Cover

Génération Do It Yourself

Nous sommes la moyenne des personnes que nous fréquentons :GDIY est le podcast qui décortique le succès des personnes qui ont fait le grand saut. Que ce soient des entrepreneurs, des sportifs ou encore des artistes, je vous propose, sous forme d'interviews sans filtre, de rentrer dans leur histoire, dans leur quotidien. Mon objectif est de comprendre leur mode de pensée, leur organisation ou encore leurs outils, et de vous proposer un véritable MBA des échecs et des succès de ces invités.

Tous les épisodes

  • 18.10.2020
    143 MB
    02:29:52
    Cover

    #153 Alix de Sagazan - Ab Tasty - Progresser et faire progresser tes clients

    Ça ne m'étonnerait pas que dans quelques mois les noms AB Tasty et de sa COCEO Alix de Sagazan soient sur toutes les lèvres et dans toutes les entreprises. En tout cas, ils sont bien partis pour. C’est simple, ils sont déjà leader mondial de l’optimisation de l’expérience client. Et en écoutant Alix parler on comprend vite pourquoi. Non contents d’avoir eu une idée brillante (mettre en place, en 5 minutes le code AB Tasty et laisser le pouvoir aux équipes marketing de tester et personnaliser encore et encore leurs sites web afin d’avoir les meilleurs résultats), l’exécution est quasi parfaite. Comme vous pouvez l’imaginer, j’étais donc hyper content de recevoir Alix sur GDIY. Et encore plus content à la fin de l’enregistrement. C’est qu’il faut voir la qualité des learnings partagés ! SHOW NOTES : leurs cas clients - si vous aviez encore besoin d’être convaincu par la magie d’AB TastyPetit BamBoudes livres d’entrepreneuriat : The Hard Thing About Hard Things de Ben Horowitz, Who: The A Method for Hiring de Geoff Smart et Randy Streetle livre qu’elle conseille à tous ses employés de lire lors de leur retraite obligatoire : Petit traité de vie intérieure de Frédéric Lenoir#5 Rachel Delacour – d’une chambre d’ado à une revente à près de $50M#7 Cyril Zimmermann – Coter sa startup en bourse la veille d’un Krach et réussir malgré tout#83 Perry Chen – Kickstarter – Un projet peut en cacher 100 000 autres #95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ? #122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ? #132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier#137 Yannick Noah – Parler doucement pour se faire entendre fort #146 Charlotte Cadé – Apprendre à se faire confiance #151 Virginie Guyot - Debriefer pour atteindre l’excellenceUn grand merci à Laurent Kretz, François Defossez et Pierre Stefani de partager cette incroyable aventure avec moi. Une grande pensée à ma première boss, Valérie Decamp qui a été, et qui reste, un role-model. Un shout out spécial à Zoé Vilan, ma productrice ainsi qu’à Aurélie Gameiro et plus largement, à toutes mes équipes de CosaVostra.

    ...plus
  • 11.10.2020
    142 MB
    02:28:54
    Cover

    #152 Martin Toulemonde - Chronodrive & Sparkling Partners - La confiance à priori pour résoudre des problèmes

    Travail. Exécution. Confiance. Le triptyque gagnant de Martin Toulemonde. Que vous connaissiez ou non son nom, cet épisode va vous passionner. Il nous y raconte son parcours : son passage chez Bonduelle, à vendre des fruits et légumes dans des conditions parfois extrêmes (si, si vous allez voir !), son envie d’entrepreneuriat et son idée brillante qui a révolutionné le monde de l’alimentaire : le drive alimentaire. Une idée folle, à laquelle quasiment personne ne croyait, qu’il a designé de A à Z, le tout dans un contexte d’actionnariat compliqué. En plus de cela, c’est aussi le cofondateur de Sparkling Partners, le startup studio qui explose et dont le maître mot est simple : confiance. Il nous livre, sans filtre ou langue de bois, avec beaucoup d’humanité ce qu’il a appris de ce parcours sinueux. De l’importance de l’exécution, de la confiance, du management et des idées. Il nous pousse aussi à réfléchir à nos modèles, à la prise de risque et de manière générale, à ce que cela signifie “entreprendre”. Apprentissages et réflexions pour un épisode passionnant. TIMELINE : 5’ Parcours et culture de l'entrepreneuriat dans le Nord15' Sortir des sentiers battus22' Début de carrière, intrapreneuriat, vendre des surgelés dans la pampa50' Association compliquée au sein du groupe Auchan1h30 Capital financier VS capital travail1h50 Réflexion sur le modèle du start-up studio et les risques à prendre en tant qu'entrepreneur2h10 Savoir s'entourer d'insiders2h20 Le mot de la fin SHOW NOTES : Christophe Bonduelle qui lui a donné sa chance et surtout, sa confiance à prioriLa famille Mulliez, beaucoup Euratechnologies, l’incubateur de startup lillois Global startup studio network, le réseau des startups studioBienvenue chez les Ch’tis Pareto Studio, notre incubateur de startup chez CosaVostra, géré d’une main de maître par Laodis. Ocus et de ses fondateurs, Thibault et Julien, des mecs brillants Delitoon, le Netflix français des webtoons - le premier exit de Sparkling Partners Javelot, l’expert numérique du stockage de matières premières agricoles Petit BamBou et de son cofondateur, Benjamin Blasco, l’un de mes meilleurs partenaires et que je ne remercierai jamais suffisamment carnaval de Dunkerque Trisomie 21, le groupe de son adolescence qu’il produit aujourd’hui Dansez avec le chaos, de Jean-François Vezina #26 Thibaud Elzière – eFounders – Quand ne lancer « que » 3 à 4 boites par an devient frustrant #98 Pierre-Edouard Stérin – Smartbox – Gagner des millions pour tout céder à 50 ans #99 Antoine Freysz – Kerala Ventures – Comment être le The Voice des entrepreneurs ? #109 Olivier Brourhant – Mantu – 55 pays, 96% de croissance annuelle, un demi-milliard de CA en 13 ans… tous les secrets pour “Scaler”#131 Jade Francine – WeMaintain – Quitter le droit pour réparer des ascenseurs, un marché à 35 milliards #147 Ludovic Le Moan – Sigfox – Sortir de sa caverne #148 Jean-David Chamboredon – isai – Tout comprendre sur les fonds d’investissements #150 Thierry Gillier - Zadig & Voltaire – Créer une marque incontournableCet épisode vous est proposé par Intercom. Contactez Stan Massueras, le DG Europe d'Intercom pour faire passer votre site d'un endroit froid et peu incitatif à un lieu sympa. En plus, vous bénéficiez de 20% de réduction sur votre abonnement si vous venez de ma part. Do it ;) ? [email protected]

    ...plus
  • 04.10.2020
    166 MB
    02:53:53
    Cover

    #151 Virginie Guyot - Patrouille de France - Débriefer pour atteindre l’excellence

    Si vous pensiez ne serait-ce qu’une seule seconde passer cet épisode car il ne s’agit pas d’un épisode “typique” de GDIY. Que Virginie Guyot n’est pas une serial entrepreneuse ou une VC de renom, vous faîtes une ÉNORME erreur. Vraiment. Cet épisode, c’est un vol en rafale. Une plongée dans l’armée de l’air avec tout ce que cela peut nous apporter à nous, en tant qu’humain, que salarié ou que dirigeant d’entreprise. Donc ne passez pas votre chemin, vous passeriez à côté d’une trop belle expérience et de beaucoup trop d’apprentissages de qualité. TIMELINE : 10' - Quitter le nid familial à 12 ans pour se donner les moyens de ses ambitions22' - Réussir seule et en équipe40' - Comment se dépasser sur la durée ?47' - La culture du débriefing1h20 - Rester lucide et agile dans les situations les plus intenses1h34 - Former de bons leaders1h38 - La nécessité de communiquer (tout le temps)1h57 - Viser la perfection pour atteindre l'excellence2h26 - La capacité d'adaptation. Maîtriser parfaitement les process et savoir s'en extraire2h46 - "Ose rêver"Nous avons parlé : de très belles associations : Petits Princes qui réalise le rêve d’enfants malades et L’envol, le campus de la banque postale qui accompagne des jeunes issus de milieux difficiles dans leur parcour scolaire.de Caroline Aigle, la première femme pilote de chasse qui a dû faire ses preuves devant toutes les caméras ce qui a dû demander un courage encore plus grand.de deux séries documentaires sportives (toutes deux sur Netflix) : The Last Dance, sur l’incroyable parcours de Jordan et Formula 1 qui suit des pilotes de formule 1 et leur préparation. l’un des pilotes français les plus connus de la Première Guerre mondiale Georges Guynemer Le Petit Prince et d’Antoine Saint-Exupéry Les sorcières de la nuit - l'extraordinaire histoire des aviatrices soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale, des héroïnes oubliées de l’Histoire. #150 Thierry Gillier - Zadig & Voltaire - Créer une marque incontournable#COVID-19 – 8 Amiral François Dupont – Comment “réussir son confinement” avec un commandant de sous-marin

    ...plus
  • 27.09.2020
    129 MB
    02:15:03
    Cover

    #150 Thierry Gillier - Zadig & Voltaire - Créer une marque incontournable

    Le point commun entre Voltaire, Zizou et Mick Jagger ? Zadig. Enfin plus précisément Zadig & Voltaire et surtout, le cerveau qui se cache derrière cette marque de vêtements qui a su révolutionner la mode et le luxe à la française, son fondateur Thierry Gillier. Si vous ne le connaissez pas, c’est normal. Thierry se fait rare dans les médias. Par contre, vous me connaissez, et vous savez à quel point je suis curieux. Je suis donc ravi qu’il ait accepté mon invitation aux micros de GDIY. Après une première petite heure pour bien comprendre son parcours, Thierry se révèle, envoie du (très) lourd et nous confie tous ses secrets pour réussir. “Tu ne montes pas un groupe, des boutiques dans le monde entier sans être dur.”Ce que Thierry a réussi à construire donne le tournis. Avec quelque 400 magasins dans le monde, cet “entrepreneur artistique” a tout simplement réussi à créer une marque durable, capable de challenger tous les acteurs historiques de la mode, portée par des rock-star, des mannequins, des sportifs comme des podcasters (je suis démasqué, je suis client !), mais aussi des étudiants ou des retraités. Tout cela en conservant la majorité de son entreprise. Ce qui lui a d’ailleurs permis de faire une entrée fracassante dans le club des 500 plus grandes fortunes de France (numéro 103 tout de même !)… “C’est ça une marque, c’est quand tu arrives à créer un lien magique entre toi, le client et ta marque.”C’est simple, à 35 ans le mec était déjà une icône pop qui savait en plus de cela gérer de l’immobilier, créer des logos, dessiner ses collections, choisir la bonne technique pour réaliser ses pièces et même s’entourer. “Zadig ne doit ressembler à aucune autre marque.” Dans cet épisode, Thierry nous explique comment il a disrupté le monde de la mode. Nous raconte pourquoi l’industrie du textile a disparu en France et nous explique pourquoi il serait difficile de la réindustrialiser. Nous parle de l’incarnation des marques et de ce qui fait qu’elle perdure dans le temps mais aussi du lien entre art et entrepreneuriat (logique pour un ancien étudiant de Bard). Il répond aussi aux questions : pourquoi Zadig & Voltaire ? Qu’est-ce que ça veut dire, aujourd’hui le luxe ? Comment choisir son créneau et sa matière ? Qu’est-ce qu’une marque ? Pourquoi on l’adopte ou pas ? Comment ne pas baisser les bras ? Comment fidéliser tes talents ? “La mode va trop vite, mais toi tu ne dois pas aller trop vite. Tu dois insister sur un savoir-faire, sur ce que tu as pu créer pour que ça rentre dans le marché.”On parle art, entrepreneuriat, jésuites, yoga, filiation et cachemire. Et, en plus de cela, cet artiste dans l’âme nous donne tous ses conseils pour réussir à créer une vraie, belle marque, pour trouver son produit et pour se lancer. Un épisode qui aurait pu continuer longtemps … s’il n’y avait pas un déjeuner avec un certain Nicolas Sarkozy ! On ne fait pas attendre un ancien président. Et, spécialement pour vous, et parce qu’il faut “toujours être un peu sympa”, Thierry nous a concocté un code promo “DOIT” tout beau de 15% sur le store France valable jusqu’au 16/10/2020 (de quoi vous acheter le pull où c’est marqué “rock”, enfin s’il n’y a pas la rupture de stock).> ET SURTOUT : n'oubliez pas de faire un don à la Fondation Gustave Roussy - contre le cancer de l'enfant : https://bit.ly/3cytNuJEnsemble, nous avons parlé de : l’initiative “septembre en or”, pour créer de l'awareness et récolter des fonds afin de lutter contre le cancer de l’enfant. Car un cancer c'est déjà l'enfer, mais un cancer chez l'enfant c'est l'enfer absolu. Et ça ne se soigne pas du tout de la même manière que chez les grands. Alors si vous voulez faire une bonne action en ce beau dimanche, même 10 ou 15 euros, ça se fait en 5 minutes par ici.The last dance, l’incroyable documentaire sur Michael JordanBasquiatLa matinale d’inter, que j’écoute chaque matin religieusement La chanson de Daniel Johnston, The Story of an ArtistRay Diallo et de sa notion de thoughtful disagreementméditation et de yoga - un esprit sain dans un corps sain ! de mon incroyable épisode avec Yannick Noah. Il vous recommande de lire Zadig ou la destinée (quoi de plus logique). Un big-up spécial à ma comptable, Marlène Argo de Audit en Ligne qui est toujours au top ! Un grand merci également à Sébastien Verdeaux.

    ...plus
  • 20.09.2020
    154 MB
    02:41:16
    Cover

    #149 Hugues Le Bret - Nickel - Gérer des crises, prendre des risques et ouvrir une banque au bureau de tabac

    “Je m'appelle Hugues, je crée des entreprises et j'écris des livres. Après que mon ancien employeur a refusé la publication de mon ouvrage sur les liaisons dangereuses entre la banque et les activités de marché. Je n'ai pas accepté la censure. J'ai démissionné. Aujourd'hui, je suis un homme libre. Me voici de l'autre côté du clivage.”-No Bank Tout est dit. Quand Germain Tonning m’a conseillé d’inviter Hugues Le Bret sur GDIY, j’ai fait mes recherches, acheté et lu (c’est quand même mieux) ses livres. Après ces quelques phrases, je savais qu’il fallait que je le reçoive.Et après 2 minutes d’enregistrement, je savais que cet épisode allait être une tuerie. J’avais raison. “Ma carrière, dans son ensemble, elle ne s’explique pas. Ce ne sont que des rencontres.”C’est que Hugues a eu 1000 vies. Étudiant en agroalimentaire, analyste des marchés financiers, journaliste, dircom de la Société Générale, membre du COMEX, PDG de Boursorama, auteur et fondateur du compte Nickel, qui révolutionne la banque en la supprimant. Ni plus, ni moins. “Il faut être naïf au début. Si tu sais tout ce qui t’attend tu n’y vas pas.”Dans cet épisode il nous raconte tout de cette aventure folle. De comment il s’est retrouvé journaliste par hasard et comment il a réussi à gravir les échelons pour devenir directeur de la communication de la Société Générale, lui qui a étudié … l’agronomie ! Il nous partage les apprentissages qu’il a tiré de l’incroyable affaire Kerviel et du cirque médiatique que cela a été. Il nous donne ses conseils (testés et approuvés) pour gérer une crise avec brio et en ressortir grandi. Et, il nous explique pourquoi il est primordial de rester fidèle à ses convictions (par exemple, sortir un livre sur Kerviel) même si cela peut signifier tout perdre (y compris ton poste de CEO). “Il n’y a rien de pire que la peur. Ça te gèle et ça ne sert à rien.”Hugues nous explique tout de la révolution Nickel (car oui, ouvrir en 5 minutes son compte depuis ton buraliste et ça même si tu es interdit bancaire, c’est une révolution). Comment, avec ses associés ils ont eu l’idée et comment ils se sont organisés entre eux. Comment ils ont trouvé le nom et réussi à avoir les autorisations. Pourquoi ils ont décidé de s’allier aux buralistes (un coup magistral) et comment, en seulement 8 ans, et avec zéro pub et que du bouche-à-oreille, ils ont réussi à générer plus de 100 millions d’euros, avec une croissance à deux chiffres. “On a créé Nickel pour lutter contre l’exclusion bancaire. On n’a pas créé une FinTech, on n’a pas créé une boîte de technologie. On a créé une solution qui changeait le paradigme du rapport à la banque et à son argent.”Un épisode passionnant où l’on parle défis technologiques, art et livres, banque et argent, management et investissements et où l’on apprend à chaque seconde. Bonne écoute ! Avec Hugues on a parlé : # de belles associations et initiatives que vous pouvez soutenir : Crésus, Les restos du coeur, Emmaüs, Wake Up Café ainsi que des centres d’actions sociales des mairies# de ses livres : La semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial et No bank# de néo-banques : Revolut, N26, Boursorama, Qonto et Green-got# d’Elon Musk # de vélo avec l’association Paris Deauville # de Monext et de leurs solutions de paiement innovantes, avec qui les équipes de CosaVostra ont le plaisir de travailler (avec une pensée spéciale à Julie, Camille, Cyriane et Clémence, une dream team).Il vous conseille : # l’oeuvre de Mario Vargas Llosa# Les lisières d’Olivier Adam# L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir, magnifique biographie de Marie Curie par Rosa Montero# de regarder un film par jour avec la Cinetek, la cinémathèque des réalisateurs (mieux que Netflix !)Moi, je vous conseille d’écouter ces anciens épisodes de GDIY : #49 Joël Dicker  –  La vérité derrière l’affaire Harry Quebert  -  Vendre 5 millions de livres avant… #54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques) #62 Olivier GOY - October et 123 IM - Comment faire fortune en prêtant de l’argent#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance #117 Riadh Alimi – FinFrog – Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refuses#COVID-19 – 6 Philippe Gabilliet – Propager l’optimisme autour de soi #COVID-19 – 9 Olivier Goy – Face à la crise, gagner en étant honnête (Linkedin Live)

    ...plus
  • 17.09.2020
    119 MB
    02:04:38
    Cover

    #148 Jean-David Chamboredon - isai - Tout comprendre sur les fonds d’investissements

