Cover

Puzzle

Un podcast et cinq voix qui se succèdent pour vous parler de cinéma, musique, littérature, podcast, spectacle. Des chroniques ciselées pour chaque univers. Bienvenue dans Puzzle

Tous les épisodes

  • 23.10.2020
    17 MB
    07:12
    Cover

    Faut-il aller voir "Adieu les cons", d'Albert Dupontel ?

    A l’occasion de la sortie au cinéma de la nouvelle comédie explosive d’Albert Dupontel, Adieu les cons, en salles depuis le 21 octobre, cette semaine, Puzzle enfile ses palmes, son masque et sa combinaison et plonge la tête la première dans la piscine sans fond de la connerie humaine. Attention, aux éclaboussures... Dans cet épisode, John et Zen nous parlent d'un des films les plus attendus du moment "Adieu les cons", le 7eme film d'Albert Dupontel... déjà !! "Adieu les cons", c'est quoi ? Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l'enfant qu’elle a été forcée d'abandonner quand elle avait 15 ans. Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn-out, et M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable.La réalisation au service de la comédieOn parlait de réalisation au service de la comédie, là on y est plus que jamais, même si Dupontel oblige, on lorgne aussi du côté du drame humain. Des morceaux d’humanité se promène sur une toile de fond désenchantée, avec des gens à la marge, scrutés, étouffés, broyés par le monde actuel. Virginie Efira est solaire, comme d’habitude, et secondée par Nicolas Marié, l’archiviste aveugle et donc Albert Dupontel dans le rôle du geek, qui représente un peu le maître des "cyber-clés" de cet univers.Pour savoir s'il faut aller voir "Adieu les cons", c'est dans cet épisode. Retrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale cons ici : Chanter la connerie, c'est tout un artComment Albert Dupontel perçoit-il notre société et les cons qui la composent ?"Ted, drôle de coco" : les cons sont-ils toujours ceux qu'on croit ?Le con, une espèce indémodable au théâtreVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 22.10.2020
    25 MB
    10:40
    Cover

    Chanter la connerie, c'est tout un art

    A l’occasion de la sortie au cinéma de la nouvelle comédie explosive d’Albert Dupontel, Adieu les cons, en salles depuis le 21 octobre, cette semaine, Puzzle enfile ses palmes, son masque et sa combinaison et plonge la tête la première dans la piscine sans fond de la connerie humaine. Attention, aux éclaboussures... Et dans cet épisode, Julien Bordier va nous montrer, preuves à l'appui, qu'il n'est pas si simple que ça de chanter sur les cons. Des cons de tous les genresIl peut être “sombre”, “sale” ou “beau”, voire “intégral”, “petit” ou “gros”, “jeune” ou “vieux”, suivant l’affection qu’on lui accorde. Il avance parfois en bande, se regroupe en tas, il est comparé parfois à la lune ou à un balai, mais une chose est sûre, comme le chantait Brassens, "le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con" ! Tour d'horizon des cons dans la chansonEt des cons, il n'en manque pas, surtout dans la chanson... Alors de Brassens à Renaud, aux rappeurs ICO ou Orelsan, nous vous proposons un petit tour d'horizon des cons dans la chanson française. Et vous allez voir que chanter la connerie, c'est tout un art ! Retrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale cons ici : Comment Albert Dupontel perçoit-il notre société et les cons qui la composent ?"Ted, drôle de coco" : les cons sont-ils toujours ceux qu'on croit ?Le con, une espèce indémodable au théâtreVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 21.10.2020
    12 MB
    05:09
    Cover

    Comment Albert Dupontel perçoit-il notre société et les cons qui la composent ?

    Trois ans après son dernier film “Au revoir là-haut”, Albert Dupontel revient au cinéma en tant que réalisateur avec son film, très attendu, “Adieu les cons”. L'occasion rêvée pour toute l’équipe de Puzzle de parler cette semaine, des cons ! Et vous allez voir, dans la culture, comme partout, il n’en manque pas ! Le regarde d'Albert DupontelDans ce film, Albert Dupontel dessine une société qui va mal mais qui réussit a survivre, à se révolter, grâce à l’amour et la solidarité d’un trio improbable. Du coup, Merry Royer s'est dit qu'il serait intéressant d’entendre Albert Dupontel nous raconter le pourquoi du comment de son film et surtout comment il perçoit la société et les cons qui la composent ! Un format uniqueEt ça tombe bien, car il a répondu aux questions de Sky, le fondateur de Thinkerview. Le concept de cette émission-débat, inauguré en 2013, est de questionner la société en invitant des personnalités de différents milieux, des politiciens, des journalistes, des dirigeants d’entreprises privées et publiques et des personnalités du monde associatif. Sans montage, avec des questions parfois un peu déstabilisantes, ce long format dénote avec les médias traditionnels, l’objectif ici est de laisser l’invité dérouler sa pensée sans lui couper la parole, on est bien loin de l’interview promo !Retrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale cons ici : "Ted, drôle de coco" : les cons sont-ils toujours ceux qu'on croit ?Le con, une espèce indémodable au théâtreVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 20.10.2020
    15 MB
    06:36
    Cover

    "Ted, drôle de coco" : les cons sont-ils toujours ceux qu'on croit ?

    Trois ans après son dernier film “Au revoir là-haut”, Albert Dupontel revient au cinéma en tant que réalisateur avec son film, très attendu, “Adieu les cons”. L'occasion rêvée pour toute l’équipe de Puzzle de parler cette semaine, des cons ! Et vous allez voir, dans la culture, comme partout, il n’en manque pas ! "Ted, drôle de coco", d'Emilie Gleason Aux premiers abords, le héros du livre "Ted, drôle de coco" d'Emilie Gleason, a tout l’air d’un con. Ted, c’est un grand mec, avec des épaules larges et des bras tout fins, et surtout de très grandes jambes. Un grand dégingandé quoi. Tous les matins, il se lève, enfile sa chemise et son pantalon, avale ses céréales et son lait, court au métro et rejoint la bibliothèque où il travaille. Tout semble normal dans cette routine bien huilée. Sauf qu’entre ces actions tout à fait ordinaires, on remarque des petits trucs qui font qu’on commence à se dire qu’il est un petit peu bizarre... Qui sont vraiment les cons ? Quelques pages plus tard, on apprend que Ted n’est pas juste un “drôle de coco”, un garçon un peu “zinzin”, comme les gens le décrivent. Non, en fait, Ted est autiste Asperger. Du coup, on regarde les choses sous un autre angle. Peut-être qu’en apparence, quand on ne sait pas, avec notre méchanceté ordinaire, on se dirait que Ted est un peu con. La différence, c’est que lui n’a pas l’intention de nuire, et surtout, que ces petites choses qu’on trouve agaçantes chez lui, c’est ce qui l’aide à se rassurer et vivre une vie normale. A l’opposé, une société qui préfère isoler les personnes neuroatypiques, qui médicalise la moindre différence en se souciant trop peu des risques et des séquels des patients, et qui valorise la norme plus que la diversité, ça pourrait ressembler à une société de cons. Alors, les cons sont-ils toujours ceux qu’on croit ? Retrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale cons ici : Le con, une espèce indémodable au théâtreVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 19.10.2020
    4 MB
    04:33
    Cover

    Le con, une espèce indémodable au théâtre

    Cette semaine toute l’équipe de Puzzle va vous parler d’une espèce rare, enfin malheureusement non, pas si rare que ça, parce qu’il y en a de plus d’ailleurs, et ça personne, ni rien, ne pourra le changer ; on va vous parler des cons. Des cons en général, des cons en particulier, des cons quoi ! Parce que oui, dans la culture on n’en manque pas, enfin comme partout d’ailleurs ! On verra comme ils s’illustrent en BD, en podcast, en musique, et évidemment au cinéma avec la sortie tant attendue de "Adieu les cons" d'Albert Dupontel. Mais qu'est-ce qu'un con ?Le sens réel de con dépend de l’adjectif qu’on y place devant. Le "petit" con : il est jeune, imbécile, imbuvable avec une petite dose de prétention. Le "sale" con : il est pas d’âge, mais il a une petite dose de malveillance. Le "roi" des cons, c’est paradoxalement un peu le même que le "dernier" des cons et lui il a la palme, il monte sur le podium, c’est typiquement celui qui est illustré par le personnage de François Pignon, incarné par Jacques Villeret au cinéma et au même au théâtre dans "Le dîner de cons" de Francis Veber.Les cons sont-ils partout ? Chaque semaine, Brochant, un grand éditeur parisien organise avec ses amis un dîner de cons. Le principe est simple, chaque participant amène un con - ici désignant celui qui a un passe-temps favori un peu farfelu dont il peut parler pendant des heures – et le con en question ignore évidemment qu’on l'a invité dans le seul but de se moquer de lui. A la fin du dîner, celui qui ramené le meilleur con gagne la palme. Tout le film tourne autour de François pignon, un fan incontournable des maquettes en allumettes. Bien sûr, la soirée ne se passe pas comme prévu mais ledit con, par ailleurs très gentil, est prêt à tout pour rendre service, même si tout ce qu’il fait se transforme en catastrophe. Et c’est là où ça devient intéressant. Qui est vraiment le con de l'histoire ? Retrouvez tous les épisodes de la semaine dernière sur la Belgique : Faut-il aller voir "Mon cousin", avec François Damiens ?De la tornade Lous & The Yakuza à la fraîcheur de Claire Laffut, 5 chanteuse belges dans le ventLe meilleur du podcast made in BelgiumCes magnifiques BD belges à découvrir de toute urgenceBaldur's Gate III, le jeu vidéo belge au plus hautVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 16.10.2020
    9 MB
    07:36
    Cover

    Faut-il aller voir "Mon cousin", avec François Damiens ?

    Cette semaine, la famille Puzzle pose ses valises chez nos voisins les Belges à l’occasion de la sortie de l’album très attendu de la talentueuse Lous and the Yakuzas. Mais en ce moment, les Belges ne cartonnent pas que dans la musique ! C’est ce que nous allons d’ailleurs voir tout au long de cette semaine à travers les jeux vidéo, la littérature, les podcasts et le cinéma ! Dans cet épisode, John et Zen nous parlent de "Mon cousin", avec à l'affiche François Damiens, notre Belge préféré ! "Mon cousin", ça raconte quoi ? Pierre, incarné par Vincent Lindon, est le PDG accompli d’un grand groupe familial. Sur le point de signer l’affaire du siècle, il doit régler une dernière formalité : la signature de son cousin Adrien, interprété par François Damiens, qui détient 50% de sa société. Ce doux rêveur idéaliste qui enchaine gaffes et maladresses est tellement heureux de retrouver Pierre, qu’il veut passer du temps avec lui et retarder la signature. Pierre n’a donc pas le choix que d’embarquer son cousin avec lui dans un voyage d’affaire plus que mouvementé où sa patience sera mise à rude épreuve.Un film porté par ses acteurs Sorti toute fin septembre, dans la période mouvementée qu’on connait, le film s’en est bien sorti allant même jusqu’à narguer le très attendu "Tenet" dans certains classements. "Mon cousin" est porté par des acteurs au top, autant dans les seconds rôles comme Alix Poisson ou Pascale Arbillot, que dans son duo principal. Alors, faut-il tout de même aller voir "Mon cousin" ? John et Zen vous livrent leur critique dans cet épisode.Retrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale Belgique : De la tornade Lous & The Yakuza à la fraîcheur de Claire Laffut, 5 chanteuse belges dans le ventLe meilleur du podcast made in BelgiumCes magnifiques BD belges à découvrir de toute urgenceBaldur's Gate III, le jeu vidéo belge au plus hautVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 15.10.2020
    8 MB
    08:27
    Cover

    De la tornade Lous & The Yakuza à la fraîcheur de Claire Laffut, 5 chanteuse belges dans le vent

    Cette semaine, l'équipe de Puzzle monte dans le Thalys et met le cap au nord pour rendre une petite visite à nos voisins belges. Le prétexte de cette escapade outre-quiévrain ? La sortie du premier album de la tornade Lous & the Yakuza, dernière sensation musicale venue du plat pays.Attention, Bruxelles arriveAvant elle, il y a eu bien sûr la pop de Stromae et d’Angèle, le rap de Damso, de Hamza, de Roméo Elvis ou encore du duo Caballero et JeanJass. Ces derniers nous avaient prévenus en 2016. Attention, Bruxelles arrive. Et puis, si on remonte encore plus loin dans le temps, on a toujours eu un faible pour l’immense Jacques Brel, pour les rockeurs de Girls in Hawaï qui auraient plu à Thomas Magnum, pour Arno, notre old motherfucker préféré ou l’inclassable Dick Annegarn, qui lui n’est pas belge mais qui a déclamé son amour pour Mademoiselle Bruxelles comme personne. Des nouveaux talents plus que rafraîchissants Depuis une petite poignée d’années, les artistes belges sont partis à l’assaut de la francophonie, sans complexe mais avec humilité. Auparavant, ça se passait près de chez nous, mais les Français prêtaient peu d’attention aux compatriotes de Benoit Poelvoorde. L’arrivée des réseaux sociaux a offert une rafraîchissante exposition transfrontalière aux jeunes pousses belges, à l’instar d’Angèle découverte via Instagram. La Belgique étant trop étroite pour ces nouveaux talents, les petits enfants d’Annie Cordy, ont fait de la France leur nouveau terrain de jeu. On ne va pas s’en plaindre. C'est parti pour une sélection des cinq chanteuses belges à suivre absolument ! Gore, de Lous & The Yakuza (Columbia/SonyMusic). Sortie le 16 octobre.Crédit photo © Laura Marie CieplikRetrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale Belgique : Le meilleur du podcast made in BelgiumCes magnifiques BD belges à découvrir de toute urgenceBaldur's Gate III, le jeu vidéo belge au plus hautVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 14.10.2020
    5 MB
    05:32
    Cover

