-on s'attendre à des sommes aussi folles que le contrat de 87 millions d'euros sur 7 ans signé entre Nike et LeBron James avant son arrivée en NBA ? Suivi depuis des années, le rookie attirera les projecteurs sur lui le 20 juin au Barclays Center. C'est ce jour qu'il sera choisi, assurément comme numéro 1, par une franchise. Cleveland, New York et Phoenix sont statistiquement les mieux placés pour choisir Williamson, mais où serait-il le mieux ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Liliane Trévisan, Gaétan Scherrer et Maxime Malet (à New York, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    35 MB
    37:08
    Cover

    La saga du grand Pop

    Outre-Atlantique, sa réputation a dépassé le basket. À 70 ans, Gregg Popovich exerce toujours ses talents de manager à succès chez les Spurs ainsi qu’à la tête de Team USA. S’agit-il du meilleur entraîneur de l’Histoire des États-Unis ? Son palmarès ne dit pas tout du respect qu’il inspire en NBA. Avec cinq bagues remportées et vingt-deux années de présence consécutives en play-offs, Gregg Popovich, homme d’une seule franchise - les Spurs de San Antonio (depuis 1996) -, fascine. Pourtant, d’autres ont davantage gagné de titres que lui, à l’instar de Phil Jackson et ses onze sacres en NBA. Alors peut-on affirmer qu’il est bien le plus grand et pourquoi ? Coach charismatique de Tony Parker pendant dix-sept saisons (2001-2018), « Pop » a également pris la tête de Team USA après les JO de 2016. Peut-il offrir un quatrième titre olympique d’affilée à l’Amérique en 2020 ? Et comment s’y prend-il pour fédérer alors même qu’il est connu pour ses positions politiques tranchées et ses critiques de la société américaine ? Au bout du compte, quel homme se cache derrière ce costume sombre toujours impeccable, ces coups de gueule, et ce sens inné du jeu ? Seulement un amoureux du basket ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Arnaud Lecomte, Amaury Perdriau et Maxime Malet (à New York, par téléphone).

    ...plus
  • 10.09.2020
    32 MB
    33:48
    Cover

    Les stars Bucks

    Les Milwaukee Bucks ont impressionné en saison régulière en s'appuyant notamment sur un Giannis Antetokounmpo époustouflant. Jusqu'où peut aller la franchise du Wisconsin ? Vainqueur surprise de la conférence Est en saison régulière et ce, pour la première fois de son histoire, Milwaukee est aussi l'une des franchises les plus discrètes de la NBA. Depuis la réussite des années 1970 avec les mythes Kareem Abdul-Jabbar et Oscar Robertson, comment l'équipe du Wisconsin s'est développée, est devenue sexy même, pour revenir aujourd'hui au top ? Il est jeune et sait tout faire : Giannis Antetokounmpo (24 ans) livre la meilleure saison de sa carrière. Peut-il emmener les Bucks jusqu'au titre NBA comme ses illustres prédécesseurs l'avaient fait en 1971 ? Soixante victoires en quatre-vingt-deux matches en saison régulière, aucune équipe n'a fait mieux, pas même les double tenants du titre. Si les Golden State Warriors sont favoris à l'Ouest, les Bucks le sont-ils à l'Est ? Qui peut arrêter leur marche en avant : Boston, Philadelphie ? Animé par Guillaume Degoulet, avec Amaury Perdriau, Gaëtan Delafolie ​et Yann Ohnona.

    ...plus