    Vous avez toujours voulu comprendre comment fonctionnait un fonds d’investissement ? Comment les investisseurs choisissent les entrepreneurs sur lesquels ils misaient ? Savoir comment ils gagnent de l’argent ? Alors, le nouvel épisode de Génération Do It Yourself va faire votre bonheur. Et si, en prime, vous cherchiez comment arrêter de fumer, alors il va carrément illuminer votre journée. C’est que je reçois l’un des plus grands investisseurs de la tech française, Jean-David Chamboredon. L’ancien président de France digitale et le CEO d’isai (mais si c’est, entre autres, le fond de PKM) nous offre une masterclass incroyable pour tout comprendre de cet univers. “Pour chaque investisseur qui veut investir avec ISAI, on a des fiches. On sait ce qu’ils ont fait, que vu qu’ils sont entrepreneurs de la tech ils savent dans quoi ils investissent et qu’ils ont le patrimoine.”Au programme ? Comment un fond fonctionne et comment, isai, LE fond pour et par les entrepreneurs de la tech fonctionne ? Comment les investisseurs se paient-ils et sur quelle durée ? Quelle mise minimum ? Quelles sont les réglementations mises en place par l’Etat ? Qu’est-ce que le LBO ? Pourquoi est-ce mal vu ? Quelles qualités faut-il avoir pour être investisseur et pour être entrepreneur ? Et beaucoup, beaucoup d’autres choses ! “Je préfère la situation de l’entrepreneur qui, soutenu par ses investisseurs, devient ambitieux que celle de l’entrepreneur qui se force à être ambitieux alors qu’il n’a pas les convictions, juste car il veut tenir un plan théorique qu’il avait mit dans ses slides pour lever de l’argent.”En prime, Jean-David nous donne aussi ses conseils pour faire face au stress, bon ou mauvais, pour s’organiser et pour réussir à prendre du recul. “Le fait d’être un associé de gens brillants, de gens intéressants, de gens exceptionnels c’est un super métier et c’est le mien et je suis ravi de l’avoir fait.”Ca ne vous suffisait pas ? Jean-David nous raconte également comment il est devenu le patron des pigeons, comment il s’est retrouvé dans le monde de l’investissement, lui qui était dans l’informatique et même sa rencontre, il y a quelques années, avec un ministre tout juste nommé du nom d’Emmanuel Macron. Une pépite d’enseignement qui tient toutes ses promesses et bien plus encore. Et pour ceux qui souhaiteraient aller plus loin, le glossaire GDIY de l’investissement pour tout comprendre et tout capter vous attend juste ici ou juste en dessous si vous préférez : AAmorçage = Phase précoce de l’entreprise / start-up durant laquelle elle cherche à créer un MVP / produit / service / PoC.Angel (Business Angel ou BA) = Personne physique (= pas une entreprise ou un fonds) qui investit au capital d’une entreprise à un stade précoce (cf. amorçage et seed).BBiotech = Start up du secteur de la tech dont le produit / service se rapporte à la science du vivant (= biologie). On les retrouve notamment dans la santé, l’agriculture ou l’industrie.Bootstrapped = Start-up / Entreprise qui se développe sans financements extérieurs. Business model = Comment l’entreprise gagne de l’argent → ce qu’elle vend, à qui elle le vend, comment elle le vend.CCapital (d’une entreprise) = Juridiquement : Il correspond au montant total des apports de biens et d'argent réalisés par les associés en contrepartie de droits sociaux.Cap table = table de capitalisation = répartition du capital d’une entreprise = qui détient combien de parts.Carried interest = carry pour les intimes = Pourcentage des plus-values d'un fonds prélevé sur le bénéfice des investisseurs et revenant à l'équipe de gestion du fonds. Les gestionnaires d’un fonds touchent souvent un carried uniquement à compter de l’atteinte d’un certain seuil de plus-value touché par les investisseurs (cf Hurdle).Cash flow = flux de trésorerie = ce qu’il y a dans les caisses.Cash in / Cash out = Dans le contexte, argent investi dans une start-up VS argent touché lors de la vente. À différencier de la valorisation (= estimation) ≠ cash out (= effectif)DDeal closé = le moment où le contrat est signé, emballé, pesé.Due diligence = vérifications menées par un acheteur potentiel avant de closer le deal ;)EEarly stage (et late stage) dans le cadre du type de financement mené par un fonds d’investissement : Early stage = les fonds se concentrant sur les financement en phase d’amorçage (cf. seed). Late stage = les fonds se concentrant sur le financement à partir du 2e round (en principe à partir de la Série B donc). EBITDA = Earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization = bénéfices avant soustractions des impôts, taxes, etc. Private Equity = Capital-investissement = Activité des fonds d’investissement, à savoir : investir des capitaux dans une entreprise en l’échange de participations au sein de son capital dans l’objectif de lui permettre de se développer et de réaliser une plus-value à la sortie. FFailure rate = littéralement taux d’échec Fonds d’investissement = société (publique ou privée) investissant du capital dans des entreprises. GGo to market = Stratégie de mise sur le marché = Stratégie de lancement de son produit / service sur le marché. HHurdle, dans le contexte = Taux d'intérêt minimum à atteindre avant de toucher un carried interest. En gros, il faut que les investisseurs touchent un montant donné défini (= le hurdle) pour que les gestionnaires du fonds puissent à leur tour toucher leur carried interest.IIPO = Initial Public Offering = Introduction en bourseLLBO = Leverage Buy Out = Achat à effet de levier = Acquérir une société grâce à un emprunt. Pour creuser.MMarketplace = plateforme mettant en lien des vendeurs multiples et indépendants et des acheteurs.MVP = Minimum Viable Product = produit / service fonctionnel dit “minimal” de part son caractère non abouti. Le but du MVP pouvant être de convaincre des fonds d’investir, d’avoir des retours clients afin d’apporter des améliorations, d’apporter une PoC... NNasdaq = indice boursier mesurant la performance des entreprises qui y sont côtées. Plus grand marché électronique d’actions au monde, principalement composé d’entreprises tech, internet (d’où la fame). OOBO (owner buy out) = Cas particulier de LBO permettant de se racheter sa boîte à soi même. L’OBO permet notamment de réaliser un cash-out (= vente de ses participations) tout en minimisant sa dissolution au capital de l’entreprise. PPivot = Réorientation d’une entreprise. En gros, changer de stratégie / business model / cible / produit / autre en cours de route.PoC = Proof of Concept = Preuve de concept = Montrer que notre idée / produit / service est réalisable ou mieux a du potentiel. Notamment en prouvant qu’il y a un marché ou un business model. RRatchet = Clause anti-dilution permettant à un investisseur de se protéger contre une baisse de ses parts (en volume) dans le capital d’une entreprise. SSaaS = Software as a Service = Logiciel en tant que service = modèle de distribution au sein duquel un fournisseur héberge un logiciel et le rend disponible à ses clients par l’intermédiaire d’internet. En gros, le fait de pouvoir télécharger un logiciel sur votre propre appareil sans avoir à acheter un ordinateur Sellsy pour utiliser leur CRM ou un Google Pixel pour vous servire de G Suite. Scaler = Déployer à grande échelle = dans le milieu start-up, la capacité d’une entreprise à scaler renvoie souvent à sa capacité à croître de façon exponentielle.Seed, Série A, Série B, Série C, etc = Lors de levées de fonds, phases d’investissement correspondant à différents moments de vie et de développement d’une entreprise. Un tour de table en seed correspondant généralement à un tour de table auprès de B-A à un stade précoce du projet. Pour creuser. Small caps = entreprises ayant une petite capitalisation boursière (capitalisation boursière = prix de l’action x nombre d’actions en circulation).TTalent pool = Vivier de talentsTerm sheet = feuille de conditions = document synthétisant les principaux accords d’un contrat.Termsheet Galion → téléchargeable sur thegalionproject.comTrade off = compromisTRI = Taux de Rentabilité InterneVValo = Valorisation = Estimation de la valeur d’une entreprise = Prix estimé de la vente de cette entreprise à un temps tVC = Venture capitalist = dans le langage courant, investisseur en capital-risque.VR = Virtual Reality = Réalité virtuelle Lors de cet épisode, on a parlé : # du mouvement Sista# de blablacar, data Q, Webhelp, blablacar, Criteo et databeries# de l’entrée en bourse de Facebook, Uber et de Showroomprivé et celles, à venir de Palantir et AirbnbIl vous recommande : # Crossing the chasm de Geoffrey Moore, le meilleur livre sur l’investissement selon lui qui répond à cette grande question : mais comment une nouvelle offre peut-elle émerger ? Et sinon on a cité des anciens épisodes de GDIY : #2 Céline Lazorthes – Leetchi #17 Marc Fournier – Lancer un business quand tu fais l’ESCP et Sciences Po à la fois #19 Christian Jorge – VESTIARE COLLECTIVE 1/2- 1ere boîte à la fac, 100 millions d’euros de levés plus tard il repart de zéro#20 Christian Jorge VESTIAIRE COLLECTIVE 2/2 – Passer de 0 à 100 millions d’Euros de CA puis partir #45 Geoffroy Bragadir – Ring Capital : rebondir en tant qu’investisseur après un gros succès… #54 Alexandre Prot - De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques) #98 Pierre-Edouard Stérin – Smartbox – Gagner des millions pour tout céder à 50 ans #122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ? #132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier #138 Jean-Charles Samuelian-Werve – Alan – Tous ses secrets pour retourner un secteur à priori intouchable (la complémentaire santé) #144 Firmin Zocchetto – PayFit – Rendre sexy l’un des business les plus chiants du monde : la fiche de paie #145 Jonathan Anguelov – Aircall – La force intérieure. Tout casser alors qu’on part de rienUn grand-merci à mes équipes de Tunis qui sont toujours au top, à Aurélie ainsi qu’à ma productrice (au top aussi), Zoé.

    ...plus
  • 17.09.2020
    116 MB
    02:01:35
    Cover

    #147 Ludovic Le Moan - Sigfox - Sortir de sa caverne

    De tourneur-fraiseur à pionnier de l’Internet of Things et de la zéro G, CEO d’une boîte qui génère 50 millions par an depuis 10 ans et qui a réussi à lever 300 millions d’euros. Voici le parcours de mon nouvel invité sur GDIY, Ludovic Le Moan. Là, j’ai piqué votre curiosité. Mais si je rajoute, que son entreprise est un mastodonte mondial, déployé dans 70 pays du monde et qui couvre près de 92% de la France et que pourtant il y a de grandes chances que vous n’en ayez jamais entendu parler, là vous êtes carrément intrigué. “Quand je donne un conseil, je n’essaie pas de me storyteller, de me faire passer pour un visionnaire. Ma grande qualité, c’est d’être un bosseur qui a du feeling, qui sait sentir les signaux faibles.”Sigfox est un opérateur de télécom dans l’Internet of Things (ou Internet des Objets) qui permet de véhiculer de très petits messages pour un coût nettement plus faible et une faible utilisation d'énergie grâce à l’utilisation d’un réseau radio UNB. En deux mots, c’est une révolution qui nous permet de connecter nos objets, d’obtenir de la donnée mais de manière intelligente. L’anti 5G.Maintenant, vous vous demandez sûrement comment c’est possible et comment Ludovic a réussi à monter un tel truc ? Ca tombe bien, il m’explique tout. “Aujourd’hui, tu ne t’imagine pas vivre sans ton téléphone, l’IoT ça va être pareil. Il y aura tellement de choses qui seront connectées, il y aura tellement de données, on ne saura pas s’en passer.”Grâce à cet épisode, vous allez devenir des experts de l’Internet of Things, comprendre comment ça fonctionne, quels en sont les enjeux, les avantages et les conséquences de cette technologie. Vous verrez pourquoi il est important que la France et l’Union Européenne se saisissent du sujet et pourquoi cela va, réellement, révolutionner tous les aspects de notre vie. “Un jour l'Internet of Things va devenir une évidence et ce que j’espère c’est que ce jour-là, la France et l’Europe seront les leaders.”Avec Ludovic, vous aurez également droit à un shot de motivation. Issu d’une famille ouvrière du Havre, Ludovic s’est construit lui-même. En décrochage scolaire il devient, à Math sup / spé, major de promo et enchaîne sur des études d’ingénieur. La preuve qu’avec de la passion, rien n’est impossible. Enfin, vous saurez également comment il a réussi à monter 3 boîtes et à lever 300 millions. Il nous partagera sa philosophie de vie basée sur la sincérité et nous partagera ses plans d’avenir. “Je n’ai pas de temps à perdre, on m’aime ou ne m’aime pas.”Un épisode un peu technique, mais incroyablement utile. Hypra motivant qui donne envie de se défoncer encore plus et surtout, de ne jamais baisser les bras. #KeepPushing. Avec Ludovic, nous avons parlé de : # l’association les déterminés fondée par Moussa Camara# l’association IoT Valley, fondée par Ludovic entre autres, qui veut dynamiser le développement de l’Internet des Objets# l’Onisep qui informe des milliers d’étudiants depuis des années. # la Porsche 911, une voiture de légende # Palantir, entreprise spécialisée dans la science des données # Jack Ma, le fondateur d’Alibaba et de ce qu’il a fait pour les ETI et PME # Criteo, l’entreprise de ciblage sur internet (et si vous voulez en savoir plus sur eux, je vous conseille l’excellent épisode de Le Panier) # des articles de Ludovic, à lire sur son Medium# mes newsletters, que je vous envoie chaque dimanche avec tous mes bons plans et mes recos (vous n’êtes pas encore abonné ? Pour rectifier ça, c’est juste ici)# de Spinoza et de Jung Il vous conseille de lire : # Du bonheur : un voyage philosophique de Frédéric Lenoir # Ethique de la sincérité, survivre à l’ère du mensonge d’Elsa GodartPersonnellement, je vous conseille également le livre de Ludovic, Zéro G.Ensemble, nous avons cité des épisodes passés ou à venir : #10 Sébastien Kopp – VEJA 1/2 – concurrencer Nike et Adidas avec du Développement Durable#11 Sébastien Kopp – VEJA 2/2 – Réussir dans la mode en préservant le mondeUn épisode avec Hugues Le Bret à venir …

    ...plus
  • 17.09.2020
    124 MB
    02:09:23
    Cover

    #146 Charlotte Cadé - Selency - Apprendre à se faire confiance

    Plus de 18 millions d’euros levés. Des défis technos et logistiques à s’arracher les cheveux. Un catalogue de plus de 200 000 produits. Et un associé qui est aussi ton mari. Il ne fallait “rien” que ça pour dépoussiérer la brocante. Charlotte Cadé est la fondatrice et CEO de Selency (anciennement Brocante Lab), LE site de déco qui monte et qui va tout exploser sur son passage. J’en sais quelque chose, j’y suis totalement accro et j’ai décoré toute ma maison grâce à eux ! Et si vous voulez tout savoir, cet épisode n’a fait que renforcer mon amour pour la marque, vous allez vite comprendre pourquoi ! “Notre plus grand challenge, c’est de réussir à pousser le bon produit à la bonne personne en fonction de ses goûts et d’être capable de la guider sur le bon conseil déco.”C’est que Charlotte c’est un personnage, une tête qui se destinait initialement au marketing chez L’Oréal, devenue CEO d’un petit bijou de la décoration. Dans cet épisode, elle nous raconte justement comment elle a fait ce shift, du marketing chez L’Oréal à la vente chez Little Agency au grand saut en 2013 quand elle décide de suivre sa passion : la décoration. “Si je montais un business, il fallait que ce soit quelque chose qui me plaise, qui me porte au quotidien et moi, ma passion, c’est la décoration.”Charlotte nous explique comment elle a mûri son projet, étudié son marché, et comment, en seulement 6 mois et pour 6000 euros elle a réussi à lancer son site web (et cela avec Magento s’il vous plaît). Comment elle a trouvé ses investisseurs avec 50 euros et comment elle trouve son équilibre entre vie pro et vie perso (ce qui n’est pas forcément chose facile quand ton mari est aussi ton associé !). Elle nous révèle toutes les étapes qu’elle a traversées pour en arriver là où elle en est aujourd’hui, les positives comme les négatives. Nous explique comment elle a réussi à convaincre les vendeurs de passer par sa plate-forme et s’est rendu, à leurs yeux, indispensable. “Il faut savoir se mettre à la place de ton vendeur, de ton acheteur mais aussi de tes équipes.”Elle répond aussi à la question “comment engager ses employés ?” et nous donne ses astuces pour faire cela. M’explique tout de sa vision de fondatrice, de sa relation avec ses investisseurs et de comment elle manage ses équipes. Mais, Charlotte nous donne aussi quelques conseils à NE pas suivre, issus de ses propres erreurs. Notamment en ce qui concerne la réputation de ton entreprise ou la refonte de ton site web. Un épisode passionnant où l’on parle logistique et décoration, IKEA et podcast, bébé et sport, plein d’enseignements. Bonne écoute ! On a parlé : du podcast StartUp, le tout premier de Gimlet Media. Si vous ne l’avez pas écouté allez-y, c’est brillant. de son tout premier partenaire, FDT de 15Five pour motiver et engager ses équipesEnsemble, on a cité d’anciens épisodes de Génération Do It Yourself : #1 Simon Dawlat – Batch – Comment lever 10 millions et se faire blacklister par Apple#19 Christian Jorge – VESTIARE COLLECTIVE 1/2- 1ere boîte à la fac, 100 millions d’euros de levés plus tard il repart de zéro#20 Christian Jorge VESTIAIRE COLLECTIVE 2/2 – Passer de 0 à 100 millions d’Euros de CA puis partir#22 Jean-Charles Kurdali – à 26 ans et à Nancy, il est le CEO d’une pépite de la FoodTech#32 Fabrice Grinda – FJ Labs – Nerd, major de promo à Princeton, et entrepreneur bouillant#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais#132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier#COVID-19 – 11 Fabrice Grinda – Survivre : le seul KPI du momentUn petit coucou à Timothée Le Vert, notre “monsieur expression” et mon associé sur CosaVostra ainsi que toutes mes équipes. Un grand bravo à toutes les équipes de Selency que Charlotte a tenu à remercier pendant cet épisode.

    ...plus
  • 17.09.2020
    131 MB
    02:16:34
    Cover

    #145 Jonathan Anguelov - Aircall - La force intérieure. Tout casser alors qu’on part de rien.

    On ne naît pas tous sous la même étoile (vous aurez reconnu la référence). Et pourtant, on peut tous accomplir des merveilles. Le nouvel invité de GDIY en est la preuve. Jonathan Anguelov n’avait pas le profil type de l’entrepreneur à succès. Mais il l’a fait. Il a cofondé Aircall, l’un des SaaS français les plus en vogue du moment.“Je fais des erreurs pour progresser et j’apprends tous les jours.”On peut le dire, Jonathan a un parcours atypique. A 18 ans à peine, il achète sa première chambre de bonne avec un crédit étudiant et la met en location pour financer ses études. Il devient ensuite le premier étudiant avec un bac technologique à intégrer l’ESCP Europe. Et après quelques années à travailler dans la banque à Londres, il revient en France et cofonde Aircall.Dans cet épisode, il se livre en toute transparence sur les années de galère qu’il a connu aux débuts d’Aircall. De leur séjour à San Francisco à leur choix d’arrêter de vendre leur produit seulement 1 an après sa création. De ses nuits blanches aux Etats-Unis au décollage du projet en un temps record. Jonathan retrace l’histoire (et les hauts et les bas) d’Aircall.“Entre 2014 et 2015, on passe de zéro à 1 million d’euros de CA.”Il nous révèle TOUTES les étapes qui leur ont permis d’avoir aujourd’hui 350 employés dans le monde entier et de doubler leur croissance tous les deux ans. Il se livre sur ce qui lui a donné la force de toujours continuer à croire en ce projet. Et il explique comment, au fil des années, il a réussi à trouver une famille dans son entreprise. “Le plus important dans une entreprise c’est l’équipe. Sans équipe, il n’y a rien.”Un véritable shot de motivation, qui donne envie de croire en ses rêves — et de les accomplir. Alexandre vous recommande : Rich dad, Poor dad de Robert Kiyosaki et de Sharon LechterNous avons parlé d’anciens épisodes de GDIY : #14 Eric Bellion – Ne jamais rien lâcher : aller deux pas dans l’inconnu pour trouver le bonheur#17 Marc Fournier – Lancer un business quand tu fais l’ESCP et Sciences Po à la fois#26 Thibaud Elzière – eFounders – Quand ne lancer « que » 3 à 4 boites par an devient frustrant#54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques)#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance#101 Anthony Bourbon – FEED – L’avenir de la nourriture est-il liquide ou en barre ?#112 Gilles Raymond – “Je préfère me planter en essayant de sauter deux mètres, que réussir brillamment en sautant 30 centimètres.”#117 Riadh Alimi – FinFrog – Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refuses#137 – Yannick Noah – Parler doucement pour se faire entendre fort

    ...plus
  • 17.09.2020
    123 MB
    02:08:36
    Cover

    #144 Firmin Zocchetto - PayFit - Rendre sexy l’un des business les plus chiants du monde : la fiche de paie

    Vous pensiez que la paie n’avait rien de sexy ? Que c’était un domaine poussiéreux, où l’innovation était morte ? Vous aviez tort. Et pas qu’un peu. La preuve ? Le nouvel invité de GDIY, Firmin Zocchetto. Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais je mettrai ma main à couper que vous avez déjà entendu parler de son entreprise : PayFit, le logiciel de paie en ligne simple comme bonjour. J’en sais quelque chose, je suis un client fidèle depuis des années !C’est justement car je suis un client de PayFit que je voulais absolument recevoir l’un des membres du brillant trio derrière cette idée. Je voulais comprendre l’origine de ce projet, quelle est leur vision à long terme comme à moyen terme, savoir ce qu’ils faisaient actuellement, d’où ils venaient. L’histoire qu’on m’a racontée ne m’a pas déçu, au contraire ! “On s’est lancé tête baissée en se disant qu’on y réfléchirait plus tard.” C’est que déjà l’histoire de PayFit en elle-même est atypique, mais le parcours de Firmin l’est tout autant ! A 17 ans, le mec montait déjà des boîtes (TalkIt, un réseau social pour apprendre les langues) et à 24 ans le mec a, avec ses potes Ghislain De Fontenay (déjà dans le coup de TalkIt) et de Florian Fournier, l’idée de PayFit alors qu’il est encore à l’ESCP. Qu’à cela ne tienne. Il quitte les bancs de l’école alors qu’ils n’ont pas encore un seul client. Le résultat est payant. A 28 ans, il est CEO d’une start-up dans laquelle Xavier Niel ou encore Jean de la Rochebrochard on investit. “Je ne pouvais pas faire deux trucs à 80%, j’avais besoin de faire un truc à 100% et l’un à 0. J’ai choisi de passer à 100% sur PayFit.”Mais comment en sont-ils arrivés là ? Dans cet épisode, Firmin nous explique tout. D’où leur est venue l’idée alors qu’il n’avait jamais payé personne et, qu’en tout et pour tout, il n’avait reçu que 5 fiches de paie dans sa vie ? Comment ils se sont formés, en solo, pour comprendre le code et le monde des RH ? Comment ils se sont lancés, têtes baissées, alors que tous les experts leur disaient que c’était impossible ? “Nous sommes en mode ultra marathon, on construit quelque chose qui peut fonctionner sans nous.”Vous verrez également comment ils ont décroché leurs premiers clients et quel était alors le deal ? Quels ont été les premiers recrutements et pourquoi ? Comment ils ont pris la décision, un peu risquée, de s’étendre, notamment en Allemagne, en Espagne et en Angleterre où le droit est totalement différent ? Quelle était leur idée de base et quels sont leurs projets pour le futur ? Vous saurez également quelles techniques de managements ils utilisent et quels critères ils recherchent chez leurs investisseurs ? Comment se sont passées leurs précédentes levées et pourquoi ils ont toujours eu la chance de se faire courtiser ? Comment entre les trois associés ils s’organisent et quelles sont les raisons de leur succès. “Le feat avec l’investisseur est crucial. Ce qui est important c’est de réussir à trouver quelqu’un qui partage tes valeurs et pas “juste” de l’argent.”Un épisode qui rend la paie sexy, riche en enseignements à faire tourner à tous vos potes qu’ils soient DRH ou non ! Avec Firmin, nous avons parlé de : Le Panier, le podcast de mon associé, Laurent KretzIFTTD, le podcast des devs, par notre nouveau COO, Bruno Soulez TrackPay Pouvoir illimité de Tony Robbins Adri Falcon, le coach qui a lancé deliveroo en France Switch by PayFit, leur blog d’entreprise Il vous recommande : The hard thing about hard things de Ben HorowitzThe 5 dysfunctions of a team de Patrick M. LencioniFirst, break all the rules de Gallup et Harter A la croisée des mondes de PullmanNous avons cités des anciens épisodes : #2 Céline Lazorthes – Leetchi#24 Alice Zagury – The Family – se faire virer, rebondir & devenir patronne de la startup des startups#26 Thibaud Elzière – eFounders – Quand ne lancer « que » 3 à 4 boites par an devient frustrant#46 Tigrane Seydoux – BIG MAMMA – Comment importer l’Italie à Paris ?#54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques)#74 Romain Raffard – Bergamotte – Quand ton e-commerce sent bon la réussite (et la fleur)#93 Loïc Soubeyrand – Teads et Lunchr – vendre sa boîte 300 millions et en monter une autre un mois plus tard avec 2,5 millions de financement et seulement un Powerpoint ?#95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ?#98 Pierre-Edouard Stérin – Smartbox – Gagner des millions pour tout céder à 50 ans#106 Jean de la Rochebrochard – Kima Ventures – Human machine#116 Carlos Da Silva – Mister Fly – L’autodidacte qui a fait voyager la France#136 Maxime Legardez – Everoad – Entreprendre sans peur, travailler à fond, révolutionner un marché que tu ne connais pas#122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ?#138 Jean-Charles Samuelian-Werve – Alan – Tous ses secrets pour retourner un secteur à priori intouchable (la complémentaire santé)#140 Jérémy Clédat – Welcome To The Jungle – Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieuxUn shout-out spécial à ConvictionsRH, cabinet de conseil spécialisé dans le conseil en Management et en Organisation, expert en Transformation RH et Digitale, un des clients de longue date de CosaVostra ainsi qu’à Matthieu Laudereau, l’un des associés fondateurs. Une dédicace également à ma comptable, Marlène Argo. Enfin, un grand merci à mes équipes de Tunis ainsi qu’à mes associés.