    Le meilleur du podcast made in Belgium

    Cette semaine, la famille Puzzle pose ses valises chez nos voisins les Belges à l’occasion de la sortie de l’album très attendu de la talentueuse Lous and the Yakuzas. Mais en ce moment, les Belges ne cartonnent pas que dans la musique ! C’est ce que nous allons d’ailleurs voir tout au long de cette semaine à travers les jeux vidéo, la littérature, les podcasts et le cinéma ! Dans cet épisode, Merry Royer nous livre une sélection de ses podcasts coups de coeur belges. "Sans blanc de rien", une analyse du racisme structurel en Blegique "Sans blanc de rien" est une série docu-fictionnelle qui analyse le mécanisme du racisme structurel, du privilège blanc dans un contexte belge avec un lourd passé colonial. À chaque épisode, on retrouve une jeune femme blanche qui apprend à déconstruire ses biais personnels et les préjugés acquis via sa culture et son entourage. C’est un podcast d’utilité publique, réalisé par Estelle Depris, Fionna Saintraint et Katia Abdellaoui."27 ans entre les murs", une voix, une histoireDans "27 ans entre les murs", Serge nous partage cette vie en prison, où il a passé presque la moitié de sa vie. Il ne cherche pas d’excuses, il est davantage dans le constat. Il nous parle de son enfance, de la société, de la machine judiciaire qui s’en fout de ceux qui essaient de s’en sortir. Ce podcast a été réalisé par Ambre Ciselet qui continue sur sa lancée et souhaite créer un podcast sur la justice restauratrice. "D'une conception à l'autre", un podcast qui interroge. Quand on parle d’avortement le débat tourne souvent autour de l’opposition "pro-vie" versus "pro-choix". "D’une conception à l’autre" est un podcast qui interroge les outils qui sont déployés par les pro-vie pour dissuader les femmes de se faire avorter. En Belgique, contrairement à la France, diffuser des fausses informations sur l’avortement dans un but dissuasif n'est pas (encore) interdit par la loi. Du coup ça laisse le champ libre pour l’offensive pro-vie. Dans ce podcast d’une vingtaine de minutes, les auteures Clara Emonnot, Tania Portuesi et Anna Vidal se sont intéressées plus particulièrement à la désinformation menée par les militants “pro-vie” et aux conséquences que cela peut avoir sur l’avenir des femmes à disposer de leur corps. Tout ce qu'il faut savoir sur ces podcasts est à retrouver dans cet épisode. Retrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale Belgique : Ces magnifiques BD belges à découvrir de toute urgenceBaldur's Gate III, le jeu vidéo belge au plus hautVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 13.10.2020
    19 MB
    08:02
    Cover

    Ces magnifiques BD belges à découvrir de toute urgence

    Cette semaine, la famille Puzzle pose ses valises chez nos voisins les Belges à l’occasion de la sortie de l’album très attendu de la talentueuse Lous and the Yakuzas. Mais en ce moment, les Belges ne cartonnent pas que dans la musique ! C’est ce que nous allons d’ailleurs voir tout au long de cette semaine à travers les jeux vidéo, la littérature, les podcasts et le cinéma ! Dans cet épisode, Karen Etourneau nous parle de deux dessinatrices particulièrement talentueuses ! Anaïs Nin, sur la mer des mensonges, Léonie BischoffLéonie Bischoff est Suisse, mais elle vit à Bruxelles depuis 2003 et elle y a fait ses études de bande dessinée. Et la vraie bonne raison pour vous parler d’elle, c’est qu’elle vient de publier une sublime BD : Anaïs Nin, sur la mer des mensonges, qui est sortie début septembre. Léonie Bischoff nous emmène dans les années 30, alors qu’Anaïs Nin, la célèbre écrivaine, vit en banlieue parisienne, avec son mari Hugo. Il a choisi un emploi stable plutôt qu’une carrière de poète. Elle tente de trouver sa place et de trouver qui elle est, entre bonne épouse, artiste, femme désirante, femme désirée. Sa rencontre avec Henry Miller, lui aussi écrivain, va bouleverser autant sa vie de femme que sa vie d’artiste. Le livre de Léonie Bischoff n’est pas une biographie exhaustive d’Anaïs Nin. La dessinatrice a choisi de se concentrer sur les quelques années où son héroïne se métamorphose, de femme mariée dans une vie bien rangée à femme artiste libérée.Menses ante rosam, Aurélie William LevauxAurélie William Levaux ne dessine pas seulement sur du papier, elle encre et brode sur du tissu. Et l’idée lui est justement venue il y a 15 ans. Une tâche d’encre sur une robe qui ne part, quelques coups de crayon, et voilà comment le tissu est devenu un de ses supports favoris. Du coup, Menses ante rosam, un de ses premiers livres, publiés en 2008 est une grosse claque visuel. On y trouve 50 dessins et broderies retraçant sa première grossesse, du moment où elle tombe enceinte à la naissance. La forme alterne entre illustrations pleine page, dessinées ou brodées, et bd plus classique, avec des cases et des bulles. Chaque page est un tableau et peut presque être regardée indépendamment des autres, mais il y a bien un fil narratif, même s’il est parfois en pointillé.Tout ce qu'il faut savoir sur ces magnifiques BD est à retrouver dans cet épisode. Retrouvez tous les épisodes de cette semaine spéciale Belgique : Baldur's Gate III, le jeu vidéo belge au plus hautVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 12.10.2020
    12 MB
    05:17
    Cover

    Baldur's Gate III, le jeu vidéo belge au plus haut

    Cette semaine, la famille Puzzle pose ses valises chez nos voisins les Belges à l’occasion de la sortie de l’album très attendu de la talentueuse Lous and the Yakuzas. Mais en ce moment, les Belges ne cartonnent pas que dans la musique ! C’est ce que nous allons d’ailleurs voir tout au long de cette semaine à travers les jeux vidéo, la littérature, les podcasts et le cinéma !Une sortie très attendueCôté jeu vidéo, il y a également du talent en Belgique. La preuve cette semaine avec la sortie elle aussi très attendue sur PC, Mac et Google Stadia du jeu Baldur’s Gate 3 développé par Larian Studios, fleuron du secteur belge installé principalement à Gand. Baldur’s Gate 3 ou le retour du jeu de rôle sauce Donjons et Dragons avec son lot d’elfes et de mages, qui avaient séduit des millions de joueurs à la fin des années 90.Un jeu vidéo ressorti du placardAprès un deuxième opus à succès, la franchise tomba peu à peu dans l’oubli faute de repreneur crédible, sauf dans le cœur des passionnés de RPG. Jusqu’en 2020, quand Larian Studios, déjà coupable de jeux salués par la critique comme la saga Divinity : Original Sin, décide de ressortir du placard un troisième épisode de la légende Baldur’s Gate...Tout ce qu'il faut savoir sur ce jeu vidéo est à retrouver dans cet épisode. Retrouvez tous les épisodes de la semaine dernière ici : Pourquoi "I may destroy you" est une des séries les plus importantes de 2020Dans le décor de WoodkidLa lutte des femmes contre la maladie racontée dans 3 podcastsAlice Coffin et Pauline Harmange : même combat misandreLa vie légendaire de Joséphine Baker sur les planches Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 09.10.2020
    17 MB
    07:14
    Cover

    Pourquoi "I may destroy you" est une des séries les plus importantes de 2020

    Nous sommes déjà en octobre et qui dit octobre dit “rose”, pour l’octobre rose. Un mois spécial pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein qui touche encore beaucoup de femmes. A cette occasion, l’équipe de Puzzle a voulu profiter de cette semaine de lancement pour mettre en lumière des femmes fortes ou des militantes à travers le prisme de la culture. A cette occasion, John et Zen vont nous parler d'une des séries les plus importantes de 2020 selon eux : I may destroy you, enfin disponible en intégralité sur OCS. Une série inspirée de faits réels"I may destroy you" est une série écrite, produite, co-réalisée et interprétée par Michaela Coel. Un soir, l'actrice et scénariste sort boire un verre avec des amis. Droguée par un inconnu, Michaela Coel est violée. Ce traumatisme personnel est à l'origine de la série "I May Destroy You", qu'elle a écrite et coréalisée, et dans laquelle la comédienne désormais âgée de 32 ans incarne Arabella, jeune autrice à succès, icône de sa génération, qui vit le même viol.Un chef d'oeuvreMalgré la violence du sujet, on ne suffoque jamais. Michaela, comme Arabella, son personnage à l’écran, écrit comme une funambule. La dramaturgie n’est jamais exacerbée, il n’y a aucun pathos, ni manichéisme facile. Le tout porté par le caractère du personnage principal incarnée par Michaela Coel, qui crève l’écran, et qui apporte une sorte de détachement à tout ça, même si, évidemment, celui-ci à tout les attraits d’une carapace.Tout ce qu'il faut savoir sur cette série est à retrouver dans cet épisode. Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici : Dans le décor de WoodkidLa lutte des femmes contre la maladie racontée dans 3 podcastsAlice Coffin et Pauline Harmange : même combat misandreLa vie légendaire de Joséphine Baker sur les planches Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 08.10.2020
    59 MB
    24:40
    Cover

    Dans le décor de Woodkid

    Cette semaine Puzzle met de la couleur sur les murs de ses chroniques. Après le rose de lundi, mardi et mercredi pour soutenir en ce mois d’octobre la campagne de lutte contre le cancer du sein organisée par l'association Ruban Rose, Julien Bordier ajoute aujourd’hui une couche de jaune pâle. Quand le déchaînement titanesque des machines côtoie la vulnérabilité des émotions humainesCe "Pale Yellow", c’est la couleur que Yoann Lemoine, alias Woodkid, a choisi pour repeindre les murs de son studio dans le Xe arrondissement de Paris, en référence au soufre. Sept ans après le retentissant The Golden Age, le musicien et réalisateur français s’apprête à publier le 16 octobre son très attendu deuxième album. Dans S16, c’est son titre, référence au symbole chimique du soufre, le déchaînement titanesque des machines côtoie la vulnérabilité des émotions humaines. Les questionnements intimes du jeune homme de 37 ans le conduisent à bâtir des symphonies de poche où se mêlent l’organique et le mécanique. Un processus de création à la fois sonore et visuelTel un savant dans son labo, Woodkid n’assemble pas seulement dans son studio de la musique, il modélise aussi de nouveaux univers dans une vaste pièce qu’il appelle son atelier. Barbe, casquette, t-shirt, pantalon et boots noirs, Woodkid a enfilé sa tenue de combat. Concentré, précis, il explique son processus de création à la fois sonore et visuel, et révèle comment ses collaborations pour le cinéma, la mode et la danse ont changé sa manière de composer. S16 (Barclay/Mercury/Universal). Sortie le 16 octobre.Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici : La lutte des femmes contre la maladie racontée dans 3 podcastsAlice Coffin et Pauline Harmange : même combat misandreLa vie légendaire de Joséphine Baker sur les planches Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 07.10.2020
    11 MB
    04:40
    Cover

    La lutte des femmes contre la maladie racontée dans 3 podcasts

    Nous sommes déjà en octobre et qui dit octobre dit “rose”, pour l’octobre rose. Un mois spécial pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein qui touche encore beaucoup de femmes. A cette occasion, l’équipe de Puzzle a voulu profiter de cette semaine de lancement pour mettre en lumière des femmes fortes ou des militantes à travers le prisme de la culture. Dans cet épisode, Merry Royer nous parle de 3 podcasts avec des femmes incroyables qui prennent la parole pour raconter leur parcours et leur lutte contre le cancer du sein. "Les combattantes" : car la maladie est un combat Dans cette série de 4 épisodes, produite par RTL Originals, Marielle Fournier, part à la rencontre de 4 femmes d’âges et d’horizons différents, qui partagent à son micro, leur combat face à cette maladie qui a bouleversé leur vie. Le jour où l’on apprend la nouvelle, l’angoisse qui s’en suit, les doutes, les multitudes de rendez-vous médicaux, la vie à la maison et enfin l’après-cancer. À chaque épisode on plonge dans le parcours de combattante d’une femme."Impatiente", l'histoire d'une maladie terrifiante Dans "Impatiente", Maëlle Sigonneau accompagnée de Mounia el Kotni, raconte son histoire, celle d’une femme atteinte d’un cancer du sein diagnostiqué à 29 ans. Lorsqu'elle enregistre ce podcast féministe, ça fait déjà 3 ans qu'elle bataille. Elle rencontre Mounia et lui parle de ses envies et très vite elles se lancent ensemble dans la réalisation de ce podcast. Ensemble elles tissent l’histoire d’une maladie qui est terrifiante, qui invisible les femmes, qui les isole. "La guérilla du sein", une histoire de mère et de filleDans "La guérilla du sein", le thème est le même, la seule différence dans ce podcast c'est que c’est une mère qui parle au micro de sa fille. À travers les questions de sa fille, elle raconte point par point son parcours pour éradiquer son cancer. C’est un récit autour des féminités, qui libère la parole autour du tabou de cette maladie, mais ce qui est très tendre dans ce podcast c’est qu’il dessine ce lien si fort, cette relation unique, celle d’une mère et sa fille. Tous les podcasts sont à retrouver ici : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/les-combattantes/id1481806786https://nouvellesecoutes.fr/podcast/impatiente/https://guerilladusein.fr/podcasts/Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici : Alice Coffin et Pauline Harmange : même combat misandreLa vie légendaire de Joséphine Baker sur les planches Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 06.10.2020
    19 MB
    08:04
    Cover

    Alice Coffin et Pauline Harmange : même combat misandre

    Nous sommes déjà en octobre et qui dit octobre dit “rose”, pour l’octobre rose. Un mois spécial pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein qui touche encore beaucoup de femmes. A cette occasion, l’équipe de Puzzle a voulu profiter de cette semaine de lancement pour mettre en lumière des femmes fortes ou des militantes à travers le prisme de la culture. Dans cet épisode, Karen Etourneau nous parle de deux oeuvres, écrites par des militantes, qui ont suscité énormément de réactions. "Moi les hommes je les déteste", de Pauline Harmange Moi les hommes, je les déteste" est sorti fin août aux éditions Monstrograph, tiré à 450 exemplaires. Avant même sa publication, un fonctionnaire travaillant au ministère délégué à l’égalité femmes-hommes a menacé d’interdiction le livre de Pauline Harmange, sous prétexte d’incitation à la haine. De toute évidence, il ne l’avait pas lu. Puisque ce livre n’est ni un pamphlet, ni une oeuvre de prosélytisme, ni un concentré de violence. Au contraire, on peut le lire comme un appel à la sororité. "Le génie lesbien" d'Alice CoffinAlice Coffin, elle aussi, appelle à cette même sororité. Dans son livre "Le génie lesbien", sorti la semaine dernière, la journaliste, militante lesbienne et élue écologiste au Conseil de Paris, déclare, entre autre : “Il ne suffit pas de nous entraider, il faut, à notre tour, les éliminer [les hommes]". Et donc, depuis, Alice Coffin, est la femme qui veut “éliminer les hommes”, tout court. Elle est taxée de sectarisme, d’extremisme, elle “dessert la cause féministe”. Pourtant, Le génie lesbien est lui aussi un livre riche, factuel, argumenté. Alors oui, c’est un livre radical, un livre politique, et un discours véhément. Mais peut-être que si aujourd’hui des femmes parlent de façon aussi violentes, aussi franches, c’est parce qu’il y a encore du chemin à faire ? Peut-être que la manière “douce”, “subtile”, “conciliante” ne marche plus ? Peut-être que c’est la seule manière d’être entendue ?La suite de la chronique de Karen est à écouter dans cet épisode. Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici : La vie légendaire de Joséphine Baker sur les planches Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 05.10.2020
    3 MB
    03:53
    Cover

