Cover

Courants verts, créer pour l'environnement

À l’occasion de l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement", la Fondation groupe EDF propose pour la première fois une série de dix podcasts originaux présentés par la journaliste Cyrielle Hariel. Au travers de ces dix enregistrements disponibles sur toutes les plateformes de streaming, découvrez les oeuvres phares d’un exposition qui, pour la première fois en France, réunit une vingtaines d’artistes français et internationaux résolument engagés dans le combat écologique. "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Une production Double Monde. Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA) »

Tous les épisodes

  • 30.09.2020
    3 MB
    03:08
    Cover

    Couturier Lafargue - Solar Igloo

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/KfPckJ5 "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AGIR Couturier Lafargue, Solar Igloo. Couturier Lafargue est un duo d’artistes franco-canadien engagés. Depuis 1991 l’activisme social de Louis Couturier et Jacky George Lafargue s’exprimer dans des oeuvres toujours très contextuelles et participatives, incluant le public. A l’intersection des arts plastiques, des arts appliqués et de l’innovation technologique, la démarche artistique du collectif est de porter un regard sur les choix de société passés et actuels et sur leurs impacts environnementaux. Avec Solar Igloo, Couturier Lafargue dénonce le réchauffement climatique. En collaboration avec l’Institut de l’énergie Trottier de Polytechnique Montréal et l’Université de Montréal, le collectif lance en 2019 le projet d’un banc public d’un nouveau genre, cet iGloo solaire qui permet de faire du froid avec du chaud et d’en faire profiter tout le monde. Doté de panneaux solaires, cet abri unit feu du soleil et morsure fraîche de la glace. Un appel au respect de notre grande maison à tous, la Terre. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    3 MB
    03:33
    Cover

    Orta - Symphony for Absent Wildlife

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/ZfPczjv "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AGIR Studio Orta, Symphony for Absent Wildlife. Cela fait 30 ans que Lucy et Jorge Orta interrogent les frontières entre le corps et l'architecture tout en explorant un certain nombre d’enjeux sociaux comme la migration, la pauvreté, les droits de l’homme ou encore l’écologie. Les créations de ce couple britannico-argentin, constituent une réponse critique, esthétique et politique à des situations humaines problématiques, comme l’habitat des réfugiés. Leur but : apaiser la relation entre l’homme et le monde. L’art écologique ne vise pas forcément l’impact mondial. Il peut volontiers s’en tenir à l’action locale. C’est souvent le cas des oeuvres de Lucy et Jorge Orta dont l'objectif est de nous faire mieux comprendre l'environnement qui nous entoure. Ainsi Symphony for Absent Wildlife (« Symphonie pour une Vie Sauvage absente » en français) est une véritable ode à la vie sauvage. Bison, ours, castors, aigles forment l’orchestre. ce sont en fait les choristes habillé d’un costumes gris et coiffés de masques d’animaux. Presque comme des fantômes, ils semblent disparaître face à la ville qui ne cesse de grignoter du terrain mais se font entendre par la musique, chant d’espèces disparues ou menacées. Dans "Courants verts, créer pour l’environnement" Lucy et Jorge Orta proposent la singulière Symphonie sous la forme d’une installation audio-vidéo qui combine les images de quatre performances filmées à Londres, Calgary, Banff et Milan. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    2 MB
    03:04
    Cover

    Christiane Geoffroy - Dérive des continents

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/KfPcx0N "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AVERTIR Christiane Geoffroy, Dérive des continents. L’art ne traite pas toujours de la beauté du monde ou de la complexité de ses représentations possibles. Il peut aussi se faire contextuel. L’artiste est alors témoin de son époque, il réagit à ce qu’il voit ou pressent. Avertir, pour l’artiste contextuel soucieux des questions environnementales, c’est la plupart du temps rendre manifeste une anomalie, à l’instar des grands planisphères muraux, de Christiane Geoffroy. Nourrie par les liens étroits entretenus avec de nombreux chercheurs, l'artiste construit depuis plus de 20 ans un univers singulier dans lequel l'objectivité scientifique se conjugue à la poésie et au sensible pour sonder le monde du vivant. Avec “Dérive des continents ou Anthropocène” peint directement sur le mur de la fondation EDF, l’artiste française offre à nos regards une carte du monde où les contours des continents sont curieusement modifiés, boursouflés pour les uns, là où nous polluons le plus, contractés au contraire pour les autres, là où nous polluons le moins. Cette carte, reprise à peine modifiée aux géographes, représente en fait le rapport entre le taux d’émanation de CO2 de chaque État représenté sur la carte et son PIB. Un focus sans anesthésie sur les principaux pollueurs de notre planète. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    3 MB
    03:23
    Cover