    ...plus
  • 17.09.2020
    147 MB
    02:33:45
    Cover

    #143 Alexandre Pachulski - Talentsoft - L’Intelligence Artificielle pour casser le moule - et si on créait une nouvelle société ?

    Il y a des gens qui étonnent. Qui ont fait des virages à 360° encore et encore. Le nouvel invité de GDIY fait partie de cette catégorie là. Docteur en informatique, spécialiste en Intelligence Artificielle, auteur, podcaster, entrepreneur et cofondateur de Talentsoft, LA boîte de HR Tech qui monte, le parcours d’Alexandre Pachulski est loin d’être un long fleuve tranquille ! “Je suis un autodidacte permanent.”De sa passion pour la musique, à son plan B : le cinéma - abandonné lors de sa rencontre avec son deuxième grand amour : l’Intelligence Artificielle. De la création de sa première entreprise en 2001, dans le conseil RH, à son rôle de président. De sa rencontre avec un client devenu associé, Jean-Stéphane Arcis puis celle du troisième mousquetaire Joël Bentolila à la naissance de Talentsoft, Alexandre nous raconte son parcours. Avec le bon, comme le moins bon. Les hauts et les bas. “Pendant que je préparais mon école de ciné, j’ai découvert l’IA et ça m’a fasciné. C’était une voie scientifique pour étudier l’humain, c’était passionnant. Résultat, je n’ai jamais fait de cinéma et j’ai continué dans cette voie.”Avec lui, vous aurez droit à un cours accéléré sur l’IA : faut-il en avoir peur ? Va-t-elle obligatoirement détruire des emplois ? Quel doit être son rôle ? Comment la contrôler ? Faut-il le faire ? Comment les Etats, les continents, l’Union Européenne s’empare-t-elle du sujet et quel rôle, dans tout cela pour les citoyens ? “Est-ce que l’IA n’est pas ce qu’on a inventé pour nous pousser dans nos retranchements et savoir, au fond c’est quoi être humain ?” Il nous explique également tout de la création de Talentsoft : l’idée derrière ? Comment, avec Jean-Stéphane et Joël, ils se sont réparti les rôles ? Comment ils ont recruté et se sont fait connaître ? Comment ils ont développé leur produit ? Comment ils se sont retrouvés dans la liste des Next40 ? Quelles applis ils ont mit en place au sein de Talentsoft ? Comment ils remettent toujours tout en question pour écouter leur salarié, recréer la culture d’entreprise et donner du sens à ce qu’ils font. “Moi j’aime la vulnérabilité, j’aime qu’on me dise “je ne sais pas”.”Alexandre nous parle aussi de ses erreurs en tant qu’entrepreneur, de comment il prend ses décisions. Nous explique comment il fait face à la peur, ce qui le motive le matin, quelles sont ses routines quand il écrit et quel est son processus pour rendre le savoir le plus populaire possible. “Quitter une habitude, ça fait toujours peur, ça veut pas pour autant dire qu’il ne faut pas la quitter.”Un épisode PASSIONNANT, bourré de références à la pop culture, où l’on parle IA, futur, RH, entrepreneuriat, peur et espoir.Dans cet épisode, nous avons mentionné beaucoup de choses, notamment : # ses livres : Unique(s) et Génération IA (sortie le 19 août) # son podcast unique(s) # son son blog # l’algorithme de Tik Tok # Person of Interest, Inspecteur Harry, K2000, Blade Runner, Real Humans, Ocean’s eleven, la chèvre, l’île aux chiens de Wes Anderson, du film Les Misérables, des films de Truffaut, de la série F1 sur Netflix et de l’actrice Sarah Bernhardt # L’application Toguna# Laëtitia Vitaud, Aurélie Jean, Yann Le Cun et François Pachet Alexandre vous recommande : # Quiet: The power of Introverts de Susan Cain # Le dilemme de l’innovateur de Clayton Christensen# La biographie de Bruce Springsteen, Born to run# SeinfeldNous avons parlé d’anciens épisodes de GDIY : #118 Stan Leloup – Marketing Mania – Comment convaincre des inconnus de vous envoyer de l’argent ?#123 Adrien Ledoux – JobTeaser – Aider les jeunes à trouver leur voie#125 Pierre Dubuc – Openclassrooms a 20 ans, lui 31 : devenir un leader de l’éducation à partir d’un projet de collégien#140 Jérémy Clédat – Welcome To The Jungle – Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieuxEarly stage #3 Enguerrand Marque – Animaux bar – Tout plaquer pour monter un bar avec son meilleur poteEt de l’épisode à venir avec Firmin Zocchetto de PayFit.

    ...plus
  • 17.09.2020
    105 MB
    01:50:15
    Cover

    #142 Emmanuel Schalit - Dashlane - Résoudre un casse-tête mondial

    Si vous ne connaissiez pas Dashlane, il y a de fortes chances que cet épisode de GDIY vous change la vie. Littéralement. Avec plus de 100 millions de dollars levés (dont 110 en série D uniquement), Dashlane est l'une des pépites les plus méconnues de la FrenchTech. Et pourtant.En quelques mots, Dashlane c’est votre gestionnaire de mots de passe qui rencontre votre portefeuille numérique, qui est multiplateforme, disponible sur mac, iOS, Android et Windows et, bonus, qui est méga sécure. Un petit bijou tech en somme. Parmi les génies qui se cachent derrière, mon nouvel invité, Emmanuel Schalit. Et lui aussi risque fort de vous impressionner. Docteur en intelligence artificielle, passé par Polytechnique et Harvard, ancien directeur de la stratégie d’Universal-Vivendi et ex CEO de CBS Outdoor, le mec a finalement décidé de suivre ses rêves et de devenir le CEO d’une start-up tech en 2011, à l’âge de 47 ans. “ Il n’y avait rien, pas de capitaux, pas de business plan, j’avais 47 ans. Je m’étais dit que j’allais refuser Dashlane, que ce n’était pas raisonnable. Mais à un moment je me suis demandé si je ne prenais pas ce risque maintenant, alors quand est-ce que j’allais le prendre ?”Dans cet épisode, c’est avant tout le parcours d’un homme qui a eu le courage de suivre ses rêves que je vous propose. Celui d’un mordu de la tech aux parents journalistes, passé par l’édition et la pub, revenu à ses premiers amours. Mais, c’est aussi un épisode richissime en enseignements qu’Emmanuel nous offre, entre cybersécurité et architecture “zero knowledge”, management et confiance, rôle entre CEO et investisseurs et apprentissage en continu et gestion du risque. “Plus on lève d’argent, plus la pression est grande c’est sûr. Mais, il faut se souvenir que ce ne sont pas les investisseurs ou les boards qui doivent prendre les décisions et diriger l'entreprise. Cela, c’est le rôle du CEO.” Avec lui, vous saurez comment il garantit la sécurité des données des quelque 14 millions personnes qui ont fait confiance à l’app. Comment ils sont passés d’une entreprise française à un groupe multinational et multiculturel. Quelle est sa vision à terme de l'identité numérique et de son produit comme quels sont leurs projets en cours. Et même comment ils ont fait une pub pour le superbowl ! Mais vous verrez également comment, avec Dashlane, il fait pour recruter près de 20 personnes par mois, dont des profils très high level comme Joy Howard - papesse du marketing passée, notamment par Patagonia ou Lyft - sans pouvoir évidemment, les payer autant que de grosses structures. Quelle relation il essaie d’avoir avec ses investisseurs dont le géant Sequoia ? Comment il manage ses équipes ? “Les gens qui font le boulot, ce sont ceux qui font le boulot, pas les dirigeants. Donc les managers doivent être au service des employés, ce sont eux qui sont le mieux placés pour prendre les décisions.”Tout comme, comment il a tenu tête à ses parents pour faire polytechnique (eux qui voulaient qu’il suive un cursus littéraire) et comment il est passé du confort maximal (immense bureau avec chauffeur chez CBS outdoor) à l’inconfort en entrant chez Dashlane. “ Mon job au tout début, c’était de brancher des câbles et de démarrer le routeur pour qu’on ait un réseau, de sortir les poubelles et de trouver un plombier pour déboucher les toilettes. On est tous passé par là, le rôle du CEO il évolue.”Un épisode passionnant, enrichissant aussi bien sur le plan personnel que professionnel à écouter d’urgence ! Avec Emmanuel, nous avons parlé : # de leur excellente pub pour le Super Bowl # d’Ilan Abehassera et de son podcast Oui are New York# de Bernard Liautaud et de Business Object (devenu Sap) # de la notion de servant leadership # de Ray Kurzweil, ingénieur et futurologue de Google # de mon associé Laurent Kretz et de son podcast, Le Panier # du général Stanley McChrystal Il vous recommande : # Sapiens : une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah HarariEnfin, on a parlé d’anciens épisodes, à écouter ou réécouter #3 Ilan Abehassera – en direct de NYC !#88 Anne Méaux – Image 7 – Comment conseiller le Président de la République et les patrons du CAC40 ?#137 – Yannick Noah – Parler doucement pour se faire entendre fort#Hors-série Pierre Valade – Jumbo Privacy – Pourquoi la privacy est l’enjeu de notre décennie

    ...plus
  • 17.09.2020
    145 MB
    02:31:14
    Cover

    #141 Jeremy Charoy - Lalalab - Tout analyser, tout calculer, ne jamais baisser les bras

    Quand Anthony Bourbon, le fondateur de FEED (l’un des épisodes les plus écoutés de GDIY) te dit de recevoir Jeremy Charoy, le fondateur de Lalalab, tu t'exécutes en sachant que ça va être un super épisode. Ça l’a été. Si vous n’aviez jamais entendu parler de Lalalab, pas de panique ! C’est que cette boîte française a particulièrement réussi son coup en Europe, au point de taper dans l’oeil de Clairefontaine qui a fini par les racheter. Et vous allez vite comprendre pourquoi, attention cet épisode est plein d’enseignements, ça pourrait vous faire mal !Et si vous ne connaissiez pas Jeremy, voici un peu d’éléments de contexte : à 14 ans le mec investissait déjà en bourse. Alors qu’il est tout juste diplômé, il est embauché par KPMG qui l’envoie faire l’audit d’une petite boîte dont vous avez peut-être entendue parler : Apple, dont le patron est alors un certain Steve Jobs. A même pas 30 ans, il manque de lancer les premiers Doctolib, Too Good To Go et YellowKorner. Puis, à 27 ans, il se lance dans son nouveau projet, un peu dingue : proposer aux gens d’imprimer leurs photos … chose que plus personne ne fait. L’aventure Lalalab commence. Enfin, pour fêter sa trentaine, il revend pour une somme à 8 chiffres son bébé au groupe Clairefontaine. “Je bouillonne d’idées, je suis quelqu’un de très curieux, d’hyperactif donc je ne peux pas rester à rien faire.”Dans cet épisode, Jeremy nous propose 1001 enseignements tirés de son expérience d’investisseur, de consultant, mais surtout d’entrepreneur. De l’importance du time to market à celle du service client et du feedback. De la nécessité de comprendre sa cible à l’utilisation des algorithmes des différents réseaux sociaux. De la portée des martingales à comment se lancer à l’international. Il revient sur les raisons de ses (grands) succès et de ses échecs. “On s’est battus, on a cherché à innover pour valoriser un produit qui n’avait plus trop la côte. Il y avait tout à faire.”Vous connaîtrez tous ses trucs et astuces pour réussir, de comment il trouve des martingales et son K factor à son approche très matheuse. De comment il a arnaqué la poste et tout misé sur le service client. Vous saurez tout de sa façon de recruter et de la vente (pour 8 chiffres tout de même) de Lalalab à Clairefontaine. Il vous livrera aussi sa vision du monde et vous apprendrez, avant tout le monde, dans quoi il veut désormais se lancer. “Il y a eu la plateforme web, la plateforme mobile, aujourd’hui on arrive en plein dans la plateforme autour de l’écologie et il y a plein de choses à faire.”Un épisode technique comme je les aime, bourré d’enseignements dans lequel on parle photo, avion, service client, BFR, K Factor, environnement et déjeuners chez mamie. Au cours de cet épisode, on a parlé : #des podcasts : Le Panier, la Martingale, Pitch Pong et Business Wars (particulièrement la série North Face Vs. Patagonia) ainsi que de Bliss et de La Matrescence, les podcasts pour les futurs (ou actuels) parents. #de Flipboard, l'agrégateur de contenu qui vous propose des contenus qui vous intéressent vraiment#du film The Social Network sur la création de Facebook #de l’ingénieur et auteur Jean-Marc Jancovici, spécialiste de l'énergie et du climat #du label B-Corp #de Greengotts pour du banking plus vert #du scandale Wirecard#du blog archiduchesse #des outils Slack et Asana #de Géraldine et de Loïc Le Meur et de la grande période de LeWebIl vous recommande de lire : #Delivering Happiness de Tony Hsieh#Losing My Virginity et Screw It, Let’s do it de Richard Branson #Alibaba: The House That Jack Ma Built de Duncan Clark Et moi, je vous recommande d’écouter : #1 Simon Dawlat – Batch – Comment lever 10 millions et se faire blacklister par Apple#2 Céline Lazorthes - Leetchi#4 Bruno Lévêque – Le codeur fou qui a lancé Prestashop !#10 Sébastien Kopp – VEJA 1/2 – concurrencer Nike et Adidas avec du Développement Durable#11 Sébastien Kopp – VEJA 2/2 – Réussir dans la mode en préservant le monde#28 Pierre Valade – SUNRISE – Comment se faire racheter 100 millions par Microsoft ?#79 Fred Potter – Netatmo – apprendre à programmer à 13 ans et devenir l’un des piliers des objets connectés#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#90 Alexandre de Metz – YellowKorner – Vivre et faire vivre les autres grâce à ta passion#101 Anthony Bourbon – FEED – L’avenir de la nourriture est-il liquide ou en barre ? #120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais#140 Jeremy Clédat - Welcome To The Jungle - Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieux #Hors-série Pierre Valade – Jumbo Privacy – Pourquoi la privacy est l’enjeu de notre décennieUn GRAND merci à Anthony Bourbon pour la mise en relation et un merci tout spécial à mes sponsors qui me permettent de faire vivre et grandir ce podcast, avec notamment des personnes comme Zoé.

    ...plus
  • 17.09.2020
    98 MB
    01:42:46
    Cover

    #HORS-SÉRIE - Comment lancer son podcast et le faire grandir ?

    Vous êtes nombreux chaque jour, à m’envoyer des mails, des messages sur Insta et sur LinkedIn pour me demander des conseils sur comment lancer votre podcast. Alors, pour répondre à toutes vos interrogations, et vous permettre de vous lancer, à votre tour dans le podcast game, je vous propose donc un épisode un peu spécial. La retransmission de mon LinkedIn live où vous êtes venus, directement, me poser toutes vos questions. Dans cet épisode hors-série, je vous explique notamment : pourquoi choisir le podcast plutôt que le format vidéo ou écritcomment vous lancer, avec quels outils et quel matériel à quelle fréquence publier sur quelles plateformes le partager comment faire la promo de votre podcast et trouver des sponsors comment financer et monétiser son podcast comment trouver et convaincre des invités, particulièrement quand on débute comment fidéliser son audience comment ne pas s’éparpiller et rester focus pour produire du contenu de qualité comment ne pas lâcher l’affaire et continuer, même quand c’est dur (je vous le redis, #KEEP PUSHING !) quels KPIs utiliser et comment les mettre en place comment fonctionnent les classements sur les plateformes d’écoutes et ce à quoi il faut porter une attention toute particulière Mais, j’ai aussi répondu aux questions plus pointues que vous m’avez posé, sur la difficulté de monter un podcast corporate, sur si ça vaut toujours le coup de se lancer sur ce média même si nous sommes de plus en plus nombreux (spoiler alert : OUI !) comme sur le risque de choisir des invités uniquement pour la “fame” même si l’on se doute qu’ils ne sont pas intéressants. Vous m’avez aussi demandé s’il était pertinent de réinterroger un habitué des podcasts ou un invité que l’on a déjà reçu (là encore, spoiler alert OUI, je pense que Simon Dawlat en est la preuve !). S’il était possible de faire un podcast débat ou au contraire, de ne pas passer par la case interview et invités. Comment mesurer, si c’était possible, la fidélité de ses auditeurs et comment se lancer à l’international. Si rejoindre un label de podcast permettait de faire grimper ses audiences ou si le marché des podcasts avec des contenus existants étaient mature. Comment vendre un podcast à un client et si je faisais signer un contrat à mes invités. Vous l'aurez compris, nous avons fait le tour de la question pour que vous puissiez, à votre tour, vous lancer. Un grand merci à ceux qui m’ont posé leur question sur le live ainsi qu’aux 6 participants de ce live : Noé Gersanois, co-head de RAISESHERPAS, le premier accélérateur de startups totalement philanthropique (ça a de la gueule quand même non ?) qui réfléchit à lancer son podcast. Alexandra Sabbe Ferri ou devrais-je dire maître Sabbe-Ferri , fondatrice du cabinet Sagan avocats, du site mesindémnités.com et spécialiste du legal design, qui cherche à améliorer l’expérience utilisateur dans le droit (et dieu sait qu’on en a besoin !) qui songe à créer un podcast. Jean-Baptiste Michel, jeune host du podcast entreprendre dans la santé, passionné par le lien entre santé et digital. Allez écouter les deux premiers épisodes et inscrivez-vous à sa newsletter. Balthazar Theobald-Brosseau, le fondateur et le rédacteur en chef du magazine OAZARTS (qui a notamment reçu JR, je suis très jaloux !) qui veut se lancer et faire le “GDIY des créatifs” (ses mots, pas les miens mais je suis flatté). Antonin Lefebvre, passionné de radio qui réfléchit à se lancer (vas-y !) Rémy Bigot, de la chaîne YouTube et du podcast MBS show, l’émission des entrepreneurs, avec entre autres, des invités tels que Xavier Niel, Nicolas Sarkozy et même Gary Vaynerchuk ! Pour en savoir plus sur le monde du podcast et comment se lancer, je vous recommande de lire : Quel matériel podcast choisir ?Comment lancer son podcast avec les moyens du bord : méthode testée et approuvée par #GDIYLe "host read" ou comment monétiser son podcastThe show must go on- comment enregistrer ses podcasts quand on est confiné ?Industrie du podcast- la cartographie "ultime" du podcastComment consommer un podcast : outils et organisation7 conseils magiques pour promouvoir son podcastUn GRAND merci à Aurélie, sans qui vous n’auriez pas accès à toutes ces ressources ainsi qu’à Zoé pour son aide à l’organisation de ce LinkedIn live et pour son aide en général.Pour en savoir plus sur notre offre podcast et sur notre incubateur Big Bang Media, c’est par ici.

    ...plus
  • 17.09.2020
    186 MB
    03:14:36
    Cover

    #140 Jérémy Clédat - Welcome To The Jungle - Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieux

    Je l’avais vu apparaître sur mes radars il y a quelques années et à ce moment-là, je me suis dit que ce truc ne servait à rien. Je n’ai jamais été aussi heureux d’avoir eu tort, sinon je serais passé à côté d’un épisode de GDIY d’anthologie ! Fondé en 2015, Welcome To The Jungle a tout simplement révolutionné le monde du recrutement avec un média, mais aussi plusieurs solutions que, finalement, je me suis même mis à utiliser chez CosaVostra. En seulement 5 ans, le truc est devenu énorme, levant 20 millions d’euros et devenant LA référence sur le domaine du travail. Alors forcément, j’avais hâte de recevoir Jérémy Clédat, son cofondateur.“Welcome To The Jungle, personne n’y croyait. Personne ne voyait l’intérêt de faire du contenu sur le sujet du marché du travail. Ça a été très dur.”Dans cet épisode, Jérémy prend le temps de me retracer son parcours : celui d’un jeune diplômé arrivé sur le marché du travail en 2008, en pleine crise des subprimes cherchant sa voie. Celui d’un investisseur au service des entrepreneurs pour la famille Mulliez avant de passer du côté obscur de la force avec Bertrand Uzeel, d’abord avec Verso, une agence de production vidéo avant de se lancer dans l’aventure Welcome. “Pour trouver un conjoint tu as de supers sites de rencontres, pour un resto tu as plein d’applis, mais il n’y avait pas ça pour le travail alors que c’est l’une de nos principales préoccupations.”Il nous révèle tout des dessous de Welcome To The Jungle ! Comment ils se sont lancés, en proposant leur service gratuitement en échange de 3 introductions (ce qui leur a permis d’avoir Blablacar, Criteo et My Little Paris tout de même !), les difficultés rencontrées et comment il a réussi à convaincre son partenaire, Bertrand. Jérémy revient également sur l’organisation de l’entreprise : des processus de recrutement, la prime de 2000€ si la personne brise sa période d’essai (façon de faire gagner du temps à tout le monde), l’onboarding, la répartition du capital entre les salariés, la vie quotidienne et comment ils ont réussi l’exploit de passer à une semaine de 4 jours ! “La principale vertu de la semaine de 4 jours, c’est qu’elle a permis de rebooster l’estime de soi de nos collaborateurs.”Enfin, il nous parle de l’importance de la culture d’entreprise, de ce qui le motive le matin, de sa labellisation B-Corp, de sa femme et de ses enfants. Un épisode passionnant qui prend le temps d’aller au fond des choses ! Jérémy et moi, nous vous conseillons # Delivering Happiness de Tony Hsieh# Comment je suis devenu stupide ? de Martin Page # L’homme dé de Luke Rhineheart # L’épisode de Business Wars sur Patagonia VS North Face# Confessions d’un entrepreneur pas comme les autres d’Yvon Chouinard, le fondateur justement de Patagonia Nous avons cités de beaux épisodes : #35 Stéphane Distinguin – FaberNovel – Entreprendre comme un designer !#117 Riadh Alimi – FinFrog – Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refuses#127 Paul Lê – La belle vie – De la résilience, de l’honnêteté et du travail pour réussir big time#132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premierMerci à Béatrix Prades pour son aide à l’organisation de cet épisode.