    La vie légendaire de Joséphine Baker sur les planches

    Nous sommes déjà en octobre et qui dit octobre dit “rose”, pour l’octobre rose. Un mois spécial pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein qui touche encore beaucoup de femmes. A cette occasion, l’équipe de Puzzle a voulu profiter de cette semaine de lancement pour mettre en lumière des femmes fortes ou des militantes à travers le prisme de la culture. Aujourd'hui Penelope Boeuf nous parle de Joséphine Baker : la femme et la pièce de théâtre qui porte son nom.Une artiste néeJoséphine Baker est passionnée de danse et de chant durant toute son nom enfance. A 16 ans seulement, elle quitte tout pour démarrer sa carrière à Broadway, New York. Puis elle se produit à Paris quelques années plus tard où elle sera repérée par l’épouse de l’attaché commercial de l’ambassade à paris Donal Reagan. Ce dernier embauche alors Joséphine Baker qui deviendra une star.Femme engagéeJoséphine Baker s'est engagée dans l'armée de l'air lors de la Seconde Guerre mondiale mais vient également prêter main forte à la Croix Rouge et aux soldats grâce à sa belle voix. Elle s'engage également dans les Force Féminines de l’armée de l’air, c’est une résistante, une combattante ! Et c'est justement ce que raconte la pièce "Joséphine B" dont Pénélope Boeuf nous parle dans cet épisode. Le Penelopie Show est à écouter ici.Retrouvez tous les épisodes de la semaine dernière :"Cobra Kaï" vaut-il "Karaté Kit", véritable bijou des années 80 ?Dictée magique, musique et court-circuitsPodcasts : place aux femmes des années 80 ! "Tupinilandia", un véritable voyage temporelQue reste-t-il des années 80 dans le jeu vidéo d’aujourd’hui?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 02.10.2020
    20 MB
    08:31
    Cover

    "Cobra Kaï" vaut-il "Karaté Kid", véritable bijou des années 80 ?

    L'influence des décennies précédentes sur la culture d'aujourd'hui est indéniable. Et que dire des années 80 ? Ces années qui résonnent comme la chute du Mur de Berlin, l'ascension de Madonna, la sortie du film E.T., les débuts de la musique électronique et la création de la Nintendo. Cette semaine toute l'équipe de Puzzle part pour un voyage dans le temps imposé par l’arrivée de Cobra Kai sur Netflix, la suite rafraîchissante de Karaté Kid en série. Dans cet épisode, John et Zen nous parle de "Cobra Kaï", la suite en série du film cultissime des années 80 : Karaté Kid. Karaté Kid, film cultissime Karaté Kit, c'est un vVrai feel-good movie des années 1980. Difficile de faire plus 80's entre les looks, la BO, le scénario, le doublage VF... Bref, c'est un petit classique ! Un film important pour les gosses d'une certaine génération. Un film d'une tendre naïveté qui a eu 3 suites en films, mais maintenant... une série !Une suite plus récente en série sur NetflixDepuis peu de temps sur Netflix, on peut découvrir la série "Cobra Kaï". Plus de 3 décennies après les événements du premier "Karaté Kid", Johnny cherche la rédemption et rouvre le dojo Cobra Kaï. Il relance sa rivalité avec Daniel. Les deux hommes vont être confrontés aux démons du passé et aux frustrations du présent... Mais Cobra Kaï vaut-il Karaté Kit, véritable bijou des années 80 ?out ce qu'il faut savoir dans cet épisode de Julien Bordier.Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici :Dictée magique, musique et court-circuitsPodcasts : place aux femmes des années 80 ! "Tupinilandia", un véritable voyage temporelQue reste-t-il des années 80 dans le jeu vidéo d’aujourd’hui?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 01.10.2020
    17 MB
    07:13
    Cover

    Dictée magique, musique et court-circuits

    L'influence des décennies précédentes sur la culture d'aujourd'hui est indéniable. Et que dire des années 80 ? Ces années qui résonnent comme la chute du Mur de Berlin, l'ascension de Madonna, la sortie du film E.T., les débuts de la musique électronique et la création de la Nintendo. Cette semaine toute l'équipe de Puzzle part pour un voyage dans le temps imposé par l’arrivée de Cobra Kai sur Netflix, la suite rafraîchissante de Karaté Kid en série. Dans cet épisode, nous parle de ces petits trucs des années 80 qui inspirent nos musiques d'aujourd'hui ! La Dictée Magique Au pied du sapin en ce jour de Noël 1985, le père Noël a déposé une boîte bien emballée. A l’intérieur, c’est un jouet pas comme les autres qui attend les petits et les grands. Un jouet électronique, lancé en 1978 aux Etats-Unis par la société Texas Instruments. Son fabricant l’a baptisé Speak & Spell, mais comme la France est un pays de poètes, l’appareil ici se vend sous le nom de Dictée Magique. Pour des milliers de petits français, la Dictée Magique c’est la première rencontre avec un clavier. Le principe est simple. On appuie sur les touches et une voix robotique prononce des lettres et des mots. Diffusé dans le monde entier, la Dictée magique a fait une entrée fracassante dans la pop culture. On la retrouve dans des films comme E.T, la fiancée de Chucky, Toy Story 2 ou Poltergeist III.Et la musique dans tout ça ? On connaît le goût des musiciens pour les gadgets technologiques. Regardez les rappeurs, ils ne sont toujours pas lassés d’autotune ! Naturellement, très tôt, des compositeurs se sont amusés à intégrer la voix bidouillée de la Dictée magique dans leurs morceaux. On l’entend ainsi chez Kraftwerk, Orchestral manoeuvres in the dark, Beck, Aphex Twin, CocoRosie, Robyn. Speak&Spell est même le nom du premier album de Depeche Mode sorti en 1981. Mais les musiciens ne se sont pas contentés de suivre les règles du jeu. Certains ont ouvert les entrailles de la bête pour triturer ses circuits alors qu’elle était encore vivante...Tout ce qu'il faut savoir dans cet épisode de Julien Bordier.Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici :Podcasts : place aux femmes des années 80 ! "Tupinilandia", un véritable voyage temporelQue reste-t-il des années 80 dans le jeu vidéo d’aujourd’hui?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 30.09.2020
    13 MB
    05:49
    Cover

    Podcasts : place aux femmes des années 80 !

    L'influence des décennies précédentes sur la culture d'aujourd'hui est indéniable. Et que dire des années 80 ? Ces années qui résonnent comme la chute du Mur de Berlin, l'ascension de Madonna, la sortie du film E.T., les débuts de la musique électronique et la création de la Nintendo. Cette semaine toute l'équipe de Puzzle part pour un voyage dans le temps imposé par l’arrivée de Cobra Kai sur Netflix, la suite rafraîchissante de Karaté Kid en série. Dans cet épisode, Merry Royer revient sur 3 programmes qui ont mis à l'honneur des figures des années 80 qui ont participé à sa construction. Lio chez Arte RadioDans "Transmission", le nouveau programme d'Arte Radioi, Lio livre un témoignage poignant sur sa vie et sa carrière. Elle y décrit très bien le showbiz des années 80, avec un franc-parler qui la caractérise tant. Derrière Lio et ses apparences de pin-up , il y a une grande féministe. Elle est battu pour ne pas devenir un produit marketing, mais à quel prix ?Béatrice Dalle sur Nova Grâce à l’émission "Dans le genre" de Geraldine Sarratia pour Nova, Merry Royer a pu écouter Béatrice Dalle, une autre icône des années 1980, raconter sa vie. Celle qui précède les films, ses choix de rôles, ses engagements et ses rébellions... Un entretien passionnant.Madonna sur RTL On ne peut pas parler des années 80 sans mentionner Madonna. On le sait tous, son influence a été immense. Autant dans la musique que dans la mode et pour ses luttes féministes. Dans l’émission d’Éric Jean-Jean sur RTL, le journaliste revient sur un épisode qui a lieu les 29 aout 1987 à Paris. Au casting Madonna et Jacques Chirac, Premier ministre alors, et un geste qui restera dans l’histoire.La chronique de Merry est à écouter dans cet épisode et les podcasts sont à découvrir ici :https://www.arteradio.com/son/61664517/lio_2https://www.nova.fr/podcast/dans-le-genre/48-dans-le-genre-de-beatrice-dallehttps://www.rtl.fr/culture/musique/jacques-chirac-et-madonna-l-histoire-d-une-rencontre-culottee-7800834598Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici :"Tupinilandia", un véritable voyage temporelQue reste-t-il des années 80 dans le jeu vidéo d’aujourd’hui?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    18 MB
    07:54
    Cover

    "Tupinilandia", un véritable voyage temporel

    L'influence des décennies précédentes sur la culture d'aujourd'hui est indéniable. Et que dire des années 80 ? Ces années qui résonnent comme la chute du Mur de Berlin, l'ascension de Madonna, la sortie du film E.T., les débuts de la musique électronique et la création de la Nintendo. Cette semaine toute l'équipe de Puzzle part pour un voyage dans le temps imposé par l’arrivée de Cobra Kai sur Netflix, la suite rafraîchissante de Karaté Kid en série. Dans cet épisode, Karen Etourneau nous emmène dans un voyage temporel, mais aussi géographique ! Tupinilandia de Samir Machado de Machado, un voyage temporel et géographique Sur la couverture, un dinosaure, une grande roue, une arche surplombée de la silhouette d’un petit personnage : Tupinilandia est un parc d’attraction ! Mais c’est aussi le projet fou de Joao Amadeus Flynguer, un riche entrepreneur brésilien, très médiatique, et admirateur de Walt Disney, puisqu’il est en train de construire une ville entière ! Tupinilandia a son propre réseau de transport, une chaîne de télé et une radio interne, un système informatique révolutionnaire, des employé.e.s à plein temps qui veillent au confort de toutes et tous, un hôpital, un musée, sa propre monnaie, et même son jargon ! Un livre qui nous offre un véritable voyage temporel et géographique. Un hommage aux années 1980 Sur l’énorme bandeau du livre, on nous le vend comme un blockbuster littéraire entre Orwell et Jurassic Park. Et c’est vrai que côté animatronique et parc d’attraction qui part en vrille, vous ne serez pas déçu.e.s ! Cela étant dit, Jurassic Park, c’est les années 90, mais Roberto ramène les premiers disques de Madonna alors que Tiago écoute du Kraftwerk et de la new wave, K2000 et Supercopter sont les séries stars du moment, la puissance des McIntosh dépasse tout ce qui existait avant en matière d’ordinateur, Ayrton Senna fait ses débuts sur les pistes de F1. Toutes ces références pop culture rendent le roman plus accessible, sans pour autant négliger le contexte historique et politique du Brésil.La chronique de Karen est à écouter dans cet épisode.Retrouvez tous les épisodes de cette semaine ici :Que reste-t-il des années 80 dans le jeu vidéo d’aujourd’hui?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    13 MB
    05:37
    Cover

    Que reste-t-il des années 80 dans le jeu vidéo d’aujourd’hui?

    L'influence des décennies précédentes sur la culture d'aujourd'hui est indéniable. Et que dire des années 80 ? Ces années qui résonnent comme la chute du Mur de Berlin, l'ascension de Madonna, la sortie du film E.T., l'extra-terrestre, les débuts de la musique électronique et la création de la Nintendo. Cette semaine toute l'équipe de Puzzle part pour un voyage dans le temps imposé par l’arrivée de Cobra Kai sur Netflix, la suite rafraîchissante de Karaté Kid en série. Toute l'équipe vous plongera dans la culture des années 80 à travers les jeux vidéo pionniers, la littérature, les podcasts, la musique électronique et le cinéma. Aujourd'hui, Jean Zeid évoque les meilleurs jeux vidéos et la culture geek des années 80.Une sous-culture à l'origineLes années 80 représentent aussi la naissance du mouvement geek, une contre culture qui ne disait pas son nom, faute de revendications. On l’appela alors sous-culture. Et le jeu vidéo y jouait pleinement sa partition. Mario, Sonic, la guerre des consoles, Nintendo, Sega, Tetris, l’ordinateur individuel, les salles d’arcade, Street Fighter II, ou encore Pac-Man.Une passion pour les jeux d'antanIl est existe une catégorie de jeux vidéo pour les plus nostalgique appelé le "retrogaming". Cette passion des jeux d’autrefois et plus spécifiquement sur les jeux vidéos made in années 80 est devenu littéralement une mythologie chez les passionnés. C’est aussi une muse mélancolique avec le pixel art, un retrogaming inversé où les jeux d’aujourd’hui prennent l’aspect de ceux d’hier comme le jeu Fez par exemple sorti en 2012.L'épisode de Jean Zeid est à écouter ici.Retrouvez tous les épisodes de la semaine dernière : Quels sont les documentaires sportifs à regarder sur Netflix ?Du cyclisme à la musique : la fabuleuse histoire d'Arnaud André PerchicotCes podcasts qui mettent en lumière des femmes athlètesCes livres qui vous donneront envie de faire du sport !Le théâtre peut-il être associé au sport ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    22 MB
    09:14
    Cover

    Quels sont les documentaires sportifs à regarder sur Netflix ?