    Ackroyd & Harvey - Stranded et The Ecocide Trail

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/kfPcvY4 "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AVERTIR Ackroyd & Harvey, The Ecocide Trail Avec leurs oeuvres Stranded et The Ecocide Trail, Heather Ackroyd et Dan Harvey s’imposent comme ces fameux lanceurs d’alerte face aux effets perturbateurs du changement climatique sur le monde végétal et animal. C’est en 1990 que ces 2 artistes visuels britanniques se font connaître grâce à leur utilisation de la photosynthèse et de la chlorophylle, dont ils font un de leurs médiums de prédilection. En recouvrant des tableaux photographiques ou des bâtiments de gazon, le duo expose son combat écologique. Stranded ou Échoué en français dénoncent la mort des animaux causée par le changement climatique. Ackroyd & Harvey créent cette oeuvre en 2006 après avoir récupéré sur les côtes anglaises, le cadavre d’une baleine échouée. Ils en font alors une stupéfiante sculpture d’os et de bijouterie en hommage, à la fois respectueux et navré, à la faune menacée de disparition. The Ecocide Trail (« Le procès Écocide ») est une fiction qui tente de nous faire comprendre le concept d’« écocide », c’est à dire un acte de destruction d'un écosystème par les humains, comme les marées noires ou les déforestations. Les 2 artistes filment plus de 4 heures d’un procès mis en scène dans une cour de justice londonienne. Aux bancs des accusés : les responsables de deux firmes multinationales pollueuses à l’origine de catastrophes écologiques. Objectif : suggérer de faire de l’écocide LE cinquième crime international contre la paix, aux côtés du génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes d’agression et des crimes de guerre. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    3 MB
    03:18
    Cover

    Michel de Broin - Shared Propulsion Car

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/IfPcb4p "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. RÊVER Michel de Broin, Shared Propulsion Car L’offre du rêve, la proposition d’oeuvres d’art prometteuses, prospectives, signifie un saut dans le réel, dans le concret. Car l’art amène à réfléchir, à vouloir changer les conceptions du monde en cours, notamment quand cela concerne l’environnement. Ainsi Michel De Broin, avec sa Shared Propulsion Car par exemple, propose une automobile dont les occupants, pour avancer, doivent pédaler. Pour se faire, l’artiste québécois a retirer tous les composants jugés superflus d’une Buick Regal 1986 comme le moteur, la suspension, la transmission, le système électrique afin de réduire au minimum le poids du véhicule. La voiture est alors équipée de quatre pédaliers autonomes qui permettent aux passagers de former un groupe propulseur et atteindre un vitesse maximale de 15 km/h. Cette oeuvre offre non seulement un retour à l’enfance mais surtout à la force motrice humaine contre l’énergie d’origine thermique, hautement pollueuse. Se voulant pleine d’humour, l’oeuvre a cependant posé des problèmes à son propriétaire comme on peut le voir dans une vidéo qui l’accompagne : Michel De Broin et ses acolytes ont été arrêté par la police en plein coeur de Toronto alors qu’ils roulaient avec la Shared Propulsion Car. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    3 MB
    03:33
    Cover

    Barbara et Micheal Leisgen - Pink Depression, Eau mourante.