    ...plus
  • 17.09.2020
    124 MB
    02:09:53
    Cover

    #139 Jacques Séguéla - Le taulier de la pub

    J’ai déjà reçu des pointures de la pub ou de la communication sur GDIY. Qu’il s’agisse de Mercedes Erra ou d’Anne Méaux sans oublier Georges Mohammed-Chérif, tous m’ont bluffé. Aujourd’hui, je continue sur ma lancée avec un grand nom de la publicité, un sacré “fils de pub”, le cerveau derrière “la force tranquille”, le slogan cultissime de Mitterrand, l’un des fondateurs de RSCG (groupe Havas), l’auteur de plus d’une trentaine de livres et l’homme derrière la plus que reprise saillie sur les Rolex : Jacques Séguéla. “La publicité, c’est le poids des mots et le choc des photos.”Je lui ai envoyé un mail pour lui proposer d’enregistrer ensemble. Au bout de deux heures, il me rappelait avec un simple “allô Matt, c’est Jacques.”. J’ai raccroché en sachant que cet épisode allait être une tuerie. Je ne me suis pas trompé. Dans cet épisode, il me raconte son parcours : celui d’un pharmacien devenu journaliste avant de se lancer à l'assaut du monde de la publicité. Il me parle de cette histoire d’amour un peu folle mais qui dure : celle qu’il partage avec la communication, sa compagne depuis maintenant 50 ans. “La publicité me mène par le bout du nez depuis plus 50 ans !”Des routes du monde qu’il a parcouru en 2 chevaux avec son meilleur ami Jean-Claude Baudot (avec qui il fête ses 80 ans d’amitié !), aux campagnes présidentielles menées avec Mitterrand, puis pour des chefs d’Etat partout autour du globe, en passant par son échec avec Jospin qui lui a fait arrêter les campagnes, il nous raconte tout. “Quand tu perds une campagne présidentielle, tu deviens l’homme qui a déçu 50% de la population française. 1 Français sur 2 c’est terrible ! Je n’en ai pas dormi pendant 3 mois.”Il revient également sur son premier business : imprimer de faux bulletins de notes pour ses amis et lui, sur son éducation, sur l’influence du voyage et d'aventuriers comme Alain Bombard ou Maurice Herzog. Mais surtout, il revient sur ses plus grandes réussites et ses plus gros échecs en matière de communication et les passe au microscope pour nous livrer tous ses secrets. Et des secrets et des conseils, ça il en a ! “Je ne suis pas un super esprit. J’ai un petit talent, celui du poids des mots et j’ai la passion.”Comment progresse-t-il ? Comment lui viennent ses idées ? Quelle part de créativité faut-il avoir ? Comment tenir tête à un client qui ne veut pas faire le bon choix et comment le convaincre ? Qu’est-ce qu’une bonne publicité ? Comment la discipline a-t-elle évolué et quelle est son rôle ? Comment s’organise-t-il ? Quelles sont ses routines ? C’est bien simple, il répond à TOUTES mes questions. De quoi devenir, à votre tour de vrais fils de pub ! Un épisode palpitant, entre publicité et voyage, écologie et écriture à faire écouter à tous vos proches ! Jacques vous conseille : # Voyage au bout de la nuit de Céline # Terre des hommes d’Antoine de Saint-Exupéry# Voyage autour de ma chambre de Xavier de Maistre # Si vous ne deviez choisir qu’un seul de ses livres, il vous recommande Ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité, elle me croit pianiste dans un bordel - son tout premier livre seul bientôt suivi Ne dites pas à mes filles que je suis écolo, elles me croient dans la publicité. Moi je vous conseille d’écouter ou de réécouter ces épisodes : #6 Bernard Werber – l’auteur aux 30 millions de livres vendus#34 Stéphane Boukris AKA le petit gars du buzz : Le don de savoir transformer le buzz en biz - sans qui cet épisode n’aurait pas vu le jour ! #53 Arnaud Montebourg  -  Le rapport de force, le combat, l’engagement#68 Mercedes Erra  -  BETC - Réussir le défi de sauver la publicité française#88 Anne Méaux – Image 7 – Comment conseiller le Président de la République et les patrons du CAC40 ?#COVID-19 – 12 Georges Mohammed-Chérif – Attention, on braque votre attentionUn grand grand merci à Stéphane Boukris pour la mise en relation ! Un shout spécial à mes associés Laurent Kretz et Louis Dumoulin ainsi qu’à l’équipe contenu de CosaVostra.

    ...plus
  • 17.09.2020
    126 MB
    02:11:51
    Cover

    #138 Jean-Charles Samuelian-Werve - Alan - Tous ses secrets pour retourner un secteur à priori intouchable (la complémentaire santé)

    Avant, la santé, c’était une galère. Se faire rembourser ses frais médicaux, un parcours du combattant impliquant trop de papiers à envoyer par la poste et des allers-retours sans fin. Mais ça, c’était avant. Avant, Alan. Derrière le petit ours que vous avez sûrement vu sur des campagnes d’affichage, se cache une sacrée tête, pointure, l’un des entrepreneurs de la nouvelle génération qu’il faut suivre de près : Jean-Charles Samuelian-Werve. “Avec Alan, on cherche à transformer la santé, à la rendre plus juste, plus accessible, plus transparente. C’est tout ce que j’ai toujours voulu faire.”Dès les premières minutes, j’ai su que cet épisode allait être énorme. C’est qu’au bout d’à peine une minute d’enregistrement, Jean-Charles m’expliquait comment il avait pris le nom de sa femme. Au bout de 3, qu’il avait commencé le développement web quand il avait 12 ans. Et, au bout de 4 qu’il avait, avant ses 30 ans, révolutionné le marché des sièges d’avions avec Expliseat juste avant de se lancer à l’assaut du marché de la santé avec Alan pour réaliser son rêve de toujours : révolutionner la santé (logique pour un fils de médecins). “J’ai perdu mon grand-père d’un cancer et je me suis demandé : est-ce que je veux continuer à vendre des sièges d’avion ou faire ce dont je rêve depuis mes 14 ans et révolutionner la santé ?”Comment il en est arrivé là ? Quelle a été son idée de départ ? Comment a-t-il créé la boîte avec son pote, Charles Gorintin ? Comment a-t-il réussi à lever, en quelques mois 12 millions d’euros avec seulement un google doc ? Il nous raconte tout. Il nous explique aussi comment en seulement 5 ans il a réussi à se lancer auprès de plus de 5000 entreprises, de 80 000 membres et à recruter plus de 200 personnes. Comment il progresse, en laissant une part importante au “feedback”, comment il prend ses décisions, en cherchant l’équilibre entre instinct et données. “Ton intuition initiale, elle ne sera jamais parfaite. Ce qu’il faut faire, c’est la travailler, itérer dessus, la vérifier.”Jean-Charles nous parle aussi de la culture d’entreprise d’Alan, basée sur une transparence radicale. C’est bien simple, tout est disponible en interne : les salaires de tout le monde, combien valent les parts de l’entreprise, quelles sont les décisions prises… TOUT. Et, il nous explique ce que cela implique en termes de communication avec ses employés. Il nous présente ses processus d’on et d’offboarding, de recrutement avec comme mot d’ordre l’excellence, de sa façon de manager de ses équipes, de sa politique de rémunération. Enfin, il nous dit tout de ses trucs et astuces pour s’organiser et de ses routines et nous confie sa vision pour l’avenir de son entreprise. “Avec Alan, on espère faire quelque chose qui va durer des siècles !”Un épisode PA-SSI-O-NANT, avec un jeune entrepreneur et une belle entreprise à suivre de près. PS : vous l'aurez sû sur GDIY, Jean-Charles travaille actuellement sur un livre sur comment allier bien-être et excellence. On a parlé de : # la newsletter d’Alan# d’Alan Turing et d’Alan Watts# de la théorie de la disruption de Clayton Christensen # Trackpay# de la notion de thoughtful disagreement selon Ray Dalio # des podcasts Le Panier et Growth Makers Il vous conseille : # 7 Powers: The foundation of Business Strategy de Hamilton Helmer# What You Do Is Who You Are: How to Create Your Business Culture de Ben HorowitzOn a mentionné des épisodes passés ou à venir de GDIY : #73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#79 Fred Potter – Netatmo – apprendre à programmer à 13 ans et devenir l’un des piliers des objets connectés#136 Maxime Legardez – Everoad – Entreprendre sans peur, travailler à fond, révolutionner un marché que tu ne connais pas (et allez voir les mails qu’il envoie au culot !) un épisode à venir avec Jacques Séguéla, stay tunedJe dédicace cet épisode à mon père, l’un des premiers médecins français à s’être intéressé à la douleur et surtout, à comment l’éviter.

    ...plus
  • 17.09.2020
    79 MB
    01:22:35
    Cover

    #Hors-série Pierre Valade - Jumbo Privacy - Pourquoi la privacy est l’enjeu de notre décennie ?

    “Quand c’est gratuit, le produit c’est vous.”. Entre les affaires de surveillance massive de la NSA, le scandale Cambridge Analytica, les pubs ciblées qui donnent l’impression que notre téléphone nous écoute, la question de la vie privée et du contrôle de nos données est devenue LE grand sujet de notre décennie. Comment cela se passe concrètement ? Faut-il avoir peur des GAFA ? Comment protéger ses données ? A-t'on le droit de s’en moquer ? Pour répondre à toutes mes questions, j’ai décidé de demander directement à un pro : Pierre Valade. L’ancien fondateur de Sunrise (qu’il a vendu à Microsoft pour 100 millions de dollars en 2015) est désormais à la tête de Jumbo Privacy, l’app qui protège vos données. Autant vous dire que la privacy, lui, il s’y connaît. “La question n’est pas de savoir si ce que font les GAFA c’est bien ou mal, c’est une question de contrôle de vos datas.”Est-ce que notre téléphone nous écoute réellement ? Faut-il supprimer son compte Facebook ? Comment les applis communiquent-elles entre elles ? Que pouvons nous concrètement faire pour protéger nos données ? Pierre répond à toutes mes questions mais aussi aux vôtres, celles que vous nous avez posées pendant ce live. Il nous explique aussi ce que les Etats mettent en place pour lutter contre les dérives de cette collection de data - entre les RGPD en Europe ou les CCPA en Californie, où il est basé (au moment de l’enregistrement, il était 6h du matin pour lui). Comment fonctionnent les algorithmes, nous parle de la différence entre publicité contextuelle et publicité comportementales et de sa mission à lui : nous permettre de reprendre le contrôle sur nos données, sans avoir à changer nos usages des réseaux. “ Actuellement, les consommateurs sont face à un choix : soit ils choisissent la facilité et dans ce cas-là les plateformes récupèrent leurs données. Soit ils choisissent la vie privée et, dans ce cas, ils doivent gérer tous les paramètres et cela prend du temps. Avec Jumbo, on essaie de retirer ce facteur temps, d’enlever ce point de friction.” Un épisode hors-série pour tout comprendre sur la vie privée et sur nos données ! En prime, Pierre nous donne ses conseils lectures, podcasts et vidéos ainsi que deux outils (en plus de Jumbo privacy of course, pour garantir le respect de ses données) le podcast Pivot de Kara Swisher et Scott Gallowayeles livres et les vidéos de Clayton Christensen, particulièrement le livre Competing Against Luck. duckduckgo pour remplacer Google signal à la place de whatsapp ou de messengerUn grand merci à Zoé, sans qui cet épisode n’aurait pas été possible.

    ...plus
  • 17.09.2020
    127 MB
    02:12:19
    Cover

    #137 - Yannick Noah - Parler doucement pour se faire entendre fort

    Sur les courts de tennis ou sur la scène du stade de France, à la télé ou à la radio, pour ses engagements humanitaires ou pour son parcours hors normes, Yannick Noah fait partie du paysage français. C’est un fait. Alors, je dois vous avouer que lorsque je l’ai eu au téléphone pour caler une date d’enregistrement, j’étais un peu impressionné. Au moment où il a décroché, j’ai compris que cet épisode allait être une tuerie. “ Les gens me tutoient facilement et je pense que c’est une bonne chose. Il y a suffisamment de barrière dans la vie sans avoir besoin de se rajouter celle-ci !”Car Yannick est exactement le même dans la vraie vie que dans ses interviews. Si certains peuvent jouer des rôles, ce n’est pas son cas et en enregistrant, dans son jardin, au milieu des oiseaux, j’avais eu l’impression de le connaître.Dans cet épisode, je voulais comprendre comment on vit de telles heures de gloire comme celles qu’il a vécues, et comment on vit les moments entre celles-ci ? Savoir comment on pouvait devenir l’un des meilleurs joueurs de tennis au monde, atteindre des sommets en étant chanteur mais aussi se réinventer en humanitaire ou en coachant le PSG ? Saisir le secret de sa réussite, mais aussi de celles de ses enfants, car chez les Noah, le sport on a ça dans le sang et on réussit big time ! Pour la faire courte, je voulais tout savoir, qu’il nous dévoile tous ses secrets et vous savez quoi ? Il l’a fait ! “Le tennis, c’était ma vie, mon addiction, je vivais au rythme de la balle. ”De son arrivée en France à 12 ans et des difficultés que c’était pour lui de vivre éloigné de sa famille, en passant par l’écriture de sa toute première chanson “Saga Africa” à sa victoire en Australie où il prend la décision de raccrocher la raquette, il raconte tout sans fards. Vous saurez comment il a sélectionné ses joueurs en tant que capitaine, comment il s’est formé à devenir coach, sa méthode magique pour être écouté et entendu de tous comme comment il vit sa notoriété. “Quand les gens me reconnaissent, ça donne toujours quelque chose de beau, de joli. .”Vous découvrirez tout de sa philosophie et de ses routines entre sport, voyage et méditation et il nous dévoilera son plus grand regret. Connaîtrez les raisons derrière ces succès impressionnants et sur ce qui l’anime au quotidien. Saisirez tout de ces principes de coaching qui peuvent nous servir à nous aussi, managers et boss d’entreprises. Et en prime, vous aurez le droit à une séance de visualisation pour rester focus même dans les moments les plus stressants de nos vies (que je compte bien proposer Petit BamBou). “Le bon coach, il prend des décisions, il les explique, mais il ne fait pas de compromis. Jamais. ”Ensemble, on parle également du lien entre les générations, de sa relation avec ses parents et avec ses 5 enfants, de ses derniers projets caritatifs, de son incapacité à jouer de la guitare (si, si je vous assure), de ses débuts en tant que chanteur dans les MJC alors qu’il venait de remporter la coupe davis, de ce que cela fait d’être célèbre, de Griezmann et Mbappé, de CR7, de Rafa et Roger, de Mohamed Ali, de racisme aussi mais surtout de bonheur et de réussir. Un épisode feel-good avec plein d’enseignements à la clé à écouter immédiatement que vous soyez fan de sa musique, de ses idées, de son parcours ou non. Pendant cet épisode, on a parlé de : de l’épisode de GDIY avec Stéphanie Gicquel, une pépite ses chansons aux messages positifs et particulièrement de Saga Africa et Ma colère (sa seule chanson qui ne soit pas porteuse d’espoir) d’Angelo Dundee, le coach de Mohammed Ali de Phil Jackson, entraîneur de Michael Jordan, de Kobe Bryant ou Shaquille O’Neal et de ses livres de la série Billions qui est mortelle et très smartde Bowling for Columbine et de ce passage avec Marilyn Manson de l’appli petit BamBou du reportage sur Griezmannde Swile (anciennement Lunchr) qui vient de lever 70 millions ! et il vous recommande plus particulièrement Sapiens : une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Harari qui est juste GÉ-NI-AL. Nous avons parlé de 3 associations qui font un travail formidable : Enfants de la Terre, Fête le Mur et psychodon. Je compte sur la #TeamGDIY pour les soutenir ;). Merci à Zoé, ma super co-productrice et mille mercis à Amandine, la nièce de Yannick sans qui cet épisode n’aurait pas pu voir le jour ! Je dédie cet épisode aux relations oncle / nièce-neveux, avec d’un côté Amandine qui m’a permis d’enregistrer ce très bel épisode et de l’autre, mon oncle Loïc que j’adore.

    ...plus
  • 17.09.2020
    137 MB
    02:23:00
    Cover

    #136 Maxime Legardez - Everoad - Entreprendre sans peur, travailler à fond, révolutionner un marché que tu ne connais pas

    Vous ne le connaissez probablement pas, à priori son marché à l’air boring. Et pourtant, Maxime Legardez m’a offert l’un des épisodes avec le plus de key learnings sur comment entreprendre et comment se lancer que j’ai enregistré ! Après avoir plongé dans le monde la musique avec Denis Ladegaillerie, sauté depuis la Tour Eiffel avec Taïg Khris et révolutionné l’habitation avec Alexandre Martin, je vous propose de découvrir (encore) un nouveau monde dans ce nouvel épisode de GDIY. Si vous pensiez que le fret routier n’avait rien de palpitant, Maxime va vous prouver le contraire ! Du haut de ses 34 ans, le mec a décidé il y 4 ans de s’attaquer à ce marché qui pèse quelques 300 milliards avec Everoad. Les dernières annonces laissent supposer qu’il a bien fait. Après avoir levé 18 millions auprès de Xavier Niel, de Jacques-Antoine Granjon ou de Jean de la Rochebrochard, il vient de s’allier, en plein déconfinement, à l’Allemand Sennder pour devenir le géant européen du fret routier. “Je m’étais dit “prends-toi entre 5 et 10 ans pour apprendre à monter des entreprises avec des gens qui ont de l'expérience”. Alors, je suis allé chez Rocket. J’étais convaincu depuis le début que le métier d’entrepreneur et de CEO c’était extrêmement difficile et j’en ai eu la confirmation.”Dans cet épisode, Maxime me raconte son parcours chez Rocket Internet, la start-up allemande qui passionne dans le milieu digital. Perso, ça me fait à la fois rêver et un peu flipper. C’est un moment passionnant ! Il explique aussi comment il s’est retrouvé à vendre des pneus en Allemagne avant de débarquer au Danemark avec la mission de créer, from scratch, une boite de ventes de lunettes dans 6 pays en 6 mois avant d’être expédié à Moscou, sans parler un mot de russe pour développer food panda. Du moment où il a décidé de quitter l’entreprise pour se lancer à son tour, avec la promesse d’être soutenu par ses anciens boss à hauteur d’un million pour son projet. Il ne reste plus qu’à le trouver… “Rocket a une réputation sulfureuse mais, ce qui est vrai, c’est qu’ils ont recruté un nombre inimaginable de personnes venant des banques, des cabinets de conseil et d’audit pour en faire des entrepreneurs. Ils ont été les premiers à lever autant d’argent pour développer l'entrepreneuriat en Europe. Ils ont créé une génération d’entrepreneurs.”Il aborde aussi son éducation, l’importance de ses racines douaisiennes et du voyage dans son développement, ses études à l’EDHEC, sa bande de potes (dont un certain Alexandre Martin), sa relation avec ses investisseurs, comment il a fait face pendant le confinement, le stress d’être un solo-fonder et son nouveau rôle, le plus beau : celui de papa. “J’ai de l’ambition et j’en ai toujours eu mais toujours pimentée d’un goût profond pour la découverte, par l’autre et pour les choses simples.”Vous saurez comment il a fait pour se lancer, en rencontrant des gens de toute l’industrie. Comment il a réussi à se démarquer auprès de grands investisseurs comme Xavier Niel ou Jean de la Rochebrochard avec des mails un peu WTF (il nous les partage sur le site de GDIY). Vous verrez comment un article de journal peut littéralement changer une vie. Comment il recrute ses collaborateurs, comment il progresse et comment il fait face aux doutes. Press play, écoute jusqu’au bout, je te promets que tu ne le regretteras pas ! Maxime recommande : les livres de Balzac, toujours très actuels et en particulier Illusions perdues, où l'on suit Lucien, un jeune monté à la capitale pour conquérir le monde, avant de retourner à ses racines. Toute ressemblance avec l’invité est totalement fortuite ;). les documentaires sportifs, dont Movistar. On a fait un peu de name-dropping dans cet épisode mais je vous recommande : Early stage #4 – Maxime Huzar – SpaceFill – La logistique comme vous ne l’avez jamais vue#45 Geoffroy Bragadir – Ring Capital : rebondir en tant qu’investisseur après un gros succès…#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#106 Jean de la Rochebrochard – Kima Ventures – Human machine#121 Olivier Sibony – Comment prendre de meilleures décisions et être plus créatif ?#131 Jade Francine – WeMaintain – Quitter le droit pour réparer des ascenseurs, un marché à 35 milliards#132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier#134 Alexandre Martin – Colonies – Révolutionner l’habitation avec le coliving#135 – Denis Ladegaillerie – Believe – L’homme qui distribue les plus gros succès du hit-parade

    ...plus
  • 17.09.2020
    143 MB
    02:29:03
    Cover

    #135 - Denis Ladegaillerie - Believe - L’homme qui distribue les plus gros succès du hit-parade

    Si vous n’êtes pas des passionnés de musique, à la pointe du secteur, il y a moyen que le nom du nouvel invité de GDIY ne vous dise rien. Et pourtant, je mettrai ma main à couper que vous avez, tous eu de loin une relation avec Denis Ladegaillerie. Car Denis, c’est le PDG de Believe, la licorne musicale qui fait trembler la sainte trinité des majors : Universal, Sony et Warner. Avec plus de 850 000 artistes signés dont Jul, Björk, PNL, MC Solaar ou Naps (que ma famille surkiffe) et une présence dans plus de 45 pays, c’est tout simplement IMPOSSIBLE que vous n’ayez pas entendu l’un des morceaux des artistes qu'il accompagne. “Je savais que j’avais envie de vivre une aventure entrepreneuriale. J’avais le romantisme de l’entrepreneur.”Comment il est arrivé au sommet ? En quoi la technologie a révolutionné le monde de la musique et libéré les artistes ? Pourquoi est-ce que même Believe, LE label 100% numérique continue de produire des CDs ? Qu’est-ce qui fait un bon producteur et un bon artiste ? Quelle est l’importance des réseaux sociaux, de produire souvent et comment il gère des artistes comme Jul, le deuxième plus grand vendeur de la décennie ? Vous l'aurez compris, c’est une véritable immersion dans les dessous de la musique que Denis vous offre dans cet épisode. “Tu n’es plus dans un métier où tu es en train de convaincre quelqu’un en lui disant écoute mon titre, écoute les paroles. Tu es dans un métier où tu dois convaincre un algorithme informatique.”Du New-York du début du nouveau millénaire à l’éclatement de la bulle en passant par le le téléchargement illégal, Napster, les bureaux de Vivendi-Universal et l’incroyable période “J6M” (Jean-Marie Messier pour les plus jeunes d’entre vous), Denis nous raconte tout sans langue de bois. Dans cet épisode, vous saurez pêle-mêle, comment il a eu l’idée de Believe et comment il s’est lancé en décortiquant toute la chaîne de production, comment il structure sa compagnie entre les 45 pays et comment il accompagne ses artistes. Il vous partagera également sa vision du succès, fondé sur le respect et le travail collectif. Il nous parlera de son expérience en tant que PDG depuis 15 ans en terme de recrutement et également de management et nous confiera ses secrets pour bien s’entourer afin de tout exploser.“S’il y a bien une chose que j’ai apprise en 15 ans d’expérience, c’est que le succès n’est jamais seul, il est toujours collectif.”Un épisode passionnant aussi passionnant que le mec en question, mix entre le notaire de province, le génie et Eddie Barclay. Ensemble on a parlé :des livres de la Harvard Business Review qui reprennent plusieurs articles sur une thématique précise, qu’il vous conseille fortement,du podcast business wars que je ne vous présente plus et du rôle de Kanye West dans la guerre Adidas VS Nike,du deal de Spotify avec Joe Rogan, host du podcast The Joe Rogan Experience (en se demandant s’il se faisait ou non arnaquer), de Petit Biscuit, MC Solaar, Jul, PNL, d’Aaron et de son titre U-turn (Lili) - la BO de je vais bien ne t’en fait pas, et de Naps, le rappeur préféré de ma fille. Mais on a également cité plusieurs anciens épisodes : #59 Catherine Barba – La marraine du web dont le mari, Arnaud Chiaramonti est le confondateur de Believe ! #73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat - sa première mission chez Vivendi était de défaire iFrance, la boîte de Marc ! Un grand merci à Ségolène Moreau, sa Chief Communications Officer pour son aide à l’organisation de cet épisode. Un shout-out spécial à mes frères Pierre et Sébastien.