    La crise sanitaire a mit en péril beaucoup de domaines, notamment le domaine du sport ! Cette année, pour des raisons évidentes la majorité des compétitions sportives ont du être annulées ou reportées: le Tour de France, Roland Garros, l'UEFA Euro 2020, les Jeux Olympiques de Tokyo... tant d'évènements sportifs que l'on ne vivra plus comme avant. Mais ce n'est que partie remise ! Cette semaine dans Puzzle toute l'équipe se mets au sport ! À travers l'effort physique réalisé dans un spectacle, la littérature sportive, les podcasts sur le sport, les artistes qui ont changé de vie grâce au sport ou encore les documentaires sportifs, vous saurez tout sur la culture du sport ! Aujourd'hui, John et Zen font la review des documentaires sportifs sur Netflix. Des documentaires de qualitéSur Netflix, nous avons un large choix de programmes de différentes catégories. Les documentaires Netflix sont réputés pour être des films documentaires très scénarisés, qui mise beaucoup sur la narration et qui utilisent les codes de la fiction. L'émotion est souvent au coeur de ces documentaires, malgré çaPour les fans de NBA et du légendaire Michael Jordan, "The Last dance" est le documentaire intime qui dresse le portrait du champion des Chicago Bulls. Dix épisodes au coeur de la saison 1997-1998 des Chicago Bulls en route vers leur sixième titre en huit ans.Pour plus de sensations, "Formula 1" est un documentaire sur la plus grande compétition de Grand Prix. Il s'agit d'images exclusives dans les coulisses des constructeurs ainsi que des rivalités entre les pilotes parfois d'une même écurie pendant les courses.Le cheerleading est un sport souvent sous estimé, pourtant il s'agit d'une discipline que s'inspire à la fois de la gymnastique et de la danse. Dans "Cheers" on peut suivre pendant 6 épisodes l'équipe de cheerleadeurs du Navarro College , au Texas. Mené par Monica Aldama, l'équipe a remporté 14 championnats nationaux depuis 2000.Retrouvez tous les épisodes de la semaine :Du cyclisme à la musique : la fabuleuse histoire d'Arnaud André PerchicotCes podcasts qui mettent en lumière des femmes athlètesCes livres qui vous donneront envie de faire du sport !Le théâtre peut-il être associé au sport ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    17 MB
    07:18
    Cover

    Du cyclisme à la musique : la fabuleuse histoire d'Arnaud André Perchicot

    La crise sanitaire a mit en péril beaucoup de domaines, notamment le domaine du sport ! Cette année, pour des raisons évidentes la majorité des compétitions sportives ont du être annulées ou reportées: le Tour de France, Roland Garros, l'UEFA Euro 2020, les Jeux Olympiques de Tokyo... tant d'évènements sportifs que l'on ne vivra plus comme avant. Mais ce n'est que partie remise ! Cette semaine dans Puzzle toute l'équipe se mets au sport ! À travers l'effort physique réalisé dans un spectacle, la littérature sportive, les podcasts sur le sport, les artistes qui ont changé de vie grâce au sport ou encore les documentaires sportifs, vous saurez tout sur la culture du sport ! Aujourd'hui, Julien Bordier nous présente un champion, Arnaud André Perchicot, devenu chanteur à succès.Un jeune champion qui a connu son heure de gloire pendant l’entre-deux-guerre A 24 ans, Arnaud André Perchicot est déjà champion de France sur piste aux Parc des Princes. Dans la foulée, il participe au championnat du monde aux Etats-Unis où il finit troisième comme l’année suivante. Son palmarès aurait pu s'agrandir mais la Grande Guerre en décide autrement. Sa carrière fut brisée pendant la Grande Guerre car Perchicot est appelé, il est pilote dans l'armée mais en 1916 tout bascule. Son avion est touché par les Allemands. Perchicot survit, mais il est grièvement blessé, l’athlète doit renoncer à sa carrière de cycliste. Sa reconversion vers la musique débute sur son lit d’hôpital lorsqu'il pousse la chansonnette pour le personnel soignant. C'est à l'Après-Guerre qu'il se lance, Arnaud André Perchicot va se consacrer au music hall qui marque le débute de sa seconde carrière...Retrouvez tous les épisodes de la semaine :Ces podcasts qui mettent en lumière des femmes athlètesLe théâtre peut-il être associé au sport ?Ces livres qui vous donneront envie de faire du sport !Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    10 MB
    04:17
    Cover

    Ces podcasts qui mettent en lumière des femmes athlètes

    La crise sanitaire a mit en péril beaucoup de domaines, notamment le domaine du sport ! Cette année, pour des raisons évidentes la majorité des compétitions sportives ont du être annulées ou reportées: le Tour de France, Roland Garros, l'UEFA Euro 2020, les Jeux Olympiques de Tokyo... tant d’événements sportifs que l'on ne vivra plus comme avant. Mais ce n'est que partie remise ! Cette semaine dans Puzzle toute l'équipe se mets au sport ! À travers l'effort physique réalisé dans un spectacle, la littérature sportive, les podcasts sur le sport, les artistes qui ont changé de vie grâce au sport ou encore les documentaires sportifs, vous saurez tout sur la culture du sport ! Aujourd'hui, Merry Royer s’intéresse à ces podcasts qui mettent en avant les femmes et leurs expériences d’athlètes.Des femmes et des podcasts inspirants Le magazine Madmoizelle s'associe à Adidas autour d'un podcast qui promeut des sportives inspirantes. "Les Conquérantes" a pour objectif d'encourager les Femmes à pratiquer sans baisser les bras face aux obstacles dans toutes les disciplines sportives : le foot, le judo, le skate, le basket, le running, la boxe et le handball.On le sait, les femmes elles doivent toujours se battre pour faire valoir leur droit, d’être là. "L’Olympiade Femelle", réalisé par Adèle Bellanger, traite d’un thème spécifique aux femmes dans le sport comme la grossophobie, l'empowerment, le cyber harcèlement ou encore les règles.Embarquez avec Isabelle Joschke dans son podcast documentaire " Seule en mer" dans lequel on découvre la vie d’une femme seule en mer, qui s’accroche à son bateau comme à la vie. En 8 épisodes, on découvre tous les aspects de la course Vendée Globe pour cette héroïne des mers.L'épisode de Merry Royer est à écouter ici.Les liens vers les podcasts cités :Les Conquérantes L'Olympiade Femelle Seule en mer Retrouvez tous les épisodes de la semaine :Le théâtre peut-il être associé au sport ?Ces livres qui vous donneront envie de faire du sport !Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    19 MB
    08:08
    Cover

    Ces livres qui vous donneront envie de faire du sport !

    La crise sanitaire a mit en péril beaucoup de domaines, notamment le domaine du sport ! Cette année, pour des raisons évidentes la majorité des compétitions sportives ont du être annulées ou reportées: le Tour de France, Roland Garros, l'UEFA Euro 2020, les Jeux Olympiques de Tokyo... tant d'évènements sportifs que l'on ne vivra plus comme avant. Mais ce n'est que partie remise ! Cette semaine dans Puzzle toute l'équipe se mets au sport ! À travers l'effort physique réalisé dans un spectacle, la littérature sportive, les podcasts sur le sport, les artistes qui ont changé de vie grâce au sport ou encore les documentaires sportifs, vous saurez tout sur la culture du sport ! Aujourd'hui, Karen Etourneau nous partage les livres de sa librairie qui vous donneront envie de faire du sport !Entre activités sportives et activités cérébraleSi vous aimez le sport, vous trouverez forcément votre bonheur dans cette sélection oeuvres en fonction de vos préférences.Vous êtes plutôt course ? Vous aurez le choix entre les livres de Cécile Coulon " Le Coeur du Pélican " et "Petit éloge du running" qui pour le premier parle d'un personnage qui s'avère être un athlète hors pair mais qui va vivre un traumatisme et arrêter brutalement sa carrière. Pour le second, il s'agit d'un livre drôle, construit comme un marathon qui vante les vertus méditatives de cette activité.Mais aussi, le livre de Haruki Murakami " Autoportrait de l'auteur en coureur de fond ", l’écrivain raconte comment il a commencé à courir, les liens entre l’écriture et la course, sa préparation pour son premier marathon, et surtout, toute la philosophie de vie que cache le simple fait de courir. Alors peut-être cyclisme ? "Les Petites reines" de Clémentine Beauvais raconte l'épopée de trois adolescentes qui quittent leur province natale pour Pari, tout ça à vélo ! Ce livre parle également de harcèlement, de sororité et d’altruisme, c'est beau, drôle et important.Et pourquoi pas la boxe ? Le cinéma s'inspire souvent de la littérature pour nous donner de grands chef d'oeuvres. C'est le cas pour le film "Raging bull "de Martin Scorsese, sorti en 1980 qui retrace la vie du champion du monde Jake LaMotta, joué par Robert De Niro. Ce film est tiré de l'autobiographie du boxeur, "Raging bull : my story" , publié en France aux éditions 13e note. F.X. Toole, lui même boxeur livre 6 histoires mettant en scène plusieurs boxeurs et un personnage central, celui du soigneur dans "La brûlure des cordes". Vous pourrez également suivre le récit d'une championne dans Mes combats de femme" de Sarah Ourahmoune, première femme en France à avoir été licenciée dans un club de boxe.Du basket alors ? Nous avons tous du avoir au moins un cours de basket plus jeunes, qui s'est avéré être une révélation pour certains et un calvaire pour d'autres. Mais même lorsque nous n'avons forcément de talent, nous ouvons nous rabattre sur les mangas comme sur la série mythique "Slam dunk" de Takehiko Inoue, un des manga les plus vendus au monde !L'épisode de Karen Etourneau est à écouter ici. Les références : Le Coeur du Pélican et Petit éloge du running, Cécile CoulonAutoportrait de l’auteur en coureur de fond, Haruki Murakami

    ...plus
  • 29.09.2020
    10 MB
    04:19
    Cover

    Le théâtre peut-il être associé au sport ?

    La crise sanitaire a mit en péril beaucoup de domaines, notamment le domaine du sport ! Cette année, pour des raisons évidentes la majorité des compétitions sportives ont du être annulées ou reportées: le Tour de France, Roland Garros, l'UEFA Euro 2020, les Jeux Olympiques de Tokyo... tant d'évènements sportifs que l'on ne vivra plus comme avant. Mais ce n'est que partie remise ! Cette semaine dans Puzzle toute l'équipe se mets au sport ! À travers l'effort physique réalisé dans un spectacle, la littérature sportive, les podcasts sur le sport, les artistes qui ont changé de vie grâce au sport ou encore les documentaires sportifs, vous saurez tout sur la culture du sport ! Aujourd'hui, Penelope Boeuf nous parle du concept de théâtre-sport !Une activité théâtrale et sportive bien spécifiqueLe théâtre-sport est mélange entre la scène et l'esprit d’équipe. En effet, il s'agit d'une forme d’improvisation théâtrale ou l’objectif est de construire devant le public des mini saynètes à partir d'indications données par les spectateurs. Ces derniers peuvent donner des thèmes et des contraintes en tout genre comme par exemple " Jouer dans une autre langue" "Jouer les mains derrière le dos"...Pour y parvenir les comédiens, le metteur en scène et les auteurs doivent travailler en équipe pour tenir en haleine l'audience. Souvent, deux équipes de comédiens passent sur scène chacune à leur tour devant un public qui vote pour la meilleure improvisation comme dans une compétition sportive.Le théâtre-sport demande de l'entrainement, de l'effort, de la ténacité et beaucoup de mental car il faut repousser ses limites créatives, c'est aussi ça le sport ! Le Penelopie Show est à écouter ici. Les épisodes de la semaine dernière en partenariat avec la Fondation Ronald Mc Donald : Ces films et séries à voir absolument en familleLa musique, une école pour toute la familleLes meilleurs podcasts à écouter en famille"100 ans, tout ce que tu apprendras dans la vie”, le livre à dévorer tout au long de sa vieLe jeu vidéo, un membre à part entière de la familleVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    13 MB
    05:43
    Cover

    Ces films et séries à voir absolument en famille

    Cette semaine, l'équipe de Puzzle vous a concocté des épisodes spéciaux à écouter en famille. Car rapprocher les familles, c'est justement la mission principale de la Fondation Ronald Mcdonald qui, chaque jour permet aux enfants hospitalisés d'être entourés de leur famille. Et pour l'aider dans cette mission, on a décidé de réaliser une semaine spéciale en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Au programme : des chroniques pour donner des idées d'activités à faire ensemble, en famille, pour affronter le quotidien et surtout s'évader ! Dans cet épisode, John et son ami Zen vous font voyager au pays des films et séries, à voir ou revoir en famille. Quoi de mieux que de passer un moment en famille, devant un bon film ou une bonne série ? John et Zen ont sélectionné pour vous des "classiques" qui plairont aux parents, comme aux enfants. Au programme : “Hilda”, l’adaptation de la bande-dessinée de Erik Pearson, disponible sur Netflix, qui raconte l’histoire d’une petite fille aux cheveux bleues, contrainte de quitter son chalet au milieu de la nature et des animaux pour se retrouver dans une ville surpeuplée qui regorge de créatures magiques. Le changement, le dépaysement, la découverte… Des problématiques qui concernent les plus grands comme les plus petits. Parmi les autres propositions de John et Zen, on peut aussi découvrir ou redécouvrir "Le Cirque" de Charlie Chaplin. Il s’agit d’un film culte à absolument faire découvrir aux enfants, qui seront émerveillés par cette oeuvre, avec comme toile de fond le monde du spectacle, comme aux parents, qui seront amusés par la maladresse de Chaplin. Enfin, comment ne pas parler de ce grand classique de l’animation française : “Le roi et l’oiseau”, une oeuvre unique qui n’a pas pris une ride et qui séduira les adultes, qui y verront une fable politique et sociale, et les enfants pour la beauté de ses dessins et le poétisme de son histoire. Cet épisode de Puzzle a été réalisé en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Pour plus d’informations sur la Fondation rendez-vous sur le site fondation-ronald-mcdonald.fr. Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterCrédits : "Hilda", série Netflix "Le Cirque" de Charlie Chaplin "Le Roi et l'oiseau" de Paul Grimault See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 29.09.2020
    13 MB
    05:47
    Cover