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/AfPcmgw "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AGIR Barbara et Michael Leisgen, Pink Depression, Eau mourante. Intervenir de façon percutante en se mettant soit même en scène, voire en danger pour interpeller. Beaucoup d’artistes écologiques y ont recours. L’action devient essentielle pour frapper les esprits. Au début des années 80 l’Allemagne est sous le choc : ses forêts sont ravagées par les pluies acides et ses arbres dépérissent par milliers. S’ajoute à cela la pollution toujours plus importantes des lacs allemands et des nappes phréatiques. C’est dans ce contexte que le couple d’artistes Barbara et Michael Leisgen créent Pink Depression, Eau mourante en 1982. L’oeuvre explore les liens entre l’Homme et la Nature par l’inscription du corps dans son environnement et l’expérimentation de la lumière à travers le médium photographique. Ainsi Pink depression présente 9 clichés totalement identiques de Barbara vêtue d’un pantalon rouge et d’un pull rose, et flottant sur le ventre dans une eau polluée. Barbara Leisgen n’a pas hésité à plonger et prendre une posture de personne noyée dans cette mare située proche d’une usine chimique. On pourrait croire, à cause de cette touche rosée du pantalon, que l’artiste donne à voir la fin tragique d’une héroïne romantique, mais ce plongeon dans la nature qui meurt sous les coups de butoir d’une activité humaine mal maîtrisée est un cri de désespoir. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    3 MB
    03:19
    Cover

    Joseph Beuys - 7000 chênes

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/2fPcQFu "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AGIR Joseph Beuys, 7000 chênes La pulsion qui consiste à avertir, induit que l’on agisse, que l’on ne demeure pas bras ballants face à une situation devenue scandaleuse ou insoutenable. L’acte d’avertissement, en soit est déjà une forme d’action, sur le mode de l’intervention. En Allemagne l’art post seconde guerre mondiale est marqué par des artistes très engagés politiquement grâce à des performances emblématiques. Joseph Beuys fait partie de cette mouvance avec par exemple "I Like America and America Likes Me", action durant laquelle il sera resté enfermé, avec un coyote, pendant trois jours. Se faisant transporter en ambulance de l’avion à la galerie new-yorkaise, puis de la galerie à l’avion, pour ne pas toucher le sol américain. Marquant ainsi son opposition à la Guerre du Viêt Nam. Avec 7000 chênes c’est évidemment un coup de gueule contre l’industrie allemande qui est en cause! Alors que son pays voit lacs et forêts dépérir à cause de pluies acides, forme de pollution chimique née avec la révolution industrielle, Joseph Beuys lance cette performance collective en 1982 dans le cadre de la Documenta de Kassel, en Westphalie. Aidé par des volontaires, l’artiste plante 7 000 chênes, chaque arbre planté étant désigné par un bloc de basalte (une roche débitée dans une carrière locale). Cette folle entreprise aboutit à un formidable chantier de replantation, exemplaire par l’esprit, et pionnier. L’artiste, en l’occurrence, corrige les désordres environnementaux, il cherche à rétablir l’équilibre rompu. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    3 MB
    03:29
    Cover

    Jérémy Gobé - Corail Artefact

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/9fPcEuf "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AGIR Jérémy Gobé, Corail Artefact Se reconnecter avec la nature en utilisant des savoirs et des matériaux ancestraux. Mêler art, science, industrie et éducation pour éveiller les consciences au combat environnemental et sociétal. Préserver la barrière de corail et sauvegarder les emplois d’une usine de dentelle du Puy-en-Velay. C’est l’approche et le combat de Jérémy Gobé, artiste français qui a notamment inventé avec le concours de scientifiques justement, une résille textile biodégradable dont la vocation est de préserver les coraux existants tout en permettant la réimplantation d’une vie sous-marine. Le trentenaire a découvert qu’il était possible de développer du corail en se servant de cette fameuse dentelle du Puy-en-Velay créé il y a plus de 400 ans, et qui ressemble étonnamment au squelette du corail, comme substrat. Faut-il le rappeler : les récifs coralliens réduisent considérablement les dommages dus aux tempêtes et ouragans sur plus de 150 000 kilomètres de côtes partout dans le monde. Comme les forêts, ils sont de formidables capteurs de CO2 et abritent 25 % de la biodiversité marine. Si nous n’agissons pas d’urgence pour diminuer les effets du réchauffement climatique, de la pollution, de la surpêche et autres menaces, ces organismes où la vie prospère vont disparaître. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    2 MB
    02:55
    Cover

    Nicole Dextras - Épousailles Nature.