    ...plus
  • 17.09.2020
    144 MB
    02:30:43
    Cover

    #134 Alexandre Martin - Colonies - Révolutionner l’habitation avec le coliving

    Vous connaissiez la colocation, le covoiturage, depuis quelque temps tout le monde parlait de coworking, bien aujourd’hui, je vais vous parler de coliving. Dis comme ça, le concept peut paraître un peu WTF mais en s’y posant deux minutes, on se rend bien compte que c’est du génie. Et ça tombe bien, pour ce 134ème épisode de GDIY, j’ai la chance de recevoir LE pionnier du coliving français, Alexandre Martin, le cofondateur de Colonies. “Tu as ton appart privé, puis tu as des espaces communs que tu vas partager avec des gens que tu connais très bien et qui te ressemblent, et en plus de tout cela tu as accès à des supers-communs : un jardin, une salle de sport, un boulodrome.” Je dis pionnier et je ne pèse pas mes mots. Fondé en 2017, Colonies est devenue une référence du coliving aussi bien en France qu’en Allemagne et ce qu’ils ont réussi à faire en à peine trois ans donne le tournis ! 5 résidences déjà opérationnelles : 3 en France, 2 à Berlin. 11 millions d’euros levés en 2019 (auprès, notamment, d’un certain Jean de la Rochebrochard) et 180 millions en 2020 dont 150 seulement avec LBO France … “Le fait d’avoir un investisseur par bien immobilier c’était extrêmement chronophage. Il faut trouver le bien, l’investisseur, le convaincre, faire du reporting ... Donc on a cherché un investisseur qui allait prendre un engagement pour acheter pas un bien, mais 100. ”Dans cet épisode, vous saurez tout de la révolution Colonies : comment Alexandre, Amory et François, 3 potes de fac (l’ESSEC pas HEC) ont eu cette idée brillante, les difficultés rencontrées, comment ils font pour s’améliorer constamment, ce qu’ils ont “volé” à l’hôtellerie, quel est leur business model, comment ils réussissent à convaincre investisseurs et clients. Vous saurez également comment les trois garçons se partagent les tâches et se sont réparti les rôles pour ne surtout pas mettre en péril leur amitié. “On s’est dit qu’il fallait toujours que l’on soit alignés à tous les niveaux ensemble. On a vu trop de gens se déchirer comme ça.”C’est aussi une belle rencontre que vous allez faire. Alexandre est vraiment un mec passionnant, qui n’a pas eu peur de faire 4 ans de prépa pour réaliser son objectif : entrer à l’ESSEC. Une tête passée par Rothschild dont il nous dévoile les secrets et qu’il quitte … car il était trop à l’aise. Il nous donnera un petit cours de finance accéléré et livrera ses tips et astuces d’ancien banquier d’affaire doublé d’entrepreneur, nous parlera de l’importance de l’EBITDA et nous donnera ses conseils pour progresser. “L’EBITDA c’est le seul metric vraiment clé, le seul qui pourra te dire si ton entreprise va bien ou mal.”Un épisode PASSIONNANT sur l’amitié, le logement, les travaux, les pleurs, les levés, les échecs. En bref, un épisode sur la vie d’entrepreneur. Il vous recommande : les articles de la Harvard Business Review the Five Dysfunctions of a Team de Patrick M. LencionMoi je vous recommande, si ce n’est pas encore (et même si c’est déjà fait en fait), de réécouter les épisodes mentionnés : #106 Jean de la Rochebrochard – Kima Ventures – Human machine#129 Sébastien de Lafond – MeilleursAgents – Réconcilier humanité et rentabilité#131 Jade Francine – WeMaintain – Quitter le droit pour réparer des ascenseurs, un marché à 35 milliardsUn merci spécial à Anthony Bourbon, si vous m’entendez manger pendant l’épisode, c’est de sa faute, j’étais en speed, j’ai pris un feed ! Merci à Béatrix Prades pour la mise en relation.

    ...plus
  • 17.09.2020
    163 MB
    02:50:42
    Cover

    #133 Taïg Khris - Onoff - “Celui qui peut” - Du roller à la startup qui lève 20 millions

    L’invité du jour était prédestiné à participer à GDIY. C’est, que son nom signifie littéralement “celui qui peut” et effectivement, il a pu et surtout, il a fait ! Taïg Khris a un parcours à proprement parler hors normes. Il a débarqué d’Algérie à 5 ans, il n’est pas allé à l’école (genre jamais), il a été magicien, champion du monde de roller, il a même gagné les “X Games” à plusieurs reprises. Aujourd’hui, il vient avec toutes ces casquettes, mais surtout avec sa casquette d’entrepreneur. Il nous parle de sa startup ONOFF, dans les télécoms, avec laquelle il a littéralement levé 20 millions d’euros, avec les dents.Si les sportifs se rappellent de lui comme du mec qui a explosé les records, les plus addicts de la télé le reconnaîtront pour sa participation à Pékin Express ou à Danse avec les Stars. “Je voyais les footballeurs et les tennismen qui avaient tout sur un plateau d’argent. Moi, pour trouver des sponsors je devais être plus ingénieux. Du coup, j’ai vite compris qu’il fallait que je sois meilleur pour m’exprimer à la télé. Donc je me suis entraîné, et c’est comme ça que je suis devenu une personnalité, que j’ai eu des contrats et que j’ai présenté des émissions.”C’est un épisode aussi WTF que son parcours que Taïg nous offre. De son enfance façon bohème (pas d’école, mais des voyages incroyables et même un singe !), à ses premières compet’ de rollers en passant par le restaurant de ses parents, la gentille rivalité avec son grand-frère, ses plantages en business où les huissiers étaient derrière lui, ou comment il s’est battu avec les banques et la mairie de Paris, Taïg m'emmène sur tous les terrains et s’y livre entièrement. “Quand tu es tout seul, que tu n’as pas d’argent, que tu n’y connais rien et que tu es en béquille, c’est compliqué de savoir par où commencer. C’était une chasse au trésor !” Dans cet épisode, vous verrez comment Taïg progresse, à force de travail et d'acharnement, comment son éducation totalement chill a façonné le reste de sa vie et lui a donné le goût de la liberté et celui de l’humain. Vous saurez comment il fait pour avancer, un jour à la fois, sans se stresser et nous parle de son rapport au temps, particulièrement au futur. “Je vois ma vie comme des pages. Quand j’en ai fini une, je la tourne et j’en commence une nouvelle.”Il y explique comment il a négocié avec ses investisseurs (là encore c’est totalement WTF) et comment il a disrupté le monde des télécoms sans rien y connaître, juste avec une intuition ! Vous connaîtrez également tous les dessous de ses sauts spectaculaires au sacré Coeur et à la Tour Eiffel (et son plus gros regret). Enfin, vous saurez quel record il a failli battre pendant l’enregistrement … Mais il faudra écouter l’épisode en entier.En bref, un épisode aussi spectaculaire que les sauts de Taïg doublé d’une belle leçon d'acharnement et de résilience. Je compte sur vous pour battre tous les records d’audience sur cet épisode du coup ? Pour suivre Taïg c’est sur son Linkedin, son Twitter, son Instagram et, of course, sur le site de Onoff. Avec Taïg, on a mentionné plusieurs épisodes : #38 Vincent Defrasne – de l’Or Olympique à la Fondation Somfy, un autre sportif de haut niveau qui me parle de son rapport à la médaille d’or … passionnant ! #108 Carole Juge – Joone – l’histoire de sa vie : comment se lancer à l’assaut du business des couches - la détentrice du titre de l’épisode le plus long de GDIY … mais aussi de l’un des épisodes les plus écoutés ! #132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier - l’anti Taïg dans l’éducation mais comme lui, un personnage fascinant (et en plus, ils sont potes) Une petite dédicace spéciale à mon frère et mon associé Pierre ainsi qu’à ma fille Louise. Merci à Morgan pour la musique et le mixage ! Vous pouvez le contacter sur studio-module.com.

    ...plus
  • 17.09.2020
    126 MB
    02:11:37
    Cover

    #132 Pierre Kosciusko-Morizet - PriceMinister… - Arrêter de vouloir être le premier

    Il y a un an, je me suis dit que j’étais prêt à recevoir des gros poissons sur GDIY. Des entrepreneurs qui envoient du lourd, du très lourd. Alors, à 5 minutes d’écart, j’ai envoyé un mail à Jacques-Antoine Granjon, à Marc Simoncini et, à mon invité du jour Pierre Kosciusko-Morizet. S’il nous a fallu quelques mois d’échanges et l’intervention de Gilles Chetelat pour réussir à caler une date, l’attente en valait mille fois le coup ! “L’avantage c’est que quand tu fais plein de trucs, dans le lot, il y en a qui fonctionnent.” Car Pierre c’est un entrepreneur incontournable de la French Tech, l’un des pionniers du e-commerce et un investisseur de génie (PeopleDoc, Doctolib, Pretto, etc.), capable de flairer les tendances à mille kilomètres ! Le fondateur de PriceMinister, l’un des premiers sites de vente en ligne, lancé en 2000 alors que la bulle internet explose et que seuls les geeks achetaient sur le net. Le génie qui a revendu sa boîte à Rakuten (lors d’une soirée karaoké endiablée à Tokyo où il chante “Hallelujah”) à un prix et des conditions totalement folles (200m€). L’investisseur génial d’ISAI et de Kernel Investissements. Et en plus de tout ça, Pierre c’est aussi un pianiste, un chanteur, un surfeur et même un très très bon joueur d’échecs. “Je me suis rendu compte que ce dont j’avais besoin, c’était d’arrêter d’essayer d’être le premier, le meilleur, le champion du monde. Maintenant, ce que je cherche, c’est à prendre du plaisir.” Dans cet épisode juste dinguissime, PKM m’explique comment il a fondé PriceMinister (notamment en utilisant l’argent de son prêt étudiant), comment il s’est loupé sur sa toute première boîte Visualis SA. Il me raconte son bras de fer avec Amazon et comment, avec Pierre Krings, ils ont, sans le vouloir, lancé la PJX10 mafia, à l’image de la mafia PayPal. "Quand tu es investisseur tu n’es pas sur le siège du pilote, même pas à la place du mort, tu es dans le coffre et tu ne vois rien. Il faut l’accepter et faire confiance.”Vous connaîtrez ses règles d’or pour investir et en saurez plus sur sa façon d’apprendre aux côtés des meilleurs. Vous verrez sa philosophie de vie et la façon, selon lui, d’être épanoui et de s’accepter. “Je m’en fous de la manière dont je m’habille. Si j’ai envie de crier fort dans la rue, je crie fort dans la rue. Le regard des gens ce n’est pas quelque chose qui m’obnubile et c’est important quand tu es entrepreneur.”Ensemble, on discute aussi de GAFA et d’impôts, de surf et de cheveux roses, de bonheur et de confiance en soi et même un peu d’éducation puisqu’il me raconte comment c’était chez les Kosciusko-Morizet ! Un épisode à écouter, réécouter et reréécouter, avec mille enseignements et une incroyable dose de bonne humeur ! Un ÉNORME merci à Gilles Chetelat qui nous a mis en contact et qui a permis cet incroyable épisode ! Pour le contacter, n’hésitez pas à m’envoyer un message, promis, je lui transférerai ! On a parlé de : Spinoza et du livre de Frédéric Lenoir sur le philosophe ainsi que de celui sur le bonheurFauve, le groupe de musique qu’on adore tous les deux ( particulièrement de la chanson blizzard et de cette phrase magnifique, “l’ennui est un crime”)Oui are New-York, le super podcast d’Ilan Abehassera et de l’épisode avec Jonathan Benhamou, le fondateur de PeopleDocDe guerre de business, le podcast de Wondery qui est vraiment ouf et de l’épisode dédié à la guerre Amazon VS Walmart Vous êtes intéressés par les boîtes de la mafia Pjx10, c’est ici : Comet Meetings HyperlexIdomed RenovationMan Upstride Pretto – qui a sponsorisé ce podcast et que je remercie donc encore mille fois ! On a cité de très très beaux épisodes : #3 Ilan Abehassera – en direct de NYC !#32 Fabrice Grinda – FJ Labs – Nerd, major de promo à Princeton, et entrepreneur bouillant#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#76 Gilles Chetelat - Sticky Ads - plus de 100 millions d’euros d’exit pour une boîte que personne ne connaît.#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#99 Antoine Freysz – Kerala Ventures – Comment être le The Voice des entrepreneurs ?

    ...plus
  • 17.09.2020
    145 MB
    02:31:43
    Cover

    #131 Jade Francine - WeMaintain - Quitter le droit pour réparer des ascenseurs, un marché à 35 milliards

    Vous le savez, sur GDIY, j’essaie de trouver des parcours incroyables et quand je le peux des secteurs exotiques. Pour cet épisode, j’ai été servi et plutôt deux fois qu’une ! Car quitter sa profession d’avocat pour se lancer dans l'entrepreneuriat c’est déjà fort, mais se lancer dans un milieu dominé par 4 mastodontes, sans rien y connaître ça semble dingue. Et quand ce secteur est celui des ascenseurs, ça semble vraiment WTF. Et pourtant, c’est bien le parcours de Jade Francine, la cofondatrice de WeMaintain. “Ce qui me plaisait dans le projet, c’était qu’on allait utiliser la tech pour servir les techniciens et mettre en place un cercle vertueux.”L’entrepreneuse nous parle son parcours, entre la France, la Chine et l’Inde, sa rencontre avec ses deux associés, Benoît et Tristan, digne des plus belles histoires d’amour, les difficultés encourues pour lever des fonds avec certains VCs. Elle nous raconte aussi le moment où elle a décidé de se lancer. Mais surtout, Jade nous explique la genèse du projet WeMaintain : utiliser la tech pour permettre aux techniciens ascensoristes d’être plus autonomes et offrir un meilleur service aux utilisateurs. “Le milieu des ascenseurs ne bouge pas. Quand tu es leader depuis plus de 100 ans tu ne te poses pas de questions, tu ne changes pas et c'est dommage.”Dans cet épisode, vous saurez comment on monte une entreprise dans un marché immobile et dominé par 4 gros acteurs historiques, comment utiliser la technologie pour modifier même les choses les plus banales et comment se faire une place en tant que femme dans un milieu plutôt masculin. Vous verrez également comment faire face au doute et même en faire une force positive et pourquoi la communication entre associés est cruciale, particulièrement en période de levées. Enfin, Jade nous parlera de ses fails mais aussi de ses réussites en terme de management. Promis, avec Jade, vous n’aurez jamais autant aimé parler d'ascenseurs ! La cofondatrice vous conseille : Les apps 15Five et ProgressionApp pour manager ses équipes Les réseaux d’entrepreneurs comme The Family ou The Galion, tops pour pouvoir discuter avec ses pairs et avancer sur ses projets Les documentaires Netflix, le dernier qu’elle ait vu : The last dance sur les Chicago Bulls. Perso, j’ai vu “Dans la roue de l’équipe Moviestar”, je vous le conseille même si vous n’aimez pas le vélo !Les apps qu’on aime et qu’on connaît : Slack, Notion, Payfit … Le livre de Sheryl Sandberg, Lean In (ou, en français, En avant toutes mais c’est beaucoup moins catchy), un must-read. Le magimix pour gagner un temps fou en cuisine ! Avec Jade, on a fait un peu “d'épisodes dropping” et on a cité : #14 Eric Bellion – Ne jamais rien lâcher : aller deux pas dans l’inconnu pour trouver le bonheur#61 Shanty Baehrel - Shanty Biscuits - La BisQueen de provence qui régale les grands du luxe#65 Clara Gaymard - RAISE -gérer 10 000 personnes, 9 enfants, puis un fonds d ‘1 milliard d’Euros qui est au capital de WeMaintain#102 Maëlle Chassard – Lunii – Comment détrôner Sophie la girafe dans le coeur des enfants (et des parents) ?#108 Carole Juge – Joone – l’histoire de sa vie : comment se lancer à l’assaut du business des couches#120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais#127 Paul Lê – La belle vie – De la résilience, de l’honnêteté et du travail pour réussir big time#129 Sébastien de Lafond – MeilleursAgents – Réconcilier humanité et rentabilité#130 Didier Rappaport – Dailymotion et Happn – Il n’est jamais trop tard pour tout recommencerUn grand merci à Elvin Macko pour son aide à l’organisation de cet épisode. Un coucou spécial aux sciences pistes avec qui je travaille au quotidien ;). Merci à Morgan Prudhomme pour la musique et le mixage. Contactez-le sur studio-module.com !

    ...plus
  • 17.09.2020
    63 MB
    01:06:36
    Cover

    #COVID-19 - 13 - Clément Alteresco - Quel mode de travail après la crise ?

    Première semaine de déconfinement et 13ème épisode dédié aux entrepreneurs face à la crise du covid-19 (quatrième réalisé en live sur LinkedIn). Depuis deux mois, le télétravail est devenu la norme et il est presque impossible d’envisager un “retour à la normale” dans les bureaux. Qui de mieux pour en parler que Clément Alteresco, le fondateur de Morning Coworking et de Bureaux à Partager ? “Pour moi, le télétravail est un passage. Demain il faudra décider chaque jour où l’on souhaite travailler : au bureau, dans un espace coworking, en faisant du sport…”Dans cet épisode, vous saurez comment Clément envisage le travail de demain et il vous livrera sa nouvelle conception des bureaux dont la fonction ne sera plus similaire. Il revient également sur l’impact de cette crise sanitaire et économique sur la vie au bureau et sur la “guerre des prix” immobilière qui risque d’avoir lieu dans les mois à venir. “L’expérience que nous avons faite du travail à distance est très positive et beaucoup d’entreprises vont le privilégier. Cela va avoir des impacts très fort sur le nombre de m2 des bureaux.”Le CEO de Morning Coworking se livre aussi sur sa propre perception du travail en confinement et l’équilibre qu’il va falloir trouver pour travailler intelligemment après cette crise. Il aborde toutes les questions et problématiques qui se posent à l’heure actuelle — Quel business model mettre en place dans les nouveaux espaces coworking ? Comment remplacer la dimension sociale du bureau ? — et détaille les changements déjà effectués chez Morning Coworking.Enfin, nous avons répondu aux questions que VOUS nous avez posées pendant ce live. Pour en savoir plus sur Clément, je vous conseille l’épisode que nous avions enregistré ensemble. Vous pouvez le suivre sur Linkedin.On a aussi parlé d’un live précédent :#COVID-19 – 11 Fabrice Grinda – Survivre : le seul KPI du momentEpisode réalisé en live sur LinkedIn grâce à Streamyard et Zencastr.