    La musique, une école pour toute la famille

    Cette semaine, l'équipe de Puzzle vous a concocté des épisodes spéciaux à écouter en famille. Car rapprocher les familles, c'est justement la mission principale de la Fondation Ronald Mcdonald qui, chaque jour permet aux enfants hospitalisés d'être entourés de leur famille. Et pour l'aider dans cette mission, on a décidé de réaliser une semaine spéciale en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Au programme : des chroniques pour donner des idées d'activités à faire ensemble, en famille, pour affronter le quotidien et surtout s'évader ! Dans cet épisode, Julien Bordier vous propose 4 cours à suivre en famille, avec comme professeurs, des chanteurs ! Dans cet épisode, nous vous invitons à franchir les portes de la "Puzzle Musique Academy " ! A la Puzzle Musique Academy, pas de compétition, ni d’élimination. Personne ne perd. Au contraire, tout le monde gagne puisqu’il s’agit de partager à travers des chansons des messages positifs. Quoi de mieux en effet pour insuffler de bonnes vibrations, que des professeurs inspirants ? En compagnie d’Angèle et sa chanson “Balance ton quoi”, nous suivrons un cours de féminisme. La chanteuse Yseult, nous enseignera la fierté et l’amour de soi grâce à sa sincérité. Enfin, l’artiste Aldebert nous donnera avec philosophie un petit cours de poésie avec son morceau La vie c’est quoi. Trois coachs, trois personnalités intergénérationnelles, trois univers aussi riches que différents. Leurs points communs : de belles mélodies, des parcours singuliers et un discours bienveillant au service de toute la famille. Attention, les cours vont bientôt commencer.Cet épisode de Puzzle a été réalisé en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Pour plus d’informations sur la Fondation rendez-vous sur le site fondation-ronald-mcdonald.fr. Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterArtistes cités : AngèleYseultAldebert See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 16.09.2020
    10 MB
    04:29
    Cover

    Les meilleurs podcasts à écouter en famille

    Cette semaine, l'équipe de Puzzle vous a concocté des épisodes spéciaux à écouter en famille. Car rapprocher les familles, c'est justement la mission principale de la Fondation Ronald Mcdonald qui, chaque jour permet aux enfants hospitalisés d'être entourés de leur famille. Et pour l'aider dans cette mission, on a décidé de réaliser une semaine spéciale en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Au programme : des chroniques pour donner des idées d'activités à faire ensemble, en famille, pour affronter le quotidien et surtout s'évader ! Dans cet épisode, Merry Royer vous propose sa sélection des meilleurs podcasts à écouter en famille. Avec le confinement, les podcasts dits “pour enfants” ont décollé : Le podcast représentait le médium idéal pour occuper et éduquer les enfants, tout en les éloignant des écrans de télévision ou d’ordinateur. Pour Merry Royer, certains sont sortis du lot et méritent vraiment d’être écoutés en famille. Parmi eux, “Les Petits Curieux”, un programme qui répond à toutes les questions existentielles que peuvent se poser les enfants ; mais aussi le podcast d’histoires pour enfants de France Inter “Une histoire et Oli” qui ne manque jamais d’imagination pour faire voyager les enfants dans différents univers ; et enfin, “La voix haute”, un podcast du comédien Mathieu Farcy qui offre à toute la famille un véritable “théâtre sonore”.Cet épisode de Puzzle a été réalisé en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Pour plus d’informations sur la Fondation rendez-vous sur le site fondation-ronald-mcdonald.fr. Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterCrédits : "Les Petits Curieux" - Choses à savoir "Une histoire et Oli" - France Inter "La voix haute" - Mathieu Farcy See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 15.09.2020
    14 MB
    06:09
    Cover

    "100 ans, tout ce que tu apprendras dans la vie”, le livre à dévorer tout au long de sa vie

    Cette semaine, l'équipe de Puzzle vous a concocté des épisodes spéciaux à écouter en famille. Car rapprocher les familles, c'est justement la mission principale de la Fondation Ronald Mcdonald qui, chaque jour permet aux enfants hospitalisés d'être entourés de leur famille. Et pour l'aider dans cette mission, on a décidé de réaliser une semaine spéciale en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Au programme : des chroniques pour donner des idées d'activités à faire ensemble, en famille, pour affronter le quotidien et surtout s'évader ! Dans cet épisode, Karen Etourneau vous parle d'un livre à absolument découvrir en famille. 100 ANS ! Vous connaissez beaucoup de personnes qui ont 100 ans ? C’est assez fou comme âge. Un siècle de vie. Vous imaginez tout ce qui peut se passer dans 100 ans d’existence ? Bah non, on peut pas vraiment imaginer. Déjà quand on est tout petit, on ne sait pas vraiment ce que c’est la vie d’adulte. Et même quand on est “des grands”, on ne sait pas non plus ce qui nous attend dans 5, 10, 20 ans. Du coup, si on peut pas imaginer, il faut demander ! C’est justement ce qu’a fait la journaliste et autrice Heike Faller pour son très beau livre "100 ans, tout ce que tu apprendras dans la vie", illustré par Valerio Vidali. C’est un livre magnifique qui a été écrit pour être lu par plusieurs personnes, à tout âge. Chaque page représente un âge et l’on peut y découvrir ce que l’on apprend au cours d’une vie, de 0 à 99 ans. Idéal pour passer un bon moment de tendresse et d’émerveillement en famille !Cet épisode de Puzzle a été réalisé en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Pour plus d’informations sur la Fondation rendez-vous sur le site fondation-ronald-mcdonald.fr. Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterCrédits : "100 ans, tout ce que tu apprendras dans la vie", un livre de Heike Faller, illustré par Valerio Vidali et édité chez Seuil Jeunesse See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 14.09.2020
    16 MB
    06:50
    Cover

    Le jeu vidéo, un membre à part entière de la famille

    Cette semaine, l'équipe de Puzzle vous a concocté des épisodes spéciaux à écouter en famille. Car rapprocher les familles, c'est justement la mission principale de la Fondation Ronald Mcdonald qui, chaque jour permet aux enfants hospitalisés d'être entourés de leur famille. Et pour l'aider dans cette mission, on a décidé de réaliser une semaine spéciale en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Au programme : des chroniques pour donner des idées d'activités à faire ensemble, en famille, pour affronter le quotidien et surtout s'évader ! Dans cet épisode, Jean Zeid, s'intéresse aux jeux vidéo, et surtout de la place qu'ils peuvent occuper au sein d'une famille. Selon une étude Opinium pour Microsoft l’an dernier, plus d'une famille française sur deux joue aux jeux vidéo, 65% exactement et 8 fois par mois en moyenne. Pas mal pour un loisir accusé d’isoler les individus comme personne. Une pratique collective qui se place bien au-dessus du sport ou des jeux de société. Car oui, le jeu vidéo est le moyen idéal de créer du lien entre parents et enfants. Si souvent décrié comme une addiction, il est pourtant parfait pour passer du temps en famille et s’évader. Mais quels sont les meilleurs jeux à partager en famille ? De Minecraft, à Mario Kart 8 en passant par Just Dance ou Animal Crossing, il y en a pour tous les goûts (et toutes les consoles) ! Des jeux vidéo qui pourront offrir aux parents et aux enfants des moments privilégiés de partage...Cet épisode de Puzzle a été réalisé en partenariat avec la Fondation Ronald Mcdonald. Pour plus d’informations sur la Fondation rendez-vous sur le site fondation-ronald-mcdonald.fr. Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterCrédits : Mario Kart 8 - NintendoJust Dance - UbisoftAnimal Crossing - NintendoMinecraft - Mojang See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 11.09.2020
    23 MB
    09:41
    Cover

    Les héros masqués, une machine à cash pour le cinéma

    Lors de la dernière édition des Video Music Awards, la chanteuse Lady Gaga a fait sensation en recommandant le port du masque à sa manière. Car oui, le masque fait désormais partie de notre quotidien. L’occasion pour nous de nous intéresser au symbole du masque dans la culture, à travers le grimage au théâtre, les doubles en littératures, les témoignages anonymes dans les podcasts ou encore les artistes et les héros masqués dans la musique ou au cinéma. C’est partie pour une semaine masquée ! Dans cet épisode, John et Zen nous parlent de ces héros masqués... que l'on voit partout au cinéma !Les années 2000 ou la naissance des super-héros au cinémaSi il y en a qui n’ont jamais enlevé leur masque, c’est bien les super-héros. Aujourd’hui, plus que jamais, avec le retour très attendu de "Boys" sur Amazon Prime Vidéo. Le film de super-héros est devenu un genre à part entière depuis le début des années 2000 avec la timide apparition des X-Men. Puis c'est à l’arrivée de Spiderman,que là, définitivement, on s’est dit, « mais c’est vraiment pas mal ! ». Mais le vrai démarrage de cette mode, c’est évidemment Marvel qui le signe avec le premier Iron Man, il y a de cela douze ans, premier film de ce que l’on appellera le MCU pour Marvel Cinematic Universe, une grande histoire réunissant les héros principaux de l’une des écuries les plus emblématiques du comics américains. Les super-héros super-rentables au cinémaEn onze ans, ce sont vingt trois films issus de l’univers Marvel, entre-temps rachetés par Disney, qui débouleront dans les salles, pour le plaisir des fans et les grincements de dents des autres. Plus de place pour les autres, les super-héros deviennent la machine à cash la plus rentable de l’histoire du cinéma. Le film ayant engrangé le plus de millions…. étant Avengers Endgame, devant Titanic ou Avatar de James Cameron : deux milliards sept cent quatre vingt dix huit. Et l'aventure des super-héros n'est pas prête de s'arrêter là... Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : Musique : Haut les masques !Les meilleurs podcasts de témoignages anonymesLa double identité en littérature est-elle une forme de masque ?Les masques sont-ils indissociables du spectacle vivant ? Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 10.09.2020
    20 MB
    08:29
    Cover

    Musique : Haut les masques !

    Lors de la dernière édition des Video Music Awards, la chanteuse Lady Gaga a fait sensation en recommandant le port du masque à sa manière. Car oui, le masque fait désormais partie de notre quotidien. L’occasion pour nous de nous intéresser au symbole du masque dans la culture, à travers le grimage au théâtre, les doubles en littératures, les témoignages anonymes dans les podcasts ou encore les artistes et les héros masqués dans la musique ou au cinéma. C’est partie pour une semaine masquée ! Dans cet épisode, Julien Bordier parle de ces artistes qui préfèrent agir masqués. La dissimulation, un art de la mise en scène Dans le monde pré-Covid, c’était surtout sur scène qu’on risquait de croiser des visages masqués en concerts. Bien sûr quand on pense masque et musique, c’est Daft Punk qui nous vient en tête. Le duo a fait de ses casques de robots sa marque de fabrique. Guy Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangalter peuvent faire leurs courses à la supérette du coin sans être importunés. Cet anonymat, qui leur permet de vivre une vie quasi-normale, est sans doute la clef de leur longévité. Assez rapidement dans leur carrière, les Daft Punk ont cherché à cacher leur visage sur les photos, sous du maquillage, des lunettes aux verres déformant ou sous une couche de crème pâtissière. Ils ont finalement opté pour une panoplie d’humanoïde. La dissimulation est aussi un art de la mise en scène.Un moyen de se protéger, mais aussi de se livrer Un masque c’est plus simple qu’une carte de visite. Pas besoin de présentations ni de parler la même langue pour savoir à qui on a affaire. Quand vous croisez les masques effrayants du groupe de Metal Slipknot, bon, bah vous vous dites toute de suite que les gars ne vont pas piquer le boulot d’Henri Dès. Kiss sans le maquillage, ce n’est pas tout à fait la même confiture. Idem pour l’emblématique formation de pop avant gardiste The Residents et ses masques en forme de globes oculaires. Mais le groupe de rock le mieux préparé à l’épidémie de Covid c’est évidemment Clinic, qui joue avec des masques de chirurgiens. Dissimuler son visage c’est un moyen de se protéger, de préserver son intimité et de se livrer sans retenue. Une chose est sûre. Le masque intrigue.Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : Les meilleurs podcasts de témoignages anonymesLa double identité en littérature est-elle une forme de masque ?Les masques sont-ils indissociables du spectacle vivant ? Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 09.09.2020
    11 MB
    04:52
    Cover

    Les meilleurs podcasts de témoignages anonymes

    Lors de la dernière édition des Video Music Awards, la chanteuse Lady Gaga a fait sensation en recommandant le port du masque à sa manière. Car oui, le masque fait désormais partie de notre quotidien. L’occasion pour nous de nous intéresser au symbole du masque dans la culture, à travers le grimage au théâtre, les doubles en littératures, les témoignages anonymes dans les podcasts ou encore les artistes et les héros masqués dans la musique ou au cinéma. C’est partie pour une semaine masquée ! Dans cet épisode, on part à la découverte des podcasts de témoignages anonymes avec Merry Royer. Une intimité propice à la confidenceLa chance du son, c'est qu’il offre d’entrée de jeu, cette intimité propice à la confidence. Et du coup c'est aussi l’occasion de découvrir une histoire, que peut-être on n'aurait jamais entendue. On s’accroche à la voix sans être parasité, immersion totale garantie. Parmi les grands classiques du témoignage anonyme, il y a les documentaires produits par Arte Radio. Au programme : "Crackopolis" de Jeanne Robet, "Diamant sur canapé" de Laëtitia Druart ou encore "En plein vol" d’Ilham Maad.Une histoire au long coursImpossible de ne pas parler de Transfert, le podcast d’histoire intime de Slate. Initié par Charlotte Pudlowski en 2015, l’objectif de ce format est de raconter à chaque épisode, une histoire au long cours, qui s’articule autour d'un événement déterminant. Le premier épisode est dingue : un gars raconte son obsession pour la vie de ses voisins… Un épisode sort toutes les deux semaines.Ne garder que l'essentiel L’avantage de ce type d’interview, c'est qu'elle se décline et s’adapte à beaucoup de formats. Le dernier-né, est "30 secondes chrono", un podcast auto-produit de Zazie et Chloé Tavitian. Les deux soeurs ont pris le contre-pied du récit intime et détaillé, pour ne garder que l’essentiel. L’exercice pour ces anonymes : décrire en 30 secondes leur première fois. C’est drôle et rafraîchissant. Les podcasts à découvrir ici : https://www.arteradio.com/http://www.slate.fr/podcasts/https://podcasts.apple.com/fr/podcast/30-secondes-chrono/id1528892036Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : La double identité en littérature est-elle une forme de masque ?Les masques sont-ils indissociables du spectacle vivant ? Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 08.09.2020
    20 MB
    08:26
    Cover

    La double identité en littérature est-elle une forme de masque ?