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/WfPcf37 "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. RÊVER Nicole Dextras, Épousailles Nature. L’art ne construit pas le monde, il met en forme le possible de cette construction. L’artiste vert ne veut donc pas donner l’illusion que l’on peut sauver le monde avec ses créations mais tente d’impulser aux autres des comportements vertueux face à l’environnement. C’est le cas de Nicole Dextras avec ses installations et ses créations de robes et de vêtements entièrement végétaux (les « weedrobes ») qui remettent en question le monde de la mode, le consumérisme et l’urbanisme. Cette artiste canadienne basée à Vancouver, crée des vêtements faits de plantes, de fruits, de fleurs qu’elle décortique pour arriver à l’essence même de la fibre et la transformer. Elle en habille alors ses personnages sortis de sa fascination pour la mythologie. Pour l’exposition, Nicole Dextras nous invite à partager un moment de bonheur humain avec les yeux de la nature : elle a créé un vêtement végétal spécifique : une robe de mariée évoquant le printemps. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus
  • 30.09.2020
    4 MB
    04:10
    Cover

    Sarah Trouche - Aral revival

    Retrouvez la photo de l'oeuvre en cliquant ici: https://cutt.ly/OfPcjgr "Courants verts, créer pour l’environnement", une exposition présentée par la Fondation Groupe EDF. Je suis Cyrielle Hariel journaliste d’impact et auteure engagée pour les causes humanitaires et environnementales, et je suis votre guide. Suivez-moi. Avertir, Agir, Rêver. Avec l’urgence environnementale, l’artiste est lanceur d’alerte, il agit pour un combat écologique, il offre son art comme un chemin possible vers une autre réalité. 3 thématiques pour 25 artistes français et internationaux, tous résolument engagés à affronter les défis que pose l’Anthropocène. L’anthropocène c’est ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels, impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. AVERTIR Sarah Trouche, Aral revival. Avertir, pour l’artiste contextuel soucieux des questions environnementales, c’est souvent rendre manifeste une anomalie. Mais au-delà de l’anomalie sur laquelle l’artiste met l’accent, l’avertissement peut aller dans certains cas beaucoup plus loin, et convoquer cette fois la notion de mort – parce que l’irrespect de l’environnement, le détruit et contribue à tuer. La mort des écosystèmes par exemple comme celle de la mer d’Aral avec Sarah Trouche. Le travail artistique de la performeuse et vidéaste française, s’articule autour de nombreux voyages et d’expéditions en terre lointaine comme en Chine ou dans le Sahara. En 2013, elle est au Kazakhstan où elle s’engage à travers 2 performances appelée Art Revival pour la reconnaissance et la sauvegarde de la mer d’Aral. L’action 1, que présente l’exposition, se déroule sur le pont de l’une des nombreuses épaves rouillées qui jonchent ce qui est devenu, en lieu et place d’une zone côtière, une steppe stérile. Ici, voici quelques années, il y avait de l’eau, des pêcheurs, des bateaux. Il ne reste aujourd’hui que du sable, à perte de vue, et des épaves de chalutiers. La surexploitation agricole couplée à une irrigation mal maîtrisée, à force d’obstination, a asséché cette mer intérieure. Une épaisse couche de sodium recouvre le sable, et les vents, soulevant des poussières nocives, sont devenus imprévisibles. Sarah Trouche s’est hissée sur la carcasse d’un bateau abandonné, nue, son corps enduit de peinture bleue – le bleu de cette eau que des décennies de culture intensive du coton ont chassé de la zone. Elle tient au bout de ses bras, déployé, le drapeau local. Puissante démonstration de la volonté humaine de résister coûte que coûte, d’occuper le terrain où la mort environnementale a pris ses quartiers. Sarah Trouche ou la performance comme outils de résilience. Retrouvez cette oeuvre et bien d’autres dans l’exposition "Courants verts, créer pour l’environnement" présentée à l’espace Fondation EDF 6, rue Récamier à Paris du 16 septembre 2020 au 31 janvier 2021. Vous pouvez également écouter les podcast de l’exposition sur toutes les plateformes d’écoute, sur youtube et sur le site internet de la Fondation EDF Crédits photo : Nikolaï Saoulski (Agence TOMA)

    ...plus