    ...plus
  • 17.09.2020
    131 MB
    02:16:45
    Cover

    #130 Didier Rappaport - Dailymotion et Happn - Il n’est jamais trop tard pour tout recommencer

    Aujourd’hui, j’ai l’honneur de recevoir l’un des pionniers du web, un mec qui contribue depuis plus de 20 ans à faire rayonner la French Tech partout dans le monde : Didier Rappaport. C’est notamment grâce à lui que l’on a pu commencer à regarder des vidéos sur Dailymotion et qu’on peut désormais retrouver, grâce à Happn, les personnes que l’on a rencontrées (et qui sur lesquels on a flashé) dans la journée, nous permettant de dire adieu aux nuits passées à se faire des scénarios dans nos têtes. Je ne pouvais rêver mieux pour ce 130ème épisode ! “J’adore être entrepreneur. Je n’aurais pas pu faire autre chose, ce n’est pas un choix, c’est un trait de caractère.”C’est un épisode fascinant que Didier Rappaport nous offre. Une immersion incroyable en Inde dans le monde du textile, dans son salon en plein coeur de l’aventure Dailymotion et dans les locaux de Happn pour révolutionner le dating.Sans aucun tabou, Didier n’esquive aucun sujet et nous raconte tout, le bon comme le moins bon, les réussites comme les échecs. Il revient sur la création ainsi que la fin de Dailymotion et ne cache pas son amertume de voir sa plateforme tomber dans l’oubli face à l’Américain Youtube. Il m’explique aussi comment, à 60 ans, alors qu’on lui demande d’investir dans une app de géolocalisation , il accepte … à condition que ce soit une app de dating. “Pourquoi une app de dating ? Je ne sais pas. Je n’avais même pas entendu parler de Tinder, encore moins de Grindr, mais je sentais que la géolocalisation pouvait servir.”Dans cet épisode, Didier nous livre tous ses conseils pour monter un business (penser au business model !) et nous partage sa vision du rôle de CEO et de celui du collectif. Grâce à lui, vous saurez également comment toujours retomber sur ses pattes et accepter l’entre deux projets. Vous aurez également tous les secrets d’un pro pour vous développer en un temps record avec succès à l’international. Enfin, il nous livre les clés de son organisation sans failles. Un épisode où l’on parle web, modem, Dailymotion, équilibre vie pro et perso et amour, évidemment. Didier lit beaucoup, des livres comme ceux de Roland Barthes, de Nietzsche et d’Isaac Bashevis Singer mais aussi des newsletters comme Time To Sign Off (l’une de mes préférées !) ou TechTrash. Avec Didier, on a cité beaucoup d’anciens épisodes : #53 Arnaud Montebourg  -  Le rapport de force, le combat, l’engagement#66 Cyril Chiche - Lydia : le futur Paypal est Français, et il s’appelle Lydia#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#76 Gilles Chetelat -  Sticky Ads  -  plus de 100 millions d’euros d’exit pour une boîte que personne ne connaît#109 Olivier Brourhant – Mantu – 55 pays, 96% de croissance annuelle, un demi-milliard de CA en 13 ans… tous les secrets pour “Scaler”#112 Gilles Raymond – “Je préfère me planter en essayant de sauter deux mètres, que réussir brillamment en sautant 30 centimètres.”#121 Olivier Sibony – Comment prendre de meilleures décisions et être plus créatif ?#124 Julien Romanetto – Overblog, Teads, Arianee … – Toujours croire en soi pour réussirUn grand merci à Marine Ravinet ainsi qu’à Lucy Chaye pour leur aide dans l’organisation de ce super épisode !

    ...plus
  • 17.09.2020
    71 MB
    01:14:26
    Cover

    #COVID-19 - 12 Georges Mohammed-Chérif - Attention, on braque votre attention

    Vous avez forcément vu l’une de ses pubs. Georges Chérif-Mohammed, c’est le génie qui se cache derrière la pub Boursorama avec Brad Pitt, la campagne Love Your Imperfections de Meetic et, plus récemment, derrière le coup brillantissime de la révélation de la recette du whopper de Burger King et, par ricochet, de la création du whopper du confinement. À la tête de l’agence de pub Buzzman, Georges était l’invité parfait pour me parler du monde de la communication à l’aube du “déconfinement” … et pour réaliser mon 3ème LinkedIn Live ! “On est des braqueurs de l’attention. Mais des braqueurs à la Arsène Lupin, avec élégance !”Dans cet épisode, vous en apprendrez plus sur le monde de la communication et sur celui de la publicité. Vous verrez comment une agence comme Buzzman fonctionne, pitche, signe de nouveaux clients et surtout réussi à les convaincre de sortir des sentiers battus. “Quand tu connais bien la matrice, c’est la que tu peux la transformer et jouer avec !”Vous saurez également comment Georges a conseillé les entreprises dans leur communication en cette période compliquée et quels impacts économiques le covid-19 a eu sur son business comme celui de ses clients. “Je me suis rendu compte de la puissance de la trésorerie. Ça fait tout ! Qui dit santé financière, dit libre court à la création.” Le CEO de Buzzman nous parle également de sa manière de voir le monde depuis le début du confinement, de l’organisation qu’il a mis en place et des questions qu’il se pose au jour le jour, concernant aussi bien sa manière de vivre perso que notre société. En prime, il vous donne pêle-mêle ses conseils de pro pour bien réussir vos campagnes, pour être plus créatif … et pour se faire embaucher dans son agence ! Enfin, nous avons répondu aux (nombreuses) questions que vous nous avez posé pendant ce live incroyable … avant d’en répondre à mille autres lors d’un épisode plus long de GDIY - Stay tuned ! Psst : on a parlé de Pitch Pong, le petit dernier qui vient rejoindre la famille des podcasts de CosaVostra. Chaque jour, une future licorne vient pitcher son projet face à la crème de la crème des investisseurs.

    ...plus
  • 17.09.2020
    144 MB
    02:30:38
    Cover

    #129 Sébastien de Lafond - MeilleursAgents - Réconcilier humanité et rentabilité

    Quand on pense “MeilleursAgents” on pense à l’une des plus grosses cessions de la tech française en 2019 (200 millions quand même), ou encore à ces cartes avec tous les prix au mètre carré avec une précision de folie. Je ne m'attendais pas du tout à ça en recevant Sébastien de Lafond pour cet épisode de GDIY. Sur le papier, le mec a un profil « classique d’excellence » : HEC, fusions-acquisitions au sein de banques d'affaires, Capital Risqueur, CEO d'une des plus grosses “PropTech” de France. Encore une autre mec brillant dans le moule ;) . Au bout de 5 minutes de discussion, j’avais déjà compris qu’en fait, le patron de MeilleursAgents était tout sauf un mec “classique”. Et la dernière demi-heure de cet épisode me l’a confirmé d’autant plus.“Le sujet pour moi ce n'est pas le business, le business ce n'est qu’un prétexte"Dans cet épisode, Sébastien retrace son parcours, de son enfance à Brest en passant par ses études à HEC (encore un je sais !) et son passage par BNP Paribas et chez JP Morgan. Il me raconte également les choix singuliers qu'il a fait à des moments décisifs de sa vie, comme cette fois où, alors qu’on lui proposait le contrat le plus incroyable qu’il puisse se voir offrir, il a déchiré l’offre et décidé de démissionner … sans même en parler à sa femme ! Et comment, du coup, il s’est retrouvé à jouer à la console pendant 2 mois sur son canapé en fumant des clopes !“On m’a fait une proposition indécente et je me suis rendu compte que j’étais en train de perdre ma vie. C’était la parfaite définition des menottes en or, je bossais 16 heures par jour, 6 jours par semaine !” Sébastien remonte aussi le temps jusqu’aux années 90 pour nous raconter les débuts d’internet et pour nous expliquer comment, après avoir chopé le virus de la tech auprès de Bernard Liautaud et Denis Payre (les fondateurs de BusinessObject), il a introduit les plus belles boîtes tech de l’époque en bourse. Enfin, il revient évidemment sur la success-story MeilleursAgents sans oublier, avant, de nous parler de sa vision de l'entrepreneuriat ! Grâce à lui, vous verrez comment valoriser votre business peut tout changer, à quel point avoir un bon pitch est crucial pour réussir et même comment parvenir à transformer une levée en rachat ! Sébastien vous donnera également une belle leçon de management et vous prouvera, si vous n’étiez pas encore convaincu, que réussite économique et gentillesse doivent aller de pair !“Plus rien ne se passait, Nasdaq s'est prit un crash énorme, les valorisations étaient divisées par 10, il n’y avait plus une levée de fonds qui se faisait et nous on est passés parce qu'on avait un pitch, une approche et un positionnement qui étaient à la fois différents et crédibles.”Cet épisode est un must-listen. Sébastien nous y donne une belle leçon d'entêtement par son parcours et le succès de MeilleursAgents. Sa capacité à rebondir et son humanité sont simplement incroyables. Un épisode bluffant de courage et de cœur, de quoi être à bloc même en cette période de confinement compliquée !On a parlé de :La stratégie du dauphin de Dudley Lynch et Paul L. Kordis (dont il nous conseille particulièrement les 40 premières pages)La dernière saison du Bureau des LégendesOn a cité de magnifiques anciens épisodes :#65 Clara Gaymard - RAISE -gérer 10 000 personnes, 9 enfants, puis un fonds d ‘1 milliard d’Euros#109 Olivier Brourhant – Mantu – 55 pays, 96% de croissance annuelle, un demi-milliard de CA en 13 ans… tous les secrets pour “Scaler”#128 Quentin Sannié – Devialet / Greenback – Les émotions pour réinventer le monde#COVID-19 – 8 Amiral François Dupont – Comment “réussir son confinement” avec un commandant de sous-marin#COVID-19 – 10 Lucile Woodward – Rester en forme malgré l’ultra sédentarisationEt un épisode de mon autre podcast, La Martingale, où je l’avais reçu :Le Coronavirus va-t-il rééquilibrer le marché immobilier ? Merci à Morgan pour la musique et le mixage. Contactez-le sur studio-module.com !

    ...plus
  • 17.09.2020
    151 MB
    02:37:56
    Cover

    #128 Quentin Sannié - Devialet / Greenback - Les émotions pour réinventer le monde

    J’ai été bluffé par mon nouvel invité ! Je connaissais surtout Quentin Sannié comme le génie derrière les sublimes enceintes Devialet. Dans cet épisode, j’ai compris que, non content d’avoir révolutionné le son il comptait désormais révolutionner le monde de l’agriculture avec Greenback. “La crise écologique elle est là et on est tous responsables de ce qu’il se passe. À plus ou moins grande échelle c’est sûr, mais responsables tout de même.”Quentin me parle en effet de son nouveau projet : un indicateur de santé des sols qui permettra aux consommateurs de savoir si leur produit est issus de sols en bonne santé écologiquement et aux agriculteurs et aux industriels de pouvoir entamer leur transition environnementale facilement à l’aide de leur solution. Il me raconte comment il a conçu le truc et comment les agriculteurs ont réagi les premières fois qu’il leur en a parlé. Il m’explique aussi la genèse de son projet : un voyage en Californie, la terre de tous ses rêves d’adolescent, où il se rend compte de la mauvaise gestion environnementale de l’état et qui le déprime profondément. Plutôt que de se laisser abattre, il décide d’agir. “Dans l’avion, je me suis demandé : quelle est la chose la plus simple au monde que je puisse faire et qui va tout changer ? ”Forcément, on revient également sur l’incroyable aventure de Devialet qui reste, à ce jour la start-up la plus récompensée de l’histoire de la HI-Fi pour ses innovations dans le son. Il m’explique comment, alors qu’ils sont 4 entrepreneurs possédants déjà un business, ils se lancent dans ce projet fou, comment ils ont fait grossir l’entreprise et même comment, même au sein d’Apple, ils ont réussi à continuer de jouer selon leurs propres règles. “Personne ne peut t’empêcher d’être qui tu veux. ”Dans cet épisode, vous saurez tout du parcours de cet entrepreneur brillant, vous en apprendrez plus sur l'agriculture, sur l’environnement et sur les vers de terre (et c’est passionnant je vous le jure !) mais aussi sur la musique et sur la hi-fi. Quentin vous expliquera comment il prend toutes ses décisions et comment apprendre chaque jour de votre vie. Un épisode à la fois très touchant et super riche en enseignements ! Pour suivre l’avancée du projet Greenback c’est ici. On a parlé de : L’épisode de “Rendez-vous en terre inconnue” avec Zazie chez les korowai et particulièrement de cette scène sublime où la chanteuse joue pour eux “je suis un homme”. Un des plus beaux épisodes de télévision que j’ai vu.Du livre Sapiens, qui n’a plus besoin d’être présenté. Des montres Moser qui sont simplement sublimes. On a cité de magnifiques anciens épisodes : #21 Richard Strul – Débarquer dans le web par hasard, devenir son propre patron et passer de 4 à 80 employés#32 Fabrice Grinda FJ Labs – Nerd, major de promo à Princeton, et entrepreneur bouillant#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#88 Anne Méaux – Image 7 – Comment conseiller le Président de la République et les patrons du CAC40 ?#110 Julie Chapon – Yuka – Faire bouger les géants de la food avec une petite startup#121 Olivier Sibony – Comment prendre de meilleures décisions et être plus créatif ?Early Stage #6 Fanny Giansetto – Écotable – Comment passer de la dette souveraine au guide michelin écolo#COVID-19 – 11 Fabrice Grinda – Survivre : le seul KPI du momentEt des épisodes de mon autre podcast, la Martingale : Faut-il se réfugier dans le Bitcoin ? avec Manuel Valente Bitcoin, arnaque ou opportunités ? avec Eric Larchevêque Merci à Charlotte Mouraret pour la mise en relation. Un shout out spécial à Hajer, qui m’imite à la perfection et une pensée spéciale à mon père et à mon frère Pierre, deux passionnées de hi-fi.

    ...plus
  • 17.09.2020
    66 MB
    01:09:02
    Cover

    #COVID-19 - 11 Fabrice Grinda - Survivre : le seul KPI du moment

    Pour ce 11ème épisode dédié aux entrepreneurs face à la crise du covid-19 (et deuxième réalisé en live sur LinkedIn), je reçois du très lourd. Fabrice Grinda c’est une légende de la tech, le plus gros business angel du monde selon Forbes, une tête tout droit sortie de Princeton avec les honneurs ! Un gros bonnet en somme. Fabrice, c’est aussi le mec qui a fondé OLX, le plus grand site web d’hébergement de petites annonces avant de se lancer dans FJ Labs, l’une des boîtes d’investissements les plus actives avec quelques 600 boîtes à son portefeuille dispersées aux quatre coins du globe, dont 500 où il est encore actif. Alors forcément, je me suis dit qu’il devait avoir un bon pouls de ce qui se passe dans cet univers. C’était clairement le cas. “Mon intuition c’est, qu’en septembre, la majorité des startups vont chercher des fonds. Donc, la concurrence sera accrue. Idéalement, il faudrait attendre septembre 2021 avant de chercher à lever de nouveau.”Depuis son île des Caraïbes où il est confiné, Fabrice nous livre sa perception de la crise et nous raconte comment les entreprises de son portefeuille ont réagi. Il nous explique aussi comment, en tant qu’investisseur, il continue son activité, en faisant des bridges notamment. Dans cet épisode, Fabrice explique également comment survivre à cette période et vous livre ses conseils pour lever si vous êtes une entreprise ou, au contraire, pour investir. Il nous donne également les conseils exclusifs qu’il donne aux entrepreneurs qu’il côtoie en ce qui concerne la façon de continuer à fonctionner, sur la gratuité ou non des services et sur si c’est le bon moment pour se lancer. “Il faut absolument conserver les unités business et sales. Les grands groupes qui, en temps normal, refusent de parler aux startups viennent maintenant les chercher car elles sont désespérées à l’idée du faire du chiffre d’affaires. C’est le meilleur moment pour signer de nouveaux contrats.”L’entrepreneur qui vit à New-York depuis plus de 20 ans raconte également comment la ville qui ne dort jamais s’est organisée et les mesures prises en place par le gouvernement de Trump, notamment pour soutenir l’économie. Enfin, Fabrice et moi, nous répondons aux questions que VOUS nous avez posées pendant le live. Un épisode passionnant, richissime en conseils et apprentissages ! Pour en savoir plus sur Fabrice, je vous conseille l’épisode que nous avions fait ensemble. Vous pouvez le suivre sur LinkedIn (et lui envoyer vos propositions, il vous dit comment l’attirer dans cet épisode) et sur son blog. Episode réalisé en live sur LinkedIn grâce à Streamyard et Zencastr.

    ...plus
  • 17.09.2020
    131 MB
    02:16:53
    Cover

    #127 Paul Lê - La belle vie - De la résilience, de l'honnêteté et du travail pour réussir big time

    Quel épisode ! Pour ce 127ème enregistrement de GDIY j’ai reçu (à distance, confinement oblige) Paul Lê, le fondateur de La belle vie. Je dois avouer que j’ai un peu dû lui forcer la main pour qu’il accepte, il ne pensait pas avoir grand-chose à raconter… Il m’a prouvé le contraire et je suis ressorti de ce moment très ému et surtout, boosté à fond. “ Au départ, je voulais réussir pour moi, car je sortais d’un échec. Aujourd’hui, je veux réussir pour les autres. Voir des gens qui sont bien payés et qui mangent bien c’est incroyable.”L’histoire de Paul est digne d’un film hollywoodien. Fils d’immigrés ayant fui la guerre du Vietnam, il passe son enfance dans les cités d’Evry. Durant cette période, il est nourri à la niaque et on lui inculque que rien n’est impossible pour celui qui travaille. Qu’à cela ne tienne. Entre les cours et les soirs où il fait la plonge dans le resto de ses parents (le PHO G3) il se forme seul, apprend à coder au milieu de la nuit avec des livres empruntés à la bibli, fait la 1ère licence française de marketing digital et finit son cursus en master à UCLA. Après avoir failli être embauché aux US, il rentre à Paris, prend part aux débuts de plusieurs startups avant de se lancer à son tour. Il monte July 03 (son anniversaire) mais, après des désaccords avec ses associés (dont son beau-frère), il part et se retrouve “à poil”, sans chômage, avec les huissiers à sa porte. Mais arrêter l’aventure maintenant ? Hors de question ! Il s’associe à Alban Wienkoop et fonde en 2015 La Belle Vie, une rue commerçante 2.0. Avec un succès impressionnant ! “Depuis 2015, La belle vie n’a jamais arrêté de croître. Jamais, jamais.” Dans cet épisode, vous verrez comment Paul a toujours su rebondir et comment il a fait face quand sa première boîte a commencé à s’effondrer. Il vous expliquera comment il fait pour se former et comment, alors qu’il n’y connaissait rien ni à la livraison ni à la logistique, La Belle Vie est devenue la première entreprise à livrer vos courses en une semaine. Vous en saurez plus sur sa philosophie de vie et son éthique de travail. Enfin, il vous donnera toutes les clés pour créer une entreprise qui explose. Un épisode dingue qui m’a beaucoup touché doublé d’une belle leçon de résilience. J'espère qu’il vous plaira autant qu’à moi ! Il vous conseille la biographie de Steve Jobs et le Ted Talk de Fabrice Grinda On a cité d’anciennes pépites de #GDIY (forcément c’est un auditeur régulier) : #32 Fabrice Grinda FJ Labs – Nerd, major de promo à Princeton, et entrepreneur bouillant#34 Stéphane Boukris AKA le petit gars du buzz : Le don de savoir transformer le buzz en biz#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#74 Romain Raffard – Bergamotte – Quand ton e-commerce sent bon la réussite (et la fleur)#108 Carole Juge – Joone – l’histoire de sa vie : comment se lancer à l’assaut du business des couches#113 Alain Milliat – Prendre le temps pour devenir le meilleur#120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais

    ...plus
  • 17.09.2020
    58 MB
    01:00:36
    Cover

    #COVID-19 - 10 Lucile Woodward - Rester en forme malgré l’ultra sédentarisation

    5ème semaine de confinement, 10ème épisode de cette série qui donne la parole aux entrepreneurs face à la crise du covid-19. Pendant ce premier mois de confinement on nous a largement répété de faire du sport et de rester en forme. Et pour continuer l’exercice, depuis chez soi, qui de mieux que Lucile Woodward, coach sportive en ligne.? Avec elle, on a abordé plein de conseils et de bonnes pratiques à adopter pour les semaines à venir.“Pendant ce confinement on a souvent cherché à se fixer des objectifs trop élevés, difficiles à atteindre. Il ne s’agit pas d’abandonner mais de retrouver un équilibre qui nous déséquilibre un peu moins.”Dans cet épisode, vous apprendrez comment Lucile s’est organisée pour garder un mode de vie sain sans se mettre trop de pression. Vous verrez également comment elle arrive à garder le moral et à se fixer des objectifs atteignables pour garder au maximum son équilibre physique et mental. Elle explique en détails son programme quotidien et livre quelques conseils pour ne pas trop souffrir de cette période d’ “ultra sédentarisation”. Heures fixes de lever, méditation, repas légers et exercices locomoteurs, elle détaille toutes les bonnes pratiques à adopter.“Quand tu n’en peux plus, au sport comme dans la vie, reprends la technique.” Un bel épisode, riche en conseils et enseignements que vous pouvez appliquer dès maintenant pour rester en forme pendant la fin du confinement.Pour suivre dès maintenant ses séances d'entraînement, vous pouvez consulter sa page Youtube, son site, ses réseaux sociaux ou bien la retrouver dès demain 10h30 sur France 3. On a aussi parlé du CNED qui est d’une grande aide pour accompagner ses enfants pendant cette période d’école à la maison.On a cité d’anciens épisodes : #52 Stéphanie Gicquel -Visualiser pour ne jamais abandonner#COVID-19 – 8 Amiral François Dupont – Comment “réussir son confinement” avec un commandant de sous-marinMerci à Marion Juredieu pour la préparation de cet épisode.

    ...plus
  • 17.09.2020
    55 MB
    58:14
    Cover

    #COVID-19 - 9 Olivier Goy - Face à la crise, gagner en étant honnête (LinkedIn Live)

    En cette 5ème semaine de confinement, j’ai reçu Olivier Goy, le CEO et fondateur d’October, pour l’un des tout premiers Linkedin Live en France.Avec sa boîte, il permet aux particuliers de prêter de l’argent aux entreprises et, aux secondes, de se financer plus facilement. En étant présent aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne et en Italie, il peut comparer la manière de réagir de nos voisins européens et, avec ses 800 entreprises à son portefeuille, il a une vue complète de notre économie. “Dans une situation de crise comme celle-ci, on ne peut pas refuser de communiquer et faire la politique de l’autruche. ”Dans cet épisode vous saurez comment October fait face au virus. Ce qu’ils ont mis en place pour sécuriser les entrepreneurs … et les prêteurs, particulièrement les particuliers. Vous verrez également comment ils ont demandé l’avis de chaque partie prenante de leur écosystème avant de mettre en place leurs actions, avec une solidarité incroyable du côté des prêteurs (et tout ça avec des scores qui rendraient Fidel Castro jaloux !). Vous en apprendrez plus sur les banques et le rôle des Etats et des institutions, notamment européennes dans cette crise. Vous verrez comment il a négocié avec l’Italie un deal incroyable pour protéger les entrepreneurs et comment il fait face aux Pays-Bas. “La France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas et l’Espagne. C’était des pays qui se ressemblaient beaucoup avant la crise. Désormais, ce n’est plus du tout le cas ! Leur manière de protéger l’économie face au virus est très différente. ” Olivier nous parle également de ses méthodes d’organisation, aussi bien au niveau personnel que professionnel (il ne jure que par le triptyque : zoom / slack / notion). Il nous explique comment il garde le contact avec ses équipes, particulièrement celles à l’étranger. Enfin, Olivier et moi, nous répondons aux questions que VOUS nous avez posées pendant ce live. Un super épisode, très stimulant, qui donne la patate et prouve que, au final, il y a moins de connards qu’on ne le pense ! Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur l’aventure d’Olivier et October, vous pouvez écouter le premier épisode que nous avons enregistré ensemble juste ici. Lors de l’enregistrement, nous avons aussi cité l’épisode avec Riadh Alimi de FinFrog, pour l’écouter, c’est par là. Un grand merci à vous qui écoutez cet épisode ainsi qu’à ceux qui y ont participé en live. Enfin, un merci tout spécial à Aurélie Gameiro et Lamine Taguine, qui m’ont aidé à préparer ce tout premier live GDIY !