    Lors de la dernière édition des Video Music Awards, la chanteuse Lady Gaga a fait sensation en recommandant le port du masque à sa manière. Car oui, le masque fait désormais partie de notre quotidien. L’occasion pour nous de nous intéresser au symbole du masque dans la culture, à travers le grimage au théâtre, les doubles en littératures, les témoignages anonymes dans les podcasts ou encore les artistes et les héros masqués dans la musique ou au cinéma. C’est partie pour une semaine masquée ! Cette semaine dans Puzzle, on va vous parler de masque sous toutes ses formes. Aujourd’hui, Karen Etourneau aborde le sujet de la double identité en littérature. Un pseudonyme pour masquer son identitéDes auteurs et autrices qui utilisent des pseudonymes pendant leurs carrières il y en existent beaucoup. Molière, George Sand, Louis Ferdinand Céline, Hergé et bien d'autres ont tous publiés des livres sous un nom différent. Toutefois, ils et elles ne l’ont pas tous fait pour les mêmes raisons.Des autrices souvent dépourvues de choix Au 19eme siècle, il était mal vu pour une femme de "perdre son temps à écrire". Aurore Dupin a longtemps publié ses romans sous le nom de J. Sand. le nom de son amant Jules Sandeau, qui évoluera en G. Sand pour Georges Sand. Dans la littérature moderne aussi, certaines autrices n'ont souvent pas d'autre choix que d'utiliser un pseudonyme pour espérer être lues par un maximum de lecteurs. L'agent littéraire d’une autrice anglaise lui conseille de ne pas utiliser son prénom car, bien que son livre puisse plaire aussi bien aux filles qu’aux garçons, ces derniers pourraient rechigner à acheter des livres écrits par une femme. C’est ainsi que Joanne Rowling est devenue JK Rowling.Dédoublement de personnalité Romain Gary, se faisait passer pour un jeune écrivain débutant, Emile Ajar. Mais alors qu’Ajar est pressenti pour le Goncourt, l’auteur de La Vie devant soi pousse le jeu un peu plus loin et va jusqu’à faire endosser le rôle d’Emile Ajar à son petit cousin. Bon nombre d'auteurs et autrices contemporains publient sous deux noms : Emmanuelle Bayamack-Tam, connue notamment pour Arcadie et Si tout n’a pas péri avec mon innocence, écrit également des romans noirs sous le nom de Rebecca Lighieri, dont Il est des hommes qui se perdront toujours qui est sorti cette année.Alors est-ce que ça sert encore à quelque chose de porter un masque quand connaît l'identité de l'auteur/autrice ?Le chronique "Overbooké de Karen Etourneau est à écouter ici. Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : Les masques sont-ils indissociables du spectacle vivant ? Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page TwitterLe Roi StephenAffaires sensibles : Boris Vian et Vernon SullivanAffaires sensibles : Ajar a-t'il tué Gary ?https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-26-aout-2014 See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 07.09.2020
    9 MB
    03:48
    Cover

    Les masques sont-ils indissociables du spectacle vivant ?

    Lors de la dernière édition des Video Music Awards, la chanteuse Lady Gaga a fait sensation en recommandant le port du masque à sa manière. Car oui, le masque fait désormais partie de notre quotidien. L’occasion pour nous de nous intéresser au symbole du masque dans la culture, à travers le grimage au théâtre, les doubles en littératures, les témoignages anonymes dans les podcasts ou encore les artistes et les héros masqués dans la musique ou au cinéma. C’est partie pour une semaine masquée ! Cette semaine dans Puzzle, on va vous parler de masque sous toutes ses formes. Aujourd’hui, Pénélope Boeuf évoque ce qu’apporte le masque dans le spectacle vivant. L'origine du masque au théâtreAlors oui, évidemment désormais on met un masque quand on va voir une pièce que certaines salles ont rouvertes mais ce qui nous intéresse c’est l’importance, l’enjeu et l’apport du masque dans le spectacle vivant ! Le masque au théâtre et aussi vieux que le théâtre lui-même. A l’époque de la Grèce Antique, les comédiens ne pouvaient pas jouer à visage découvert sur scène car c'était considéré comme une offense pour les dieux à qui ils s’adressaient autant qu’aux spectateurs ! Les émotions se lisent beaucoup sur le visage des comédiens lorsqu’ils sont sur scène. En effet, encore aujourd'hui, certains metteurs en scène choisissent de faire porter un masque aux comédiens pour ne pas influencer les spectateurs sur les émotions les laisser ces derniers libre cours à leur imagination. Le maquillage, le masque nouvelle générationAu théâtre, un masque n’est pas obligatoirement un accessoire matériel, c’est aussi l’idée de ne pas se montrer ou de renforcer le déguisement du personnage, c’est pourquoi le maquillage est considéré comme un masque. Le maquillage au théâtre est appelé le grimage. C’est une autre façon que la masque que d’incarner un personnage. Est-ce que ce n’est pas étonnant de se dire que, alors même que le théâtre est en grande partie fait pour éveiller notre imaginaire, on nous impose, à nous spectateurs, une forme, un style, une apparence souhaitée par le metteur en scène ?Le décryptage à écouter dans l'épisode de Pénélope Boeuf.Les épisodes de la semaine dernière sur la culture à l’ère du numérique sont à retrouver ici : Que penser d'"Effacer l'historique", le film qui explore les travers du tout-numérique ?Pourquoi l’industrie musicale est toquée de Tik Tok ?Deux podcasts qui interrogent notre lien avec internetLe spectacle peut-il être "vivant" sur le numérique ?"Un enlèvement" : portrait d'une famille hyper-connectéeVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 04.09.2020
    21 MB
    09:06
    Cover

    Que penser d'"Effacer l'historique", le film qui explore les travers du tout-numérique ?

    Depuis le confinement c'est tout un secteur qui peine à se relancer. En effet, la culture notamment le théâtre et le cinéma ne sont pas en grande forme ! Heureusement, nous sommes tous capables de nous adapter en temps de contrainte. La culture, elle aussi a été obligée de se ré-inventer à travers le numérique et les réseaux sociaux. Désormais, et depuis quelques années déjà, la culture se consomme différemment. Mais le tout-numérique a aussi ses travers. En effet, la vie moderne nous dépasse parfois. Dans cet épisode, John et Zen nous parlent justement du tout-nouveau film de Gustave Kervern et Benoît Delépine, qui explore les travers du numérique. Une visibilité à celles et ceux qu'on voit peu Kervern et Delépine sont deux réalisateurs de comédies sociales qui mettent en valeur des populations souvent délaissées par la politique et peu représentées dans le paysage culturelle. Des classes populaire et des milieux prolétaires que les deux réalisateurs n'hésitent pas à filmer dans des zones françaises rurales. Dans les films de Kervern et Delépine, il y a souvent une ambiance, un décor et des personnages qui se rejoignent. Une guerre contre le numériqueLe nouveau film de Kervern et Delépine "Effacer l’historique ?" est un film qui se démarque des œuvres nouvelles générations remplis d'effets spéciaux. Trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller. Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet, les GAFA.La review de John et Zen est à écouter ici.Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : Pourquoi l’industrie musicale est toquée de Tik Tok ?Deux podcasts qui interrogent notre lien avec internetLe spectacle peut-il être "vivant" sur le numérique ?"Un enlèvement" : portrait d'une famille hyper-connectéeVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 03.09.2020
    17 MB
    07:27
    Cover

    Pourquoi l’industrie musicale est toquée de Tik Tok ?

    Depuis le confinement c'est tout un secteur qui peine à se relancer. En effet, la culture notamment le théâtre et le cinéma ne sont pas en grande forme ! Heureusement, nous sommes tous capables de nous adapter en temps de contrainte. La culture, elle aussi a été obligée de se ré-inventer à travers le numérique et les réseaux sociaux. Désormais, et depuis quelques années déjà, la culture se consomme différemment. Mais le tout-numérique a aussi ses travers. En effet, la vie moderne nous dépasse parfois. Cette semaine, l’équipe de Puzzle se pose plutôt cette question : comment la culture montre l’impact des réseaux sociaux et du numérique dans nos vies ? Toute la semaine, on vous partage nos sélections de spectacles, podcasts, musique, films et livres pour y répondre ! Dans cet épisode, Julien Bordier se demande pourquoi l'industrie musicale est toquée de l'application Tik Tok. Le bateau musical sous l'onde de choc numériqueFace aux bouleversements technologiques, le secteur musical a toujours été en première ligne. Ces dernières années, il a ainsi pris de plein fouet la dématérialisation des contenus, l’essor du streaming ou l’impact des réseaux sociaux. Sous l'onde de choc numérique, le bateau musical a tangué et cherché son cap. Perdu entre les certitudes obsolètes de l'ancien monde et des terres vierges mais hasardeuses de l'avenir. Pendant ce temps, le public, lui, s’éprend de nouvelles boussoles et aiguise sa curiosité. Quand Tik Tok fait danser la génération78-tours, 45-tours, 33-tours, cassettes, CD, mini disk, MP3, streaming... Au cours de l’histoire, l’irruption de nouveaux supports d’écoute a entrainé de profondes mutations. Ces inventions ont modifié la façon de produire de la musique mais aussi de l’écouter. On ne profite évidemment pas de la même manière d’un 33 tours et d’un clip sur YouTube. Reste tout de même un point commun : la musique est une affaire d’émotions, quel que soit le véhicule qu’elle emprunte pour parvenir jusqu’à nos oreilles. En 2020, la musique est montée à bord d’un bolide baptisé Tik Tok. Deux syllabes qui font danser la Génération Z et provoque la fureur de Donald Trump, qui voit dans cette application, propriété de l’entreprise chinoise Bytedance, un outil d’espionnage et donc une menace pour la sécurité des Etats-Unis.La chronique de Julien Bordier est à écouter ici. Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : Deux podcasts qui interrogent notre lien avec internetLe spectacle peut-il être "vivant" sur le numérique ?"Un enlèvement" : portrait d'une famille hyper-connectéeVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 02.09.2020
    13 MB
    05:33
    Cover

    Deux podcasts qui interrogent notre lien avec internet

    Depuis le confinement c'est tout un secteur qui peine à se relancer. En effet, la culture notamment le théâtre et le cinéma ne sont pas en grande forme ! Heureusement, nous sommes tous capables de nous adapter en temps de contrainte. La culture, elle aussi a été obligée de se ré-inventer à travers le numérique et les réseaux sociaux. Désormais, et depuis quelques années déjà, la culture se consomme différemment. Mais le tout-numérique a aussi ses travers. En effet, la vie moderne nous dépasse parfois. Cette semaine, l’équipe de Puzzle se pose plutôt cette question : comment la culture montre l’impact des réseaux sociaux et du numérique dans nos vies ? Toute la semaine, on vous partage nos sélections de spectacles, podcasts, musique, films et livres pour y répondre ! Dans cet épisode, Merry Royer s'interroge sur notre lien avec internet et l’impact qu'il a sur nos vies, la vraie et celle qu’on se créer en ligne à travers deux programmes audio. L'étude de notre existence numérique Aujourd'hui nous avons tous ou presque une présence digital que ce soit une boite mail, un compte Instagram ou une chaine Youtube. Le documentaire d’Élodie Font, "Double Vie" produit par l’Ina et réalisé par Charlene Noyoux dissèque notre existence numérique. Les épisodes abordent beaucoup de sujets digitaux notamment la question des influenceurs, les trolls sur les réseaux sociaux et des personnalités interviennent pour raconter leurs expériences sur internet.Embellir son quotidien sur les réseaux sociaux Pour certains, partager la perte d'un être cher sur les réseaux sociaux est une forme de thérapie. C'est le sujet abordé dans "La mort à la ligne" est une mini-série documentaire signée Lucie Ronfault diffusé dans Programme B, un podcast Binge Audio. Une série subtile et touchante qui aborde le deuil à l'ère du numérique. Les programmes audio cités :Double VieLa mort à la ligneLa chronique de Merry Royer est à écouter ici. Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : Le spectacle peut-il être "vivant" sur le numérique ?"Un enlèvement" : portrait d'une famille hyper-connectéeVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 01.09.2020
    18 MB
    07:37
    Cover

    "Un enlèvement" : portrait d'une famille hyper-connectée

    Depuis le confinement c'est tout un secteur qui peine à se relancer. En effet, la culture notamment le théâtre et le cinéma ne sont pas en grande forme ! Heureusement, nous sommes tous capables de nous adapter en temps de contrainte. La culture, elle aussi a été obligée de se ré-inventer à travers le numérique et les réseaux sociaux. Désormais, et depuis quelques années déjà, la culture se consomme différemment. Mais le tout-numérique a aussi ses travers. En effet, la vie moderne nous dépasse parfois. Cette semaine, l’équipe de Puzzle se pose plutôt cette question : comment la culture montre l’impact des réseaux sociaux et du numérique dans nos vies ? Toute la semaine, on vous partage nos sélections de spectacles, podcasts, musique, films et livres pour y répondre ! Dans cet épisode, Karen Etourneau nous parle de "Un enlèvement", nouveau livre de François Bégaudeau, qui dresse le portrait d'une famille moderne hyper-connectée. Portrait d'une famille sur-connectée"Un enlèvement" est une manière très intéressante de répondre à notre question initiale : les réseaux sociaux, les objets connectés, ça change quoi dans nos vies ? Le roman évite la posture réac' contre les nouvelles technologies, qui nous rendraient asociaux, bêtes et violents. Ces outils font simplement partie de l'attirail de la famille moderne et traduisent des traits de caractère qui font déjà partie d’elle. La montre connectée exacerbe l’obsession de la performance, Google permet d’avoir rapidement une réponse superficielle et de pouvoir faire semblant de tout savoir, le wifi s’étend jusqu’à la plage, comme une couverture géante, ce qui permet autant de s’en plaindre que de s’en servir abusivement. Et alors que les parents s’évertuent à déconnecter, à faire leur digital detox, les enfants utilisent tout ça pour s’évader, pour s’instruire eux-mêmes et déconnecter de leur famille.Une satire sociale Tout ça en fait une satire sociale pleine d’humour. Les défauts du père, la psychologie de la mère, l’attitude de peste de la fille : on rit en se moquant d’eux, en pensant à notre pote qui depuis deux mois n’a pour but que de courir un marathon ou à notre collègue excessivement portée sur l’éducation positive. L'avis de Karen Etourneau est à écouter dans cet épisode. Les épisodes de cette semaine sont à retrouver ici : Le spectacle peut-il être "vivant" sur le numérique ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 31.08.2020
    8 MB
    03:40
    Cover

    Le spectacle peut-il être "vivant" sur le numérique ?

    Depuis le confinement c'est tout un secteur qui peine à se relancer. En effet, la culture notamment le théâtre et le cinéma ne sont pas en grande forme ! Heureusement, nous sommes tous capables de nous adapter en temps de contrainte. La culture, elle aussi a été obligée de se ré-inventer à travers le numérique et les réseaux sociaux. Désormais, et depuis quelques années déjà, la culture se consomme différemment. Mais le tout-numérique a aussi ses travers. En effet, la vie moderne nous dépasse parfois. Cette semaine, dans Puzzle, tout l’équipe va vous parler de la culture à l’ère du numérique. Que ce soit lire tout un livre sur son téléphone, se cultiver en écoutant des podcasts, regarder des films inédits sur les plateformes, tout est possible à l'ère du numérique... Mais est-ce que c'était mieux avant ? Dans cet épisode, c'est Pénélope Boeuf qui nous parle de spectacles vivants numériques. L'évolution d'un artL'art évolue avec le temps et en fonction de la conjoncture et le théâtre n'y échappe pas. Depuis quelques mois, les humoristes, la Comédie Française ou autres comédiens ont commencé à se produire sur les réseaux sociaux. Mais il y a des précurseurs comme Vérino qui, en 2015, a lancé "Dis donc internet" un programme de 5 minutes diffusés sur Youtube, dans lequel on retrouve l'humoriste dans une salle de spectacle avec son public dans le fond qui réagit à ses blagues.Une plateforme dédiée aux sketchs Mais il y a aussi la Pasquinade, un site internet inventé par l'humoriste Haroun sur lequel on peut retrouver l'intégralité des sketchs et/ou spectacles gratuitement d'humoristes. C'est une sorte de plateforme collaborative pour soutenir les artistes et pour rire depuis son canapé.Le nouvel épisode du Pénélope Show est à écouter ici. La semaine dernière, les chroniqueurs de Puzzle ont consacré leurs épisodes à la rentrée littéraire et culturelle :Le cinéma va-t-il réussir sa rentrée grâce à "Tenet" ?Des livres aux disques : la musique fait sa rentréeCes podcasts qui vous vont donner envie de lireLes coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire !Que faut-il lire quand on aime le grand Spectacle ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 28.08.2020
    21 MB
    09:02
    Cover

    Le cinéma va-t-il réussir sa rentrée grâce à "Tenet" ?

    L’été s’achève, et qui dit fin de l’été, dit rentrée et, bien entendu, rentrée littéraire, un des moments les plus forts de l’année culturelle. Cette semaine, l’équipe de Puzzle va donc se consacrer aux livres et à la rentrée culturelle plus généralement. Que faut-il lire quand on aime le spectacle ? Ou la musique ? Quels sont les coups de cœur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire ? Quels sont les meilleurs podcasts à écouter sur le monde du livre ? Quel film événement va marquer cette rentrée culturelle ? Toutes les réponses cette semaine dans “Puzzle”. Dans cet épisode, John et Zen nous parle du film le pus attendu de la rentrée, voire de l'année : "Tenet" de Christopher Nolan. Un film renversant ? Ce que l’on peut dire déjà avec ce film, c’est qu’il y a une "Formule Nolan" : on retrouve sa réalisation typique et une patte nolanienne très forte. Synopsis : muni d'un seul mot – Tenet – et décidé à se battre pour sauver le monde, notre protagoniste sillonne l'univers crépusculaire de l'espionnage international. Sa mission le projettera dans une dimension qui dépasse le temps. Pourtant, il ne s'agit pas d'un voyage dans le temps, mais d'un renversement temporel... Un concept génial, mais vraiment bien exploité ? Dans les réussites du film, on peut parler du casting qui est cool : John David Washington et Robert Pattinson. Ils apportent quand même une vraie respiration dans toute cette intrigue. Une sorte de décontraction mais pas surfaite. Aussi, le concept du film est génial mais l’exploitation timide ou brouillonne autant en terme de narration, qu’en terme d’idées visuelles que ce concept aurait pu apporter.La review de John et Zen à écouter dans cet épisode. Cette semaine, l'équipe de Puzzle parle de la rentrée littéraire, tous les épisodes à écouter ici : Des livres aux disques : la musique fait sa rentréeCes podcasts qui vous vont donner envie de lireLes coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire !Que faut-il lire quand on aime le grand Spectacle ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 27.08.2020
    16 MB
    06:58
    Cover

    Des livres aux disques : la musique fait sa rentrée

    L’été s’achève, et qui dit fin de l’été, dit rentrée et, bien entendu, rentrée littéraire, un des moments les plus forts de l’année culturelle. Cette semaine, l’équipe de Puzzle va donc se consacrer aux livres et à la rentrée culturelle plus généralement. Que faut-il lire quand on aime le spectacle ? Ou la musique ? Quels sont les coups de cœur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire ? Quels sont les meilleurs podcasts à écouter sur le monde du livre ? Quel film événement va marquer cette rentrée culturelle ? Toutes les réponses cette semaine dans “Puzzle”. Dans cet épisode, Julien Bordier nous parle de son coup de cœur de la rentrée littéraire et des sorties d'albums les plus attendus. Peu de places pour la musique dans cette rentrée littéraire En effet, parmi les nombreux livres sortis en cette rentrée, Julien Bordier n'a relevé qu'un seul roman qui a pour décor le milieu musical. Il s’intitule "Jazz à l’âme », et paraît aux éditions Delcourt littérature. Son auteur est l’écrivain américain William Melvin Kelley, mort en 2017, à l’âge de 79 ans, il a été redécouvert récemment à la faveur d’une enquête parue dans le New Yorker, en janvier 2018, titré : « Le géant oublié de la littérature américaine ». La musique est au cœur de "Jazz à l’âme" qui propose au lecteur de se mettre dans la peau de Ludlow Washington, un musicien noir et aveugle dans le sud des Etats-Unis à une époque indéfinie que l’on pourrait situer dans les années 50-60. Une rentrée aussi musicalePassons du livre aux disques... A vos agendas ! La rentrée musicale s'annonce riche côté chanson française, avec le retour discographique Julien Doré, le nouvel album de Grand Corps Malade qui s'appellera " Mesdames" en duos avec des femmes comme Véronique Sanson, Laura Smet et Camille Lellouche, le premier album de la tornade soul rap Lous and The Yakuza et bien d'autres. Vous pourrez aussi retrouver Francis Cabrel, Carla Bruni ou encore Kaaris et Booba ! Au rayon étranger, de bonnes choses à ranger dans les playlists : la rage des punks anglais contestataires de IDLES surgira de Ultra Mono, nouveau disque programmé le 25 septembre. Le même jour, l’Américain Sufjan Stevens dévoilera ses dernières expérimentations electro avec The Ascension. Côté Pop, la star Katy Perry redonnera le sourire à ses fans le 28 août avec Smile, son sixième album. "Dans le décor" de Julien Bordier est à écouter ici. Cette semaine, l'équipe de Puzzle parle de la rentrée littéraire, tous les épisodes à écouter ici : Ces podcasts qui vous vont donner envie de lireLes coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire !Que faut-il lire quand on aime le grand Spectacle ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 26.08.2020
    12 MB
    05:02
    Cover

    Ces podcasts qui vous vont donner envie de lire

    L’été s’achève, et qui dit fin de l’été, dit rentrée et, bien entendu, rentrée littéraire, un des moments les plus forts de l’année culturelle. Cette semaine, l’équipe de Puzzle va donc se consacrer aux livres et à la rentrée culturelle plus généralement. Que faut-il lire quand on aime le spectacle ? Ou la musique ? Quels sont les coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire ? Quels sont les meilleurs podcasts à écouter sur le monde du livre ? Quel film événement va marquer cette rentrée culturelle ? Toutes les réponses cette semaine dans “Puzzle”. Dans cet épisode, Merry Royer vous partage ses coups de coeur de la rentrée littéraire découverts dans des émissions audio. Le coup de coeur de la rentrée littéraire sur France Culture Tout d'abord, on vous présente le très attendu roman de Fatima Daas, "La Petite dernière". Elle a 24 ans et c'est son premier roman. Elle y raconte la vie de Fatima, entre plusieurs mondes sous forme de monologue fragmenté. La banlieue, Paris, la religion, l’amour, ses allers-retours et l’importance d’écrire. Dans l’émission de France Culture, "Le Réveil Culturel", elle y raconte pendant 20 minutes au micro de Twefik Hakem de quoi relève son livre, qui traite avant tout d’une histoire de place et de comment la prendre. Elle aborde ses thèmes de prédilection, la double culture et la double vie, qui l’ont poussée dans l’écriture. Ses complexités et ses paradoxes.Quand une journaliste raconte Gisèle Halimi sur France Inter Cet été, s'est éteinte à l’âge de 93 ans, l’une plus grandes avocates féministes, Gisèle Halimi. On connaît ses combats pour la libéralisation de l’avortement et la criminalisation du viol. C’est une icône, qui a pris le temps, avant de partir, de nous léguer un ultime testament sous la forme d’un livre, "Une farouche liberté", co-écrit avec la journaliste Annick Cojean. Dans les interviews de France Inter, la journaliste nous raconte leur rencontre et comment se livre s'est fait.Un entretien incroyable de Colette rediffusé sur France Culture Et pour rester sur ces femmes écrivaines, Merry a écouté dans "Les nuits de France Culture", un entretien de Colette en 1950, qui raconte son oeuvre et sa vie, à André Parinaud sur la chaîne Nationale. Une archive incroyable. Elle raconte, comment elle est devenue écrivaine, comment elle écrit pour et à la place de son mari Willy, et comment l’exercice de l’écriture est intense, d’où l’importance d’avoir un espace dédié et confortable.Le décryptage de Merry Royer à écouter ici. Toutes les émissions à écouter ici :https://www.franceculture.fr/emissions/le-reveil-culturel/la-revelation-fatima-daashttps://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/colette-du-piment-du-piment-nayez-pas-peur-de-pimenter-me-conseillait-willyCette semaine, l'équipe de Puzzle parle de la rentrée littéraire, tous les épisodes à écouter ici : Les coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire !Que faut-il lire quand on aime le grand Spectacle ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur

    ...plus
  • 25.08.2020
    20 MB
    08:35
    Cover

    Les coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire !

    L’été s’achève, et qui dit fin de l’été, dit rentrée et, bien entendu, rentrée littéraire, un des moments les plus forts de l’année culturelle. Cette semaine, l’équipe de Puzzle va donc se consacrer aux livres et à la rentrée culturelle plus généralement. Que faut-il lire quand on aime le spectacle ? Ou la musique ? Quels sont les coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire ? Quels sont les meilleurs podcasts à écouter sur le monde du livre ? Quel film événement va marquer cette rentrée culturelle ? Toutes les réponses cette semaine dans “Puzzle”. Une rentrée chamboulée par la crise sanitaireLa rentrée littéraire est un événement aux nombres de places limitées. Qu’il s’agisse d’espace sur les tables et dans les rayons des librairies, dans les médias, dans les listes des prix littéraires et bien sûr, dans nos bibliothèques. Cette année, le contexte est d’autant plus particulier que suite au confinement, de nombreuses sorties ont été repoussées et d’autres ont été éclipsées. Beaucoup de maisons d’édition avaient promis de réduire leurs nombres de parution, pour ne pas engorger les librairies et mieux défendre leurs publications. Mais là, on constate qu’entre fin août et début octobre, 511 nouveaux romans et recueils de nouvelles vont sortir. En comparaison, l’année dernière, il y en avait 524. On ne peut pas parler de baisse significative... Et le problème vient des maisons qui réalisent les plus gros chiffres d’affaires, qui n’ont fait aucun sacrifice. Publier autant en si peu de temps, c’est surtout pour s’accaparer l’espace médiatique et laisser le moins de place possible aux autres...Viser les ouvrages moins médiatisésVous apprécierez d'autres ouvrages moins médiatiques pour pleins de raisons, mais qui méritent que vous y consacriez quelques heures, ou, au moins, que vous y jetiez un oeil, histoire de pas rater un truc qui pourrait vous bouleverser. Comme, L’autre moitié de soi de Brit Bennett. C’est le deuxième roman de cette autrice afro-américaine, après Le coeur battant de nos mères, aussi publié aux éditions Autrement. Une grande partie des livres de cette rentrée aborde des thèmes d’actualité importants, qu'on apprécie de voir traités si largement et si visiblement. A l’image des Orageuses, le thème des violences faites aux femmes s’illustre dans plusieurs romans, sous divers aspects : père violent dans Chienne de Marie-Pier Lafontaine, conjoint abusif dans A trop aimer d'Alissa Wenz, mariages forcés dans Les impatientes, de Djaïli Amadou Amal, femmes battues et sororité dans le sublime Mangeterre, de Dolores Reyes. Les tabous continuent de tomber et les voix se font entendre.Tout ce qu'il faut savoir est à écouter dans la chronique de Karen Etourneau. L’épisode Le nouveau quotidien des librairesTitres cités :Orageuses, Marcia Burnier (Cambourakis)L’Autre moitié de soi, Brit Bennett (Autrement)Les Abysses, Rivers Solomon (Aux forges de Vulcain)Chienne, Marie-Pier Lafontain (Nouvel Attila)

    ...plus
  • 24.08.2020
    9 MB
    04:05
    Cover

    Que faut-il lire quand on aime le grand Spectacle ?