    ...plus
  • 17.09.2020
    127 MB
    02:13:19
    Cover

    #126 Bertrand Fleurose - Cityscoot - L’art de prendre des risques

    L'invité du 126ème épisode de GDIY a vécu plusieurs vies. Celle de l’étudiant admissible au MIT, qu’il a préféré abandonner pour le frisson des marchés financiers. Celle du trader façon Michael Douglas dans Wall Street, échangée pour de l’huile de moteur et des plaquettes de freins. Celle de garagiste d’un centre de services dédié aux scooters, pour celle de patron d’une startup présente dans le Next 40. Bertrand Fleurose, l’homme qui se cache derrière l’idée brillante de Cityscoot, nous raconte tout. “Avant la crise du Covid-19, on approchait de notre dix-millionième trajet en Cityscoot. On compte entre 15 000 et 20 000 locations par jour. Nos scoots ont parcouru plus de 40 millions de kilomètres, c’est l’équivalent de 10 tours de la terre ! ”Avec Bertrand vous verrez qu’il n’est jamais trop tard pour tout plaquer et recommencer de zéro. Qu’il n’y a pas besoin de grands diplômes pour réussir et que, parfois refuser le MIT peut se révéler l’une des meilleures décisions de votre vie ! Vous en saurez plus sur ses débuts qui lui ont donné le goût du risque, sur sa reconversion improbable et sur la manière dont il a monté Cityscoot : comment il a eu cette idée, les étapes de création et son génial coup de bluff qui a fait boule de neige.“Savoir prendre les bons risques au bon moment, c’est l’essence du métier.”Bertrand nous parle aussi de sa philosophie de vie, de ses techniques pour faire face au risque, l’accepter et s’en servir pour créer. Il vous donnera également ses conseils pour être un patron juste et pour bien gérer ses équipes. Enfin, il vous livrera, selon lui, quelles sont les clés du succès. Avec cet épisode vous aurez une nouvelle fois la preuve que tout est possible quand on se donne à fond dans son projet et qu’on y croit à 3000%. Ensemble, on a cité plusieurs épisodes :#3 Ilan Abehassera – En direct de NYC !#57   Marc Fiorentino -  la dure transition de Golden Boy à Entrepreneur#58  Paul Morlet  - Du BEP électricien à Lunettes Pour Tous#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#107 Jean-Philippe Cartier – H8 collection – Du bon sens et de l’instinct pour réussir big timeIl vous conseille de lire : Des romans policiers particulièrement la série des San-Antonio. Les livres de Camus, particulièrement l’étrangerAu moment de l’enregistrement cet épisode, la France est paralysée à cause du Covid-19. Bertrand et Cityscoot mettent gratuitement, pendant toute la durée du confinement leurs scooters à disposition des soignants. Pour plus d’informations sur ce dispositif, c’est ici. Merci à Vincent Bustarret pour son aide à la préparation de cet épisode.

    ...plus
  • 17.09.2020
    47 MB
    49:14
    Cover

    #COVID-19 - 8 Amiral François Dupont - Comment “réussir son confinement” avec un commandant de sous-marin

    C’est un invité exceptionnel que je reçois (toujours à distance) aujourd’hui. Le genre de personne que je n’ai pas l’habitude d’avoir sur GDIY, quelqu’un qui a eu des expériences uniques et un parcours atypique : l’amiral François Dupont. L’amiral Dupont est une force de la nature. Il a été sous-marinier pendant plus de vingt ans, avant de prendre le commandement du Triomphant, un SNLE (un sous-marin nucléaire lanceur d'engins), le seigneur des océans. “300 mètres carrés, 111 hommes, 70 jours sous la mer : bienvenue à bord d'un SNLE ! ” Forcément, il s’y connaît sur le sujet du confinement. Il nous raconte comment c’est, la vie sous l’eau, les différences entre le confinement que l’on vit et ceux qu’il a vécus dans les sous-marins et nous donne plein de beaux conseils pour mieux vivre cette période. Il explique comment gérer notre temps long en : structurant les lieux dans lesquels nous vivons, quitte à modifier son environnement, faisant des choses que nous n’avons jamais le temps de faire, profitant de la période pour déléguer et laisser de nouvelles personnalités s’exprimer, responsabilisant vraiment ses collaborateurs. Comme on dit dans la marine “il faut me prévenir en cas de quoi que ce soit et quoi que ce soit n’est pas n’importe quoi !”se disant que l’on va réussir son confinement. “Nous sommes des Français confinés appelés à réussir une mission : empêcher le covid-19 de se répandre.” Ce membre actif de l’Association Progrès du Management (APM) nous donne aussi ses enseignements en matière de management et de gestion des équipes. Il nous explique comment vérifier la météo de ses collaborateurs et composer avec les humeurs de chacun - y compris la sienne ! Il nous parle de l’importance du dialogue et de l’empathie envers les autres mais aussi envers soi-même. “ Notre cerveau a besoin de CAFE. De Certitude, d’Autonomie, de Franc-jeu et d’Empathie.”L’amiral nous encourage à être bienveillant les uns envers les autres, à accepter nos singularités, nos forces et nos faiblesses, à reconnaître et avouer nos erreurs. Un très bel épisode plein d’enseignement, d’inspiration et de poésie (qui a dit que les militaires n’étaient pas des poètes ?). Je vous recommande chaudement son livre : commandant de sous-marin : du Terrible au Triomphant, la vie secrète des sous-marins. On a cité d’anciens épisodes : #14 Eric Bellion – ne jamais rien lâcher – aller deux pas dans l’inconnu pour trouver le bonheur#38 Vincent Defrasne – de l’Or Olympique à la Fondation Somfy#52 Stéphanie Gicquel -Visualiser pour ne jamais abandonnerOn salue et on embrasse Michel Mareau. Je tiens également à remercier mes équipes de manière générale, mais aussi “sales” : Jennifer Attias et Timothée Le Vert ainsi que mes associés : Louis Dumoulin, Laurent Kretz, François Defossez et Pierre Stefani.

    ...plus
  • 17.09.2020
    52 MB
    55:03
    Cover

    #COVID-19 - 7 Michael Sidney Levy - Comment continuer à livrer la France entière ?

    4ème semaine de confinement, 7ème épisode consacré aux entrepreneurs face à la crise du covid-19. Je voulais comprendre comment toutes les activités qui ont besoin de livreurs s’organisent pendant la crise. C’est pour ça que j’ai invité Michael Sidney Lévy le patron de deliver.ee,Avec lui, j’ai eu les réponses à toutes mes questions et même plus ! “Quand l’annonce du confinement a été faite je me suis dit, c’est une catastrophe. 50% de mes clients sont des commerces qui ne sont pas considérés de premières nécessités, alors j’ai franchement eu peur.”Dans cet épisode, vous saurez comment l’entreprise spécialiste de la livraison met tout en œuvre pour assurer la sécurité de ses salariés comme de ses prestataires, les livreurs. Comment ils se sont préparés avant l’annonce du confinement. Vous verrez aussi comment les entreprises de première nécessité s’organisent, comment ils transforment leurs locaux pour préparer les commandes. Il nous parlera également des systèmes D parfois mis en œuvre par certains groupes pour permettre au plus grand nombre de passer commande. Il vous expliquera comment il garde le contact avec ses équipes et s’assure de leur bonne santé physique et mentale. Avec au passage, de bons conseils à mettre en place avec vos collaborateurs. Pour finir, vous aurez sa vision des effets positifs de cette crise. “J’ai appris sur le tas comme tout le monde. On était habitués au remote, mais pas à l’être tous au même moment.”Un bel épisode, touchant et honnête en compagnie de Michael Sidney, qui ne manquera pas, j’en suis sûre de vous éclairer dans vos business et dans votre vie personnelle.

    ...plus
  • 17.09.2020
    130 MB
    02:15:40
    Cover

    #125 Pierre Dubuc - Openclassrooms a 20 ans, lui en a 31 : devenir un leader de l’éducation à partir d’un projet de collégien

    À 11 ans certains jouaient encore aux Pokémon. Ce n’est pas le cas de mon invité du jour. Pierre Dubuc, lui à 11 ans, il se lançait dans ce qui allait être le projet d’une vie : le “Site du Zéro”, devenu Openclassrooms. 20 ans plus tard, je le reçois dans cet épisode de GDIY enregistré à distance, en plein pendant le confinement, pour qu’il m’explique son parcours hors normes. “Dans notre aventure, il a fallu qu’on arrive à l’étape 2 pour se rendre compte que la 3ème existait. Tout cela nous ne pouvions pas l’imaginer, c’était impossible. Du coup on reste humble.” Avec Pierre, vous risquez d’avoir quelques complexes mais ça vaut le détour, je vous le garantis. Il m’explique comment deux ados ont réussi depuis leurs chambres, sans jamais se rencontrer, à fonder l’une des références des années 2000 en matière d’apprentissage du code. Comment ils ont structuré le truc petit à petit. Comment ils ont commencé à se rémunérer, en faisant de la pub, en lançant à 18 et 22 ans leur propre maison d’édition pour vendre leurs cours, en créant des modèles premiums et en levant aussi. Plusieurs fois, la dernière en date : 60 millions de dollars. Pierre me raconte comment Mathieu et lui ont jonglé entre leurs cours et l‘expansion du site. Comment ils ont dû attendre qu’il soit majeur pour déposer les statuts de la compagnie et comment ils font pour faire perdurer leur collaboration. “ Le chiffre bas c'est un million. On estime qu’il y aura au moins un million de personnes qui verront leurs métiers chamboulés par le digital. Ces personnes, il va falloir les former voir les reformer, c’est notre but.” Il nous parle aussi de leur projet : rendre l’éducation accessible pour tous et former ou reformer les individus aux métiers de demain. De leur philosophie pour y arriver : l'open source et les creative commons, de leur partenariat avec l’Etat et avec des grandes entreprises. En bref, dans cet épisode, vous apprendrez à faire bouger les lignes, à apprendre à apprendre et à ne jamais lâcher prise. Vous en ressortirez boosté à fond ! Il vous conseille le livre l’attentat de Yasmina KhadraOn parle d'un code promo "DOIT" dans l'épisode, que nous tachons de mettre en place avec OpenClassrooms, mais en vrai tous les cours sont accessibles gratuitement, donc vous n'en avez pas vraiment besoin. Merci à Ghislain Faribeault ainsi qu’à Alison Hadjez sans qui cet épisode n'aurait pu avoir lieu !

    ...plus
  • 17.09.2020
    53 MB
    55:54
    Cover

    #COVID-19 - 6 Philippe Gabilliet - Propager l’optimisme autour de soi

    Au coeur de la 3ème semaine de confinement, je me suis dit que nous avions besoin d’un peu d’optimisme. Et qui de mieux que Philippe Gabilliet, porte-parole et cofondateur de la ligue des optimistes de France, pourrait en parler ? “Dans le fond l’optimiste c’est deux choses : une confiance a priori dans l’avenir assorti d’une certitude qu’en cas de problèmes, en cas de crise, on saura s’en sortir.”Comment rester optimiste malgré la crise? Existe-t-il des techniques ? Comment le propager autour de nous malgré la situation ? Philippe prend le temps de répondre à toutes ces questions. Il m’explique aussi comment il fait face ? Comment il maintient ses cours à l’ESCP Business School, organise le travail de ses étudiants et maintient un semblant de normalité avec eux. Il me parle également de l’impact du virus sur sa vie de conférencier. Et puis il me partage sa vision de l’après covid-19. “En période de crise, la société se divise en deux faces : l’une égoïste et l’autre, solidaire. Ce qui est beau c’est que c’est la seconde qui gagne.” Un épisode qui rebooste le moral à fond ! Pour avoir votre dose régulière d'optimisme, suivez Philippe sur Linkedin, il y poste des billets sur la vie en période du confinement. Écoutez également l’épisode que nous avions enregistré il y a un an. Vous pouvez aussi lire ses livres : L’art de changer de vie en 5 leçonsEloge de l’optimismeEloge de la chance Et, en réédition actuellement, éloge de l’audace - ou l’art de vivre libre. Le parfait livre à lire après le confinement ! Épisode enregistré pendant le confinement grâce à Zencaster.

    ...plus
  • 17.09.2020
    46 MB
    48:34
    Cover

    #COVID-19 - 5 Pierre Chausse - Gérer 420 journalistes confiné dans un appartement , avec 4 enfants et une femme médecin

    Vous le savez l’un de mes premiers amours c’est la presse. Alors, forcément, je voulais savoir comment, eux, les journalistes, les rédacs chefs, les ingés sons, ils faisaient face au Covid-19. Comment ils arrivaient à couvrir l’actualité tout en étant pour la plupart confiné. Alors j’ai appelé Pierre Chausse, directeur adjoint des rédactions au Parisien. J’avoue, je l’ai aussi appelé car je voulais savoir comment il vivait, lui, personnellement cette crise. Car quand tu te retrouves confiné chez toi, avec tes quatre enfants qui ont tous moins de 7 ans (qui débranchent la box internet pendant l’enregistrement) et que ta femme est médecin en plein Covid-19, l’organisation se rapproche vite de Fukushima ! “J’ai vécu les jours les plus intensifs et épuisants de toute ma carrière. Au début, c’était clairement un enfer.” Vous saurez comment il continue à faire tourner la rédaction du Parisien, quels ont été les gros challenges qu’il a rencontré et comment ce virus est en train de révolutionner les rédactions presse. Vous verrez aussi comment il jongle entre vie personnelle et vie professionnelle, comment les journalistes continuent de délivrer de l’information et ses techniques pour s’assurer que les 420 journalistes de la rédaction soient à fond en cette période compliquée. C’est aussi un voyage en plein coeur de l’une des rédactions les plus importantes de France que Pierre nous propose : vous apprendrez comment un journal se crée habituellement et pendant une crise au moment où tout le monde cherche de l’information fiable. “Depuis une semaine, on a 8 à 10 millions de visites par jour. Avant, lors des bonnes journées, on tournait à 4 millions. Notre nombre d’abonnés à la version numérique a été multiplié par 5. C’est totalement dingue ! ” Un super épisode qui fait relativiser l’urgence et qui fait déculpabiliser de ne pas forcément avoir pris ses marques à 100%.

    ...plus
  • 17.09.2020
    131 MB
    02:17:08
    Cover

    #124 Julien Romanetto - Overblog, Teads, Arianee … - Toujours croire en soi pour réussir

    Je connais Julien Romanetto et son associé Fred Montagnon depuis 10 ans quand ils venaient de lancer Overblog. Pour moi ils avaient tout compris, tout réussi. Et pourtant, dans cet épisode Julien me raconte à quel point ils ont galéré, tous les bad beats auxquels ils ont fait face. Surtout, il me raconte comment ils n’ont jamais perdu la foi. “Ce n’est pas parce que tu as réussi une fois que tu vas réussir deux fois.”Avec Julien, vous allez voir comment vous prendre des uppercuts et vous relever toujours plus fort. Ce que ça fait d’acheter des dizaines de millions de dollars des Ethereum à quelques centimes et d’oublier le code pour les revendre. Vous apprendrez comment flairer les sujets du futur . Comment choisir le bon associé et surtout le garder (la bromance entre Fred et Julien est vraiment intéressante). Ce pro des crypto-monnaies qui a lancé Legolas Exchange et Arianee, vous donnera plusieurs tuyaux pour bien investir.Et enfin, grâce à Julien, vous comprendrez ce qu’est vraiment la blockchain et comment cette techno va révolutionner nos vies ! Pour ceux d’entre vous qui ont écouté les épisodes de Loïc Soubeyrand et de Pierre Chappaz, c’est également l’occasion de voir l’histoire de Teads sous un 3ème prisme. La densité d’entrepreneurs à succès dans cette boîte est simplement dingue ! Un épisode un peu technique parfois mais pleins d’enseignements avec un mec passionné par ce qu’il fait, très humble et transparent à 100%. Une belle leçon de résilience ! Avec Julien on a cité pas mal d’anciens épisodes, quasi que des potes à lui : #26 Thibaud Elzière - eFounders – Quand ne lancer « que » 3 à 4 boites par an devient frustrant #88 Anne Méaux – Image 7 – Comment conseiller le Président de la République et les patrons du CAC40 ?#93 Loïc Soubeyrand – Teads et Lunchr – vendre sa boîte 300 millions et en monter une autre un mois plus tard avec 2,5 millions de financement et seulement un Powerpoint ?#103 Pierre Chappaz – Kelkoo & Teads – Tenir tête aux GAFA, les plus grandes entreprises de la techUn épisode de mon autre podcast, La Martingale : Bitcoin, arnaque ou opportunités ? avec Eric Larchevêque - de quoi faire de vous ds experts ! Il conseille : # Des biographies d'entrepreneurs : celle de Warren Buffett, de Phil Knight, de Howard Schultz ou de Richard Branson# Koober pour avoir des extraits de livres si vous n’avez pas le temps de lire # Pipedrive # Wunderlist, pour les quelques mois qui lui reste. Merci à Mathieu Genelle qui vient de rejoindre le navire GDIY et merci à vous pour votre soutien et vos messages si bienveillants.

    ...plus
  • 17.09.2020
    28 MB
    30:02
    Cover

    #COVID-19 - 4 Paul Morlet - Faire face quand ton business est mis sur pause.

    4ème épisode (toujours à distance) dédié aux entrepreneurs face au Covid-19. Pour celui-ci, je voulais savoir comment les business dont le modèle est basé sur la vente ou le contact physique font face au virus. Comprendre l’état d’esprit de leurs dirigeants et voir quelle était leur vision de la suite. Alors, j’ai appelé Paul Morlet. Lui qui a fondé Lunettes Pour Tous devait forcément avoir deux trois trucs à me dire sur le sujet. Je n’ai pas été déçu. “J’ai encore 50 ou 60 ans pour faire du business. Ce qui m’importe aujourd’hui c’est la santé : la mienne et surtout celle de mes équipes. C’est ma principale préoccupation, la suite on verra. ” Comment continuer à faire vivre ton business quand tes 20 magasins sont fermés ? Comment t’assurer que tes équipes sont en bonne santé ? Que faire quand tu étais en pleine montée et que tout est mis sur pause ? Sans aucune langue de bois, Paul nous explique comment il a mis plus de la moitié de ses équipes au chômage partiel, comment il réussit malgré tout à livrer des lunettes par internet et comment il gère les banques avec qui ils venaient de signer un prêt pour l’ouverture de 10 nouveaux magasins. Cet éternel optimiste nous explique aussi comment il participe à l’effort face au Covid-19, simplement en faisant ce qu’il fait de mieux : des lunettes qu’il offre aux soignants. Un épisode très touchant et magnifiquement humain. Pour écouter l’épisode de Paul et en savoir plus sur l’histoire de Lunettes Pour Tous, c’est juste ici. Épisode enregistré à distance pendant la période de confinement lié au virus Covid-19 grâce à Zencaster. Pour savoir comment enregistrer à distance, c’est ici. Prenez soin de vous !