    L’été s’achève, et qui dit fin de l’été, dit rentrée et, bien entendu, rentrée littéraire, un des moments les plus forts de l’année culturelle. Cette semaine, l’équipe de Puzzle va donc se consacrer aux livres et à la rentrée culturelle plus généralement. Que faut-il lire quand on aime le spectacle ? Ou la musique ? Quels sont les coups de coeur et les coups de gueule de cette rentrée littéraire ? Quels sont les meilleurs podcasts à écouter sur le monde du livre ? Quel film événement va marquer cette rentrée culturelle ? Toutes les réponses cette semaine dans “Puzzle”. Dans cet épisode, Pénélope Boeuf vous parle d'un livre à lire absolument quand on aime le Spectacle, avec un grand "S".Le cirque, un art encore trop peu reconnu Quand on dit spectacle, automatiquement, on pense aux pièces de théâtre, aux one man shows, aux opéras, aux ballets, aux seul-en-scène, aux comédies musicales... mais il manque une catégorie ! Une catégorie qu’on met bien trop souvent de côté parce que trop peu reconnue artistiquement surtout en France, c'est le cirque ! Il faut savoir qu’au XXIè siècle, ce qu’on appelle "cirque", c'est un spectacle vivant populaire organisé autour d’une scène circulaire. Si traditionnellement le cirque comporte des numéros de dressage, de domptage, de tours de magie et d'acrobaties, aujourd'hui le cirque est réduit à une discipline acrobatique, aérienne avec des équilibristes et des jongleurs.Les coulisses du cirqueEt comment ça se passe dans un cirque ? Et bien à travers le livre "Valdivostock circus", le troisième roman d'Elisa Shua Dusapin, cette autrice franco-coréenne, on découvre le travail d’un trio d’artistes qui prépare un numéro pour un festival qui aura lieu en Sibérie. Une belle occasion d'en savoir plus sur le cirque. Ce livre est un petit bijou plein de douceur, d’émotions qui nous donne envie d’aller acheter un billet pour assister à un numéro de cirque ! Si vous aimez le spectacle, les sensations, les relations humaines, nous vous recommandons chaudement de lire "Vladivostock circus" de Elisa Shua Dusapin !Tout ce qu'il faut savoir est à écouter dans la chronique de Pénélope Boeuf.La semaine dernière l'équipe de Puzzle rendait hommage au Liban : Ce film à voir absolument pour mieux comprendre la crise libanaiseBeyrouth en musique, Vive LevantLes podcasts à écouter pour comprendre l'histoire du LibanBD, roman, livre de cuisine : le meilleur du Liban en livresAu Liban, le jeu vidéo comme moyen de révolutionVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 21.08.2020
    12 MB
    05:21
    Cover

    Ce film à voir absolument pour mieux comprendre la crise libanaise

    Cette semaine, l’équipe de Puzzle part au pays du cèdre, le Liban, afin de rendre hommage à la ville de Beyrouth, ravagée par une violente explosion le 4 août dernier. L’occasion de découvrir une culture exceptionnelle. On a eu envie à Puzzle de vous faire découvrir ou redécouvrir un pays et une culture si proche de nous. Les livres, la musique, les podcasts, le cinéma et le jeu vidéo. Dans cet épisode, Jonathan Aupart vous parle de "L'insulte", ce film libanais qu'il faut voir à tout prix pour comprendre la crise que traverse le pays. Le cinéma libanais, un cinéma à part entière Pour beaucoup de Libanais, l'explosion de Beyrouth est en partie de la faute du gouvernement. Dans un pays où le peuple ne croyait déjà plus depuis longtemps en ses gouvernants, ce drame est LA goutte d'eau. Un ras-le-bol qui se ressent actuellement dans les rues de Beyrouth mais un ras-le-bol qui s'exprime aussi et surtout dans le cinéma libanais, un cinéma qu'on peut qualifier de particulièrement militant. Et certains films ont d'ailleurs résonné jusqu'au bout du monde pour leur aspect social et engagé. C'est le cas de "L'insulte".L'insulte, un film qui réveille les vieux démons"L'insulte" est un film franco-libanais réalisé par Ziad Doueiri en 2018. Avec ce film, on reste dans le social et on s’intéresse à une embrouille de voisins qui se transforme en affaire d’Etat. Le film se passe dans le Beyrouth contemporain, entre deux personnes de communautés différentes, réveillant ainsi les vieux démons de la guerre civil qui ont bouleversé le pays dans les années 1980, et qui touche encore le pays aujourd'hui.La review de Jonathan est à écouter dans cet épisode.Tout au long de la semaine, nos chroniqueurs de Puzzle rendent hommage au Liban : Beyrouth en musique, Vive LevantLes podcasts à écouter pour comprendre l'histoire du LibanBD, roman, livre de cuisine : le meilleur du Liban en livresAu Liban, le jeu vidéo comme moyen de révolutionVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 20.08.2020
    24 MB
    10:03
    Cover

    Beyrouth en musique, Vive Levant

    Cette semaine, l’équipe de Puzzle part au pays du cèdre, le Liban, afin de rendre hommage à la ville de Beyrouth, ravagée par une violente explosion le 4 août dernier. L’occasion de découvrir une culture exceptionnelle. On a eu envie à Puzzle de vous faire découvrir ou redécouvrir un pays et une culture si proche de nous. Les livres, la musique, les podcasts, le cinéma et le jeu vidéo. Dans cet épisode, Julien Bordier rend hommage au Liban, et notamment à sa capitale, à sa façon, c'est-à-dire en musique. Beyrouth se relèveraEn l’espace de quelques secondes, le pays du Cèdre est devenu le pays des cendres, pour reprendre les mots du chanteur Mika, auteur d’un message poignant adressé à sa terre natale. Dans son texte, publié dans la presse, l’ancien coach de The Voice loue la capacité de résilience de la ville meurtrie : “demain, tu te relèveras comme tu l’as toujours fait”. La diva libanaise Fayrouz avait chanté "Li Beirut", qui signifie "Pour Beyrouth". Les paroles écrites pendant la guerre civile sont d’une terrible actualité en ce mois d’août 2020. Elles rappellent que l’histoire de la métropole méditerranéenne est marquée par les drames, les crises, les divisions. Beyrouth, carrefour de l’occident et de l’orient, du nord et du sud, de l’islam et de la chrétienté, doit maintenant soigner ses cicatrices. Cela prendra du temps. Beyrouth se relèvera, elle s’est toujours relevée. L’âme de la capitale blessée c’est sa culture, ses musiques qui font battre son cœur.Ces artistes dont la création est étroitement liée à BeyrouthDans cet épisode, Julien Bordier nous fait découvrir Beyrouth, grâce à ses artistes. Du DJ et producteur de musiques électroniques Hadi Zeidan au chanteur Cyril Mokaiesh, en passant par Bachar Mar Khalifé, fils d’une légende de la musique libanaise, ou l'exceptionnel trompettiste Ibrahim Maalouf, découvrez son incroyable sélection dans cet épisode. Tout au long de la semaine, nos chroniqueurs de Puzzle rendent hommage au Liban : Les podcasts à écouter pour comprendre l'histoire du LibanBD, roman, livre de cuisine : le meilleur du Liban en livresAu Liban, le jeu vidéo comme moyen de révolutionVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 19.08.2020
    10 MB
    04:29
    Cover

    Les podcasts à écouter pour comprendre l'histoire du Liban

    Cette semaine, l’équipe de Puzzle part au pays du cèdre, le Liban, afin de rendre hommage à la ville de Beyrouth, ravagée par une violente explosion le 4 août dernier. L’occasion de découvrir une culture exceptionnelle. On a eu envie à Puzzle de vous faire découvrir ou redécouvrir un pays et une culture si proche de nous. Les livres, la musique, les podcasts, le cinéma et le jeu vidéo. Dans cet épisode, Merry Royer nous parle de 3 programmes audio à absolument écouter pour comprendre l'histoire de ce pays. Le Liban, racontée par une famillePour commencer, Merry Royer a écouté l’histoire d’une famille, qui retourne à Beyrouth, en pleine révolution, sur un coup de tête, 20 ans après l’avoir quitté, pour rallier les manifestations. Ça s'appelle "Le Liban à trois voix" et c’est un des épisodes de l’émission d’Aurélie Charon, pour France culture, "L’Expérience". Il y a le père, Sélim Nassib, un écrivain libanais, sa femme Yolande Zauberman, cinéaste et leur fille Assia. Ils nous racontent, une fois rentrés à Paris, leurs émotions, leur expérience intime qui se mêlent à l’histoire du soulèvement libanais.Hezbollah et carte postale sonoreEnsuite Merry a voulu comprendre l’histoire du Hezbollah. Pour cela, elle a écouté l'épisode d’Affaires sensibles, de Fabrice Drouelle : la Création du Hezbollah au Liban. Et pour finir sur une note poétique, voici la carte postale sonore du Liban de Léo Pajon, pour Arte Radio. Sans commentaire, sa rue, sa mer, sa musique, sa télé, ses guerres, ses communautés, on plonge dans le son.Le décryptage de Merry Royer dans cet épisode. Les liens des podcasts sont à retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/lexperience/le-liban-a-trois-voixhttps://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-11-fevrier-2019https://www.arteradio.com/son/657/liban_sonoreTout au long de la semaine, nos chroniqueurs de Puzzle rendent hommage au Liban : BD, roman, livre de cuisine : le meilleur du Liban en livresAu Liban, le jeu vidéo comme moyen de révolutionVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 18.08.2020
    17 MB
    07:23
    Cover

    BD, roman, livre de cuisine : le meilleur du Liban en livres

    Cette semaine, l’équipe de Puzzle part au pays du cèdre, le Liban, afin de rendre hommage à la ville de Beyrouth, ravagée par une violente explosion le 4 août dernier. L’occasion de découvrir une culture exceptionnelle. On a eu envie à Puzzle de vous faire découvrir ou redécouvrir un pays et une culture si proche de nous. Les livres, la musique, les podcasts, le cinéma et le jeu vidéo. Dans cet épisode, Karen Etourneau nous parle de 3 livres coup de coeur, qui parlent du Liban... à toutes les sauces ! "Le piano oriental", une ode à la double culture"Le piano oriental" est une biographie et une autobiographie romancée de l'autrice Zeina Abirached, autant qu’une ode à la double culture. Le dessin de l’autrice libanaise est magnifique, utilisant seulement le noir et le blanc, hypnotisant, comme dans ses livres d’école imprimés sans couleurs, comme les touches du piano. Dans cette bande-dessinée, Zeina Abirached trace une parallèle avec sa propre vie, partagée entre le Liban et la France, entre l’arabe et le français.La guerre vécue par une petite filleDifficile, malheureusement, de parler du Liban sans évoquer la guerre civile qui y a eu lieu de 1975 à 1990. Zeina Abirached, toujours, en avait fait un récit autobiographique plein d’ironie dans "Le Jeu des hirondelles". Elle y raconte une nuit de son enfance à Beyrouth, pendant la guerre civile libanaise. Le 27 août 2020, sort le premier roman de l’autrice Dima Abdallah, "Mauvaises herbes", dans lequel la guerre est également vécue par une petite fille.Manger est politique et cuisiner c'est partagerPour terminer sur une note plus douce, on va parler bouffe. Parce que la culture, c’est aussi la nourriture et qu’en plus, y a pas que le houmous et les falafels dans la vie ! Donc, si vous aimez manger libanais, vous aimerez "Manger libanais". Les recettes sont de Kamal Mouzawak, food activist beyrouthin. Il a choisi ce titre plutôt que chef car selon lui, manger est politique, cuisiner, c’est partager et partager un repas ensemble, c’est le meilleur moyen de rencontrer l’autre. Toutes les recommandations de Karen Etourneau dans cet épisode, et à retrouver ici. Les livres de Zeina AbirachedLe piano oriental par Stéphane TsapsisEditions CambourakisMauvaises herbes de Dima AbdallahTout au long de la semaine, nos chroniqueurs de Puzzle rendent hommage au Liban : Au Liban, le jeu vidéo comme moyen de révolutionVous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus
  • 17.08.2020
    19 MB
    07:56
    Cover

    Au Liban, le jeu vidéo comme moyen de révolution

    Cette semaine, l’équipe de Puzzle part au pays du cèdre, le Liban, afin de rendre hommage à la ville de Beyrouth, ravagée par une violente explosion le 4 août dernier. L’occasion de découvrir une culture exceptionnelle. On a eu envie à Puzzle de vous faire découvrir ou redécouvrir un pays et une culture si proche de nous. Les livres, la musique, les podcasts, le cinéma et le jeu vidéo. Dans cet épisode, Jean Zeid s'intéresse aux jeux vidéo libanais. Dans un pays de 6 millions d’habitants, que peut représenter un secteur comme celui du divertissement vidéoludique ?Le Libanais, très technophilesSelon le principal journal de langue arabe, An-Nahar, en 2016, le Liban comptait deux sociétés de jeux. Un an plus tard, ce nombre était passé à six. Un écosystème voyait le jour. Avec une envie : au lieu d’arabiser les oeuvres des autres, pourquoi ne pas créer nos propres jeu vidéo ? Une envie qui reflète également les usages d’une population, l'une des plus technophiles de la région Moyen-Orient / Nord Afrique. Depuis quelques années au Liban, des sociétés de jeux aux multiples facettes ont donc vu le jour, principalement dans le mobile, le free to play et la réalité virtuelle. Des studios comme Yayy , Wixel et Game Cooks ont construit quelques succès. Des jeux qui reflètent la société libanaise Mais que reste-t-il de cet essor après cette succession de crises ? Jean Zeid a posé la question à Lebnan Nader, fondateur de la société Game Cooks. Fin 2019, le studio a produit "Yaskot", le premier jeu vidéo sur la révolte qui secoue le pays depuis plusieurs mois. "Yaskot" propose aux joueurs de suivre la course de deux révolutionnaires libanais. Le but du jeu est de récupérer le maximum de fonds détournés en évitant les pneus enflammés, les barrages et autres dispositifs policiers. Visionnaire.Son entretien avec Lebnan Nader dans cet épisode. La semaine dernière, nos chroniqueurs ont parlé de temps, en ce mois d'août où le temps s'arrête : "Dark", la série qui vous fera voyager à travers le tempsRolling Stones, Neil Young, Bob Dylan... Quand les papy font de la résistance"Intime & Politique", le podcast qu'il faut prendre le temps d'écouterLa poésie pour saisir le tempsLe temps est-il si important sur scène ?Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter. See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

    ...plus