    ...plus
  • 17.09.2020
    49 MB
    51:57
    Cover

    #Covid-19 – 3 Olivier Brourhant – il vit la crise du COVID-19 depuis 2 mois

    Pour comprendre comment faire face au COVID 19, j’ai pensé que personne n’était mieux placé qu’Olivier Brourhant, que j’ai reçu en décembre 2019 sur GDIY.En effet, Olivier a deux mois d’avance sur nous tous, car le confinement il le vit depuis 2 mois avec ses 40 collaborateurs basés à Wuhan.Olivier a suivi la propagation du virus à Milan, à Paris et désormais dans les 55 pays où Mantu est implanté. Sa décontraction est déroutante, cet échange avec le sourire dans cette tempête que nous vivons m’a semblée aussi irréelle que réconfortante.“Je suis impressionné par mes équipes. Par la façon dont elles ont réagi et dont elles agissent aujourd’hui encore. Je vois l’ADN de ma boîte prendre vie grâce à eux. C’est magnifique.”Olivier raconte avec franchise ce qu’il vit depuis des mois. Comment Mantu s’est organisé en Chine et ailleurs pour protéger ses équipes ? Comment gérer des équipes qui vivent la même situation mais à des stades différents ? Quels sont les postes clés sur lesquels il s’appuie ? Quelles leçons et bonnes pratiques tire-t-il, alors que la Chine commence à sortir de la crise et que le reste du monde y plonge ? “Ce qui me manque le plus c’est le contact avec mes équipes. J’aimerai être avec eux en ce moment.”Nul doute qu’avec cet épisode vous prendre une bonne dose de prise de recul sur la situation. Son principal conseil ? Restez-chez vous ! (Et buvez de l’eau ça aussi c’est important). Un très bel échange, qui nous rappelle notre responsabilité en tant qu’entrepreneur mais aussi que des fois, le genre humain est capable de belles preuves de solidarité ! Pour écouter l’épisode d’Olivier sur GDIY, c’est par là. Épisode enregistré à distance pendant la période de confinement lié au virus Covid-19 grâce à Zencaster. Pour savoir comment enregistrer à distance, c’est ici. Prenez soin de vous ! A

    ...plus
  • 17.09.2020
    133 MB
    02:18:50
    Cover

    #123 Adrien Ledoux - JobTeaser - Aider les jeunes à trouver leur voie

    Trouver sa voie est peut-être l’une des choses les plus difficile, surtout lorsqu’on est encore étudiant. Comment vraiment savoir ce que l’on veut faire dans la vie, quel travail, quelle carrière nous correspondent le mieux ? C’est en tentant de répondre à ces questions qu’Adrien Ledoux a lancé JobTeaser. “Le fait d’avouer tes faiblesses t’aide à progresser et te permet de devenir plus efficace dans ton travail.”Dans cet épisode vous apprendrez pourquoi il est primordial de connaître et d’accepter ses failles et ses faiblesses. Pourquoi se connaître est une des clés de la réussite et comment générer des feedbacks sincères de votre entourage.“Nous n’avons jamais eu la vision de créer une boîte aussi grosse.”En plus de cela, vous saurez tout sur le parcours d’Adrien. De ses années en pension pas toujours faciles, à son premier crush professionnel chez Bain avec Nicolas Lombard, son associé de toujours, jusqu’à la création de JobTeaser. Vous apprendrez également comment ils l’ont fait grossir tranquillement entre 2008 et 2015 avant de faire trois levées de fond de 3, 15 et 50 millions.Vous découvrirez aussi la méthode “answer first” qu’il utilisait chez Bain et repartirez avec une pile à livres énorme ! Un échange trop court, chaleureux, transparent, et riche en enseignements !J’embrasse Charlotte Mouraret qui nous a mis en relation. Je salue également Milisa pour son passage dans l’émission. On a parlé du test de Process Communication qu’Adrien et Nicolas ont fait avec la coach Laetitia. On a aussi parlé de livres : Loonshot : How to Nurture the Crazy Ideas That Win Wars, Cure Diseases, and Transform Industries, Safi BahcallHigh Output Management, Andrew S. GroveWho : The A Method for Hiring, Geoff Smart et Randy StreetOptimisez votre équipe: les cinq dysfonctions d'une équipe, Patrick LencioniTribe of Mentors: The Tactics, Routines, and Habits of Billionaires, Icons, and World-Class Performers, Tim FerrissRadical Candor: Be a Kick-Ass Boss Without Losing Your Humanity, Kim ScottAvec Adrien, on a cité des anciens épisodes : #51 Jacob Abbou - si on arrête de pédaler on se casse la gueule#67 Pierre-Alexis Bizot-“Domingo” : qui a dit que jouer à des jeux vidéos ne vous mènerait nulle…#68 Mercedes Erra - BETC- réussir le défi de sauver la publicité française#118 Stan Leloup – Marketing Mania – Comment convaincre des inconnus de vous envoyer de l’argent ?#121 Olivier Sibony – Comment prendre de meilleures décisions et être plus créatif ?#122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ?Merci à Morgan pour la musique et le mixage. Contactez-le sur studio-module.com ! ? N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et AUSSI de laisser un gentil commentaire sur iTunes avec 5 étoiles ?Si vous cherchez une armée de passionnés pour vous développer sur le digital et l’innovation -> [email protected]

    ...plus
  • 17.09.2020
    64 MB
    01:07:04
    Cover

    #COVID19 - Semaine 1 de confinement - les enseignements avec Simon Dawlat et Jean de la Rochebrochard

    Je vous propose un deuxième épisode spécial sur la manière dont les entrepreneurs font face au Covid-19. Simon Dawlat, revient (pour la 4ème fois ! A ce stade, on peut dire qu'il fait presque parti du décor) accompagné de Jean de la Rochebrochard. Grâce à Simon et Jean, vous prendez un peu plus de recul sur la situation.Vous verrez comment ils se sont adaptés, quels process ils ont mis en place. Comment Simon fait face à l’explosion des demandes en évitant le crash (on parle de 580 millions de notifications push pendant l'allocution d’Emmanuel Macron !), en bref comment rester performant et délivrer alors qu’on est en pleine tempête ! Vous profiterez également du point de vue de Jean, qui en tant qu’investisseur qui vous expliquera quoi faire et comment faire face à tous les challenges qui se posent aux startups. Et pour ceux d’entre vous qui doivent concilier télétravail et s’occuper des enfants, vous aurez aussi plein de conseils et aussi, tout notre soutien ! (J’en profite pour embrasser ma fille, invité surprise de cet épisode !). On parle enfin organisation individuelle, collective, questionnement et responsabilités du dirigeant, jusqu’où on doit/peut aller pour s’assurer du bien être de nos collaborateurs dans un contexte extrême de confinement historique.Un épisode qui vaut son pesant de conseils et qui booste le moral à fond ! Et surtout #KeepPushing (oui j’ai volé sa devise à Simon) !On a parlé de : l’appli House Party Livestorml’article du Monde : Coronavirus : les sous-mariniers, rois du confinement, encouragent les Français. Un grand merci à Solenne Niedercorn-Desouches et Julien Neuville. Pour écouter l’épisode 1 avec Simon c’est ici, l’épisode 100 (de nouveau avec Simon) c’est par là et l’épisode de Jean de la Rochebrochard avec (toujours et encore) Simon c’est par ici. Épisode enregistré à distance pendant la période de confinement lié au virus Covid-19 grâce à Zencaster. Pour savoir comment enregistrer à distance, c’est ici. Prenez soin de vous !

    ...plus
  • 17.09.2020
    29 MB
    30:28
    Cover

    #COVID19 - 1 Carole Juge - Avoir des bases solides pour affronter la tempête

    #KEEPPUSHING?Ça fait quelques jours que nous travaillons tous à distance et je suis ébloui par la mobilisation hallucinante de bon nombre d'entrepreneurs, de dirigeants, d'indépendants et d'employés qui refusent de "tourner au ralenti" ou de "se mettre en pause" comme on entend un peu partout. Ça m’a donné envie de créer une série spéciale. Pour partager notre motivation, se donner mutuellement des coups de boosts et d’inspiration. Ecouter comment les entrepreneurs les plus inspirants font face. C’est l’heure de devenir que Ben Horowitz appelle un “War Time CEO”Première invitée : Carole Juge, de Joon.Apprenez comment Carole crée du lien avec ses équipes et ses proches. Comment elle organise ses journées et le travail de ses équipes, quels outils elle utilise.“Les entrepreneurs ont cette formidable capacité à se demander pendant les crises, qu’est-ce que je peux faire ?”Ce que Carole a réussi à faire est impressionnant : +50% de production en pleine crise, une continuité du travail assurée à 100% avec toute son équipe en remote. Elle a même fait venir plusieurs respirateurs et masques de Chine en seulement quelques jours !“Je n’ai aucune compétence, je ne sais soigner personne mais si je peux aider à ma manière, faire bouger les choses plus vite, je le fais ! ”Ce premier épisode est une bouffée d’énergie et d’optimisme. J’espère qu’il vous plaira et vous sera aussi précieux qu’à moi et mes équipes ! Pour une dose de bonne humeur quotidienne, n’oubliez pas de suivre Carole Juge sur Instagram (pour voir ses 15 stories par jour !) ainsi qu’à me suivre aussi sur LinkedIn (je publie moins mais je publie pas mal quand même promis !). Elle publie tous les jours sur son blog, si ça vous intéresse c’est par ici. Si cet épisode vous a plû, n’hésitez pas à écouter l’épisode “fleuve” de Carole (il fait parti de mon top 5) ici : #108 Carole Juge – Joone – DIY l’histoire de sa vie : comment se lancer à l’assaut du business des couches ?. Écoutez également l’épisode avec Anthony Bourbon, le fondateur de Feed qui vient de faire don de repas aux personnels soignants ! Épisode enregistré à distance pendant la période de confinement lié au virus Covid-19 grâce à Zencaster. Pour savoir comment enregistrer à distance, c’est ici. Prenez soin de vous !

    ...plus
  • 17.09.2020
    130 MB
    02:16:15
    Cover

    #122 Vincent Huguet - Malt - Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ?

    Comment internet a révolutionné le monde du travail ? C’est ce que je voulais savoir en invitant Vincent Huguet, le fondateur de Malt. Vous allez avoir un paquet de réponses sur le sujet. Mais en plus de cela, vous apprendrez comment Vincent a fédéré plus de 170.000 freelances. Comment il a convaincu des sociétés du CAC 40 de travailler avec des indépendants. Comment il a réussi à concurrencer des “ESN” qui ont pignon sur rue depuis 40 ans. “Il faut aimer le chaos quand tu es entrepreneur.” Vous comprendrez comment utiliser le “chaos créatif” pour disrupter tout en restant rigoureux. Vous aurez une merveilleuse leçon sur la manière de gérer l'internationalisation d’une plateforme, une croissance explosive. Et enfin, vous aurez l’illustration parfaite de l’importance de rester proche de son équipe et des siens.“On est dans un monde où il est très facile de tester des choses, alors qu’est ce qu’on attend ?”Une fois de plus, j’ai eu un échange sans filtre avec un invité incroyable. Je suis sûr qu’il vous plaira autant qu’à moi.Vincent recherche un CMO, si vous êtes intéressés, contactez-le sur LinkedIn, envoyé un mail à [email protected] ou sur la page carrière de Malt. On a cité plein de personnes incroyablement intéressantes : Xavier Lorphelin, Jean-David Chamboredon, Quentin Debavelaere et, last but not least, de nos femmes. On vous conseille pleins de beaux livres : #The E-Myth Revisited: Why Small Buisinesses Don’t Work and What to Do About It (ou sa version française) par Michael E. Gerber #Who: The A Method for Hiring de Geoff Smart et Randy Street#Rework de Jason Fried et David Heinemeier Hansson #AI Superpowers: China, Silicon Valley, and the New World Order de Kai-Fu Lee On a aussi parlé podcast : #Master of Scale par Reid Hoffman#Rework #La Martingale Enfin, pour ceux intéressés par le Malt Tech Trends c’est ici. #ThrowbackSunday, avec Vincent, on a cité pas mal d’anciens épisodes de GDIY, à savoir : #17 Marc Fournier – lancer un business quand tu fais l’ESCP et SciencesPo à la fois#25 Clément Alteresco – Bureaux à Partager -créer Digitick, vendre 50 millions et ne toucher que 100k#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#76 Gilles Chetelat - Sticky Ads - plus de 100 millions d’euros d’exit pour une boîte que personne ne connaît.#95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ?#99 Antoine Freysz – Kerala Ventures – Comment être le The Voice des entrepreneurs ? qui a permis ce superbe épisode ! #101 Anthony Bourbon – FEED – L’avenir de la nourriture est-il liquide ou en barre ?#108 Carole Juge – Joone – l’histoire de sa vie : comment se lancer à l’assaut du business des couches #110 Julie Chapon – Yuka – Faire bouger les géants de la food avec une petite startup#112 Gilles Raymond – “Je préfère me planter en essayant de sauter deux mètres, que réussir brillamment en sautant 30 centimètres.”#120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais#121 Olivier Sibony – Comment prendre de meilleures décisions et être plus créatif ?Shout out à Jeanne Poujardieu, une ancienne de l’EDHEC qui vient de rejoindre l’équipe de CosaVostra en tant que Digital project manager pour notre plus grand bonheur ! On salue aussi l’équipe de TOPFIVE. Un petit coucou à mon oncle. Merci à Morgan pour la musique et le mixage. Contactez-le sur studio-module.com ! ? N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et AUSSI de laisser un gentil commentaire sur iTunes avec 5 étoiles ? Si vous cherchez une armée de passionnés pour vous développer sur le digital et l’innovation -> [email protected]

    ...plus
  • 17.09.2020
    115 MB
    02:00:10
    Cover

    #121 Olivier Sibony - Comment prendre de meilleures décisions et être plus créatif ?

    Je me demande souvent quelle est la part de l’instinct, du travail, de la pratique et de la théorie dans la réussite. Alors j’ai décidé d’inviter Olivier Sibony qui a sorti un livre génial : Vous allez redécouvrir le management. Olivier Il apporte une prise de recul incroyable sur le rôle de manager et sur les process auxquels nous sommes confrontés chaque jour.Dans l’épisode du jour, on parle des sciences appliquées au business, des résultantes de milliers d’études réalisées pour prendre des décisions, être plus créatifs, être un meilleur manager ou faire de meilleurs recrutements. Plein de questions, plein de réponses, qui me font me poser de nouvelles questions! Je crois beaucoup à l’instinct et à la chance, à l’importance de l’action vs. trop de réflexion, alors forcément cet échange m’a mis une petite claque .“Ce livre est un rapport d’étonnement du gars qui a connu le monde de l’entreprise et a tenté de résoudre des problèmes pratiques et qui se retrouve dans le monde académique.”Après 25 ans chez McKinsey, Olivier est devenu professeur à HEC et forme la nouvelle génération de décideurs et de managers. Dans ce podcast, on parle du premier vrai problème des entreprises : leur manière de recruter. “Inconsciemment ou non, lors d’un entretien, on vérifie si la personne qui est en face de nous correspond à un stéréotype.”On parle aussi de ce que nous avons à gagner en évitant les biais, à prendre du recul avant chaque décision afin d’être le plus objectif possible à chaque fois.Je suis sûr que cet épisode vous sera aussi utile qu’il me l’a été. Et si jamais il provoque des échanges de votre côté, n’hésitez pas à m’en parler ;)Je remercie Romain Dessal, fondateur de Time To Sign Off qui m’a permis de connaître Olivier et Laura Sibony qui nous a mis en relation. Je tiens à saluer Emmanuel Touboul et Jean-Michel Cagin. Mais aussi Lamine, nouveau chez CosaVostra, ainsi que mes associés Laurent, Tim, François, Pierre et Louis. Ainsi que Pierre qui gère TrackPay. Merci également à Léa, notre nouvelle content manager qui nous a rejoint pendant l’enregistrement :). Avec Olivier, on a parlé de livres : # Vous allez redécouvrir le management - évidemment# Vous allez commettre une terrible erreur - logique aussi# Cracked It!: How to Solve Big Problems and Sell Solutions Like Top Strategy Consultants de Bernard Garrett et Olivier Simony # De la performance à l’excellence : Good to Great de Jim Collins# DRH la Machine à Broyer de Didier Bille# Skin in the Game de Nassim Taleb# Le Cygne noir : La puissance de l'imprévisible de Nassim Taleb # Fooled by Randomness: The Hidden Role of Chance in Life and in the Markets de Nassim Taleb toujours# What You Do Is Who You Are: How to Create Your Business Culture de Ben Horowitz# La semaine de 4 heures de Tim Ferris# Thinking, Fast and Slow de Daniel KahnemanMais aussi de podcasts :# Freakonomics# Conversations with Tyler# Shane Parrish# Yeah, I can talk # Master in business# Revisionist History# Superfail# Invest like the best# Go figure by GojekAinsi que :# Du film Itinéraire d’un enfant gâté de Claude Lelouch# De la Newsletter de TTSO dans laquelle Olivier fait une tribune chaque mercrediOn a cité beaucoup d’anciens épisodes de GDIY : #37 Romain Dessal – TTSO – soft power : l’homme qui murmure dans la boîte mail des décideurs#46 Tigrane Seydoux -BIG MAMMA – comment importer l’Italie à Paris#54 Alexandre Prot - de McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques)#61 Shanty Baehrel - Shanty Biscuits - La BisQueen de provence qui régale les grands du luxe#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance#81 Jacques Antoine Granjon – VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#87 Mikael Aubertin – Good Goût – Séduire les consommateurs les plus difficiles : les bébés#88 Anne Méaux – Image 7 – Comment conseiller le Président de la République et les patrons du CAC40 ?#95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ?#99 Antoine Freysz – Kerala Ventures – Comment être le The Voice des entrepreneurs ?#107 Jean-Philippe Cartier – H8 collection – Du bon sens et de l’instinct pour réussir big time#117 Riadh Alimini - FinFrog - Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refuses#118 Stan Leloup – Marketing Mania – Comment convaincre des inconnus de vous envoyer de l’argent ?# 119 Pascal Chevalier – Reworld Media – Comment devenir le plus gros groupe de presse français ?Merci à Morgan pour la musique et le mixage. Contactez-le sur studio-module.com ! ? N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et AUSSI de laisser un gentil commentaire sur iTunes avec 5 étoiles ?Si vous cherchez une armée de passionnés pour vous développer sur le digital et l’innovation -> [email protected]

    ...plus
  • 17.09.2020
    127 MB
    02:12:25
    Cover

    #120 Julia Bijaoui - Frichti - Devenir le Picard du frais

    Vous en avez marre des éternelles pâtes au thon ? De jeter la moitié de votre frigo car vous n’avez pas eu le temps de cuisiner ? Les serveurs du McDo vous connaissent un peu trop bien ? C’est pour vous qu’à été créé Frichti, la plateforme de livraison de repas faits maison. Pour en parler, je reçois Julia Bijaoui, sa cofondatrice dans ce nouvel épisode de Génération Do It Yourself.“J’ai toujours eu une passion pour la nourriture. Je suis une grande gourmande, je pourrais parler food pendant des heures.”Julia m’a bluffé ! C’est une force de la nature qui va là où elle a prévu d’aller. Pour entreprendre, il faut savoir lever des fonds ? Elle fait un stage dans un cabinet de venture. Elle doit s’y connaître en marketing ? Elle apprend toutes les ficelles chez Procter & Gambles. Le digital est crucial ? Pierre Valad lui apprend tout ! “J’ai construit mon parcours pour être entrepreneure.”Le résultat est tout aussi ouf que le personnage. Depuis 2015, Frichti a fait 3 levées : 1 million en 2015, 12 millions en 2016 et 30 millions en 2017 et compte aujourd’hui 300 employés.Elle raconte avec beaucoup de transparence et d’humour son parcours : HEC (encore une !), son projet collaboratif de bars et restaurants qui tombe à l’eau, sa rencontre avec Quentin avec qui elle a donné naissance à Frichti et ses deux filles.“Si j’avais su à quel point ce serait dur, je ne l’aurais pas fait. Pourtant, qu’est-ce que c’est challengeant, qu’est-ce que j’apprends.”Ensemble, on aborde la difficulté d’entreprendre, la polémique autour de ses livreurs, le challenge de la scalabilité. On parle aussi de l’importance de rester proche de ses clients quand on grandit si vite et de la façon de gérer son équilibre vie pro/perso quand son associé au travail l’est aussi dans la vie. Un épisode délicieux que je vous recommande chaudement ! Un petit coucou à : Ralph Feingold, un de mes amis et un excellent entrepreneur, Lucille Valentin responsable de l’offre et Sophie Valentin, brand director de Frichti, Jérémy Uzan d’Alven ainsi que nos moitiés à Julie et moi, Quentin et ma femme, Lucie. Pendant l’épisode on a beaucoup parlé de deux articles de Libération : # Julia Bijaoui et Quentin Vacher, entrée, plat, affaires# Conditions de travail des livreurs : Frichti dans la tourmenteOn a aussi parlé de livres : # Un incontournable de ce podcast : The hard thing about hard thing de Ben Horowitz # From Good to Great de Jim Collins - mindblowing # La civilisation du poisson rouge : Petit traité sur le marché de l'attention de Bruno Patino (un autre livre très cité sur GDIY). Elle utilise l’outil Task (perso, je suis toujours sur Wunderlist). Si vous souhaitez en savoir plus sur les engagements de Frichti et sur les conditions de travail des livreurs, tout est disponible sur leur site. Avec Julia, on a cité quelques anciens épisodes : #5 Rachel Delacour – d’une chambre d’ado à une revente à près de $50M #28 Pierre Valade – SUNRISE – Comment se faire racheter 100 millions par Microsoft ?#61 Shanty Baehrel - Shanty Biscuits - La BisQueen de provence qui régale les grands du luxe. #101 Anthony Bourbon – FEED – L’avenir de la nourriture est-il liquide ou en barre ?Merci à Morgan pour la musique et le mixage. Contactez-le sur studio-module.com ! ? N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et AUSSI de laisser un gentil commentaire sur iTunes avec 5 étoiles ?Si vous cherchez une armée de passionnés pour vous développer sur le digital et l’innovation -> [email protected]

    ...plus
  • 17.09.2020
    112 MB
    01:57:09
    Cover

    #119 - Pascal Chevalier - Reworld Media - Comment devenir le plus gros groupe de presse français ?

    Explorer le monde des médias et y intégrer le digital, le pari (réussi) de mon nouvel invité sur GDIY, Pascal Chevalier. Lorsqu’il a co-fondé Reworld Media en 2012, son objectif était simple : racheter des marques médias et les dépoussiérer en y intégrant peu à peu le digital. “Le changement ça agace, dans tous les secteurs. Le secteur des médias n’a pas changé depuis très longtemps et internet fait peur à tout le monde.” Vous le savez, je suis passionné par les médias, l’un de mes premiers amours, j’ai donc adoré cet épisode avec Pascal. De Marie-France à Science&Vie en passant par Le Chasseur Français et Closer, cet ingénieur de formation nous raconte comment il a bousculé les codes. Pour lui, il faut savoir vivre avec son temps et se laisser guider par son lectorat. Sa conviction : le digital ne vient pas anéantir le papier mais au contraire le compléter. “Le smartphone est devenu le premier outil d’information. Aujourd’hui on passe des heures chaque jour sur des applications, de fait, le reach a explosé et a été multiplié par plus de 10 !”Que vous soyez team papier ou plutôt team digitale, cet épisode devrait vous plaire. On y parle du combat papier vs numérique, d’économie, des besoins des lecteurs vs celui des annonceurs et du futur de la presse française (rien que ça !). Un épisode, qui permet de comprendre le monde des médias traditionnels ET numérique et qui nous apprends comment devenir le le cofondateur du 1er groupe de presse français. Je salue mes formidables équipes de Bordeaux, Paris, Tunis et Londres. Avec Pascal, on a parlé de livres : Elon Musk: Tesla, Paypal, SpaceX : l'entrepreneur qui va changer le monde de Ashlee VanceFood Photo de Patrick Rougereau qui a également un site où il expose ses clichés culinaires.On a cité les anciens épisodes de GDIY à écouter ou réécouter :# 57 Marc Fiorentino - la dure transition de Golden Boy à Entrepreneur# 59  Catherine Barba – La marraine du web# 61 Shanty Baehrel - Shanty Biscuits - La BisQueen de provence qui régale les grands du luxe# 66 Cyril Chiche - Lydia : le futur Paypal est Français, et il s’appelle Lydia# 108 Carole Juge - Joone - Do It Yourself, l'histoire de sa vie : comment se lancer à l'assaut du business des couches# 117 Riadh Alimini - FinFrog - Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refusesMerci à Morgan pour la musique et le mixage. Contactez-le sur studio-module.com ! ? N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et AUSSI de laisser un gentil commentaire sur iTunes avec 5 étoiles ?Si vous cherchez une armée de passionnés pour vous développer sur le digital et l’innovation -> [email protected]

    ...plus